Tout arrive & tout fout le camp

Le 11-08-2015 • Pays : Bahreïn

Hello bonjour !

 

Bon il m'a fallu un peu de temps pour dépoussiérer ce machin sur lequel je ne me suis pas épanché depuis maintenant un paquet de mois !

Mes compagnons de longue date, "Beaucoup de travail" et "Problèmes de santé" m'ont un peu tenu éloigné des claviers et je tenais à vous remercier pour vos petits et grands messages d'encouragement qui m'ont beaucoup touchés. Hop ça c'est fait !

Sur mon île pas grand chose de neuf, la situation politique n'a pas évolué des masses si ce n'est que l'agitation, ça fatigue donc mécaniquement, à force, les agités le sont moins... Agités... et nombreux aussi....
Le Ramadan a bien été entaché par l'explosion d'un bombe qui a tué deux policiers, mais c'est de loin l'incident le plus grave qui s'est produit depuis des mois. Je me demande si une révolution non aboutie ça peut mourir de vieillesse ?

Comme sur mon île c'est calme comme la surface d'un flan, d'autant que quasiment tous mes amis sont en vacances, je me prends à regarder le reste du monde avec un peu plus d'attention que d'habitude. Avez-vous noté comme le monde se repolarise ?
Ben oui jusque dans les années 80 c'était facile on avait la guerre froide, les gentils étaient à gauche et les méchants à droite (de la carte hein :D). Ensuite on a eu le fameux axe du mal avec ses terroristes, ses dictateurs dans des pays chauds et quasi désertiques aux sous-sols gorgés de pétrole qu'on allait castagner à grand coups de missiles et de résolutions onusiennes jusqu'à ce que mort violente s'en suive, le dictateur étant généralement remplacé par un type encore plus terrible avec des copains encore moins recommandables que les précédents mais bon comme on les a aidés à gagner, pas facile de les fiche dehors ensuite hein...
Et puis il y a eu le 11 septembre... le grand traumatisme crânien de l'occident 3.000 morts, assassinés par une organisation terroriste de manière pour le moins spectaculaire provoquant l'un des plus grands chocs émotionnels de l'histoire occidentale d'après guerre.
Le même jour, on peut estimer qu'environ 8.200 enfants de moins de 5 ans sont morts de faim dans le monde dans une indifférence absolument totale puisque les spécialistes estiment qu'entre 3 et 5 millions de ces enfants meurent chaque année de faim ou de malnutrition à travers le monde, mes 8.200, c'est même le bas de la fourchette...
Certes, il m'arrive parfois d'être cynique, souvent par provocation, parfois par goût mais je ne vais pas vous faire la balance entre l'assureur new-yorkais mort dans les tours et le petit bengalis ou le petit africain dont la vie n'aurait pas la même valeur au nom de je ne sais quelle fatalité de m.... comme je ne me permettrais certainement pas de minimiser l'horreur des actes terroristes en les banalisant mais vous avouerez quand même que quand on met les choses en perspective, ça pique les yeux.
Depuis partout où il y a des islamistes ou presque, il y a soit la guerre, soit la guérilla, soit la peur du terrorisme. Quand j'étais jeune, les terroristes c'étaient des extrémistes politiques, les brigades rouges, la bande à Bader, l'IRA, l'ETA... Il y avait le grand banditisme et ses figures de proue.... Aujourd'hui on dirait que n'importe quel débile en jogging casquette scooter peut braquer une supérette armé d'un flingue, Quand j'étais jeune, la radicalisation, c'est quand Marie-Bénédicte allait avec sa mère et leurs copines de la paroisse de Trifouillis-les-Oyes chanter des cantiques en brandissant des cierges dans les salles de cinéma pour empêcher les spectateurs de voir La passion du Christ ou autre film au contenu soi-disant blasphématoire.... aujourd'hui un jeune ado tranquille, bêtement catho vivant dans une famille pépère de classe moyenne dans un patelin plus calme tu meurs se transforme en bombe à retardement et veut partir faire le "Jihad" à l'autre bout du monde après avoir vu des sites de propagande sur internet.... "Il s'est radicalisé  sans que personne ne s'en aperçoive" dira-t-on quand il aura été abattu par le GIGN non sans avoir d'abord causé la mort de quelques personnes qui avaient les malchances cumulées de ne pas penser comme lui ET de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment....
Du coup tous ces fous d'Allah se prennent à rêver qu'ils pourraient convaincre tout le monde de vivre comme eux, enfin comme ceux qui les suivent, en observant une "version" de l'Islam si dure qu'à côté une communauté de Wahhabites passerait pour une succursale d'Eurodysney... Oui mais chef... Yen a qui seront pas d'accord... Pas grave on les tue....

Face à des gens comme ça, pas facile d'être un décideur de haut niveau hein.... Et là bizarrement les ennemis mortels redeviennent brusquement fréquentables... Le vieil adage qui veut que "L'ennemi de mon ennemi est mon ami" fonctionne à merveille...
Les chiites iraniens n'ont plus la peste, le presque mort cubain dans son jogging n'a plus le choléra, même qu'on va recommencer à leur vendre plein de trucs à tous. Poutine lui nous fait tranquillement un remake de l'Anschluss de 38 en Autriche mais en Crimée. Il a dû croire que ça ne se verrait pas... Ben il a presque eu raison...
Quoique avec l'Ukraine il a exagéré, on s'est fâché tout rouge (on lui a envoyé une flopée de télégrammes indignés quoi...) et on lui a confisqué les deux bateaux avec lesquels il comptait s'amuser dans le jacuzzi de sa datcha. Ouf on a eu chaud hein :p

Alors si je fais le point, Poutine est un ami, certes, le genre d'ami à cause duquel tu recomptes ton argenterie après chaque invitation, les anciens méchants sont plus gentils que les nouveaux méchants donc presque gentils... C'est qui l'ennemi alors maintenant ?
Ben les musulmans hein.... Pas tous les musulmans malheureux, gare aux amalgames ! Comme disait l'autre : "Tous les musulmans sont peut-être pas terroristes, mais en ce moment, tous les terroristes sont musulmans"... (Là si Marine a un chemisier moulant, son émotion va se voir....). Que faire alors ? Même celui qui disait "Y a qu'à les renvoyer chez eux" il est perdu maintenant... Parce que chez eux la plupart du temps c'est chez nous... Et il y en a de chez nous qui voudraient aller chez eux mais on veut pas, ou alors il sont déjà chez eux et veulent revenir ici, chez eux mais chez nous en même temps et on veut pas parce qu'on est pas sûrs qu'après avoir été chez eux, il auront de bonnes intention envers nous en rentrant chez eux... Quand je vous disait que c'était pas simple... On dirait un sketch de Raymond Devos (en tout petit et en beaucoup plus mauvais hein... Je ne me permettrais pas !).

 

Enfin nous on s'en fout on a l'Europe qui nous protège... Ouf...
Ah on me dit dans l'oreillette que c'est un peu le biniou chez nous aussi ?
Il paraitrait qu'un des membres aurait beaucoup menti pour entrer dans la famille et maintenant que la réalité fait un peu surface, il voudrait qu'on règle les problèmes à sa place. C'est un peu comme si tu partais avec une bande de copains en vacances, on se met d'accord sur les modalités, le budget qui paye quoi toussa toussa et puis une fois sur place il y en a un qui la joue "ma carte bleue passe pas", "j'ai oublié mon portefeuille", "oui bon en fait j'ai pas un rond et je vais vivre pendant un mois à vos crochets mais bon maintenant qu'on est là.... on peut s'arranger je vous rembourserai... sûrement.... un jour....". Le bonheur non ?
Alors là tu regardes un peu le feuilleton à la télé : "la Grèce doit-elle sortir de l'Euro ?".
Indigestion garantie d'économistes de tout poil qui sont capables sans sourciller de te démontrer tout et son contraire de sorte que toi clampin moyen (enfin je parle de moi, pas de toi cher lecteur pardon ^^) pour qui "économie" fait virevolter un kaléidoscope de cochons, d'écureuils, de pièces de monnaie et de petits billets de banque pliés en quatre, finit par ne plus rien comprendre à rien.
Sur BFM ils disent qu"elle peut pas sortir de l'Euro, sur France 24 ils disent que c'est comme si c'était fait, sur la Une que ce serait une bonne chose et sur la 2 que ce serait un désastre.... Même les marseillais (l'émission de télé-réalité) me colleraient presque moins la migraine, c'est dire....

Pendant ce temps, la guerre, les persécutions politiques et / ou religieuses ou tout simplement la misère pousse des milliers d'hommes, femmes et enfants sur la mer à bord de trucs qui flottent ce qu'ils peuvent comme ils peuvent, à la merci de malfrats qui leur ont extorqué des fortunes rêvant d'un Eldorado depuis bien longtemps disparu. Ceux-là viennent s'échouer au bord de l'Europe qui n'en veut pas mais qui est trop bien élevée pour le dire ouvertement, enfin ceux-là, une partie seulement puisque la mer prend son tribut au passage. Comme disait l'autre avec raison, "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde", on a déjà notre lot de nécessiteux, de pauvres, de gens qui dorment dans la rue, dans leur voiture, et qu'on ne sait pas aider par manque de ressources, d'organisation et surtout de réelle volonté politique alors venir ajouter à ceux là des milliers venus d'ailleurs n'a pas beaucoup de sens.
En même temps, je me demande où auraient atterri mes grands parents alsaciens si les périgourdins les avaient refoulés quand ils fuyaient la France occupée par l'Allemagne nazie. Comme quoi....
Après, le problème c'est de faire le tri, les demandeurs d'asile qui fuient une réalité dans laquelle leur vie est menacée et ceux qui viennent chercher une vie meilleure quitte à risquer la leur. Forcément, depuis des décennies, ils voient leurs compatriotes installés en Europe, simples employés vivant chichement, travaillant dur tout en ayant du mal à joindre les deux bouts se comporter comme des nababs quand ils rentrent au pays, affichant un luxe de pacotille pour montrer une réussite à l'avenant et entretenant par là-même le mythe archi faux qui poussera ces derniers à dépenser un argent qu'il n'ont pas auprès de passeurs pour rejoindre un pays qui ne veut pas d'eux pour gagner une fortune qu'ils ne sont pas près de trouver.

Bon si on résume : le monde c'est le dawa, l'Europe, spas mieux.... En France alors ?
En France François le bien nommé envoie des Tweets, ses coreligionnaires s'étripent joyeusement comme au bon vieux temps à coup de phrases assassines  et de tirage de couverture à soi. Le camp dans son ensemble essaye de jeter le vieux chewing-gum qui leur colle sous la semelle sans vouloir avoir l'air de.... Or tuer le père, l'air de rien c'est pas facile...
Y a qu'à demander à Marine, en passe de devenir experte sur le sujet.
Pendant ce temps, à droite on se gonfle de sa propre importance, on fait mine de compter les heures avec des plans d'actions super efficaces plein les attaché-cases en attendant que les locataires actuels déménagent. Et pourtant... quand on les écoute... à part nous dire "je vous le dis clairement...." toutes les deux phrases, on n'est pas moins dans l'incantation que de l'autre côté.
Le centre est encore plus mou qu'avant et c'est pas peu dire, il n'y a quasiment plus d'extrême gauche et même Besancenot finit par ressembler à un mec de droite, l'extrême droite est tout sauf extrême et a le même programme que l'extrême gauche.
Tout va bien non ?
Ceci dit heureusement que nos politiques veillent, qu'ils s'insurgent et que courageusement ils s'opposent.... à la journée Tel Aviv organisée dans le cadre de Paris plage par la mairie de Paris. Ce qui devait être une rencontre culturelle, gastronomique, sympathique et décontractée s'est transformée subitement en "Sauvons la Palestine du sionisme"... J'hallucine que de tels amalgames, des raccourcis aussi grossiers puissent fonctionner dans les médias et l'opinion publique ! Je ne suis vraiment pas un fan d'Anne Hidalgo mais pour le coup ses détracteurs feraient bien de faire les soldes à la recherche d'un cerveau neuf le leur me semblant clairement en fin de vie.
Faire découvrir une ville, sa culture, son histoire, sa gastronomie ne revient pas à donner un blanc-seing au dirigeant du pays en question.... C'est aussi idiot que de dire qu'on va boycotter les falafels parce qu'on est pas d'accord avec la politique d'Erdogan ou qu'on va arrêter de manger du chou parce que c'est l'aliment de base des russes et on en voudrait pas avoir l'air de soutenir Poutine.
Hé ben, certains de nos politiques devraient vraiment prendre de la hauteur parce qu'ils sont barrés loin loin là....

En tout cas moi je vous aime beaucoup, mais c'est décidé je reste sur mon île ! :D

Bonne fin de vacances et à bientôt....

Olivier

 

PS : n'hésitez pas à commenter, ça stimule l'envie de réécrire !

Syndication :
Enfantillages & Elections

Le 26-05-2014 • Pays : Bahreïn

Hello !

Oui je sais ça fait des lustres... on me croyait mort... noyé dans ma piscine.... disparu dans une palmeraie... vendu à un ferme à chameaux. Hé ben non ! Je vous rassure, j'en déçois vraisemblablement un ou deux au passage, mais je vais bien.
Toujours beaucoup de travail, pas grand chose de passionnant à commenter, rien qui n'ait fait bondir mon cyber stylo en tout cas :D

 Alors pourquoi maintenant ? D'abord parce qu'il y a un mois mes enfants sont venus passer une semaine ici.
Mon fils vient assez régulièrement, mais ma fille coincée entre ses études, ses stages, son amoureux qui est souvent en déplacement pour plusieurs mois et la maison qu'ils retapent (enfin vu comme elle me raconte les travaux j'ai presque l'impression qu'ils la construisent la maison :p), ma fille disais-je a assez peu de temps libre pour y caser un voyage au royaume de papa.
Mais cette semaine d'avril était prévue depuis fort longtemps pour me rendre visite. Le hasard, un peu aidé certes mais quand même, a voulu que mon fils a pu prendre la même semaine et nous voilà tous les trois réunis pour la première fois depuis 3 ans et 3 mois.
Frère et sœur, qui s'aiment comme des frères et sœurs, se voient moins aussi depuis que le cadet est parti vivre avec sa copine, donc même pour ces deux là, ce fut l'occasion de passer du temps ensemble. Quelle joie de les avoir... Ce sentiment que tout est à sa place, d'avoir retrouvé quelque chose à quoi tu tenais et que tu avais égaré. Les petits déj, les chahuts dans la piscine, les longues discussions, les séances de vannes... Ce sentiment d'urgence qui veut que chaque seconde doit être savourée puisque ça va durer si peu longtemps et voilà, après cette petite semaine passée à vitesse supersonique, il est déjà temps du chemin de croix vers l'aéroport, les yeux un peu trop pleins, les cœurs un peu trop vides, on arrive, on s'embrasse un peu fort, un peu vite tiraillé entre l'envie de les garder contre soi et celle de ne pas prolonger ce moment douloureux que sont les adieux... Eux s'envolent retrouver leur vie, leur amours, leurs boulots. Moi je roule retrouver la mienne, sans eux... Comme à chaque fois, vieux coup de blues dans la voiture, si content qu'ils soient venus, si triste qu'ils soient déjà partis.... Je sais que c'est un poncif monstrueux et que je vais avoir l'air d'une gourde mièvre s'extasiant sur sa progéniture mais je m'en contrefiche.... Ils méritent bien que je passe pour une gourde mièvre hein... Bon allez... Je le dis :
J'adore mes enfants... Ne le leur dites pas trop, je le leur dis déjà bien assez mais ils sont vraiment ce que j'ai de plus cher au monde, mon cœur bat plus vite quand le leur fait de même, il s'arrête de battre quand je sens qu'ils souffrent, je hais ceux qui leur ont fait du mal, ils me rendent infiniment fier et je me sens privilégié de la relation que nous avons aujourd'hui. Ils sont tous les deux différents et tous les deux formidables à leur manière, ont traversé tant de choses dans leur enfance qui auraient démonté plus d'un adulte et ont réussi à devenir grands, forts, positifs, confiants, joyeux, drôles.
Quand ils sont petits, on ne mesure pas la félicité que c'est de les voir grands, indépendants, construisant leur bonheur, faisant des erreurs, puis recommençant. Rien à voir avec l'idée de "c'est mon œuvre" ou une connerie de ce genre... les parents font tant et si peu à la fois. Nous montrons le chemin en priant pour qu'ils le prennent puis nous tenons prêts à les soutenir quel que soit celui qu'ils finiront par prendre ! Bref en tout cas, j'espère qu'ils reviendront vite vite, avec leur moitié respective cette fois, moitiés qui ont toujours une bonne raison de ne pas venir hein :o) mais ça me ferait vraiment plaisir de connaître ceux qui les rendent heureux.

Bon l'autre raison qui a fait jaillir mon clavier, c'est la campagne des élections européennes et le résultat de celles-ci.
Suite aux élections municipales, on aurait pu penser que chaque homme politique allait réfléchir à sa situation face au vote.
Déculottée hardcore comme le nord pour la gauche (les gauches ?), la droite mandée par pis-aller, l'extrême-droite qui commence à faire ici ou là figure d'alternative...
Moi quelque chose m'échappe dans le raisonnement de tous ces gens... Je ne suis qu'un brave alsacien, un peu bas de plafond, qui n'a pas forcément la lumière à tous les étages mais qui essaye honnêtement de comprendre ce qu'on lui dit et ce qu'on attend de lui.
Quand j'étais petit et que ma mère me collait une baffe (oui je fais partie de la génération qui a subi des châtiments corporels tels que claques fessées toussa (t'inquiète pas Mom y a prescription :p), quand je prenais une baffe donc, je savais que j'avais fait quelque chose que je n'aurais pas dû faire, ou à tout le moins que ma mère en était convaincue ! Solution pour éviter un autre épisode du même feuilleton : changer de comportement, expliquer à maman preuves à l'appui qu'elle s'est trompée ce qu'elle ne croira probablement pas , donc retour à la solution première : changer de comportement. Exemple, je joue avec une assiette, elle tombe, se casse, je prends une baffe, pour éviter cela à l'avenir, je ne joue plus avec les assiettes et hop ! Ça m'a bien pris 3 ou 4 ans pour intégrer ça mais chaque claque agissant à la manière d'un renforcement Pavlovien, j'ai assez vite compris que chez moi, il y avait des trucs avec lesquels on ne plaisantait pas !
Faisons le parallèle avec notre gouvernement. Déjà affublés de sondages à déprimer un lecteur assidu de Marguerite Duras, ce n'est pas une claque qu'il se sont pris aux élections municipales mais une véritable branlée. Là, François aurait dû dire à Jean-Marc :
" On arrête de jouer avec les assiettes, on fait rien que les casser, sinon on va s'en prendre une autre."
Hé ben non... Ce que j'ai mis 3 ou 4 ans à comprendre avec mon cerveau de petit alsacien, eux avec leur pile de diplôme haute comme l'annuaire ils font quoi ? François dit :
"Jean-Marc va rentrer chez ses parents, et Manuel va venir jouer avec les assiettes avec moi. Sauf que cette fois on va jouer plus vite et plus fort"... En langage politique ça devient : "J'ai bien compris que vous n'êtes pas content de ma politique, mais je ne vais pas en changer, je vais juste accélérer et intensifier les réformes."  Autisme... quand tu nous tiens....

Donc à gauche le chef campe, les lieutenants grincent, grognent ou pleurnichent selon la longueur de leurs canines mais il faut admettre que c'est assez moche de voir que même ceux qui défendent le boss le font avec tellement peu de conviction que c'en est presque contre-productif !

Bon la droite va nous sauver alors ?
Ah ben c'est pas gagné non plus là ! Copé nous explique tranquillement qu'au vu des résultats des élections, il constate que la gauche a perdu.... heu.... bon... il promet toute la transparence sur l'affaire Bygmallion ah ouf ! Nous on avait un peu peur qu'il continue à nous cacher des trucs mais s'il promet alors ça va ! Après avoir triché aux primaires, menti de manière indécente à plusieurs reprises, j'espère que cette fois ce type va être renvoyé à Meaux, puisque là-bas ils ont l'air de l'apprécier et bien qu'ils le gardent ! Le pire c'est qu'il va probablement encore pleurnicher sur les plateaux de télé en réclamant la démission de 5 ministres et 32 parlementaires de gauche parce qu'ils portent une Rolex tout en cachant sous son manteau 61 pièces de contrefaçon de la marque susnommée. Je sais bien que rien n'est tout blanc ou tout noir, la gauche n'a pas l'apanage du cœur, ni celui de l'intégrité d'ailleurs et les donneurs de leçons sont, hélas pour eux, bien souvent de mauvais joueurs de boomerang.

Bon alors qui ? (Va nous sauver pour ceux qui ont du mal à suivre !)
Ben c'est tout là le problème en France... Honnêtement à qui donneriez vous le code de votre carte bancaire ?
Notre paysage politique est tristement constellé (vi j'ai choisi le mot exprès :p) d'incapables notoires (ex : Harlem Désir), d'escrocs patentés (ex : Jean-François Copé), de bécasses tonitruantes (ex : Ségolène Royal), de divas impénitentes (ex : Arnaud Montebourg), de mauvaises actrices réactionnaires (ex : Christine Boutin), de vilaines hystériques (ex : Nadine Morano), de doux dingues (ex : Jean-François Borloo), de revanchards ambitieux (ex: François Fillon), de plongeurs en caisson de décompression (ex : Nicolas Sarkozy), de bavardes amnésiques (ex : Christiane Taubira), etc... Je pourrais continuer la liste pendant longtemps et ce n'est pas le manque d'inspiration qui m'a fait ne citer qu'un nom par catégorie mais la crainte de vous lasser.
Ajoutez à cela l’aréopage de "presque morts" qui veulent nous faire croire qu'ils vont encore faire de grandes choses, la foultitude de jeunes gars qui se font dégommer plus vite qu'ils ne sortent de leur coquille pour être bien sûrs que les choses continueront comme elles étaient. Les communistes ne savent plus qui est Karl Marx, les écologistes ont choisi Eva Joly pour candidate ce qui en dit long sur le niveau de batterie de leur cerveau, tout à gauche Mélenchon ressemble de plus en plus au produit de l'union improbable d'Arlette Laguillier et de Jean-Marie Le Pen, Besancenot, Arthaud et leurs potes de pique-niques révolutionnaires sont d'autant plus inaudibles qu'ils n'ont pas grand chose à dire, au centre... Bayrou, LE mec auquel il ne faut pas penser si tu es sujet au vertige, son copain, ancien ministre de la défense dont tout le monde a oublié le nom (je suis sûr que même les circulaires qui portaient sa signature se sont barbouillées au typex :p). Dans tout ça je vote pour qui moi ?

Alors oui, il y a Marine... Alors que tout le monde ch.... dans le ventilateur, elle promène son prénom de désodorisant pour petit coin partout avec un chemisier blanc et parvient à ne jamais se faire éclabousser. Même prise en flagrant délit de mauvaise foi, la main dans la sac, elle arrive à t'expliquer de manière convaincante que c'est pas sa main. Comment voulez-vous que les votes ne se reportent pas sur elle ! Elle dit ce que tout le monde veut entendre, elle parle bien, elle est grande blonde et charpentée, pas assez jolie pour attirer la suspicion, féminine que quand ça lui sert, parle avec la voix de Patricia Kaas en plus aigu et enguirlande tous ceux à qui 80% des français aimeraient bien coller un bourre pif magistral (dans l'ordre les financiers, les patrons, les politiques et le journalistes). A défaut de proposer des solutions, elle trouve des coupables. Manquerait plus qu'elle parle de foot et on la collerait sur le timbre de la poste.

Alors au vu des résultats ce matin tout le monde se dit déprimé, désenchanté, voire dégouté. Ça devient difficile de rester optimiste... Vous voulez de l'optimisme ? Je vais puiser dans mes ressources et partager... C'est vrai que quand on regarde les résultats comme ça on se dit :
"On va tous mouriiiiiiir.... C'est dommage... Mardi y avait le marché" (Salut Djamel ^^) mais bon, après le café et la biscotte, parce que les croissants ça fait grossir (Non du d~@#{#`|`[`\|@) , on réfléchit un peu et on analyse. Et là on peut quand même voir un peu de lumière :

1. Marine est contente. Elle va peut-être arrêter de nous faire un tête de dogue allemand affamé sur tous les plateaux télé et commencer à parler comme Ségolène. Elle disent à peu près autant de conneries l'une que l'autre mais Ségolène sonne moins comme un obersturmfuhrer !

2. L'extrême droite a très peu de chance de parvenir à faire un groupe uni et cohérent au parlement européen. Entre les mouvements populistes, poujadistes, ouvertement xénophobes, voire néo nazis (OMG Aube dorée en Grèce, 10% ô_Ô) ça ne va pas être facile de s'entendre... Cf l'extrême-gauche qui est dans la même situation depuis des années et n'arrive pas à faire cause commune.

3. L'extrême-droite va être en responsabilité. Ça fait 20 ans qu'ils nous expliquent que quand ils seront aux commandes, on verra ce qu'on verra... Comme ça ne risquait pas d'arriver, c'était facile... Maintenant que ça y est, sortons le popcorn et installons nous, on va rire Comme dirait ma mère : "La gueule est toujours plus grande que le reste" !

4. Il ont remporté les élections en France, mais sur les 751 sièges de députés, ils ne sont de très loin pas majoritaires Dieu merci. Ils vont certes peser plus lourd, mais pas réellement bloquer les choses. De plus, je suis curieux de voir comment ces euro-députés vont fonctionner dans une institution qu'ils appellent de tout cœur à disparaitre ! Imaginez l'écureuil brandissant une pancarte "Sciez cet arbre". Certaines de leurs positions vont être pour le moins "intéressantes" à observer.

5.OK son pourcentage est élevé, mais en nombre de voix de mémoire, elle doit avoir à peu près 4,5 millions de suffrages contre 6,5 lors de la dernière présidentielle. Merci l'abstention !

 Mon vrai espoir est que tous ces gens qui ont voté pour l'extrême en pensant "changer les choses" se rendent compte à quel point on les prend pour des quiches. Le seul problème c'est vers qui se tourner ensuite entre bonnet blanc de droite et blanc bonnet de gauche, les bisounours et les Pinochet, tous ceux qui nous serinent que c'était mieux avant... On veut  pas reconstruire hier, on veut construire demain nous.

Vous savez ce qui nous manque à mon avis ? De l'inspiration... vous savez ce truc qui vous donne envie de faire, de dire, d'entreprendre, cette force qui vous pousse, vous enthousiasme... Comme ces films qui te donnent le coeur léger, l'envie de chanter en sortant du cinoche tout plein que tu es de ce petit bonheur éphémère... Si demain un homme ou une femme politique avait la capacité d'inspirer les français on pourrait vraiment faire quelque chose de fantastique de ce pays, de tous ces gens qui ne demandent qu'à être heureux ensemble...

Voilà voilà voilà comme d'habitude, je m'emballe, je me laisse emporter et je cause je cause....
Bon pardon d'avoir fait long mais moi je dis gardez la foi, le sourire, au moins en coin, quelques bulles pour faire pétiller vos yeux... C'est pas Marine qui m'a donné ma joie de vivre, c'est pas elle qui me la prendra non plus !

Allez désolé pour le pavé, comme toujours mais n'hésitez pas à réagir !
La prochaine fois, promis des nouvelles de mon ïle :D

 Besos

O.

Syndication :
Fin d\'année, Quenelles & Flamby

Le 21-01-2014 • Pays : Bahreïn

11-11-2013

Inspiration en panne - Angoisse de la page blanche - Grosse fatigue...

 

21-12-2013

Et voilà, Noël frappe déjà à notre porte. Les magasins se parent de branches de sapins aussi saugrenues ici que le serait Monica Belucci au bras d'un singe bonobo. Les super et hypermarchés ont les cales pleines de jouets et commencent à allécher le chaland avec des photos de dindes croustillantes,de foies gras fondants, de saumon fumé luisants sous leurs décorations de câpres et d'oignons. J'ai vu sur BFM TV un matin les images du Kristkindelsmerick (la marché de Noël de Strasbourg), Louis OLLAND, ancien président de la corporation des boulangers présenter son assortiment de breadeles (prononcez bréédeuleu) autrement dit les petits biscuits que l'on prépare pour la période des fêtes en Alsace et dont il existe plus d'une quarantaine de sortes. Les rues à cette période de l'année sont illuminées, les maisons magnifiquement décorées dans tout le centre ville et la ballade est un vrai régal. La place Kléber est ornée d'un sapin géant dont la décoration change chaque année. L'érection de ce dernier juste avant l'avent est à chaque fois un évènement abondamment commenté dans la presse régionale. Que de souvenirs de promenades en ville, le nez et les joues rouges de froid, la buée qui sort de la bouche, les marrons chaud, le vin chaud ou le jus d'orange chaud et sucré avec de la cannelle pour ceux qui, comme moi, ne boivent pas de vin....

 

14-01-2014

Après noël vient le nouvel an et ses soirées joyeuses pour commencer l'année dans une bonne humeur parfois largement soutenue par des breuvages fortement mâtinés d'alcool. A peine digérées les lourdeurs des fêtes, voilà que Dieudonné M'Bala M'Bala nous vend des quenelles à tire larigot et j'ai juste l'impression que quand j'allume ma télé, j'en mange jusqu'à l'indigestion.... Du coup, même si je connais le geste maintenant pour avoir vu quelques tristes sires en faire la promotion, en même temps que la leur, car soyons clairs les quelques qui se sont distingués par leur soutien au triste individu sont plus en mal de publicité qu'autre chose ! Dieudonné, le si mal nommé, encore que, Dieu a bien envoyé les sept plaies en Egypte même si pharaon avait fait probablement ce qu'il fallait pour mériter son sort, moi je ne sais pas trop ce que j'ai fait de si grave pour mériter Dieudonné dans ma télé. Bref on s'expliquera le big Boss et moi quand on se verra, le plus tard possible j'espère et je suis sûr que dans Son infinie sagesse Il saura m'expliquer tout ça... Enfin pour en revenir à la quenelle, j'ai cherché à comprendre d'où venait ce geste et ce qu'il signifiait vraiment. Apparemment, à la base, pour Dieudonné, ce geste du bras droit tendu, tranchant de la main gauche sur l'épaule droite se voulait un geste "anti système" qui signifierait "on va vous la mettre jusque là" décrivant si j'ai bien compris la menace de l'insertion rectale non consentie du bras jusqu'à l'épaule. Même le rectum d'une vache, pourtant relativement accueillant à ce que j'ai pu voir de mes yeux lors de démonstrations vétérinaires, protesterait probablement contre un tel traitement. Donc je ne parlerai pas des rectums menacés par ledit geste. L'élégance et la classe du propos ne vous auront probablement pas échappés non plus. Alors bien qu'extrêmement menaçant pour l'intégrité de l'orifice concerné, en quoi ce geste est-il antisémite ? Parce que soyons clairs encore une fois, les propos tenus par le triste sire sont sans équivoque aucune parfaitement antisémites et insidieusement racistes a bien des égards, le raccourci de qualifier tous ses actes d'antisémite ne servira pas le combat contre lui. La vérité est déjà bien assez triste sans qu'elle ait besoin d'exagération. On parle ici et là de salut nazi inversé, de bras d'honneur détendu, bref beaucoup beaucoup de bruit et de confusion, les deux allant d'ailleurs souvent de pair. Du coup on est saisi d'un doute... En quoi est-ce nazi ou anti-sémite après tout. D'après les détracteurs du bonhomme, le patron de la LICRA en tête, ce signe symboliserait, je cite "la sodomisation des victimes de la Shoah", ce à quoi notre individu répond (promis c'est la dernière fois que je le cite !) que "la sodomie ne pouvant être réalisée que sur des restes calcinés de corps humains sortis des fours crématoires nazis, et pire encore après qu'ils ait été transformés en savon" (cf Libération du 14 janvier 2014)...
Je vous laisse 5 minutes pour aller vomir...

Ici l'humour n'excuse rien. Ces provocations nauséabondes dont le seul but est de faire parler du lui rappellent d'ailleurs un de ses récents amis en la personne de Jean-Marie Le Pen qui, lui aussi, aimait bien choquer délibérément en se drapant dans l'alibi commode de "oh ben si on ne peut plus rire alors...".
Alors oui on peut être anti sioniste, je ne vois pas d'objection à cela. Le sionisme est une idéologie politique : on peut y adhérer, n'en avoir rien à faire, la combattre etc... Mais comment peut-on être "contre les juifs" ? "Contre les arabes" ? Ça ne veut juste rien dire !
Les juifs sont juifs.... les arabes, arabes.... les homos, homos....  c'est un état de fait, dire qu'on est contre, c'est comme dire "moi je suis contre la montagne".... Malgré cette assertion qui relève du simple bon sens, en parcourant les forums, les site de presse pour un peu mieux comprendre tout le tabac autour de ce...type (je ne sais vraiment plus comment l'appeler) ce que j'y ai lu m'a tout simplement écoeuré. C'est simple la grande majorité des organes de presse nationaux qui permettent généralement de commenter les articles parus sur leurs pages web ont pratiquement tous bloqué cette fonction suite au déferlement des eunuques en tout genre qui ont déboulé pour vomir leur haine, quelle qu'en soit la cible. Tout cela me rend bien triste et je crois que l'on ferait mieux de laisser ce triste sire retourner dans l'oubli dont il n'aurait jamais dû sortir. Le tribunal est le bon endroit pour le faire descendre de son perchoir. Déjà condamné à de multiples reprises, malgré son insolvabilité organisée il finira par être coincé pour de bon.
Tiens histoire de montrer jusqu'où va le cynisme, Noémie Montagne, la compagne de l'individu a déposé la marque "quenelle" auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle. Le temps de lancer les procédures et l'on peut s'attendre à ce que tous les fabricants de quenelles, qu'elles soient de brochet, de veau, à la lyonnaise ou autres vont devoir trouver un autre substantif pour désigner leur produit s'ils ne veulent pas se voir forcés de payer aux nouveaux "propriétaires" du nom des royalties pour le moins immérités.
Comme toujours ceux qui "combattent le système" (sic !) sont rarement les derniers à en profiter sans vergogne.

20-01-2014
Heureusement, notre président voyant toute cette noirceur fondre sur le pays a décidé de prendre les choses en mains et de nous distraire nos autres pauvres hères en remettant au goût du jour les bons vieux principes de César pour rendre un dirigeant populaire : "Panem et Circenses", autrement dit, donnez au peuple du pain et des jeux. Comme aujourd'hui, des hommes à moitié nus qui s'étripent en plein cagnard dans une arène, on peut tous voir mieux dans notre télé, ils s'étripent pareil mais on a les gros plans, il ne sont plus à moitié nus mais complètement, on n'a pas la chaleur et l'odeur et en HD stéréo, ça rend du tonnerre ! :D
Du coup il part se promener en loosedé avec un scooter pour rencontrer le femme qui vu l'homme qui a vu l'ours et qui n'a pas eu peur.
Pendant que tout fout le camp, le boss batifole :D S'il était PDG d'une entreprise, ses salariés l'auraient probablement séquestré depuis longtemps, mais il est probable que le conseil d'administration l'aurait viré pendant sa période d'essai :p
Bon à la base, il fait bien ce qu'il veut de sa vie et de ses cacahuètes hein mais bon, il faut avouer que pour sa probable future ex., c'est un peu violent de se prendre ça dans la tête de cette façon. Alors que celui qui n'a jamais pêché lui jette le premier pavé bien sûr, l'amour ne se commande pas, encore d'accord, et sans l'ombre de la femme bafouée avec des cornes comme la tour Eiffel un soir de fête nationale ce serait presque mignon mais il y a l'outrage public et ça c'est quand même rude. Valérie va pouvoir rejoindre le club pas si fermé des femmes publiques outragées aux côtés d'Hilary Clinton, Anne Sinclair, et d'un paquet d'autres. Elle qui au début du quinquennat apparaissait comme une briseuse de ménage un brin revancharde va probablement récupérer dans l'histoire la sympathie des françaises, quant à Flamby capitaine de pédalo, il prouve à tout ceux qui pensent qu'il n'en a pas qu'en tout cas il aime se les faire caresser !

Bon allez suffit les grivoiseries... je tenais à vous souhaiter à tous une fabuleuse année 2014. Que la santé soit bonne, que vos finances croissent (nan croassent c'est les grenouilles pas les pépettes !) , que l'amour vous prenne dans ses bras et ne vous lâche plus, que vous ayez un fou rire et des papillons dans le ventre chaque jour de l'année.

 

Pardon d'avoir été un peu loin, absorbé par beaucoup de travail et de soucis, mais j'aime bien ces moments d'échange avec vous. Merci aussi pour votre fidélité et vos divers commentaires privés ou publics. Je forme le voeu qu'il y en ait plein d'autres en 2014.

 

Bonne année

 

Olivier

Syndication :
Lent Pas d\'Air & Manque d\'Inspiration

Le 26-09-2013 • Pays : Bahreïn

Booooouuuuuh trois mois sans nouvelles.... Paaaaaas bien !

Ben oui mais bon c'est l'été... Donc il fait plus chaud (sisi je confirme !), malgré les greluches qui nous rabachent que 'Ulco citronade (pas de pub !) est si rafraichissant que tu peux vivre dans le désert en été habillé comme un sibérien au mois de décembre, on a chaud !
Comme quoi la pub hein... Déjà avec M. Propre on s'était un peu fait avoir... J'ai jamais vu le chauve aux boucles d'oreilles récurer ma cuisine et au final c'est toujours mon bras et Bob l'éponge qui se tapaient le boulot (J'appelle mon éponge Bob si je veux !). Donc on a chaud ! Certes c'est un été "mou" pour la région puisque les chaleurs n'atteignent vraiment pas des records... Sauf que nos caramels a nous sont mous aussi parce que record ou pas, 35 à 40° ça nous suffit bien. Tout ça pour dire qu'on sue... Ben oui... quand il fait chaud, on sue... Comme disait un de mes ex patrons, "sale temps pour les gros"... Tu m'étonnes !
Alors quand on sue, on reste le plus immobile possible... pour que ça s'arrête... la sueur pas la chaleur hein... J'ai l'impression qu'il y en a deux ou trois qui ne suivent pas là au fond ^^ Du coup on en fait moins...
Les mauvaises langues diront d'un air dubitatif :
"Ah bon ? Mais moins que pas grand chose ça fait combien exactement ?"
Hé ben c'est pour ça qu'on ne fréquente pas de mauvaises langues, surtout dubitatives !

Bon par delà la chaleur qui ramollit ce qui peut encore l'être, il ne s'est pas passé tant de choses intéressantes d'où ma faible production bloguesque... Je ne vais tout de même pas vous faire calculer les calories de mon petit déjeuner histoire de faire une page hein ^^.
Dans le monde on pourrait penser qu'à part la naissance attendue d'un potentiel futur roi d'Angleterre, il ne s'est rien passé tant nos médias ont été envahis par le "royal baby" dont j'ai par ailleurs déjà oublié le prénom, c'est dire si ça me passionne mais c'est faux !
Il se passe plein de choses en vrai  sauf que "l'intérêt médiatique fluctue", jolie périphrase pour dire: "on s'en cogne que des gens meurent en Syrie tous les jours parce que le fils de Lady Di a eu un baby". J'ai toujours eu tendance à penser que la télé façonnait un peu l'intérêt du téléspectateur.

Je m'explique : si dans tous les magasins un peu "in" on vend des vêtements beiges et oranges au début de l'été, on sait que ces couleurs seront les dominantes de la mode estivale, c'est un peu l'offre qui crée la tendance en somme. Je pensais que c'était pareil pour la télé, les spectateurs prenant ce qu'on leur donnait. C'est là que j'ai découvert les statistiques de fréquentations internet qui indiquent les mots les plus recherchés sur les moteurs de recherche, ce qui suppose une démarche active de l'internaute... Quelle surprise les mêmes intérêts qu'à la télé... Bon je vais donc devoir cesser d'invectiver mentalement les chaînes et admettre qu'on a peut-être quand même bien la télé qu'on mérite entre les faits divers du JT, la pommade contre les mycose vaginales de l'interlude mercantile de trois plombes entre JT et météo puis entre météo et programme court, puis entre programme court et "prime time"... C'est infiniment pénible, rien que dans le rythme et la quantité. Inutile que je me lance sur le contenu, on en a pour deux heures avec au bout quelques dépressions nerveuses chez les publicitaires ! Tiens juste une comme ça, en passant... Que pensez vous des campagnes Orangina des dernières années ? Vous voyez, celles avec les personnages issus de l'atelier d'un taxidermiste schizophrène et avec un slogan façon Française des jeux mais inversé, "100% des gagnants ont tenté leur chance" devenant "0% des buveurs d'Orangina ont été..." et là selon le cas on est face à des situations toutes plus débiles les unes que les autres, dont une est clairement un plagiat d'un sketch des nuls (celui du pigeon). J'ai eu beau chercher le premier le second et tous les autres degrés, je trouve vraiment ces campagnes complètement idiotes. Ce n'est ni drôle, ni vraiment créatif, tout ce qu'on en retient, c'est les yeux façon Chucky des personnages animaux et le petit "Tatada" chanté à la fin par trois voix si peu harmonieuses qu'on dirait un trio de chats fraîchement castrés se lamentant sur leur splendeur passée !

En soirée que peut-on voir ? Les enquêtes, qu'elles soient exclusives, approfondies, interdites ou je ne sais quoi d'autre encore portent toutes sur les même sujets : la délinquance, le travail de la police face aux délinquants, les réseaux de délinquants etc. etc.... Si vous pensez que j'exagère, achetez le programme TV et jetez un œil, c'est édifiant.
Bon ceci dit, j'ai déjà zappé sur les 2754 chaînes existantes sur mon décodeur... On n'a pas l'air d'être les plus mal lotis ! Je crois que le summum, c'est quand même la télé polonaise qui passe des films américains avec pour seul doublage un mec qui fait tous les dialogues d'une voix monocorde quand en fond on entend les voix originales... Promis c'est à mourir de rire !

Bon assez parlé de ma télé... Comment étaient vos vacances ? Nous on s'inquiète un peu vu que les journalistes nous disent que les français n'ont plus de sous et partent de moins en moins en vacances. Dans le reportage suivant, on voit une plage noire de monde, puis une autre, puis un hôtelier content, puis un restaurateur à moitié content (parce qu'un restaurateur complètement content, ça n'existe pas :p) bref on ne sait plus qui croire !
Moi ce sont mes parents qui sont venus passer 15 jours en juin, puis mon fils une semaine en août, du coup l'été n'a pas paru trop long finalement. Ces petites pause sont été les bienvenues dans le maelström de l'ouverture de notre nouveau bébé dans le quartier de Saar. Le magasin a bien démarré et les clients se disent conquis par le point de vente, même s'il faudra bien sûr plus de quelques semaines pour mesurer leur fidélité. L'attrait de la nouveauté c'est bien éphémère et il faut traduire ça en relation de fond, durable et tout et tout...

Dans la série des trucs pas sympas de mon boulot, j'ai dû faire rapatrier un corps....  Un de nos superviseurs boucherie philippin, qui était il faut l'avouer déjà bien frêle à force de fumer deux paquets par jour et de descendre un peu plus d'alcool que son foie ne devait pouvoir filtrer chaque jour. Ses camarades de chambrée inquiets nous ont alerté parce qu'il ne s'alimentait plus. Quand je l'ai vu il avait effectivement perdu du poids et faisait tristement penser à un oiseau tout mouillé après un gros orage. Nous l'avons envoyé un peu contraint et forcé voir un médecin et il a été immédiatement hospitalisé pour un cancer gorge poumons. Après deux jours d'examens, les médecins nous ont confirmé que le cancer s'était répandu dans tout l'organisme et qu'il n'en avait plus que pour quelques jours. Son frère, travaillant au Qatar, n'a pas reçu l'autorisation de son employeur de venir le voir et sa fille qui vit aux Philippines n'a pas eu le temps d'obtenir un visa avant son décès. Ce brave homme est mort un peu tout seul, loin de chez lui et des siens alors qu'il a bossé toute sa vie pour payer les études de ses enfants et petits enfants pour qu'ils aient une meilleure vie que la sienne. Ben voilà quoi... C'est aussi ça l'expatriation  :'(

Bon revenons à des choses plus légères parce que là je sens bien que j'ai un peu plombé l'ambiance (pardon l'ambiance, je ne le ferai plus !).

Un de mes amis à posté sur Facebook une photo à mourir de rire : une tête de gondole dans un supermarché, un bac réfrigéré avec deux produits en promotion à l'intérieur : le camembert Président et un pack de Flamby ! Hasard ou crime délibéré de lèse majesté ? On ne saura jamais et dans le fond on s'en cogne... La photo m'a bien fait rire :p
Comme les américains et les européens ne lui obéissent pas, vexé notre président joue l'ouverture avec la Perse... Trop fort, il est le seul à avoir obtenu un entretien... En même temps, à part les États-Unis qui étaient certains de se voir recaler, qui d'autre voulait le rencontrer notre nouvel ami iranien ? J'espère qu'ils ont gardé le pavillon qui avait accueilli Khomeini en son temps... des fois que celui là atterrisse chez nous un jour ou l'autre, la déco serait déjà faite :p

Bon allez j'arrête la médisance, jusqu'à la prochaine fois...

Promis à bientôt

Besos
Syndication :
Visite Parentale & Chaleurs Estivales

Le 13-06-2013 • Pays : Bahreïn

Hey hey hey;

 13/06/2013

Comment ça va chez vous ? La frite ? La patate ? La forme ? Ça gaze ou bien ?
Moi je suis un peu crevé... J'ai repris le boulot depuis une semaine à peine, samedi dernier pour être précis, et déjà j'attends mon weekend comme un héroïnomane son Subutex.
Bon les semaines de reprise ne sont jamais simples, entre se remettre à jour, gérer les urgences, mes parents étaient encore là jusqu'à lundi soir, j'ai récupéré le fils d'une amie qui squatte quelques jours... Pas eu beaucoup de temps à moi ^^
Les quinze jours avec les parents se sont bien passés. Me suis fait dorloter, bichonner toussa. Mon lit s'est fait tout seul, j'arrivais et mettais les pieds sous la table, la cuisine et la vaisselle ont été entièrement maîtrisés par maman, assistée de papa, parfois un peu contraint et forcé :p
Pffff qu'est-ce que ça fait du bien, même si je râlais un peu pour le principe des fois mais bon soyons honnête, c'est assez cool de faire les courses deux fois par semaines et de n'avoir plus à s'occuper de rien :D
Seule ombre au tableau, ma femme de ménage qui a dû un peu souffrir en pensant que maman voulait lui piquer son job puisque quand elle arrivait, presque tout était déjà fait ^^. Nous avons été nous balader quelquefois mais la chaleur nous a quand même un peu restreints. Maman a profité de la piscine à fond et ramène un bronzage type côte d'azur au mois d'août. Papa est resté plus circonspect et s'est contenté d'un léger hâle mais a peaufiné sa technique aux mots croisés :p
Comme ma semaine de vacances est tombée pendant le tournoi de Roland Garros, nous avons regardé quelques matches et moi qui ne suis pas un grand fan de sport en général, à la télé en particulier, j'avoue que je me suis régalé, même des matches des français qui ont fabuleusement bien joué jusqu'en finale. Pointe de misogynie, difficile en revanche de suivre un match de tennis féminin plus de dix minutes ! Chaque coup de raquette étant ponctué d'un beuglement dont on ne sait plus s'il s'agit d'orgasme ou d'accouchement ça finit vraiment par porter sur les nerf !
En début de vacances, j'avais organisé une petite soirée à la maison avec les gens que j'aime ici. Hormis quelques absents pour cause de vacances, de déplacement voire de maladie (!) tout le monde était là et ce fut une bonne soirée. De la bonne humeur, beaucoup de rires, et de bons petits plats partagés... Que demande le peuple :p

 

07/072013

Bon j'avais laissé en plan la rédaction de cet article mais c'est un plan super long du coup :s
En effet on est en pleine fin d'année chez nous car notre année financière va de juillet à juin et nous avons donc dû clôturer tous les comptes, budgets et autres douceurs en plus d'organiser, collecter et synthétiser les entretiens annuels d'évaluation de quelques 700 personnes.. En gros je ne me suis pas ennuyé ^^ Ajoutez à cela l'hémorragie estivale des expatriés qui veulent absoooooooolument te voir avant de partir, ceux qui partent pour de bon vers d'autres horizons et les soirées d'adieu qui vont avec, tout cela crée une sorte de tourbillon mi-festif, mi-tristounet car certes on célèbre, mais on célèbre des adieux. Soyons lucides, seuls ceux dont on a été les plus proches resteront vraiment en contact. L'expatriation a ceci de particulier qu'elle fait naitre des relations qui ressemblent un peu à ces amitiés de vacances, ces amis qu'on a eu beaucoup de plaisir à côtoyer, mais avec lesquels faute de temps, de vécu commun qui enracinent les relations amicales, on n'a pas partagé assez pour résister aux assauts du temps et des nouvelles relations qui prévaudront dans notre nouveau chez nous. Ainsi va la vie, loin de s'en aigrir, il me semble qu'il faut au contraire se réjouir des bons moments passés ensemble, garder le contact aussi loin qu'on le peut et laisser doucement le feu s'éteindre s'il doit s'éteindre. Il y a aussi de belles surprises, de ces rencontres qui n'ont pas "bouleversé" nos vies mais qui ont changé quelque chose, qui nous laissent différent d'avant qu'elle ne surviennent... Celles là comptent... Et on attend la rentrée pour découvrir ceux qui viendront se coucher dans les lits des partants. Entre temps, Bahreïn se transforme petit à petit comme chaque année en gigantesque dortoir pour célibataires en mal de famille, celles-ci ayant fui la rigueur de l'été local, le ramadan et le désœuvrement chronique pour rejoindre des cieux meilleurs. Ces messieurs les rejoindront pour la moitié de leur exil (tout le monde n'a pas deux mois de vacances hein ! ^^). Du coup les restaurants pratiquant la livraison à domicile, les pressings et autres services du genre sont pris d'assaut tandis que les centres commerciaux le weekend sont pleins de mâles oisifs pour un jour qui errent entre cinéma et restaurant.
Le climat est vraiment curieux ici, rien qu'aux variations climatiques, on sait précisément quel mois on est ! Avec les premier jours de juillet survient l'implacable humidité, à la limite de la moiteur en fin de journée. C'est vraiment spectaculaire et sortir d'une pièce ou d'une voiture climatisée à l'extérieur apporte sensiblement les mêmes sensations que d'entrer tout habillé dans un hammam surpeuplé. Non contente de nous faire suer à grande eau, de nous rendre moites, poites et alanguis, cette satanée humidité a en plus le mauvais goût de créer de la condensation à l'extérieur des fenêtres (frais dedans - chaud et humide dehors) qui ruisselle allègrement chaque jour que Dieu fait. Ajoutes à ça le ronron permanent des climatiseurs qui tournent à fond à peu près partout. Avec août, juillet est vraiment l'un des mois difficiles en terme de climat ici. Le reste de l'année, la chaleur, les tempêtes de sable, de poussière, les averses aussi rares et subites que violentes, tout ça on s'y fait assez bien mais l'été c'est vraiment pas possible !

Pour finir une pensée pour tous les musulmans qui entament le saint mois du Ramadan. Des efforts et des sacrifices en vue, certes mais aussi de beaux moments festifs avec famille, amis, voisins... Comme ici les musulmans ne travaillent que 6 heures par jour au lieu de 8 durant le Ramadan; les bureaux qui sont une sorte de ruche bruyante d'ordinaire deviennent brutalement silencieux après 15h, animés plutôt discrètement par les quelques chrétiens, hindous, ou sikhs qui n'observent pas le grand jeune. Cette période est carrément propice aux grandes réflexions; pas de gens qui déboulent toutes les trois minutes, pas de téléphone qui sonne ou presque, en plus le boss est en vacances... la paix royale je te dis :D

 

Allez la bise et bonnes vacances à ceux qui y sont / qui y vont ...

 

O.

Syndication :
La Porc est Mort & Le Monde est Fou

Le 25-05-2013 • Pays : Bahreïn

Pendant qu'en France vous fredonnez "Il est mort le soleil" en grelottant dans vos vêtements d'été un peu trop rapidement extraits du grenier, nous cuisons sous ses rayons calorifères pré-estivaux.. 33° le matin vers 7h00, dix de plus à l'heure du déjeuner, il commence à faire chaud chaud ici. En revanche, nous avons aussi notre chanson façon Nicoletta, mais avec une rime riche : '"Il est mort le porc".

En effet les ministres ont voté la semaine passée plusieurs amendements au code pénal en vigueur à Bahreïn.  En vrac, les peines sont fortement aggravées pour les contrevenants convaincus d'ébriété sur la voix publique, de s'être livré à des jeux d'argent, de s'être prostitué, d'avoir commis un viol, particulièrement sur des mineur(e)s, de sodomie... Bon jusque là on se sent un peu concerné de loin... Sauf que... la vente, la consommation, même la détention de viande de porc et de produits dérivés deviendraient elles aussi illégales ! Là pour le coup, ça m'inquiète plus que la prostitution hein   >_>
Beaucoup ici dénoncent une "islamisation" accrue du code pénal. Depuis toujours, deux courants s'affrontent ici, l'un un peu radical, voudrait interdire totalement la vente d'alcool, de porc, éradiquer tout ce qui relève de la "débauche", parfois jusqu'à la mixité dans les lieux publics, s'inspirant ainsi des pratiques en vigueur chez notre voisin saoudien. Heureusement, ils sont loin d'être majoritaires, même si 25 élus sur 29 ont voté les amendements énoncés ci-dessus. Bien entendu, mes propos ne s'appliquent qu'au porc et à l'alcool, les autres amendements étant de nature bien différente...
D'autres défendent une certaine liberté, arguant du fait que le pays comporte 50% d'expatriés et qu'à condition de respecter certaines règles, la vente de porc et d'alcool peuvent s'organiser pur ces derniers sans pour autant pervertir les musulmans. Bahreïn est l'un des pays les plus permissifs du Golfe Arabique et ses voisins le savent bien; même Dubaï, le plus ouvert des Émirats Arabes Unis n'a pas une législation aussi permissive. C'est pour cela que chaque weekend des centaines de Saoudiens traversent le pont frontière pour venir s'encanailler ici. Ceci a valu à Bahreïn le surnom de "Al lulu al khalij", la perle du Golfe en arabe autant qu'une réputation relativement sulfureuse auprès des musulmans les plus pieux. L’Arabie Saoudite fait d'ailleurs régulièrement pression sur le royaume pour contenir les "incitations au vice".
Bref tous ces amendements doivent être validés par l'Ashura Council après la pause estivale mais s'ils sont appliqués, je sens que quelques congélateurs vont s'alourdir de saucisses, jambons et autres charcutailles ! Fort heureusement la plupart de mes amis bahreïnis sont convaincus que ça ne passera pas. Une tentative avait déjà eu lieu dans le même esprit pour interdire totalement la vente d'alcool mais avait capoté.

 Comme vous le voyez, on nage en plein problèmes existentiels et nos petites vies d'expats privilégiés sont grandement menacées :D
Moi du moment qu'on a de la Ben & Jerry hein ;p
A part ça, mes parents arrivent lundi soir. Je travaille encore jusqu'à jeudi inclus puis serai en vacances pour une semaine histoire de passer un peu de temps avec eux que je n'ai pas vus depuis un an et demi ! Ça promet quelques partie enragées de Scrabble, sport familial ou de rami, le préféré de ma mère dont je suis un peu moins fan, de Trivial Pursuit etc., etc....
Leur arrivée promet aussi l'introduction dans le royaume de quelques bonnes charcuteries alsaciennes qui ne vont pas sans menacer mon embonpoint de s'aggraver mais bon... Il faut bien renouer avec ses racines non ?

Bon sinon le monde est de plus en plus fada ou c'est moi ?
La lecture des journaux laisse un peu songeur quant à l'évolution des évènements des dernières semaines. Sans faire de misérabilisme, et non, je ne vais pas vous parler de la crise, de l'Afrique tiraillée entre islam radical et le bazar habituel, de nos hommes politiques ou alors juste un peu. Quand je vois tout cela, y compris la fantastique météo dont vous jouissez depuis quelques mois (ici il fait 32° le matin à 7h30, 45° à midi... Nous ça va merci :p), je repense à ma chanson préférée des Depeche Mode découverte lors de ma première année de fac (merci Katharina ! ^^) : Blasphemous Rumours.
Le refrain dit ceci :
"I don't want to start any blasphemous rumours
But I think that God's got a sick sense of humour
And when I'll die I expect to find him laughing"

Ce qui veut dire :
"Ce n'est pas pour lancer des rumeurs blaspématoires
Mais je pense que Dieu a un drôle de sens de l'humour
Et quand je mourrai, je m'attends à la trouver en train de se marrer"

Ca a un paquet d'années mais ça ne manque pas forcément d'à propos hein ^^
Qu'est-ce qui me fait dire ça ? Tenez, un peu en vrac mais bon :

- 21 mai : Dominique VENNER se suicide
C'est qui ? Ben comme vous, je n'en avais jamais entendu parler avant le jour fatidique. Le monsieur en question est historien, auteur de pas mal d'ouvrages reconnus, ex néo fasciste, activiste d'extrême-droite (donc "ex" s'appliquait seulement à "néo", pas à "fasciste"... nan mais faut suivre mine de rien !). Indigné par la promulgation de la loi sur le mariage pour tous, il se rend à Notre Dame de Paris à l'heure du goûter, pose une petite enveloppe expliquant son geste sur l'autel et se tire une balle dans la bouche.
Les mauvaises langues racontent que, jalouse, Frigide Barjot aurait fait de même et se serait tiré une balle dans la tête. Aux dernières nouvelles, la balle ricoche toujours. (OK, je sors !).
Le sens du geste de ce monsieur ? Réveiller les consciences.... Ça laisse hautement dubitatif. Sérieusement il pensait faire se lever la multitude en réaction à sa sortie mélodramatique ? Que l'immolation par le feu d'un désespéré près de Tunis ait initié le printemps arabe, c'est une chose, mais qu'un vieil intellectuel limite fasciste théatralise sa sortie de scène à 78 ans, on n'est quand même pas tout à fait dans les mêmes sphères là.... Alors aller lire un geste de cette personne qu'on ne connait pas, pas simple mais difficile de ne pas y voir un gros flirt avec son égo, voire même un méchant soupçon de mégalomanie.
Rideau, dans 15 jours plus personne ne se souviendra de son nom hormis ses proches à qui il probablement fait plus de mal que de bien avec son geste. Marine elle y voit un témoignage sacrificiel. Pour quelqu'un qui s'insurge des conditions d'abatage des moutons pour l'Aïd Al Kebir... On peut dire qu'elle allie le sens de la formule à la constance hein   ;o)


- 22 mai : un jeune militaire anglais est massacré dans la rue à Londres
Les deux agresseurs se sont adressés au passants, tout en essayant de décapiter le corps du malheureux à coup de (je cite hein) "Nous devons les combattre comme ils nous combattent. ¼il pour ½il, dent pour dent." ou encore "Nous jurons par Allah tout puissant que nous n'arrêterons jamais de vous combattre" ou la meilleure du florilège, pardon du peu, lorsque l'un des barbares, les mains ensanglantées, tenant un couperet de boucher lance à la caméra : "Désolé que des femmes aient été témoins de ce qui s'est passé aujourd'hui mais dans notre pays, nos femmes voient le même genre de choses". Du coup, trois jours plus tard, un militaire français est à son tour attaqué au cutter dans un lieu public par un homme dont tout laisse à penser qu'il s'agit d'un islamiste radical (taille de la barbe, vêtements). Par delà la côté fou et monstrueux de tels actes... Encore un ou deux autres grand maximum et à travers l'Europe entière, tout musulman "visible" et par extension toute personne de type arabe ou africain, va devenir dans les yeux de la population un meurtrier fanatique en puissance.

Certes les deux évènements ci-dessus n'ont rien à voir. Cependant... entre tous ceux qui voudraient nous faire croire que chaque musulman est un islamiste radical qui veut voiler nos filles et appliquer la charia dans nos villages, si nécessaire en tuant tous ceux qui résistent, entre tous ceux-là donc et ceux qui s'appliquent à démontrer que c'est effectivement le cas... Si ça continue, Banlieue 13 ne sera plus un scénario de science-fiction hein... Va ptêt falloir qu'on se détende du gilet non ? Qu'on se rappelle qu'être chrétien c'est aimer autrui, pardonner toussa toussa... Que pour un musulman il est peu de pire pêché que de verser le sang de son prochain toussa toussa... Je suis sûr que même dans les 613 commandements de la Torah, il y en a bien un qui recommande d'être sympa avec ses contemporains non ? Personnellement, j'ai beaucoup de respect pour toutes les religions. En revanche je n'ai que du mépris pour ces gens qui veulent imposer leur soi-disant foi qui n'est que du fanatisme halluciné. En disant "ces gens", je parle autant de ces crétins lobotomisés prêts à tuer une jeune femme handicapée mentale soi-disant coupable de blasphème, que de ces passionarias en jupe plissée, serre-tête et sautoir en perles qui abruties de cantiques et de fumées d'encensoirs vont s'enchaîner à des tables d'opération pour prévenir des avortements qu'elles jugent criminels parce que contraires à leur conviction.

Allez continuons notre énumération, en laissant le tragico dramatique pour glisser vers le comique :

- 26 mai : Grande manifestation anti mariage pour tous
Si le mariage est maintenant pour tous, tous le ramdam ambiant est, pour moi en tout cas, un inépuisable sujet de rigolade !
Au fait le mariage pour tous, il s'agit de cette loi qui est déjà votée, promulguée et en application hein ^^.
Manif il y a eu donc, avec un nombre de manifestant allant de 150.000 selon la police, 1 million selon les organisateurs.... tout va bien, c'est normal ! On ne nous prend pas pour des perdreaux de l'année, ni d'un côté, ni de l'autre. Je note quand même qu'aucune des deux parties ne mise un kopec sur notre intelligence qu'elles insultent allègrement. J'ai bien aimé la photo d'un jeune garçon brandissant une pancarte aux couleurs de la manifs sur laquelle on pouvait lire : "Mes parents m'ont forcé à venir mais moi je suis pour". Mouarf ! Il va devoir en réciter des Pater et des Ave Maria pour expier celui-là ^^. Quand on réfléchit un peu au sens que cela prend d'emmener ses enfants dans une manifestation comme celle-là, c'est un peu plus inquiétant... Je ris d'avance en pensant que fatalement, statistiquement, une partie des bambins exhibés par leurs parents tels des cartes de membre de leur appartenance à l'association des bonnes familles de France se découvriront une attirance irréfragable pour d'autres du même sexe qu'eux. Je pense d'avance avec tristesse comment ces adolescents, voire ces jeunes adultes seront alors accueillis, écoutés dans ces familles qui militent aujourd'hui avec une insistance limite pesante pour défendre la "famille française contre la menace homosexuelle" (lisez en petits caractères derrière "et islamiste") parce que disons-le haut et fort, le saucisson au bout du drapeau de ma tartignolle de la dernière fois, c'était quand même pas pour repousser les drag queens hein !
Ce qui fait encore sourire, ce sont ces enrubannés de bleu blanc rouge (nos élus hein, pas les Miss France !) qui se pressent à l'avant du cortège pour montrer leur meilleur profil à la caméra mais sans aucune volonté de récupération du mouvement, qu'on se le dise !
Chacun y va de sa déclaration plus ou moins intelligente, le pompon étant détenu me semble-t-il, une fois n'est pas coutume car c'est quelqu'un que je trouve globalement plutôt intelligent et fin analyste, par Henri Guaino qui a trouvé le moyen de fustiger ses homologues non manifestants en disant que "ne pas manifester, c'est donner un chèque en blanc à la politique du gouvernement".
Moi quand j'entends ce genre de truc, forcément j'essaye d'activer mes trois neurones pour m'élever au niveau de génie des gens qui nous dirigent / nous ont dirigé / nous dirigeront. Comme dit plus haut, je tiens Henri Guaino pour un type plutôt intelligent, on ne parle pas de Noël Mammère quoi ! Donc ça veut dire quoi en synthèse ? "Si toi élu de la république, tu ne manifestes pas contre le mariage pour tous ça veut dire que tu es d'accord avec l'ensemble de la politique du gouvernement" c'est ça ? Bon ben mon trio de cellules nerveuses a eu beau s'épuiser, j'ai rien capté sur ce coup là, pas entravé, pas percuté... Rien. Alors je respecte encore une fois profondément les choix de monsieur Guaino et ses opinions personnelles quant au sujet qui nous occupe... pas de problème, mais la rhétorique visant à associer ceux qui ne défile pas contre à des traitres à la cause dans son ensemble me laisse coi quoi... (oui je sais elle est nulle mais j'ai envie de la placer depuis longtemps alors je me fais un petit plaisir, j'ai le droit non ? ^^).

 Et pendant que les rares politiques qui avaient ma confiance dérapent copieusement :
Ahmadinejad continue de jouer avec ses centrifugeuses...
Ségolène Royal a écrit un bouquin, elle va commencer à le colorier maintenant...
L'union africaine reproche à la cour pénale internationale de faire preuve de néo colonialisme parce qu'elle veut juger des africains présumés coupables de crimes contre l'humanité. Selon le président de l'Union Africaine, je cite (en tronqué !), la CPI "doit bien voir qu'elle ne devrait pas pourchasser des africains". Ben c'est vrai quoi... Il faut aller enquêter en Suisse alémanique où la mode vestimentaire est à la limite du crime contre l'humanité mais laissons les tyrans africains égorger leur population ou celle de leur voisin en paix. Halte au colonialisme !
Nabila passe toujours à la télé en égrenant des "Allo" avec un air totalement médusé. Dans le prochain épisode, elle nous montrera comment elle fait bouger ses oreilles en contractant ses muscles pelviens. Vivement la pub !
Deux touristes viennent d'être enlevés au Yémen... Touriste... Yémen... Il y a des associations qui laissent songeur...

 Moi je dis... Vivement la semaine prochaine ! Trop caustique, cynique, vraisemblablement souvent inique cette semaine...
Saurez-vous me pardonner ? Je l'espère en tout cas, et je verrai bien si vous êtes encore là la prochaine fois ^^
En tout cas je pense bien fort à vous et vous envoie plein de soleil dans le c½ur à défaut de celui au-dessus de vos têtes.

Une pensée très affectueuse à Karine et Richard à qui je pense très fort.

 Besos

Olivier

Syndication :
Coups de Soleil & Pédalo

Le 18-05-2013 • Pays : Bahreïn

Voilà, juste histoire de me faire mentir quand je vous disais la dernière fois que mon rythme était devenu mensuel...

Pof me v'là revenu après seulement 15 jours ! Dingue dingue dingue...
Non pas qu'il y ait eu tant de chose passionnantes qui me soient arrivées hein... Faut pas pousser non plus... Mais je ne sais pas... un petit relent  d'énergie créatrice... Va comprendre Charles !
Donc me revoilà... Je commence cet article assis dans un restaurant splendide, le Monsoon. La cuisine y est agréable sans plus, le service est selon mais le décorum est vraiment extra ! Nous fêtons le départ d'un de nos cadres qui a démissionné pour enfourcher sa moto et faire le tour du monde en solitaire.... Naturellement, les ressources humaines organisaient la soirée de départ et du coup je suis parti en éclaireur au restau voir si tout était prêt.
Tout est prêt et j'ai donc un quart d'heure devant moi pour coucher quelques lignes à votre bienveillante attention.Sur mon île, la vie a été un peu dure pour les revêtements de route et pour les pneumatiques. Grand prix de F1 et exposition médiatique obligent, les jeunes opposants ont redoublé d'activité et au lieu de voir ma route en feu deux à trois fois par semaine, on est allègrement passé à deux à trois fois par.... jour ! J'ai du coup repris mon régime sandwich - clavier, autrement dit un truc pas terrible, tant sur le plan gustatif que nutritionnel ou de l'équilibre; ni vraiment chaud, ni vraiment froid, agrémenté d'un café géant du Starbucks Café d'en bas dont les prix sont d'ailleurs assez raccord avec les tailles desdits cafés ! Comme les journées passent à une vitesse supersonique, je pars le soir à la même heure que d'habitude malgré la pause déjeuner écourtée mais j'ai toujours l'impression d'être à la bourre ^^
Jusqu'au-boutiste ? Perfectionniste ? Trop de conscience professionnelle ?
Bah peut-être un peu de tout ça mais bon, on ne se refait pas hein...
Dans le fond, le sentiment d'urgence permanente me met sous une saine tension. Quand c'est trop calme, je me sens un peu en roue libre, c'est pas bon pour la productivité :D
Hop les autres arrivent : je remballe le portable et je finis plus tard !

15 jours plus tard je reprend le cours...(j'ai bouffé mon avance en fait !)

Petite surprise pour la fin du mois, mes parents déboulent ! Ils viennent passer deux semaines à la maison, histoire de vraiment dire adieu à l'hiver alsacien. J'ai pu décaler les quelques jours que j'avais en avril pour les poser quand ils seront là, même s'ils arrivent pile entre les ouvertures de deux nouveaux magasins :s
Bref on fera avec ^^

Du coup j'ai organisé une petite soirée le jeudi soir histoire de les présenter à tout le monde et vice-versa. En plus c'est cool de passer une bonne soirée tous ensemble avant que tout le monde ne s'égaille pour les vacances.
Le temps est vraiment fantastique en ce moment... Hier moment de grâce au petit déjeuner... Assis dans la piscine, légère brise, eau fraîche juste comme il faut, bruit du vent dans les arbres, ballet des oiseaux dans le ciel toussa... Bref que du bonheur... Je m'allonge dans l'eau, les épaules et la tête reposant sur l'escalier d'entrée dans la piscine et là Caramba ! je m'assoupis... Mais bien hein, je roupille, je ronfle, je coince la bulle, j'écrase, je scie du bois etc... Comme toujours, je me réveille avec l'impression d'avoir dormi deux minutes. Jusque là tout va bien. Dans l'après-midi, je sens que la peau tire un peu dans mon visage, sur mes épaules et mon torse. Je profite d'un passage aux toilettes pour inspecter. Ouch ! 
Ma peau d'ordinaire couleur fromage blanc alsacien (Bibeleskäss pour les connaisseurs !) a pris une jolie couleur à mi-chemin entre le homard thermidor et le coulis de fraise des bois. Au toucher c'est super chaud et super douloureux.... Maman bobo  -_-'
Certes pour des peaux comme la mienne, mieux vaut tourner un remake de "Interview avec un vampire" que de "Mon curé chez les nudistes" (bon j'ouvre une parenthèse pour préciser que quand bien même j'aurais la peau mate, il n'y aurait pas photo pour le remake ! ^^).
Conséquence de mon inconséquence (sic !) je me maudis chaque fois que le tissu de ma chemise se tend sur mon épaule, sur laquelle on pourrait selon toute vraisemblance faire frire des oeufs et du bacon, chaque sourire me donne l'impression de décoller toute la peau de mon visage comme un serpent qui muerait, mais en beaucoup plus douloureux et je suis bien obligé de sourire, je suis aux ressources humaines nom de Zeus !

Bon en dehors de mes différents avec la Nature avec un grand N, j'ai appris ce matin que la loi autorisant le mariage pour tous a été validée par le conseil constitutionnel et va être promulguée prochainement. Cela m'a donné le plaisir de voir Frigide Barjot, la bien nommée pendant mon petit déjeuner.
Je pense sérieusement commencer un régime fondé sur ses apparitions télévisées. La loi est validée mais ils s'en fichent, ils vont manifester quand même le 26 mai pour dire qu'ils ne sont pas d'accord. Je présume que Madame Barjot assume que, comme à elle, il faut tout nous expliquer 10 fois... Mais non, nous on avait compris dès les premières de ses médiocres envolées qui se voudraient bien lyriques sur fond de choucroute blonde dans le vent qu'elle est contre le mariage pour tous. Ça fait rien, elle va quand même re-re-re-remanifester, sorte de voiture balai pour les ceusses qui auraient la comprenette encore plus difficile qu'elle.

L'été sera donc gai, au moins dans les mairies, à défaut de l'être dans les chaumières car faut pas se leurrer, même si le mariage va régler des problèmes pratiques dans beaucoup de couples existants, permettre à d'autres d'officialiser leur existence, ou de renforcer certaines unions, il ne va certainement pas lever tous les nuages qui obscurcissent le ciel de nos contemporains, quel que soit leur sexe ou celui de celui ou celle avec qui ils le pratiquent :p (hein celle-là faut presque la lire deux fois pour la comprendre :D). 
Par-delà le mariage pour tous qui rappelons-le ne concerne quand même qu'une minorité dans notre pays, même si comme toute minorité, elle est importante et a voix au chapitre, on a quand même encore un paquet de trucs à régler hein...

A en croire ma télé, le pédalo prend l'eau, le capitaine garde le cap envers et contre tous, même quand ceux-là même qui l'ont mis en poste ne pensent qu'à le flanquer à la mer, tous dans le bateau pensent que leur voisin va finir à la baille mais qu'eux vont sauver leur miches... Atmosphère atmosphère comme disait l'autre...
Bon c'est la crise ok mais depuis Giscard, quand même on le sait non ? Enfin c'est pas comme si ça nous était tombé dessus dans la nuit. Mais à entendre nos dirigeants c'est pourtant le cas. Quand d'autres étaient aux commandes, ils exagéraient les effets de la crise il paraît, mais maintenant que ce sont eux, la crise est devenue pire qu'avant :D Pendant ce temps, à droite les frères ennemis sourient jaune sur les photos, à gauche chaque ministre espère que son voisin va être remanié, pas lui. Comme la droite glisse à droite, la gauche glisse au centre, au centre il n'y a plus personne d'audible (ça fait combien de temps que vous n'avez pas entendu Borloo ou Bayrou à la télé ???).
En attendant, Marine avance à toute vapeur et son chalut ratisse large. Les boites e-mail des retraités sont envahies de pourriels minables sur le thème de "Un immigré qui arrive en France à 60 ans touche 1157¤ de retraite alors qu'il n'a jamais travaillé - Faites circuler au plus grand nombre". En terme de manipulation c'est assez bien foutu. On prend un truc vrai, par exemple une allocation qui existe vraiment. On crée une situation qui implique évidemment la cible à toucher, on omet juste deux ou trois trucs au passage ou on ment carrément sur un point et on fait croire aux gens que n'importe qui déboulant à 60 balais du Zimbabwe avec le typhus va pouvoir s'installer en France, toucher 1157¤ par mois, être soigné gratuitement puis ensuite faire venir femme(s), enfants, petits-enfants et hop ! Un pauvre africain malade débarque d'un bateau clandestin et d'un coup d'un seul tu habites à Harare (qui comme chacun sait est la capitale du Zimbabwe ! ^^).
Comme ce type d'e-mail joue sur une idée assez répandue que les "immigrés", enfin surtout les pauvres, ceux d'Afrique, qu'elle soit du Sud ou du Nord et ceux d'Europe de l'Est, reçoivent tout ce qu'ils veulent sans contrepartie quand les pauvres "français" (de souche ? d'origine ? de plus de 4 générations ?) se voient tirer le lait d'une mamelle déjà bien sèche pour nourrir tous ces indigents qui feraient mieux de rester chez eux.
Heureusement que dans le paysage politique il y a au moins une personne qui veut changer tout ça... Qui fait le lien insidieux entre tous ces messages manipulatoires dont on nous abreuve et qui elle a bien perçu les problèmes de la France et s'en va les résoudre. On va tout remettre comme avant, quand on était "bien". On va sortir de l'Europe, remettre le franc (ah... le franc...), péter les mosquées, construire des églises, interdire la djellabah et le couscous et prôner les vertus du costume 3 pièces et du saucisson sec.
Dans l'une des nombreuses manifs "anti plein de trucs", vous savez ces manifestations de bonnes familles catholiques qui protestaient contre le mariage pour tous,  on a vu une femme brandir un drapeau français avec à son extrémité un saucisson sec. Interrogé par un journaliste intrigué, elle a répondu que c'était pour établir un "périmètre de sécurité anti-musulman"... Mon premier réflexe a été de rire... Forcément. Je pensais à cette brave dame probablement devenue l'héroïne de son club de bridge de Montartan-les-Roubignolles pour avoir osé défier l'hégémonie pro-gay et pro-musulmane avec son saucisson repousse-arabes dans une manif anti-gays ! Elle va vraisemblablement à la messe tous les dimanches, où elle chante à tue-tête "Tu es mon berger ô Seigneur" puis écoute avec dévotion les lectures des Evangiles dans lesquelles on ne cesse de nous expliquer que Dieu est amour et qu'il nous a fait à son image, que nous devons aimer notre prochain plus que nous-même, etc... Ensuite elle va sortir de la messe sans un regard pour le SDF qui fait la manche sur le parvis de l'église mais en fixant d'un air réprobateur la fille de la voisine qui se promène main dans la main avec son amoureux de 15 ans... Le pire, c'est que madame saucisson est intimement convaincue d'être une bonne chrétienne et que ses rêves de croisades invisibles sont forgés au creuset de sa foi en Jésus-Christ. Tout compte-fait, moi ça ne me fait plus rire du tout.J'ai vraiment l'impression que plus on avance, moins les solutions sont évidentes aux yeux de tous. Du coup, faute de solutions, on cherche des coupables... Il faut bien que cette angoisse qui nous habite trouve un dérivatif.... Alors Marine, des solutions, elle n'en a pas plus que les autres, en revanche, des coupables... elle en a tout un bottin. Et des vérités aussi.... Ses vérités... Car il faut être clair, c'est Alain qui disait je crois "Il n'est pas de tyran au monde qui aime la vérité, la vérité n'obéit pas", d'où ces campagnes d'intoxication virales par e-mail, via les réseaux sociaux etc. On ne peut jamais remonter aux responsables mais si l'on fait un petit peu preuve d'esprit critique et que l'on se demande à qui profite le crime...Pas très gai tout ça hein...

Heureusement que lorsqu'un club gagne la coupe de je ne sais quoi, on fait la fête et ça met du baume au coeur de tout le monde... Ah ben non, ça non plus on fait pas... Parce que les "ultras", (ne me demandez pas les ultras quoi hein parce que bon, j'ai quelques idées mais ça ne va pas leur plaire) déjà interdits de stade à force de castagnes préméditées, organisées et réitérées, pour manifester contre "l'injustice" qui leur est faite on tout cassé, les vitrines, la fête, le moral des gens. Une fois de plus quelques centaines d'hurluberlus prennent en otage des milliers de gens dans leur tourmente passionnée dont la violence n'a d'égale que l'aigreur qui les habite. Alors c'est sûr on va parler avec pudeur de difficultés sociales et tutti quanti... C'est tellement simple :D
La bigote hystérique qui s'enchaîne aux tables d'avortement ou qui chante des cantiques bougie à la main dans les salles de cinéma diffusant un film qu'elle désapprouve vous pensez que ça vient de ses "difficultés sociales" ?
L'islamiste radical qui menace la jeune de 15 ans de représailles si elle ne porte pas le foulard vous croyez que ça vient de ses "difficultés sociales" ?
L'ultra qui bousille la vitrine d'un magasin de téléphonie avant de s'enfuir avec 4 téléphones à la mains vous êtes sûrs que ça vient de ses "difficultés sociales" ?
Il serait peut-être temps de rappeler à tous ces gens ce que le mot responsabilité veut dire. Un peu marre que tout le monde se cache derrière son petit doigt hein...
Bon avant de vous quitter, cerise sur le gâteau, un petit coup de gueule contre la marque Abercombie & Fitch. Vous connaissez (ou pas ?) cette marque américaine de sportswear très en vogue chez les jeunes a toujours joué sur un marketing assez particulier. Les magasins sont animés par des vendeurs torses nus avec des abdominaux et des pectoraux que même Photoshop niveau pro ne pourraient pas vous dessiner que vous pouvez prendre en photo avec ou sans vous dessus (dessus... la photo, pas le torse hein ^^). Forcément une marque, ça vend du rêve et il n'y a qu'à voir les publicités de la marque pour se rendre compte qu'à côté, le calendrier des Dieux du stade, c'est l'album de vacances des voisins !
Bref jusque là rien à dire... Les garçons veulent ressembler à la pub, les filles veulent que leur mec ressemble à la pub, tout ça fait vendre et moi ça me va bien. La marque s'est déjà un peu fait égratigner parce que TOUS les mannequins, vendeurs, mecs dans les pubs étaient de bons WASP (White Anglo-Saxon Protestant). Pas de latinos, pas de blacks, pas de beurs. Quand on sait le melting pot qu'est la société américaine, ça met le doute...La semaine dernière, la marque a monté d'un cran dans le bon goût marketing en décidant (et en en parlant de manière ouverte !!!) de supprimer de ses rayons femmes toutes les tailles au-dessus du 38. Mike Jeffries, PDG de 61 ans de la marque affirmait dès 2006 :""Nous engageons des personnes attirantes dans nos boutiques, parce qu’elles attirent d’autres personnes attirantes, et nous visons une clientèle cool et attirante. Nous ne visons personne d’autre. (...) Beaucoup de gens n’ont rien à faire [dans nos vêtements] (...). Sommes-nous exclusifs ? Absolument."
Ce qui veut dire qu'une femme qui fait plus de 38 n'est pas attirante en somme...
Du coup là le rêve on le sent beaucoup moins non ? En fait il ne veut pas nous vendre du rêve le monsieur, il veut que les gens qui portent ses fringues soient conformes au sien de rêve... Pas du tout le même délire !!! J'ai en tête une liste assez conséquente de femmes, actrices, chanteuses et autres que je qualifie volontiers d'attirantes et qui à mon avis on enfilé leur dernier 38 avant l'âge de 15 ans.... Alors quoi attirant c'est défini comment ? Parce qu'en plus, si vous avez la curiosité d'aller voir la bobine du gaillard sur le net, je vous promet qu'il est pas prêt de tripoter un popotin taille 38, fille ou garçon (je ne connais pas ses préférences en la matière) sauf à laisser son portefeuille bien garni dépasser de sa poche arrière (quoi moi aussi je peux porter des jugements de valeur dans les cas désespérés :p).
Du coup en réaction à cette politique, un jeune américain a eu une idée géniale. Il fait le tour des friperies et achète les produits de la marque pour ensuite les distribuer aux sans-abris de Los Angeles ! Ça c'est de l'activisme intelligent :D
Mais bon, nous qui ne sommes pas activistes et moi qui ne suis pas intelligent, on peut déjà commencer par éviter d'acheter leurs produits, c'est un bon début ! Moi je ne peux pas les boycotter, je pense qu'ils n'ont jamais fait ma taille, mais ceci dit réfléchissez au monde que nous promet ce genre de type quand vous aurez envie d'un de ses tee-shirts ou caleçons. 


Allez j'arrête de vous casser les pieds avec mes exaspérations et mes moulins à vent...

Les vacances approchent, commencez à rêver...

 
La bise


Olivier


Syndication :
PACS Hétéro & Gai Mariage

Le 15-04-2013 • Pays : Bahreïn

Bon manifestement, le mensuel est devenu mon rythme.
J'ai beau essayer de me motiver, chaque fois que je me mets à la maison devant l'écran, l'angoisse de la page blanche m'étreint ! Pas trop envie de vous barber, peu de sujets vraiment passionnants qui piquent ma curiosité, bref, je me fais un peu rare !
Vous raconter mon boulot me donne l'impression d'y être encore... ou de nouveau, tout dépend comment on le voit :p Dans ma vie privée, j'imagine que vous devez être lassés de mes sempiternelles invitations pour lesquelles je vous raconte à chaque fois le menu façon mamie popotte et l'atmosphère façon guide du routard. Du coup c'est vrai que ça limite un peu les sujets, et donc hélas, par ricochet, nos rencontres... Comme le blog est un peu un exercice à sens unique, l'interactivité pourtant disponible se limitant en fait aux commentaires des copines, on n'a même pas la chance de discuter vous et moi... Mais bon c'est la vie !
De surcroît, je suis convaincu que vos pérégrinations dans le cyber espace vous permettent de trouver largement de quoi compenser mes absences, quoiqu'en disent les membres les plus ferventes de mon fan club.

Une fois évacué ce pensum sur ma supposée culpabilité, vraisemblablement due à une éducation judéo-chrétienne qui te la visse au corps comme une cheville dans une armoire normande, quelques lignes sur le boulot. Mars, c'est le mois du budget... En effet, notre année financière s'étend de Juillet à Juin (non Janvier à Décembre stait troooop simple... Nous on voulait faire différent et pis stoo !!!). Du coup la fin de l'année est dans trois mois et il est temps de penser (déjà) à la prochaine. Mon rôle consiste donc à préparer les budgets de frais de personnel pour chaque magasin. J'ai donc passé une partie du mois à jongler avec les salaires, les provisions, les charges et des tableaux excel à coller la migraine à un bus d'étudiants en maîtrise d'informatique (oui je sais qu'on dit master maintenant mais jmef moi je garde maîtrise !). Dans le même temps, on recrute toujours pour l'ouverture de trois nouveaux magasins et on se bat avec l'administration pour obtenir des visas d'expatriés. En effet, le nombre de visa est limité pour chaque entreprise et un savant calcul se fait pour qu'on ne puisse embaucher des expats qu'à condition d'embaucher des bahrainis.
Là vous allez me dire : logique ! C'est leur pays, c'est quand même pas normal que des vilains immigrés viennent leur piquer leur boulot quand eux sont au chômage... Je pensais un peu comme ça aussi, sauf que il faut travailler avec des bahrainis pour plrendre pleinement la mesure du challenge que cela représente parfois ! Le nombre de personnes que nous embauchons, qui sont parfaitement enthousiastes au départ, et qui disparaissent après trois jours... Des jeunes qui t'expliquent que commencer à 8h30, c'est pas possible... Ah et pourquoi ? Ben parce que je me lève jamais avant 9h00    ô_Ô. Comment n'y ais-je pas pensé plus tôt :D
Les caisses se plaignent aujourd'hui parce que les horaires avec coupures mis en place depuis septembre ne les "arrangent pas". Il trouvent, et je les cite "que des horaires sans coupures, plutôt du matin, les aideraient à être plus relaxés dans leur travail parce les horaires actuels sont fatigants et compliquent la gestion des prières"... et sinon ? Une petite augmentation ? On n'est vraiment pas une entreprise qui maltraite son personnel, au contraire, par rapport aux standards locaux, nous arrivons avec nos concepts et nos perceptions européens des rapports humains, mais quand même il ne faudrait pas pousser mémé dans les orties non plus hein ^^

Bref, malgré le chômage et les difficultés économique du pays, qui frappent particulièrement les chiites puisqu'ils composent l'essentiel de la classe la plus pauvre, beaucoup de jeunes n'ont absolument pas le sens des réalités. Le gouvernement tente de mettre en oeuvre des programmes pour les jeunes diplômés, entre autres qui ne trouvent pas de travail. En effet, la plupart des employés ici sont des gens bardés de diplômes et tu peux très bien faire peser tes fruits et légumes par un pharmacien bangladeshi,  te faire tenir la porte au restaurant par un ingénieur pakistanais en livrée de groom, ou te faire livrer ton repas du restaurant du coin par un professeur de New Dehli. Pour ce qui est des locaux, les familles qui peuvent se le permettre envoient leurs enfants faire leurs études à l'étranger, Royaume-Uni, Australie, Etats Unis etc... Au prix de beaucoup d'efforts financiers, de travail et de sacrifice, les jeunes reviennent avec leur diplôme, mais pas de poste en rapport avec leur qualification sur le marché du travail. En plus le gouvernement en rajoute un peu car il incite les jeunes à aller voir leurs employeurs pour réclamer des salaires en rapport avec leur qualification. Ils proposent de compenser la différence entre le salaire actuel et le salaire de la qualification pendant deux ans. Quand on regarde ça a priori, on peut se dire, sympa le dispositif... En réalité, c'est totalement pervers. Si j'ai un employé qui est caissier et qui gagne 250-270 BHD et qui passe un Bachelor, le gouvernement lui dit qu'il devrait avoir au moins 400 BHD. L'entreprise, qui a embauché un salarié à 270 BHD n'a pas l'intention de débourser 130 BHD de plus pour le même travail, forcément ! De plus l'obtention du diplôme s'est faite à l'initiative du salarié, pas à la demande de l'entreprise et les compétences nouvellement acquises n'apporteront strictement rien au poste occupé. Bref c'est un arbre à problèmes mais le gouvernement en faisant mine d'apporter des solutions alors qu'il colle des sparadraps à la jambe de bois, aimerait bien faire croire que ce sont les vilains employeurs du privé qui ne veulent pas donner de bons salaires aux jeunes diplômés ^^
Au bout du bout, le salarié s'aigrit, adopte une attitude antagoniste qui ne va bien sûr pas favoriser son évolution, du coup stagne dans son travail et le cercle vicieux s'installe... 

Sinon côté perso, ma fille s'est pacsée  ô_Ô
Vache  je le savais et tout mais n'empêche, le jour dit me suis pris un petit coup de vieux derrière la casquette là... Ca fait tout drôle !
Je n'ose m'imaginer ce que va donner le mariage... Me vois bien à la mairie en train de me tamponner les yeux avec un grand mouchoir blanc comme à chaque diffusion de Billy Eliott. Elle a beau avoir presque 25 ans et fréquenter son copain depuis pas mal de temps, j'ai du mal à me mettre dans le crane que ce n'est plus mon chaton à moi... Enfin si elle reste mon chaton hein pour moi mais chut, mon gendre n'est pas au courant !
Enfin ce qui me console, c'est qu'après une incursion relativement longue du côté des "bad boys", enfin surtout un, elle est enfin avec quelqu'un avec qui je la sens heureuse. On se voit peu, mais je connais ma fille et j'entends le sourire dans sa voix quand ils sont ensemble, je sens qu'il lui manque quand il n'est pas là, même quand elle ne dit rien et je suis vraiment heureux que ces deux là se soient trouvés. Du coup pour me moquer, je lui ai envoyé la photo d'une petite fille avec un tee shirt sur lequel il était écrit : "Un jour mon prince viendra.... et mon père le fracassera" qui l'a beaucoup fait rire. Comme je n'ai jamais rencontré mon futur gendre (pas le canard en plastique, le vrai !) j'ai eu l'occasion de le voir hier en photo torse nu... Bon pour le fracasser, je travaille sur une technique grâce à laquelle je l'assomme d'un coup parce sinon, c'est clairement mort :D

Bon sinon chez vous comment ça va ? Un petit rayon de soleil entre deux coups de froid ça fait du bien non ? Forcément entre deux désastres météorologiques, on suit de près les péripéties de notre gouvernement bien aimé dont on finit par penser qu'il fait du grand guignol pour distraire le bon peuple de ses problèmes !
Entre Cahuzac qui aurait tout de même dû, à force d'exemples, savoir que quand tu es pris la main dans le sac, la tactique consistant à jurer que ce n'est pas ta main résiste rarement aux inévitables investigations en tout genre qui vont te pleuvoir dessus. Cela me rappelle un robe verte avec une tache de sperme vieille d'un an et un VIP qui jurait à la télé "I did not have sex with that woman"... Juste avec la robe en fait...
Ensuite il y a l'incontournable Nabila et son "Allo" qu'on nous passe à toutes les sauces, vedette invraisemblable d'un programme improbable qui est en passe de devenir le best seller des émissions de l'année tant elle cartonne. Hallucinant quand on y pense ! Le contenu de l'émission ? On installe une douzaine de candidats recyclés de diverses télé réalités (ça va de The Voice à Kho Lantha en passant par les Secret Story et autres) dans une somptueuse villa aux Etats Unis et on filme leur vie quotidienne. Ils ont tous des rêves, enfin je devrais dire qu'ils ont surtout des rêves en fait, qui de devenir mannequin aux States, qui de devenir chanteuse aux States et puis côté rêves il n'y a pas grand chose de plus original. Histoire de "justifier" un peu l'émission, ils doivent récolter de l'argent (15000 dollars) pour une école au Sénégal, ce qui permet de les envoyer en "mission" laver des voitures ou servir des cafés. Au temps pour les rêves de grandeur ^^
Ensuite on a la polémique sur le mariage gay. Là j'avoue que je sors carrément de mes gonds ! 
Que l'on soit pour, que l'on soit contre, que l'on n'ait pas d'opinion, grand bien nous fasse ! Chacun son opinion. Un point de vue est par nature aussi respectable que contestable puisque tout dépend de celui duquel on se place (le point de vue hein... Je sens que je vous ai un peu perdu là ^^). Je pense ceci, tu penses cela. Nous discutons, je t'explique mes arguments, toi les tiens. Même si nous ne changeons pas d'avis, nous avons progressé dans notre connaissance du sujet. Le problème, c'est qu'il y a des gens qui se sentent obligés de convertir de force les autres à leur point de vue et qui confondent débat et bataille, antagoniste et ennemi, opposant et homme à abattre. Alors on défile, on chante on crie, on s'attriste, Boutin qui ne sait plus comment faire parler d'elle finit même par s'évanouir. Elle se sentait mal il paraît... Mais qu'elle se fasse sentir par quelqu'un d'autre alors !
Bon tout ça relève de l'expression d'opinion, je trouve le ton un tantinet hystérique et certains propos vraiment rageurs mais à part cela...

Là où par contre on frise le summum de la connerie (pardon maman pour le gros mot), c'est quand j'entends des gens comme Frigide Barjot (qui au passage a été incroyablement clairvoyante en choisissant son "nom de scène" il y a une trentaine d'année, un soir d'auto-dérision...) ainsi que d'autres QI de bidet qui apparaissent sans cesse dans ma télévision pour s'insurger contre "la disparition de la démocratie en France" et autres calembredaines du même acabit.
Ce n'est certainement pas moi qui vais défendre François Hollande mais si je me souviens bien, il a été élu... De même que les députés, les sénateurs... Ils décident donc au nom du peuple il me semble ?
Donc en gros ce qui est antidémocratique c'est de penser autrement que ce bonbon rose peroxydé qui a de faux airs de Boutin anorexique dans sa fausse vraie tristesse de voir la République s'abîmer. 
Elle dit en apprenant que le texte sera finalement passé en 2nde lecture plus tôt que prévu qu'un "couperet venait de tomber sur la tête du peuple"ou encore "Hollande veut du sang, il en aura ! Tout le monde est furieux. Nous vivons dans une dictature"...
Une dictature... parce qu'un gouvernement régulièrement élu fait voter une loi par un parlement régulièrement élu, pour permettre à une partie de la population d'accéder à une procédure qui lui était jusqu'alors fermée, sans pour autant rien retirer à qui que ce soit par ailleurs...
Mon Dieu ! Convoquez le conseil de sécurité de l'ONU, les casques bleus et tout le toutim... Minimum !

Alors manifestez Madame Frigide Barjot qui portez aujourd'hui si bien votre nom, exprimez-vous tant que vous voulez, mais laissez tranquilles les concepts de liberté, démocratie, dictature, égalité auxquels manifestement vous n'entravez pas grand chose. Maintenant que vous êtes presque une célébrité, vous pourrez faire une émission de télé réalité quand tout cela sera terminé. Avec Basile, il y a vingt ans vous me faisiez sourire, aujourd'hui vous me rendez plus triste que vous ne pouvez l'imaginer... Personnellement je pense que quand la loi sera votée, comme vous ne pourrez pas vous enchaîner aux tables des salles de mariage de toutes les mairies de France, vous devriez émigrer en guise de protestation en Iran ou en Corée du Nord, histoire de quitter notre république que vous avez tant à coeur de critiquer. Encore une fois, peu importe ce que je pense, je respecte vos opinions, mais vos mots, vos attitudes, certaines phrases que vous avez dites au sujet de ces homos qui constituent une "menace" ne méritent quant à eux que du mépris et de l'indifférence. Puissiez-vous retomber très vite dans l'oubli salutaire dans lequel vous stagniez il y a encore peu...

Houla me suis un peu emballé là ^^ Désolé j'ai le clavier qui frétille quand on m'agace et ça fait quelque temps qu'elle me court sur le haricot elle ! 
Allez pour finir on va se détendre... Vous avez vu on a un pape normal...
Bon tu me diras, le président aussi il était sensé être normal et on a eu des surprises hein mais là le pape il a l'air tout bien, il porte des vêtements tout simples, il descend du balcon, il parle aux gens, il ne fait pas de chichis et tout. On devrait lui proposer le job pour le prochain quinquennat... Lui au moins il n'aura pas de copine qui envoie des Twitts pour faire guigner son ex :p

Ah lalalalalala plus je regarde le monde, plus j'ai mal au crane !

 

 

Allez besos au mois prochain :D






Syndication :
Ressources Humaines & Nouvelles Tendances

Le 06-03-2013 • Pays : Bahreïn

Quoi ??? Un mois ???    ô_Ô

Décidément... Mes envolées "cyberneto-épistolaires" se raréfient :(
En même temps, plus le temps passe, moins je rencontre dans mon quotidien de sujets d'étonnement digne d'un tant soit peu d'intérêt. Forcément, il y a un peu moins de choses à raconter et je n'ai pas plus envie d'écrire que probablement vous de lire sur des sujets aussi triviaux que mon alimentation du jour, ce que j'ai vu à la télé la veille et ce que j'en pense ou la météo, d'autant que chez nous il fait 26° et chez vous -1, pas la peine de remuer le couteau dans la plaie ! La météo joue un peu au yoyo (si si on va parler de la pluie et du beau temps ^^) et après une semaine fantastique avec des poussées à 30-32°, on est brutalement retombés à 22-24°, ce qui, je vous le concède est encore bien au-dessus des fameuses "normales saisonnières" de notre doux pays de France.

Sur notre île, les jours se suivent et se ressemblent un peu... ou pas.
Mi février, les opposants ont célébré à leur manière le second anniversaire de la "révolution". Au lieu d'un barrage de pneus enflammés tous les deux ou trois jours, on est passé en pointe à trois fois par jour ! Rien de bien dangereux, excepté pour la patience :(
Inutile de dire que ce n'est que la partie visible de l'iceberg et que dans les villages, ça castagne un peu plus dur... Après une dizaine de jours entre manifestations autorisées, illégales, hélas, quelques décès et de soi-disant discussions gouvernement-opposition les choses ont bon an mal an repris leur cours "normal", autrement dit, pas pire.

Côté boulot, je m'éclate comme un petit fou aux ressources humaines. Aucun regret, je suis vraiment plus fait pour ça que pour les achats ! ^^ Les dossiers du moment vont de construire l'équipe, qui de son propre aveu est aujourd'hui  une simple juxtaposition d'individus, à monter des modules de formation en passant par fiabiliser la paye, recruter pour les 3 nouveaux magasins, etc....
On va aussi essayer de développer le sourire et l'enthousiasme qui sont un peu classés dans les denrées rares là tout de suite !
Bref je suis pas mal occupé, par des choses intéressantes (en tout cas pour 90% d'entre elles). Ceci participe aussi de ma rareté sur le blog. J'espère que les lecteurs les plus aguerris n'y verront aucun désintérêt de ma part.

Sinon l'un des sujets de discussion à la mode en ce moment ce sont les Harlem Shake !
Là, les djeuns branchés voient tout de suite de quoi je parle mais je suis certain qu'une grande majorité d'entre vous se demande de quoi il retourne. Les polyglottes s'imaginent un tremblement de terre à New York, d'autres une combinaison improbable entre une équipe de basketteurs et une boisson lactée. Que nenni ! C'est le nouveau "truc qui fait le buzz" (= le schmilblick que tout le monde regarde sur internet :D).

On a eu les lip dub, les flash mob et maintenant les Harlem Shake... Comment s'en sortir ?
Pour les geeks : go wiki pour la déf puis Youtube pour le visu...
Pour tous les autres, on va essayer de comprendre ensemble.

Alors d'abord, Lip Dub en anglais c'est un raccourci de lip dubbing (lèvre - doublage). Vous avez probablement déjà assisté sur le net ou même à la télévision à la diffusion d'un de ces clips. Généralement tournés dans une entreprise et sur une chanson très rythmée, on suit les différents intervenants qui se relayent en se déplaçant, généralement,  à reculons en chantant la chanson (heu en playback quand même ^^) en passant dans les différents locaux de l'entreprise. Ils sont généralement tournés en plan séquence, autrement dit, sans interruption de bout en bout, ce qui pour des non professionnels est une sacrée gageure il faut l'avouer. Ces microclips sont sensés mettre en scène le dynamisme, la créativité et la bonne humeur, vrais ou supposés qui existent dans l'entreprise. Certains sont tout à fait magnifiques et vraiment enthousiasmants, d'autres sont aux premiers ce que la cantine scolaire est au restaurant étoilé !
En clair il y a à boire et à manger ^^

Ensuite le Flashmob qui peut signifier en gros mobilisation éclair ou foule éclair. Ça tombe bien, c'est un peu un mélange des deux.
J'avoue que ce type d'évènement me plaît assez. il s'agit en fait de faire participer de manière concertée des dizaines de personnes à un "happening" apparemment improvisé dans un lieu public. Par exemple vous êtes en train de composter tranquillement votre billet de train lorsque soudain quelqu'un pose un appareil stéréo au sol et le met en marche et d'un coup des dizaines de voyageurs entament exactement la même chorégraphie en plein milieu de la gare au milieu des autres voyageurs qui ont du coup l'air un peu ahuri.
J'adore l'espèce de faux qui pro quo qui s'installe dans les premières minutes durant lesquelles les spectateurs se demandent un peu ce qui se passe. Que font ces gens ? Ils se connaissent ou ils s'imitent ? On les voit passer de la surprise, à une sorte d'incrédulité puis en général à un sourire amusé... Quand c'est bien organisé, j'adore !

Et le petit nouveau, le Harlem Shake alors, c'est quoi ?
Je suis sûr que vous en avez déjà vu à la télé (donc c'est vrai ! ;p) tant chaque émission, chaque rédaction, chaque équipe veut avoir le sien. Harlem Shake, c'est d'abord une musique en deux phases, la première c'est surtout un rythme qui ensuite s'emballe avec une femme qui répète inlassablement "Con los terroristas". L'idée ensuite c'est de filmer en plan large de caméra fixe un endroit tout à fait ordinaire, un bureau avec des gens qui travaillent, un magasin avec des gens qui font des courses etc. Dans ce décor banal, un personnage habillé de façon complètement anachronique danse en se contorsionnant au son de la musique. Puis d'un coup, tout bascule,  la musique s'emballe et tout les protagonistes de la scène précédente sont eux aussi déguisés et s'agitent de façon complètement ridicule, chacun faisant des gestes et des contorsions particulières et répétitives, le tout composant un tableau totalement psychédélique qui contraste violemment avec la première partie qui, hormis le personnage en quelque sorte catalyseur, est d'une banalité totale. Si je suis assez fan des bons flashmob, j'avoue que les Harlem shake me semblent beaucoup plus intéressant pour ceux qui les font que pour ceux qui les regardent ^^ En gros on se dit : "Tiens ils ont dû se marrer en tournant ça"... Ce qui ne veut pas nécessairemnt dire que je me marre en le voyant !

 Allez pour le plaisir d'aller au bout de la découverte, suivez les liens ci-dessous pour en voir en vrai !

Voici quelques lip dub ==> COMPIL LIP DUB

Quelques flash mob ==> COMPIL FLASH MOB

Et quelques Harlem Shake ==> COMPIL HARLEM SHAKE

 

Bon par delà le côté nouveau du phénomène, ce qui a surtout attiré mon attention, c'est que dans certains pays ces Harlem Shakes prennent une tournure politique. Ainsi en Égypte ou en Tunisie, deux pays récemment sortis du joug de la tyrannie paraît-il, des groupes de jeunes ayant créé ce type de happening ont été menacés d'emprisonnement car danser en sous-vêtement (quelques garçons étaient en caleçon) est immoral et menace l'ordre public... Pfiou heureusement que les tyrans sont en prison hein  -_-'

Bref en entendant ça aux infos, ça m'a donné envie d'en savoir plus sur le sujet et pourquoi pas de partager cela avec vous...
Alors et vous vous en pensez quoi au juste ? Vous aimez, vous n'aimez pas ? Vous comprenez que certains soient offusqués ?

 A vos claviers !

La bise...

Olivier

Syndication :
Prise de Poste & Ptite Routine

Le 06-02-2013 • Pays : Bahreïn

Hello

 

Bon nous y voilà je suis dans les ressources humaines ! Au sommet même à ce qu'il paraît.

Premier contact un peu timide. L'équipe est en place depuis longtemps et a toujours fonctionné sans moi. Je dois donc "faire mon trou" et lorsqu'il s'agit de moi, on ne parle pas d'une carotte hein ^^

En même temps je découvre et je ne veux surtout pas avoir l'air d'arriver pour tout révolutionner. Bien au contraire, je veux les conforter dans ce qu'ils font bien et les remettre en question sur le reste.
Grande alchimie diplomatico-révolutionnaire en perspective hein !

En même temps les deux premières semaines du mois, je les ai passées à terminer ce qui me restait à faire pour la centrale d'achat, comme produire des analyses de résultats sur l'année écoulée etc. Maintenant me voilà à 100% aux ressources humaines et ça me convient bien. Mon homologue de Dubaï devait venir passer 5 jours pour me former qui se sont finalement transformés en 3 jours parce qu'on avait un peu fait le tour des points à voir ensemble.
Depuis je rencontre un à un les gens de mon équipe afin de connaître leur périmètre, de m'informer sur leurs difficultés, la façon dont ils perçoivent leur travail aujourd'hui, ce qu'ils aimeraient faire demain etc. Évidemment ils veulent tous devenir chef à la place du chef, ce qui me laisse à penser qu'ils connaissent bien mal la fonction. Enfin ils voudraient surtout gagner plus, donc "chef" leur paraît bien :p Pour ce qui est des responsabilités, ils ne tiennent pas vraiment à en avoir. Ni maintenant, ni après... Ainsi un de mes superviseurs qui veut devenir chef à la place du chef a rempli et signé une demande d'avance sur salaire à un salarié qui pourtant ne remplissait pas les conditions pour l'obtenir. Comme il faut la signature du responsable financier, le salarié s'est fait blackbouler à cette étape. Explication de mon superviseur : "il a insisté, je ne savais plus quoi répondre, je savais que la compta dirait non"...
Gros soupir...


Comme vous pouvez le voir, j'ai du pain sur la planche :p
Mais bon ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain, l'équipe comporte quand même des gens plutôt pas mal, en dehors du manque de courage circonstanciel de certains ^^

Autre partie de mon nouveau job, connaître les équipes avec leur potentiel pour se préparer aux défis à venir. Du coup c'est entretien individuel pour tout le monde... Je m'en fais en moyenne deux par jour, ce qui en terme d'écoute est déjà pas mal. C'est d'ailleurs un exercice assez rigolo puisque ce sont tous des gens avec lesquels je bosse depuis presque 3 ans. Du coup il a fallu leur expliquer le pourquoi du comment, histoire qu'ils n'aient pas peur et inventer une forme d'entretien à la fois sérieux et relax qui me permet de les connaître un peu plus en détail sans pour autant les mettre mal à l'aise.

Dans le même temps j'ai créé et lancé une nouvelle formation pour les futurs directeurs de magasin. Tous les responsables des futurs supermarchés seront issus de la promotion interne et d'horizons variés ce qui suppose qu'ils soient formés de manière assez soutenue pour être prêts à relever leurs nouveau challenges.

A côté de cela, il y a tout le côté administratif des ressources humaines, ainsi que la paye et les éléments financiers. Dans la région nous avons aussi les visas à gérer, le logement des employés puisque ces derniers sont logés par nos soins, lorsqu'ils partent en vacances, ils ont droit à un billet d'avion payé par nos soins, nous devons donc nous en occuper, etc. Beaucoup beaucoup de choses différentes à gérer donc et je vous épargne les problèmes de chauffeurs (nous en avons deux qui font taxi / courrier / transfert de marchandise ^^).

Pour finir, mon boss qui partait en vacances pour deux semaines s'est cru obligé de me donner un mois de boulot de peur sans nul doute que je m'ennuie en son absence !

 

Côté vie sociale, plein d'invitations sympas ces derniers temps. On a repris doucettement la musique aussi en se fixant de se trouver un objectif à atteindre, sans quoi c'est vraiment trop dilettante et ça devient limite inintéressant. Je prends toujours mes cours de chant avec Naila qui est au bord d'accoucher depuis un mois ! :D
Bon en fait, elle n'est pas tout à fait à terme mais elle d'ordinaire si menue est vraiment impressionnante avec son ventre de 38 semaines ^^ Comme le reste de son corps n'a pas changé, on dirait vraiment qu'elle va accoucher incessamment. Mais non, chaque dimanche nous continuons à travailler la colonne d'air, les vocalise, et petit à petit les choses s'améliorent, quand bien même ça met parfois un certain temps !
Progresser, même lentement est un vrai plaisir et sortir des notes que l'on ne pouvait absolument pas toucher quelques semaines plus tôt est toujours une victoire. Ce petit épisode "artistique" dans la semaine me détend un max, probablement la respiration profonde par le ventre :D

Bon pas grand chose de passionnant à raconter comme vous le voyez...
Je vais faire un peu de recrutement, ça devrait générer du cocasse :p

La bise

Olivier

Syndication :
Visiteuse & Fêtes de Fin d'Année - Part II

Le 09-01-2013 • Pays : Bahreïn

Hopla ! Bonne année !

Je vous ai laissés en plan la dernière fois avec ma Christiane dans l'avion et moi de retour dans mon petit chez moi. Du coup c'est bizarre quand je cause au petit déjeuner, personne ne me répond. la maison paraît bien vide tout à coup et je passe mes derniers jours de vacances en autarcie à mâchouiller les bons moments de la semaine passée. Et puis ce fut la tornade : reprise du boulot un peu sur les chapeaux de roues, noël arrivant à toute berzingue, nouvel an suivant de près... Ma maman quelques jours avant noël me demandait au téléphone si je comptais cette année lui faire une surprise comme l'an passé, autrement dit débarquer à noël sans prévenir. Je pense que je vais réexpliquer le concept de "surprise" :p mais bon on ne peut pas lutter contre le stress des mamans nées à la fin de la guerre qui ont toujours peur que leurs petits manquent de nourriture, bercées qu'elles ont été par les angoisses de leurs propres mères sur le sujet.
En me découvrant dans la cuisine l'an dernier, une fois la surprise et la joie passées, ses deux premières inquiétudes furent : "il n'y aura jamais assez à manger" et "on n'a même pas de cadeau de noël pour toi". Tout ceux qui connaissent mon cordon bleu de mère savent qu'elle cuisine toujours pour 12 même quand on est 5 et j'ajoute à cela que nous pourrions probablement tous survivre sur nos réserves pendant toute la trêve des confiseurs si le besoin s'en faisait sentir. Quant au cadeau, tout le monde imagine bien que je me suis fadé 6 heures d'avion et 3 heures de bagnole juste pour mon cadeau de noël hein :p
Bref pour cette année en tout cas j'ai dû la détromper, je ne fêterai pas noël en famille... On ne peut pas tout avoir hein !
Ceci dit, j'ai passé une excellente soirée chez Muriel et Éric qui avaient invité quelques amis. Le repas était délicieux, l'atmosphère douce et chaleureuse, j'ai passé une merveilleuse soirée en très bonne compagnie.
Le vendredi après noël, pâtisserie ! J'avais promis d'inviter les parents de Nadine pour goûter les gâteaux dont on leur avait fait la pub. Comme ils repartaient le 1er janvier il n'y avait pas tant d'autres créneaux pour se voir.

L'avant veille du réveillon, je monte tranquillement les escaliers pour rejoindre mon bureau après ma pause déjeuner lorsque mon genou, pourtant sage jusque là décide de faire un bruit tout à fait inapproprié, à mi chemin entre sinistre craquement et vieux bruitage de Windows. L'articulation se transforme en vieux chewing-gum tandis que je me cramponne à la rampe. Pas de témoins, merci pour ma dignité... Avez-vous noté combien ridicule sont les positions dans lesquelles nous finissons lorsqu'on se tord quelque chose ou que l'on tombe ? Quelle injustice alors que le type de la télé qui se fait arracher la rotule par un tir de mitraillette attrape l'héroïne et la met en sécurité dans un roulé-boulé parfait dont il se relève sur une jambe, le brushing impeccable en brandissant deux flingues.
Ben moi rien de tout ça ! Pitoyable et gémissant, je boitille jusqu'à mon bureau où je souffre en silence jusqu'au soir tandis que l'articulation incriminée double patiemment de volume.
Je file à l'hôpital, parfaitement conscient que sans genou, je suis "grave dans la m...." comme on dit aujourd'hui. Le médecin ausculte papouille, tripote, tournicote, trouve le moyen de me faire crier en essayant une rotation de l'articulation et je lui fais comprendre à grand renfort de décibels que ça ne rotate pas. Diagnostic : entorse légère (ouf !), pas grave mais vu la taille de ma jambe, un straping se transformerait en garrot. Seul traitement : du repos deux à trois jours sans aucune rotation et en posant la jambe le moins possible. Le lendemain je garde donc la chambre pour laisser reposer les ligaments traumatisés sous une poche de glace. De toute façon, sortir du lit a été un calvaire et me traîner aux toilettes une épreuve aussi douloureuse que laborieuse donc la traversée du parking et l'ascension des deux étages auraient eu raison d'une dignité déjà fort éprouvée. Fort heureusement, le soir mon genou avait retrouvé sa taille normale et hormis les mouvements rotatifs, je pouvais à peu près tout faire, y compris marcher. J'ai donc repris le chemin du boulot le lendemain et ai passé le dernier jour de l'année à déménager dans mon nouveau bureau. Mon chef voulait que je reste encore un peu à la CMD, mais mon remplaçant trépigne dans ses starting-blocks et comme j'occupais toujours mon bureau, lorsque les gens venaient nous voir, ils s'adressaient à moi, probablement à force d'habitude et il m'a semblé, vu son agacement croissant, qu'il valait mieux gérer le problème de territoire avant d'avoir un combat de coq pour le tas de fumier. Comme ce n'est de toute façon plus ma basse-cour et que je la quitte sans regrets après avoir fini l'année sur d'excellents résultats, je me suis installé dans mon nouveau chez moi, prêt à empoigner de nouveaux projets à bras-le-corps.
J'ai passé nouvel an tranquillement à la maison. En novembre plusieurs personnes m'avaient proposé de me joindre à eux, sorties au restaurant pour la plupart et j'avais décliné. Généralement avec la musique j'ai du mal à comprendre ce qu'on me raconte, la facture est monumentale et trop souvent bien loin de la qualité réelle des produits servis, l'ambiance un peu hystérique, le décompte, les embrassades transpirantes, les chapeaux en crépon qui déteignent... J'ai un peu fait le tour à dire vrai. En revanche quelqu'un m'avait proposé une soirée chez eux à la maison et on avait dit qu'on s'en reparlerait... Et en décembre, impossible de me souvenir de qui il s'agissait.... Pfff c'est moche de vieillir hein. M'étant plus ou moins engagé, je n'ai pas accepté les invitations suivantes et patatras, soirée maison. Bon ceci étant j'aime bien commencer l'année tranquillement aussi. Je me suis fait une soirée "cochon". Une copine à qui je disais cela me répond "quoi tu as regardé des films pornos ???"    ô_Ô  Sérieux quoi.... Soirée cochon c'est chiffonnade de jambon de Parme avec de l'avocat, chiffonnade de jambon blanc avec des asperges :D
Mon Dieu mais quelle image les gens ont-ils de moi !!! Bref je serai à l'avenir plus sélectif quant à mes substantifs faces à mes blondes connaissances  :p

Le premier janvier, c'était "Late lunch" (Déjeuner tardif) chez Naila et Thomas. Rendez-vous à 14h00 j'ai promis d'apporter un gâteau. Je me suis donc levé pas trop tard pour préparer une tarte au citron de mes blanches mains et je sonne à 14h05 pétantes à la porte de mes hôtes. Ben en fait je suis le premier... et apparemment le seul qui n'a pas vraiment compris le concept de late lunch ! En effet, chacun vient quand il veut et le barbecue n'a réellement commencé à cuire que vers 16h. Du coup le "lunch" s'est étiré jusqu'à 20h, heure à laquelle j'ai été le dernier à partir (juste après les avant-derniers ceci dit). C'était très sympa, rencontrer de nouvelles têtes est toujours plaisant et prendre l'apéritif au bord de l'eau dehors un premier janvier c'est plutôt un début d'année "Green" comme aurait dit l'inimitable Ruby RHOD, animateur radio intergalactique du 5ème élément.

Le 2 janvier, on prend les mêmes et on recommence. Retour au bureau, mais dans mon nouvel espace. Comme chaque année, il faut trouver une façon originale de souhaiter une bonne année à chacune des personnes que l'on croise, ce qui n'est pas une mince affaire :D
Cette fois ça y est, je suis officiellement Chef de Département Ressources Humaines et je vais donc, avec une équipe de huit personnes suivre le recrutement, la formation, la paye, la gestion administrative du personnel, les horaires, les congés, les logements, le transport, les conditions de travail, les uniformes, l'économat, etc...pour l'ensemble du Bahreïn.
Boooon :D Yapluka hein... Le temps de découvrir tout ça et je ne manquerai pas de venir vous raconter !

 

En attendant je vous souhaite à tous une fabuleuse année 2013. Que cette nouvelle année vous apporte une santé de fer, un moral d'acier, des amis d’airain, des finances en or, beaucoup de joie, de rires et de sourires.
Pour ma part, ma devise de cette année viendra d'un poème de Jacques Prévert :

"Et si l'on essayait d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple"....
Je vous embrasse tous fort (le gui, le gui !) et vous laisse méditer sur ces belles paroles...

 

A très vite

 

O.

Syndication :
Visiteuse & Fêtes de Fin d'Année - Part I

Le 22-12-2012 • Pays : Bahreïn

Ho Ho Ho !

 

 Quoiiii c'est de circonstance non ? :p

J'ai reçu un SMS de ma s½ur sous la forme "Blog = rien depuis le 25/11 ???".
Je pense que c'est sa façon de me dire qu'elle aimerait bien lire quelques nouvelles, indépendamment du fait que l'on s'appelle en principe une fois par semaine. Bon j'admets que presque 3 semaines sans nouvelles c'est presque "trop abusé" comme dirait ma fille.
Vous avez vu je dis "presque" parce qu'en même temps, c'est MON blog, je fais ce que je veux, quand ce n'est pas ce que je peux !

J'admets qu'à force de passer en mode clignotant de "vacances" à "pas vacances" je ne sais plus trop où j'habite au bout d'un moment. Bref depuis la dernière fois, j'ai repris le boulot sur les chapeaux de roues jusqu'au 12 décembre date à laquelle j'avais de nouveau une semaine de CP. Initialement j'avais posé la semaine de Noël, plus par habitude que par nécessité, mais comme une grande partie de l'encadrement sera absent, je les ai finalement avancés d'une semaine. Ca tombe bien, car durant cette semaine Christiane, ma meilleure amie, mon pilier, mon alter-ego, débarque à Bahreïn pour la première fois. Elle devait venir il y a dix ans mais à force de procrastiner j'ai fini par rentrer avant qu'elle ne vienne :p. Là du coup, c'est fait ! Nous avons passé une semaine extra, d'abord à se retrouver (deux ans et demi sans se voir, ce n'est pas rien !) ensuite à lui présenter mes amis sur place (enfin une partie d'entre eux...) puis quelques visites (là je me rends compte que je n'ai pas été des plus actifs :( ), le temps est passé à une vitesse supersonique !

Elle a atterri mercredi soir après un assez long voyage : Toulon - Nice en voiture, puis Nice - Doha, escale de quelques heures au Qatar et Doha - Bahreïn. Décollage 9h00 du matin, arrivée 9h00 du soir. En retirant les deux heures de décalage horaire, ça fait quand même 10h de trajet, sans compter le pré-acheminement depuis Toulon. Le temps de rentrer, visiter la maison, poser les valises, nous décidons de commander quelque chose à grignoter, sauf qu'il est un peu tard et qu'on a failli finir avec un Mc Do ! Bonjour le dépaysement :p Heureusement le "Wholesale Restaurant" qui fait de l'indien, du chinois et un peu d'international nous a sauvé de la débâcle et nous avons pu picorer Houmous, Moutabal, Fallafel et autres Kubbe, histoire de quand même découvrir le rata local.

Jeudi, c'était journée livraison. On devait me livrer un sapin entre 10 et 13 heures, du vin entre 13 et 15h donc pas question de sortir.
On petit-déjeune donc, puis on commande le déjeuner (Al Abraj bien sûr !). Du coup, chaque fois que le carillon retentit Christiane s'amuse : "Il y a une livraison", court à la porte (bon elle n'a pas grand mérite à arriver avant moi hein :p) ouvre et dit "Bonjour", ce que bien entendu aucun livreur ne comprend puis appelle au secours car même si elle parle un peu anglais, les premiers contacts avec l'accent indien sont souvent rudes ! Comme malgré son insistance, aucun livreur ne veut franchir le seuil finalement "il faut que je vienne" :D Vers midi elle s'inquiète de ne plus avoir de cigarettes. Sauf que nous sommes coincés à attendre les autres livreurs.
Je propose donc que l'on se fasse livrer les cigarettes ! Sitôt dit, sitôt fait.le cold store du coin nous envoie son bycicletteman avec un paquet de yaourts, quelques babioles et les précieux paquets de poison ! Ancien grand fumeur, je comprend parfaitement le stress du paquet presque vide :D Le soir dîner très cool chez Éric et Lydia que je ne vois hélas plus que rarement pour cause d'emploi du temps surchargé des deux côtés. Après cette bonne soirée et une grosse nuit, direction Zallaq pour le brunch du vendredi. J'ai décidé d'emmener Chris au Sofitel, qui propose paraît-il un super buffet.
J'admets que ça vaut le détour et que le choix est indéniablement impressionnant. Entre le buffet international, le buffet italien, le buffet chinois, le barbecue... N'en jetez plus ! Le cadre... ben c'est le Sofitel quoi, neuf, beau, classe, le service est impeccable et c'était de plus absolument délicieux.

La semaine a ensuite passé à toute vitesse... Non pas que nous ayons été très actifs, d'ailleurs j'ai un peu pêché par mollesse à vrai dire sur ce coup là, mais bon le temps passe toujours plus vite en bonne compagnie non ?
Résultat des courses, à peine les valises défaites, j'ai eu l'impression qu'elle repartait déjà :(

 

Bon j'ai publié par erreur ce message alors qu'il n'était pas fini... On va donc faire Part I et Part II !

 

A tout bientôt pour la suite

 Besos

 

O.


Syndication :
Séminaire & Sortie Nocturnes

Le 06-12-2012 • Pays : Bahreïn

Hop coucou !

La semaine est passée à une vitesse incroyable !
Il est vrai que j'étais deux jours en séminaire, ce qui a sensiblement raccourci ma présence effective les les lieux de trime. Résultats, il faut faire en quatre jours ce que d'ordinaire je fais en six. Même pas peur, quoique j'ai un peu marché au radar les derniers jours pour être honnête :D
Tout a commencé dimanche avec la formation. Déjà, rester assis et écouter c'est pas vraiment notre habitude. Forcément j'étais déjà au taquet en sortant. Dimanche soir c'est cours de chant, donc là c'est cool je me détend à fond à coup de pipipipipipipapapapapapapapapépépépépépéppupupupupupu, de vocalises en montées et descentes de gamme et autres exercices destinés à travailler mon organe. Le cours finit vers huit heures et je suis invité à partager avec mes hôtes un fantastique poisson. Comment dire non ? ^^ Je passe comme à chaque fois une excellente soirée et je rentre forcément un peu tard puisque nous habitons à l'extrême opposé de l'île. Lundi soir, Nadine propose que je vienne manger chez eux ou que nous allions diner en ville. Comme j'ai promis à Abdallah de diner avec lui avant qu'il ne parte pour un mois en Egypte, nous faisons un tir groupé et je les emmène au Mezza Luna. Re-excellente soirée mais re-rentré tard :D Forcément j'ai fini la semaine un peu au radar hein... Ce n'est plus tout à fait comme quand j'avais 25 balais et que je pouvais enchaîner deux jours de boulot en passant la nuit à danser comme un dératé ! Maintenant, le moindre écart se paye cash et le lendemain c'est plafond bas, brumes tenaces, tomber de paupière récurrent et énoooooorme difficultés à rassembler ses idées. En plus l'après-midi j'ai eu une réunion impromptue avec des gens avec lesquels on n'était pas d'accord. Ca criait un peu fort tout autour de moi mais de mon côté, j'avais l'impression d'avoir la tête sous l'eau, les sons étaient comme assourdis et j'étais comme au ralenti stait rigolo :p
Ceci dit, je ne peux pas trop me permettre d'être dans cet état au boulot, c'est bien pourquoi j'évite de sortir en semaine :s
En même temps en ce moment c'est un peu le speed avec les négociations annuelles et tout le toutim on n'arrête pas.
Mon remplaçant et sensé arriver début de semaine prochaine et j'avoue que maintenant j'ai hâte !
Etre dans les starting-block pendant des mois, ce n'est pas vraiment une sinécure et si consciencieux qu'on soit, il arrive un moment où l'on a du mal à se mobiliser pour des choses qui vont se passer quand on ne sera plus depuis long :D

Hop je file, à tout bientôt...

O.
Syndication :
Grandes Vacances & Petit Ecran

Le 25-11-2012 • Pays : Bahreïn

Hey hey hey !

 

Je sais que mon dernier message se terminait par " Promis je vous redonne des nouvelles très vite... Je suis en vacances, pas d'excuses...".
Je me suis rendu compte qu'être en vacances, c'est en soi une excuse ! :D

En effet après quelques jours à me traîner du lit au canapé, du canapé à la piscine et vice versa, ratiboisant frigo et placards pour ne pas sortir faire les courses, ce qui au passage conduit assez vite à des menus aussi improbables que lentilles au Kiri, j'ai quand même fini par me secouer un peu et passer en mode vacances un peu moins inactives.
Invité à droite et à gauche, j'ai pu profiter tranquillement de mes amis, enfin surtout de mes amiEs car à de rares exceptions près, les mecs étant tous au boulot, ce sont surtout ces dames que j'ai eu le plaisir de voir pendant les vacances. C'était tout à fait rafraîchissant de prendre le temps, de ne pas s'inquiéter de l'heure. Nous avons par exemple fait une matinée Scrabble avec Lydia et Muriel suivie d'un petit lunch bien sympa. Cela faisait un sacré bail que je n'avais pas fait une vraie partie de Scrabble, jeu que j'adore et Lydia partageant cet engouement nous nous étions promis à l'occasion de faire quelques parties. Muriel est venue se joindre au duo et nous avons fait ensemble une longue partie en mode "duplicate". Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit de jouer en supprimer l'aspect hasardeux du tirage des lettres. De fait, chaque joueur a un plateau devant lui et un seul joueur pioche les lettres, tous les joueurs prenant les mêmes que le piocheur. Après réflexion, chacun annonce le maximum de points qu'il parvient à faire. On inscrit les points de chaque joueur, mais on pose sur le plateau le mot rapportant le plus de points. La plupart des clubs et tournois utilisent ce mode qui, comme dit plus haut, supprime le facteur chance, seule la capacité à former des mots et à les placer avantageusement étant alors récompensée. Bon clairement Muriel nous a mis la pâtée en finissant avec près de 100 points devant tout le monde et ça suppose bien entendu une revanche à venir !
Je suis aussi allé déjeuner chez Nadine et Guilhem, ce dernier étant enfin rentré après un long séjour professionnel en France. Comme ils étaient partis pour le weekend, nous avions convenu de déjeuner ensemble le dimanche midi tout en disant que l'on se reconfirmait le jour à leur retour. Le dimanche matin, n'ayant pas de nouvelles, j'envoie un petit texto à Nadine pour lui demander si ça tient toujours ou si elle souhaite reporter. Pas de nouvelles... Vers 11h30, toujours sans nouvelles du front, j'en déduit que l'on reportait à une date ultérieure et renvoie un texto dans ce sens avant d'aller faire quelques brasses coulées dans la piscine. Après une entrée par étape (l'eau commence à être fraîche !) je nage un peu et j'entends le téléphone qui sonne. Comme c'est sûrement un fournisseur, je laisse sonner. Rappel aussitôt après, une fois, deux fois, dix fois... Là je me dis que c'est le boulot et que ça doit être urgent pour canarder comme ça ! Je me précipite donc dans le salon, un peu dégoulinant... Oh Nadine !   :D
Bon, malentendu... Le repas est quasi prêt, pour elle l'invitation était confirmée et ils m'attendent dans 10 minutes :D
Sauf que là je suis ne suis vraiment pas très habillé, pas très sec, et qui plus est à 45 minutes de voiture de chez eux :p
Bref suis arrivé à deux heures de l'après-midi, ce qui ne nous a pas empêché de bien rire de notre malentendu, de faire un excellent déjeuner dans le jardin, sous une mini pergola coincée entre la plage et la piscine.... Trop duuuur les vacances !
Après ce moment de délice, un autre, café chez la voisine ! ^^ En effet, Brigitte, habite presque en face de Nadine et Guilhem et depuis le temps que l'on parlait de boire un café chez elle, c'est fait ! Du coup je suis rentré à la maison relativement tard mais en ayant passé une bien bonne journée.

J'ai aussi  profité de ces vacances pour démarrer les cours de chant avec Naila, chanteuse lyrique et très enceinte de son état qui animait notre joyeuse chorale l'an passé. L'heure de cours se divise en deux parties : exercice voix respiration pendant laquelle s'enchaînent les montées de gamme sur les mmmhhhhhhhlalélilolou et sur des hi-hi-hi-hi fortement expirés quand je ne souffle pas dans une paille ou pousse des petits rires aigus un peu hystériques... Entre le déblocage de mes résonateurs et l'activation de ma respiration basse par les muscles pelviens, j'en apprends des choses sur mon corps ! Par exemple je respire avec mon dos maintenant quand je chante, si si je vous promet. Bon je frime un peu mais je vous assure que ce n'est pas si simple de passer de "je comprends le concept" à "je mets tout en application quand je chante". Il faut combattre des années d'habitudes, mauvaises pour la plupart, et c'est assez balaise de "rééduquer" des mécanismes tels que la respiration. En même temps, en quelques leçons, on a déjà réussi à débloquer des sons que je n'étais pas du tout capable de produire jusque là et de tenir des notes dans les aigus que je n'aurais pas crues à ma portée.
Inutile de dire que c'est plus que motivant... La deuxième partie est un peu plus axée sur le chant, tout en mobilisant l'ensemble des techniques apprises dans la première ! Nous travaillons le Salve Regina de Pergolesi (très beau au demeurant !), enfin je dis nous travaillons... Comme je ne lis pas les notes, je dois apprendre à l'oreille donc j'en suis à la première phrase hein  ^^ Nous avons aussi un duo "Amigos para siempre" qui était l'hymne des jeux olympiques de Barcelone en 1992 qui est un peu plus accessible mais pas du tout aussi facile que j'ai l'ai cru un instant à la première écoute !
Bref c'est parti pour un cours par semaine chaque dimanche soir et même si Naila est un professeur exigeant, on rigole pas mal entre nos grimaces et mes couacs et cette heure est à la fois faite d'efforts mais aussi de détente.

La deuxième semaine des vacances a continué sur le même mode, j'ai travaillé le mercredi car nous avions de la visite de France, plusieurs responsables de l'affiliation Casino ayant fait le déplacement, c'eut été dommage de les manquer. Jeudi soir, invités à la maison : Nadine et Guilhem ainsi que Valérie et Philippe. Frappé du syndrome maternel de ma famille (le "yen-aura-jamais-assez" !) j'ai prévu pour 5 convives entrée, plat dont 2 kg de boeuf,  plateau de fromages, 3 desserts... Heureusement la raison a repris le dessus et j'ai sabré l'entrée et les cochonneries de l'apéro pour être sûr qu'on se concentre sur l'essentiel :D
Au menu donc, filet de b½uf caramélisé au Teryaki, fondue de poireaux et flageolets, plateau de fromage, mousse au marrons, tarte au citron et moelleux au chocolat crème anglaise... Nous avons passé une excellente soirée qui valait bien ces efforts culinaires !

Forcément les vacances sont aussi l'occasion de lire pas mal, de regarder la télé un peu plus que d'habitude, de rattraper son retard au cinéma. J'ai fait tout ça ! Le nouveau James Bond m'a bien plu. Moins de flegme et d'humour British, plus d'action et un peu de noirceur, un héros qui loin de survoler la mêlée des méchants avec un brushing impeccable se retrouve réellement en danger ... Pas mal du tout !
Côté télé, c'est moins rose ! J'adore les séries et je me suis donc enfilé les deux saisons de Rome que je ne connaissais pas, Life, Burn Notice, NCIS, Lie to Me, Mentalist etc. J'ai aussi pas mal zappé entre deux histoire de voir un peu ce qu'on nous propose. Sans tomber dans les vieux poncifs, je dirais qu'il y a vraiment à boire et à manger dans notre boîte magique...
Côté jolies choses, j'ai adoré la Parenthèse inattendue de Frédéric Lopez. Réunir Shy'm, Michèle Bernier et Alain Bernard, autrement dit une chanteuse dans le vent, une actrice comique un peu brute de décoffrage et un nageur olympique un rien réservé pour un weekend à la campagne, ça ne paraissait pas gagné d'avance hein... Mais comme toujours, la magie Lopez opère et ça a vraiment été un joli moment de télé à mes yeux. C'est à vous et C'est dans l'air sur France 5 remportent toujours mes suffrages.
Le plus difficile, c'est le matin... On zappe entre dessins animés pour gamins sous champignons hallucinogènes ou téléachat pour ménagère en pleine crise maniaco-dépressive. La pauvre se retrouve tiraillée entre l'envie d'avoir une belle poitrine sans que l'on puisse voir sous soutien-gorge, même avec les vêtements les plus moulants, le besoin de posséder la mandoline magique et ses 155 accessoires qui taille les carottes en tire bouchon en deux temps trois mouvements et l'urgence de passer au nettoyage vapeur pour les sols et toutes les surfaces qui le permettent... Ils sont tellement forts que parfois, sur deux chaines concurrentes ils vendaient le même produit au même moment ! ^^
La fin de matinée est consensuellement consacrée au jeux en tout genres. Les insubmersibles : Motus, jeu de mots et de boules dont les participants ont toujours l'air parfaitement tétanisés, les Z'amours avec l'insupportable Tex dont l'humour léger comme une clé de 12 massacre avec efficacité le peu d'intérêt d'un concept usé jusqu'à la corde. Et puis il y a les nouveaux, les récents auxquels il faut s'atteler quelques jours pour bien comprendre comment ça fonctionne. Bon j'avoue, je ne suis pas client de jeux télévisés et j'ai du coup assez peu d'indulgence pour le genre en général. On enchaîne ensuite avec une déferlante de publicités. Météo - pub - programme court à la noix - pub - preview du programme de soirée - pub - journal - pub etc... l'overdose totale !
D'autant qu'il faut voir ce qu'ils nous balancent côté pub... On voit que le public est ciblé ! Le matin c'est haro sur les seniors : ça va de la pâte adhésive pour dentier au monte escaliers électrique en passant par l'appareil pour entrer et sortir de la baignoire et la convention obsèques ! Vers midi, le public devient familial. On range les vieux et on nous sort le panel large. Les enfants, noël approche et on va se coltiner les pubs Mattel, Hasbro et autres faiseurs de jouets qui ont un mois pour réaliser 30 à 50% de leur chiffre d'affaires selon les secteurs donc bon... Les ados ne sont pas en reste avec les jeux vidéos, les fast food etc. Les jeunes adultes basculent dans le Njut, mot suédois improbable qui désigne un pétage de plomb généralisé (au passage j'adore la série... Leurs créatifs sont vraiment bon chez Ikétruc). Tiens saviez-vous que Njut en suédois ça veut dire "jouir" ? Tout un programme hein ! Mais les adultes ont aussi leurs problèmes... Quand ils ont fini de péter les plombs dans des appartements aussi géants que bariolés, en compagnie d'amis totalement frapadingues, ils retrouvent leurs histoires d'assurances, de voitures, de machines à laver pleines de calcaire, de remontées acides, leurs migraines à combattre, leurs mycoses vaginales dont la madame dit qu'il ne faut plus avoir honte... Bon honte peut-être pas mais un peu de pudeur n'a jamais tué le chaland, surtout à l'heure du déjeuner et plus ça va moins on en a de la pudeur !
Moi déjà tout petit je savais que grâce à la sphaigne on pouvait absorber même les flux les plus abondants, qu'avec Tampax, on pouvait aller à la mer, à la montagne, à la piscine et faire du cheval... D'ailleurs je me demandais pourquoi stait réservé aux filles ! Moi aussi je voulais faire tout ça :D Heureusement dans le torrent de gadoue publicitaire qui dévale l'écran menaçant nos assiettes, on aperçoit quelques perles qui nous font irrésistiblement sourire. Certains constructeurs automobile sont assez en forme en ce moment... Contrex réitère son brulage de calorie sexy pour dames et j'avoue que c'est léger, mignon et bien trouvé.
A l'heure du déjeuner vient le sacro-saint journal télévisé. Je zappe dans 90% des cas car entre la première partie dans laquelle on ressasse les mauvaises nouvelles et la secondes dans laquelle on nous fait découvrir soit une charmante province, soit un métier en voie d'extinction qui contraste assez violemment avec le début du journal, j'ai un peu de mal. Je préfère l'info synthétique et j'approfondis ensuite les sujets qui m'intéressent. Après le journal, ça se corse ! La ménagère est devant son poste et on nous envoie les feuilletons fleuves à l'eau de rose façon "Amour, Gloire et Beauté", "Des jours et des vies"  ou autres du même acabit. Ces feuilletons sont faciles à reconnaître : ton mélodramatique, tournage exclusivement en intérieur, personnages tellement factices qu'ils ne sont absolument pas crédibles et je ne parle pas du "jeu" des acteurs :D Sinon sur M6, vous avez un film du genre "comédie sociale". Quand le film est allemand, c'est pas trop mauvais. Téléfilm correct avec une histoire gentillette, pas mal de guimauve et un soupçon d'intrigue mais on va dire que les deux que j'ai vu étaient honnêtes. Sinon vous avez les même en version Made in USA. Alors là ça dépasse tout ce qu'on peut imaginer... ça commence bien, gentille famille heureuse avec trois enfants, papa travaille, maman fait des cookies. Soudain à la visite médicale de l'école on découvre que le petit dernier est atteint d'une maladie incurable et qu'il ne lui reste que 3 mois à vivre, et là... C'est le drame ! La s½ur aînée déjà fragile bascule dans la drogue et s'enfuit de la maison... Le père essaye de la rattraper mais il est percuté par un camion et se retrouve en état de coma dépassé. La mère sans ressource se fait alors exproprier par son propriétaire dont elle avait refusé les avances. Au bout d'une heure et demi de mélo dégoulinant, tout le monde est mort, sauf le cadet qui grâce au génie de la médecine américaine et sauvé in extrémis et va vivre avec sa tante qui avait perdu son fils quand il avait trois ans et qui reprend goût à la vie grâce à ça.... Bon.... Après 18 paquets de mouchoirs, on se sent forcément plus léger... Du côté des glandes lacrymales !
La suite de l'après-midi est très variée selon les chaînes. Cela va du feuilleton improbable au reportage passionnant. Globalement, les chaines du groupe France Télévision et Arte sortent un peu leur épingle du jeu. Non pas que tout ce qu'ils proposent me passionne mais l'offre est variée, intéressante et accessible, même sur Arte qui est sorti de son créneau un peu élitiste et propose un paquet d'émission passionnantes pas forcément réservées aux têtes d'ampoules :D
Au fond de la cuve, W9, NRJ12 et autres chaines tendance racolage de spectateurs tablent sur nos plus bas instincts pour nous scotcher et vendre leurs écrans de publicité. Même si j'aime bien la télé-réalité associée à la chanson, à la musique voire à la danse, en dehors de ça je suis assez peu client. Là j'ai découvert quelques fleurons du genre : "les chtis à Mykonos". Apparemment c'est une séquelle d'une première saison "Les chtis à Ibiza". Le concept ? On prend une dizaine de jeunes à la plastique relativement agréable mais à l'accent incontestable local dans le triangle Lille - Roubaix - Tourcoing; ils sont tous barman, gogo danseuse, hôtesse dans un restaurant etc. On les transporte à Mykonos dans une villa dans laquelle ils vont vivre pendant plusieurs semaines et on les observe au quotidien. Histoire de corser l'affaire, ils doivent parfois travailler quelques jours ici ou là, plutôt dans les milieux de la fête bien entendu.
Accrochez-vous c'est corsé ! Globalement, il n'y en a pas un seul qui parle le français correctement. Dans le générique déjà, une blonde qui donne le vertige quand on la regarde dans les yeux tant le vide est insondable derrière, nous explique à l'aéroport de Lille que c'est la "première fois qu'elle voit un avion en vrai sauf à la télé"... J'essayerais bien de la convaincre que c'est un paradoxe mais je crains que sa maîtrise ne dépasse difficilement les mots de 3 syllabes donc bon... L'un des protagoniste dont l'accent chti est une caricature à lui tout seul remplace tous les sons "S" par le son "CH". Pour lui Jésus avait des chtigmates, il se baigne dans une pichine et "chon shampoing pour cheveux checs est chuper"... Maman, au secours ! Bref j'ai suivi un épisode entier, pensant qu'une quelconque morale allait sourdre du marigot mais non hein... Rien de rien... Annonce de la chaîne : après les chtis à Mykonos, ils lancent les marseillais à Miami. J'ai peur. Dans le même esprit, une chaine concurrente diffuse "L'île des vérités"... Bon là j'ai tenu que 5 minutes, je ne peux pas raconter. Je sais juste que Brenda a ouvertement dragué Brandon, Serena l'a même vue lui caresser le ventre donc c'est bien une preuve etc. etc.
Soyons clair, je ne me pose certainement pas en juge et chacun est bien libre de regarder ce qu'il veut ! Tout ce que je regarde n'a pas franchement de quoi émouvoir un intello de niveau basique et je n'ai aucun souci avec ça. Cela dit, ce type de programme reste un mystère. Alors vous me direz que ce blog c'est aussi un peu de "l'écriture-réalité", pas de caméra mais un clavier et je vous raconte un peu ma vie (Mode RTL - Raconte Ta Life - comme diraient les enfants ^^). C'est sûr, mais je crois, j'espère, que ce qui vous amène ici, ce n'est pas tant les grandes aventures que je vis chaque jour, que la façon que j'ai de les raconter. Mon objectif est avant tout de vous faire sourire au détour d'une ligne, d'un mot, d'une image. Mais les programmes de ce type, dans lesquels tous ces gens probablement fort sympathiques, n'ont rien à dire, ni à montrer se retrouvent manipulés par une équipe de production comme des rats de laboratoire par des scientifiques. Si ce n'est que la science cherche...

En fin d'après-midi début de soirée, on trouve plusieurs émissions sensées prendre du recul sur la télé et commenter ce que l'on y voit, ce qu'elle font avec plus ou moins de bonheur à vrai dire, des divertissements, des jeux... C'est l'heure où je bascule sur France 5 car je suis un inconditionnel de deux émissions qui ont la bonne idée de s'y enchaîner : C'est dans l'air et C'est à vous.
C'est dans l'air est une émission de débat, animée par Yves Calvi. Discussion souvent animée, sans jamais basculer dans le pugilat, la direction du débat par l'animateur est vive et efficace. Il sait parfaitement relancer, recentrer, limiter les digressions et faire tourner la parole. Les participants sont généralement bons débatteurs, aux positions tranchées mais respectueux de leurs interlocuteurs. C'est une des émissions grâce auxquelles j'apprends tout un tas de choses et je l'aime beaucoup. Ensuite viens C'est à vous, animée par la lumineuse Alessandra Sublet. J'aime tout, le concept, le décor, le ton. L'animatrice est sérieuse, sans se prendre au sérieux, tout ce que j'aime. De la simplicité, beaucoup de plaisir manifestement, tant pour les invités d'être là que pour l'équipe de travailler ensemble. Bref un Must !
Ensuite arrive l'heure du sacro-saint 20h que je zappe pour les même raison que je zappe le 13h. Je regarde les Scènes de Ménage qui occupent parfaitement le créneau comme l'avaient fait en leur temps Caméra Café, Kamelot ou Un gars une fille. Après une bonne tranche de météo- pub - programme court - pub - programme de la soirée - pub, on est partis pour la soirée.
Les films se font rares, sauf sur les chaines spécialisées et la majorité des chaines n'en proposent pas plus d'un par semaine. Les autres soirs sont nourris de téléfilms, séries, émissions ou divertissements. Pour être honnête, le format série me va plutôt bien car avec 2 heures de décalage avec la France, le premier épisode commence vers 22h50 et me voilà cuit avant le second que généralement j'enregistre. Un film de cinéma finit du coup vers 00h30-1h00 ce qui vu l'heure à laquelle je me lève n'est pas très raisonnable !

Bref la télé reste indéniablement un outil fabuleux de divertissement, d'ouverture sur le monde et propose un grand choix d'émissions passionnantes. Mais on ne peut contester qu'elle charrie aussi un bon paquet de nanards qui trouvent étonnamment leur public, le tout c'est donc de ne pas subir et de rester maître de ce que l'on regarde, ce qui j'en conviens, après certaines loooooongues journées de boulot est déjà un combat en soi ! ^^

 

Hop je me suis un peu laissé emporter par l'enthousiasme et j'ai pas fait court cette semaine...

Désolé

 

La bise

Olivier

Syndication :
Eid Al Adha & En Manque de mes Amis

Le 03-11-2012 • Pays : Bahreïn

Hello !

 

 Bon, comme annoncé dans ma dernière publication, j'ai travaillé une semaine et puis ça a été l'enchainement de jours fériées. Jeudi, Arrafa day que l'on appelle aussi le jour de la repentance en français, puis l'Eid al Adha, fête du sacrifice, que nous connaissons de par l'influence du Maghreb sous le nom de Aid Al Kebir. L'Eid est l'occasion ici d'avoir trois jours fériés du coup vendredi, samedi et dimanche au repos aussi \o/. Lundi, bon pied bon ½il, je retourne bosser. Les commerciaux eux travaillent pendant les jours fériés et récupèrent ensuite puisque le magasin est ouvert 365 jours par an. Cependant en arrivant je suis surpris de la légèreté du trafic que je mets sur le compte des vacances scolaires. Le parking vide ajoute à mon trouble et les bureaux déserts achèvent de me convaincre que quelque chose ne va pas. Comme mon patron rentre de vacances, nous prenons le café, le temps d'un rapide débrief et les commerciaux se joignent à nous et me demandent ce que je fais là. Je réponds donc qu'à moins d'avoir été viré (encore ! ^^) à mon insu (cette fois) je travaille bien ici non ? Et là ils éclatent de rire en me disant que c'est encore férié et que je suis revenu un jour trop tôt...   ô_Ô
Ca c'est fait comme dirait l'autre... Je revérifie mes mails dans lesquels les ressources humaines nous annonçaient pourtant bien que les jours fériés allaient du jeudi au dimanche. Une grande subtilité m'avait échappé (à moi, mais à aucun de mes collaborateurs ! ^^) : comme le vendredi qui est mon jour fixe de repos était férié, il est automatiquement reporté en fin de période férié en compensation.
Seule quiche présente à l'étage, j'ai pris la tangente un peu avant midi pour profiter de ce jour (enfin plutôt demi-jour  :'(  devrais-je dire). Pour le coup cet après-midi avait une sorte de parfum de repos volé qui n'était vraiment pas désagréable. La reprise le lendemain a été quelque peu amortie par mon passage de la veille puisque j'avais déjà en grande partie lu et trié mes mails et mon courrier. La consolidation du mois s'est faite comme d'habitude dans le stress et même si le nouveau prend du poil de la bête, il faut encore pas mal lui tenir la main, ce qui vu son ancienneté est logique, mais prend du temps.

A peine octobre fini, un nouveau mois recommence... Avec lui la valse des rapports et analyses à faire qui occupe très largement ma première semaine du mois. D'un autre côté, je ne vais pas me plaindre non plus je suis de nouveau en vacances le 10 pour deux semaines :p Ceci dit ça fait un paquet de choses à finir avant la fin de la semaine, c'est à dire... jeudi !
La bonne nouvelle de la semaine, c'est la venue de Christiane en décembre. Pour un peu, c'eut été une année sans visiteurs :D

L'an passé, mes parents, ma fille et mon fils sont tous venus, même deux fois pour ce dernier, ainsi que Katharina et son mari.
Katharina & Christiane sont les deux personnes qui sont les plus proches de moi, qui me connaissent le mieux. Elles ont aussi, comme tous les amis de longues date, cette fonction d'être comme un sachet de madeleines de Proust. Les moments passés ensemble sont toujours joyeux, sereins, et empreints d'un grand plaisir, qu'ils le soient à discuter de choses sérieuses ou à rire de bêtises ! Et puis soudain, un nom, un regard, une attitude, une vieille expression nous ramène à nos moments forts du passé, à ces petits riens qui forgent les grandes complicités. Je crois que c'est définitivement (comme disent les anglais ^^) ce que j'aime le plus dans une relation, la complicité. Il y a bien sûr un tas d'autres choses dans l'amitié, de l'estime voire parfois une forme d'admiration, de l'attention, de l’honnêteté, une sorte d'amour fraternel, une générosité avec parfois de l'abnégation, etc. etc.... Mais à mes yeux, ce qui est le plus précieux, peut-être du fait de sa rareté, et qui est la marque des grandes amitiés, c'est la complicité.
Inutile de dire que la venue de Christiane en décembre, même si ce n'est que pour une semaine, va recharger les batteries et permettre de passer la fin d'année sereinement. En effet, l'éloignement a ceci de pesant que par moments, quand on est fatigué ou un peu d'humeur tristounette, le manque se fait sentir un peu plus fort. On a soudain envie d'embrasser les siens, de prendre un café avec une personne qu'on aime etc... C'est l'une des difficultés de l'expatriation. Bien sûr on a des amis sur place, on fait quelques belles rencontres et quand bien même je ne me sens pas seul, j'ai le manque de ces relations profondes et ancrées de longue date qui sont rares et précieuses. Dans ces moments là, on puise dans nos réserves d'énergie mais pour les recharger, il faut soit un voyage en France, soit un visiteur :D Elle aurait dû venir pendant mes vacances mais Murphy s'en est mêlé et nous voilà décalés. Mais bon pas grave, il y a un ou même peut-être deux jours fériés pendant sa visite donc on va prendre le temps quand même ! En tout cas je me réjouis "grave" parce que plus de deux ans sans se voir, depuis qu'on se connait ça n'était jamais arrivé !

 

Bon désolé ce post a mis quelques semaines à s'écrire en entier et à être publié... Promis je vous redonne des nouvelles très vite... Je suis en vacances, pas d'excuses...

 

Je pense bien à vous.

 

 

Olivier



Syndication :
Vacances J'oublie Tout & Bamboula d'Anniversaire

Le 19-10-2012 • Pays : Bahreïn

Hello

Vacances premier jour... Bilan : gros dodo le matin, gros dodo l'après-midi :D
Deux films, un épisode de série, un tiers de bouquin, petit tour à l'épicerie voisine pour ne pas mourir de faim et voilà la journée est passée.
Mon activité préférée pendant ce genre de petites vacances ? Faire plein de projets pour finalement les annuler, juste parce que pas envie. Moi qui suis d'une nature indépendante farouche, ma vie est faite de "il faut que", "je dois", d'obligations, d'horaires, de devoirs, et les vacances permettent de jeter tout ça aux orties et de faire des choses... ou pas juste parce que l'envie est là... ou pas ^^
Deuxième et troisième jours...  même programme à l'exception de notre rituelle soirée DVD-junk food avec Maxence sans sa maman qui était de sortie et Abdalla. Comme j'ai dormi jusqu'à près de 13h, ma femme de ménage, qui vient de 8h00 à midi trois fois par semaine m'a envoyé un texto l'après-midi pour me demander si je n'étais pas trop gravement malade et si j'avais besoin de quelque chose :D
Elle n'est pas habitué à me trouver encore au lit, vacances ou pas en général je suis réveillé assez tôt le matin...
Les jours suivants ont été consacrés à la préparation de mon anniversaire, rappeler les derniers pour confirmer ou non leur présence, faire la liste de courses, commander les alcools, vins et bières pour la soirée, passer au pressing etc etc.
J'ai aussi profité de l'occasion pour aller à l’hôpital voir un médecin et m'occuper un peu de moi.
Jeudi soir, soirée anniversaire. Invités 29, confirmés, 22 plus moi sans compter les enfants. Je n'ai invité que des gens proches ou des gens que j'aime beaucoup, même si on ne se voit pas forcément souvent. Comme je fête mes 46 ans, j'ai préparé une sélection musicale années 80 avec la crème : Simple Minds, U2, Oasis, Frankie Goes to Hollywood, Eurythmics, Prince, Terence Trent D'Arby etc... mais aussi les bons vieux tubes "kitchomythiques" de ces années avec Patrick Hernandez, Caroline Loeb & co.
Bon je n'ai pas pu me résoudre à inclure Jean-Pierre François ou Leopold Nord & vous .... Même le kitch a ses limites :D

Côté repas, cuisiner pour 23 personnes, même pas en rêve ! Je me suis contenté de faire les desserts et pour le reste, j'ai fait appel à un traiteur. En France cette solution est vite dispendieuse, mais ici les tarifs sont si attractifs que ce serait dommage de stresser.
Au programme donc buffet dans le jardin avec en entrée des mini samoussas, des mini koftas, des petits cubes de poulet marinés grillés en entrée. Ensuite poulet, agneau et b½uf en sauce façon indienne, trois sortes de viandes grillées au four tandoori, deux sortes de riz et deux légumes. C'était délicieux et le serveur s'est vraiment occupé de tout avec beaucoup de professionnalisme, étant omniprésent tout en restant quasi invisible. Grâce à son efficacité, ni les verres ni les assiettes ne sont restés bien longtemps vides ! Du coup moi j'étais super détendu, pas besoin de s'occuper de quoique ce soit hormis du bien-être de mes invités (et du mien :p).
La soirée était assez "internationale" avec 12 différentes nationalités ! Dix français (on n'échappe pas à ses racines hein :p) puis 11 autres pays brillamment représentés : USA, Belgique, Égypte, Trinité & Tobago, Bahrain, Philippines, Inde, Afrique du Sud, Éthiopie, Thaïlande et Liban. Joli melting pot hein  ;o)
Par malchance, le même soir se tenait une manifestation sur le thème "It's a small world" dans un grand hôtel incluant un défilé des différents pays participants en costume traditionnel. Deux de mes amis participaient au défilé et sont donc venues après le défilé, l'une en costume traditionnel éthiopien, l'autre en costume thaï... Elles étaient toutes les deux absolument splendides et mine de rien avoir une princesse thaï et une reine éthiopienne à ta soirée d'anniv. ça en jette un max :D
Malgré le mot d'ordre de venir les mains vides, j'ai été super gâté mais le plus beau cadeau c'est que tout le monde a passé une bonne soirée. En plus, à quelques exceptions près, la plupart de mes amis ne se connaissaient pas entre eux. Je les ai rencontrés dans des circonstances différentes et presque tous sont issus de cercles disparates et auraient eu pour le coup assez peu de chances de se rencontrer. C'était donc assez drôle de voir les uns et les autres se découvrir et s'apprécier, les numéros de téléphone s'échanger pour certains, etc...
Bref ça a été une soirée extra, très chaleureuse, on a ri, on a mangé, ils ont bu (enfin "elles" aussi hein :p) et on a pris du bon temps. Ces batteries là ont aussi besoin d'être rechargées et ce fut le cas... Me voilà tout plein d'énergie pour reprendre le boulot demain (même pas peur !). Non en même temps je vais travailler une semaine puis ce sera l'Eid Al Adha avec ses trois jours fériés. Ensuite, je travaille deux semaines et suis de nouveau deux semaines en vacances :D Donc bon, de l'efficacité oui mais sinon Keine stress !!! :D

 

Comme vous avez tous ou presque la goutte au nez en ce moment je ne vous fais pas la bise, mais le c½ur y est :D

Olivier

Syndication :
Vacances Bienvenues & Accords et à Cris

Le 30-09-2012 • Pays : Bahreïn

Marhaba !

Hé oui intro "exotique" aujourd'hui... On roule le R et on aspire le H pour prononcer ce mot qui signifie à la fois  Bienvenue et sert de salutation à Bahrain. Ce qui est rigolo, c'est qu'en général on répond "Marhabtain", -ain étant le suffixe du duel cela veut donc dire quelque chose comme 2 fois bienvenue :D  Bahr en arabe c'est la mer, Bahrain est donc le pays des deux mers pour faire référence aux innombrables sources d'eau douce qui jaillissent sur l'archipel.

Bon encore un mois de fini... Le remplaçant de mon collaborateur licencié vient d'arriver il y a deux jours et a commencé sa formation. Je n'ai qu'une hâte : qu'il soit opérationnel pour lui rendre sa part de boulot et recommencer à faire aussi autre chose que bosser !
Ceci étant dit, ce vendredi je ne travaillais pas et j'en ai profité pour inviter du monde autour d'un gouter maison. Au programme, crumble aux pommes, mousse au caramel beurre salé, pana cota aux framboises, galette frangipane et tarte au citron. Se sont joint à nous Éric, Lydia et leurs enfants, Nadine, Guilhem, leur fils et une de ses copines, Kun Hai et Denis sans les enfants qui étaient invités ailleurs. Nous avons passé une après-midi bien sympa. Certes j'étais crevé et ça fait un peu d'agitation dans la maison mais j'avoue que ça fait du bien aussi de sortir du marasme et du stress, de penser à autre chose, de parler d'autre chose etc. ...
Bref stait cool ! :p Du coup Nadine et Guilhem sont restés diner quand Sylvie et Maxence nous ont rejoint (merci les restaurants qui livrent à domicile !!).
La météo est de plus en plus agréable et l'eau de la piscine est à nouveau à la température idéale, c'est à dire un peu plus fraiche que l'air. Autrement dit, pas de choc thermique en entrant ou en sortant mais une douce fraicheur délassante pendant le barbotage alors que le soleil te caresse sans te brûler c'est le paradis !

 

Pause de 10 jours - Reprise le 10 octobre ^^
Bon j'ai commencé cette petite chronique il y a déjà 10 jours et n'ai jamais eu le temps de la finir :(
Je profite de mon nième déjeuner version sandwich au bureau au dessus du clavier pour quand même poster quelques lignes !

La semaine prochaine (demain soir quoi !) je suis en VACANCES !!!!! OUIIIIiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :p
J'avais programmé mes congés annuels en octobre pour trois semaines mais j'ai dû les repousser pour cause de tout ce qui se passe au boulot. Je prends donc une semaine du 12 au 19, qui se trouve être la semaine de mon 46ème anniversaire...
Donc jeudi 18 c'est la "teuf" enfin petite soirée sympa avec quelques amis quoi... J'ai restreint aux amis proches et à ceux qui pourraient le devenir, pas trop envie d'avoir des invités politesse ou des écornifleurs patentés. Comme on sera une vingtaine avec en sus une douzaine de gamins si tous viennent :p j'ai pris un traiteur. Ici, ça ne coûte pas si cher et pour un prix assez modique, ils viennent installer dans ton jardin le buffet chaud et froid, un serveur reste toute la soirée à disposition, ils fournissent la vaisselle etc...
Le rêve quoi... Parce que ta fête d'anniversaire pour laquelle tu as passé deux jours dans la cuisine avant pour préparer et deux jours après pour ranger, nettoyer... Ben ça ressemble vachement moins à une fête à mes yeux :p
Du coup je ne fais que les desserts et je m'occupe des boissons...ça va être super sympa et je me réjouis d'avance. Hélas certains sont déjà bookés et manqueront à l'ambiance mais bon  en même temps, vaut mieux ça plutôt qu'ils n'aient que moi comme ami hein :D

Pour le coup encore un peu plein de boulot à finir avant le départ mais comme le cheval sent l'écurie, il sent moins la fatigue. J'ai commandé une tonne de bouquins chez Amazon, quelques DVD aussi et je compte bien profiter de ces huit jours pour expérimenter l'équivalent de "farniente" dans toutes les langues ! Parfaire mon bronzage, aquagym, aqua-breakfast, lecture, cinéma, mmmmhhh je m'y vois déjà ! Bon faut tout de même que je tienne encore deux jours hein...

Et alors chez vous comment tout va ? D'après les nouvelles fraîches, il fait plutôt moche ? J'ai vu que le traité européen "renégocié-sans-être-modifié-pour-autant" avait été finalement approuvé par l'assemblée. Pendant que chez nous, à part Valls, tout le monde semble soit inexistant, soit en train de patiner dans la choucroute, la courageuse Merckel va se faire voir chez les grecs, ce qui compte-tenu de la perception qu'ont (à tort !) ces derniers de l'Allemagne relève soit d'une grande droiture politique, soit d'une inconscience crasse !
En attendant, elle en a la chancelière, il faut lui laisser ça ! Nos ministres à nous affichent le sourire un peu tendu de l'hôtesse soucieuse qui veut laisser penser à ses invités que tout est sous contrôle alors que le lait bout sur le feu. Les verts, qui avaient pourtant signé un traité pour entrer au gouvernement expliquent qu'ils font "comme ils veulent" quand il s'agit de voter une loi. Souvenons-nous que ce traité Ecolos - Socialos négocié par Martine Aubry et Jean-Vincent Placé en son temps, François Hollande lui-même avait dit quelques jours après sa signature qu'il "ferait ce qu'il voudrait", notamment en matière de nucléaire :p On pourrait appeler ça la réponse du berger à la bergère, sauf que là les sexes sont inversés mais bon ^^

Le pauvre Manuel Valls, un des rares à avoir une cote de popularité au beau fixe pendant que les autres rament loin au fond des douves de l'opinion, se coltine avec tous les trucs que la gauche déteste avec une aisance déconcertante. Expulsion de Roms, dissolution de la BAC de Marseille... Certains n'hésitent plus à la comparer à NS, voire à dire qu'il est de droite... Nan mais carrément ! Comme si ½uvrer pour la sécurité était "de droite", au même titre qu’½uvrer pour un mieux social c'était de gauche. C'est vraiment impressionnant comme chez nous on aime que tout soit rangé dans des petites boites : droite, gauche, en haut, en bas, homme, femme... Sclérose, quand tu nous tiens... 

 

Allez zou je filoute et je vous écris plus longuement la semaine prochaine depuis ma chaise longue

 

Besos

Syndication :
Intros à la Gomme & En Voiture Simone

Le 24-09-2012 • Pays : Bahreïn

Hey Ho !

Oui je sais, j'entends déjà les commentaires caustiques sur mes éternelles intro molles... Après les "bonjour", "salut", "hello", "coucou" voire même "youhou", "Hey" et  "Ho" sonnent un peu comme les prémisses de l'hymne célèbre de sept personnages de petite taille se rendant au boulot dans la mine pendant que leur invitée, mi dinde candide, mi princesse écervelée faisait le ménage dans leur cabane modèle réduit. Les esprits chagrins y verront probablement un sacrifice vaniteux au besoin d'être original sans pour autant avoir suffisamment d'imagination et peut-être que les esprits chagrins n'ont pas complètement tort. C'est difficile de trouver ce mot d'accroche de début de texte qui doit tout à la fois vous saluer, vous qui prenez le temps de venir me lire, lancer la suite, tout en étant court et porteur de la modestie de ces travailleurs de l'ombre qui s'effacent devant plus grand qu'eux.
Tout ça pour dire que si vous avez des idées, je suis preneur !
Comme dirait ma grande amie Chris..."Put... ! Tu peux vraiment jamais nous faire la version courte" Ben voilà... la preuve que non :p
Je précise que ledit "Put..." qui à mes oreilles fait immédiatement passer la plus élégante des femmes au rang de morue mal dessalée a toujours eu dans la bouche de Chris quelque chose de fleuri, un peu vert, mais jamais vulgaire. Hé oui je suis allergique aux gros mots depuis presque toujours. Mes enfants rangent ça dans la catégorie de mes TOCs inguérissables et ont fini par se faire à mes périphrases joyeuses et imagées. Déjà tout petits, ils avaient interdiction de dire des gros mots à la maison. A l'école ou avec leurs copains, ils avaient leur langage mais nous avons toujours exigé d'eux qu'ils soient capables de s'exprimer sans ponctuer chaque phrase d'un juron retentissant comme bien des ados. Avec force de persuasion, "pauvre con" est devenu "QI de bidet", "tu me fais chier" se disait alors "tu me facilites le transit intestinal", "on est dans la merde" fut remplacé par "on nage en pleine incertitude" et cela a fini par devenir un jeu, à celui qui inventera la plus fleurie des horreurs, sans jamais utiliser de mots déplacés. Au temps pour la créativité :D

Dans la vie sur mon île les choses se tassent un peu. Même si je continue à faire le cumulard et à bosser comme un taré, je commence à voir la lumière au bout du tunnel (nan pas celle de quand t'es mort, celle de quand t'es dans un tunnel ananas !). Mon remplaçant arrive le 26 et le remplaçant de mon collaborateur licencié le 29 ! Si ce n'était pas ridicule tout seul dans mon salon, je ferais bien une petite ola. Bon après ce mouvement irréfragable de joie, le cynique qui somnole toujours quelque part au fond de moi s'agite pour souligner qu'il va falloir les former, préparer les négos de fin d'année, prendre les trois semaines de vacances que je dois prendre avant le 31 décembre, se former au RH et superviser la CMD pour "assurer les résultats jusqu'à la fin de l'année" - Sic -. On dirait donc que le cumul des mandats va probablement me poursuivre pendant quelques mois encore ! Sinon le nouveau boss est vraiment décidé à secouer le cocotier. Après des années de "léthargie un peu sclérosante" et de gens engoncés dans des habitudes aussi pesantes qu'inamovibles (en apparence du moins !) un vent de changement souffle sur Bahreïn et ça ne peut que faire du bien.
Forcément, cela ne va pas sans quelques résistances au changement, grincements de dents et autres mais la majorité, une fois le premier mouvement de surprise passé, semble satisfaite des perspectives ouvertes par ce nouvel élan. Pourvu que ça dure !

Côté vie sociale, ce n'est pas le Pérou. Entre ma faible disponibilité et le fait que tout le monde s'occupe de reprendre le boulot, l'école etc. je n'ai pas vu grand monde. Pour être tout à fait honnête j'étais tellement crevé que j'aurai probablement été un convive d'un ennui mortel :D
Mais bon, je reprends du poil de la bête ! Je devais être en vacance une grande partie du mois d'octobre (3 semaines) mais avec un remplaçant tout juste atterri et un budget costaud à boucler, inutile de dire que mes vacances étaient pourries d'avance !
Du coup j'ai pris une semaine, dont le point culminant sera mon anniversaire. Les deux autres semaines viendront en leur temps au mois de novembre si tout va bien   \o/
J'aurais pu reporter la totalité en novembre mais j'ai trop besoin de repos, de sommeil, et de me détendre pour attendre encore un mois et demi ! Sans compter aujourd'hui, dans 17 jours je m'enfile 7 grasses matinées, le double de bons livres, au moins autant de lézardage au soleil et je compte bien remplir le congélo de manière à me tenir à des kilomètres de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un super ou un hypermarché :D
Vendredi qui vient j'organise un gouter puisque Nadine, Guilhem et leur fiston ont fini par migrer après leur tour d'horizon façon premier contact du mois d'aout.  On a déjà été au restaurant mais je trouve plus sympa de faire un truc à la bonne franquette à la maison. En plus ça fait un bail que je n'ai pas fait chauffer les moules à pâtisserie donc on va faire ça ! ^^

Bon et comment va le pays de mes racines ? Comme disait la chanson : "les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent".
L'économie ne va pas fort, le changement c'est maintenant est devenu c'est quand on pourra, décevant au passage les plus impatients des électeurs de la nouvelle majorité et apparemment ils sont nombreux, la droite quant à elle critique et dénigre tout en préparant son combat des chefs, l'extrême-gauche se remet difficilement du KO des élections, la gauche de la gauche (celle qui n'est pas extrême) pense se désolidariser du vote gouvernemental sur le traité européen et l'extrême droite réunit son congrès annuel avec trois générations de Le Pen à la tribune surfant avec bonheur le plein de rodomontades à la babine sur les frasques des agités du monde musulman.
Je dis bien frasques oui car autant je peux comprendre que certains se sentent agressés par des propos, des attitudes etc. qu'au nom du vivre ensemble nous devons tenter de modérer même si à mes yeux la liberté d'expression reste fondamentale. Ceci dit, il faut arrêter aussi, au nom de je ne sais quelle rigidité religieuse, jouer les Madame tout est grave dès qu'on parle d'Islam.
Je ne connais aucun musulman dans mon entourage proche qui ait eu envie de tuer des américain parce qu'un de leur compatriote, manifestement affligé de crétinisme patenté, a commis un bout de film aussi pathétique qu'affligeant, tant dans la forme que dans le fond. Que l'on se sente heurté, voire meurtri je peux entendre, que l'on aille tuer des gens qui n'ont rien à voir avec ça à la porte des ambassades me révolte au plus haut point !
Là encore, l'internet est vraiment la meilleure et la pire des choses ! En effet que s'est-il vraiment passé avec ce film.
Le film a été tourné il y a quelques mois voire un ou deux ans semble-t-il. Absolument personne n'a vu le long métrage où que ce soit et il n'est enregistré auprès d'aucun organisme. Seul le fameux extrait de 14 minutes a été diffusé sur Youtube il y a des mois de cela dans l'indifférence la plus totale. Soudain, la veille du 11 septembre, ledit extrait est subitement renvoyé sur la toile, sous-titré en arabe. Non  ? Ca ne vous dit rien à vous ? Vous n'avez pas un gros gyrophare qui s'allume dans votre tête assorti d'une sirène qui hurle Woot-Woot-Manipulation-Woot-Woot ? Alors à qui profite le crime ?
Les salafistes qui tout en étant ultra minoritaire sont des pros de la manipulation de masse ? A l'inverse, les mouvements d'extrême droite ou les extrémistes israéliens qui bénéficient directement et durablement de cette agitation violemment anxiogène ? Bien malin qui peut le dire avec certitude, mais en tout cas, tout ce dont je suis intimement convaincu c'est que qui que ce soit, il n'est certainement pas animé de pures intentions.
Comme si ça ne suffisait pas, Charlie Hebdo rempile lui aussi avec une de ses caricatures dont il a le secret. On peut clairement souligner que le moment n'est pas très bien choisi. Certes la liberté d'expression est à mes yeux inaliénable mais que l'on ne vienne pas me dire que la seule volonté du journal était de défendre cette dernière ! Faudrait quand même voir à pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages comme disait l'autre ! Parce que bon, soyons clairs, ils se sont juste fait un maximum de profit (épuisé en quelques heures de vente, puis réédition). Ils ont attendu le moment propice (pour eux) pour sortir ces dessins quand leur retentissement serait à son maximum pour ensuite promener sur tous les plateaux leur regard de cocker battu drapé dans la dignité vertueuse du défenseur des libertés fondamentales... Là aussi on nous prend un peu pour des c... QI de bidet !
Disons que ce n'était certainement pas le meilleur moment pour publier ces dessins... Un peu comme si lors d'un repas de famille en plein psychodrame parce que tonton Hugues vient d'être accusé par tata Jeanine de le tromper depuis des années et alors que tout le monde s'enguirlande copieusement le fils prodige balançait soudain "Papa, maman, je suis homosexuel".
Bref on agite, on excite, on fait tout pour que le feu bout et pendant que les imbéciles ne deviennent pas plus intelligents, les extrémistes "s'extrémisent" encore plus, les frictions s'enveniment et la peur de l'autre grandit partout distillant la méfiance, qui reste le pire des poisons en matière de vivre ensemble.
Va falloir qu'on se bagarre hein ! On est tous le rom, l'arabe, le juif, le catho, le con de quelqu'un d'autre, ceux qui l'oublient facilement risquent un jour une cuisante leçon.
Allez hop, happy face ! Demain sera mieux qu'aujourd'hui et moins bien qu'après demain par que c'est ce qu'on veut tous !

Si une aile de papillon peut provoquer une tornade, imaginez toutes nos pensées positives ce qu'elles pourraient faire :D

 

La bise

 

O.

Syndication :
Changement de Carrière & Religions

Le 16-09-2012 • Pays : Bahreïn

Me revoilà !

Bon ça fait un mois que je nage tellement dans le bonheur  que plus ce serait gâcher. Cette semaine a heureusement fini par apporter son petit lot de bonnes nouvelles. La première c'est que finalement, je ne suis pas viré (ouf !). La seconde, c'est qu'en plus le projet mis en route avant la débâcle de mon collaborateur va finalement aboutir.
Mais pour vous permettre de comprendre, revenons un peu en arrière. Il y a quelques mois, dans nos échanges avec mon ex patron, il me demandait comment je voyais mon futur dans la compagnie. J'avais en effet exprimé que mon poste impliquant un niveau de stress aussi  élevé que constant, je sentais bien qu'au bout de 4 ou 5 ans j'allais commencer à vraiment tirer la langue. Comme je fais partie de ces idiots de la vieille école qui se mettent la rate au court-bouillon dès qu'un truc va de travers et qui n'arrivent à vraiment se détendre que lorsque tout est quasi parfait, forcément ça ne favorise pas la zénitude. Cela étant, en quittant le travail, malgré les horaires de dingue, j'arrivais (jusqu'au mois passé ! ^^) en général à laisser le boulot au boulot et à me ressourcer à la maison.
Comme j'ai déjà fait pas mal de choses dans la distribution et que j'ai toujours envie d'évoluer, au moins intellectuellement, je lui ai livré que je caressais un vieux rêve, celui de rejoindre les ressources humaines, mais que l'opportunité ne s'était jamais présentée.
Séduit lui aussi par l'idée, on se note ça dans les tablettes à la rubrique "Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" et puis on en reste là.

Là-dessus arrive le nouveau boss qui lors de notre premier entretien me parle direct des ressources humaines en me laissant entendre que ça lui irait bien mais qu'il faut trouver quelqu'un pour me remplacer. Quelques entretiens plus tard mon remplaçant est embauché et arrive fin septembre. Ma position aux ressources humaines est claire dans la tête de mon patron, sauf que l'aval du big boss n'est pas encore là et qu'avec la catastrophe de début aout, le moins que l'on puisse dire c'est que je ne suis pas dans ses petits papiers !
Alors certes on peut disserter dix ans sur la responsabilité du chef toussa mais soyons clair, quand il y a surcharge, les fusibles sautent, c'est comme ça. D'où la pression d'enfer des dernières semaines. Fort heureusement, mon patron direct est un homme de parole et a vigoureusement défendu mon cas auprès du big boss, qui au passage semblait particulièrement agacé que tout le monde lui parle de moi pour me défendre puisqu'il semble qu'un comité de défense de l'Olivier se soit mis en marche spontanément et sans que je le sache. Bref après quelques passes d'armes dont seuls les grands patrons ont le secret, mon cas est tranché, je reste et je rejoins les ressources humaines, toujours à Bahreïn. A moi le recrutement, la formation; la paie, les plannings de congés :D
J'espère apporter un plus sur cette fonction et trouver un plaisir à venir le matin qu'honnêtement j'ai un tout petit peu perdu de vue les derniers temps !!
Bon bien entendu, il y a tout un tas de "mais"... D'abord, je reste solidaire des résultats de la CMD et je dois couvrir les négociations des contrats 2013 en novembre et décembre. Je dois aussi former et accompagner le manager remplaçant celui qui a été licencié, et celui qui me remplace moi. Pour finir, mon boss m'a clairement dit que de toutes façons, si je compte rester  ou mieux, évoluer dans l'entreprise, il allait falloir... vous ne devinerez jamais.... Il va falloir que je perde du poids !
Hé oui, après vingt-huit ans de carrière dans la distribution, me voilà ravalé au rang de la speakrine vieillissante qui a le choix entre un lifting ou une carrière à la radio. En fait le big boss est super mal à l'aise avec mon obésité. Il ne sait pas comment se comporter par rapport à ça, ça le gêne et comme il ne sait pas comment l'affronter, hé bien il préfère se débarrasser du problème en l’occurrence de moi. Bon moi j'arrive assez bien à gérer mon malaise à moi mais je vais pas en plus gérer celui des autres... Là ça commence à être compliqué ! Bon ce n'est pas son coup d'essai puisqu'il n'aime pas non plus les femmes qui travaillent, surtout si elles sont intelligentes et posent des questions... Ostracisme quand tu nous tiens :p 
Bon sur le coup je ne savais pas trop comment le prendre, ou ne pas le prendre d'ailleurs ^^ Partagé entre l'envie de baisser mon pantalon pour faire voir la pleine lune et celle d'appeler Dukan au secours avant qu'il ne finisse réfugié dans une ambassade exotique pour échapper aux poursuites judiciaires en France. Mon patron, dont au passage, je salue la franchise et la transparence a bien entendu essayé de minimiser l'impact du Skud mais quand même. Bon j'ai assez de distance par rapport à moi-même pour entendre ce genre de chose, pour en parler ouvertement, mais de là à subir cette intrusion même pas gênée dans ma vie privée, c'est un peu bof. Alors c'est sûr que si demain mon boulot comportait un jour de gym par semaine, je pense que j'aurais du souci à me faire mais on n'en est pas là non plus. Bien sûr, sur le plan personnel, pour ma santé ce serait bien, ce serait l'occasion, la perche à saisir, etc. etc. mais le petit rebelle qui sommeille en moi s'est réveillé et là j'ai juste envie de débouler en maillot brésilien pour faire une bombe dans leur piscine lors de leur barbecue dominical du vendredi (hé oui toujours pas trouvé l'adjectif se rapportant à Vendredi ! ^^) histoire de voir si ça les aide à gérer leur malaise de voir les bourrelets en direct sans la chemise ! Bref tout ça m'a laissé un peu perplexe du coup et j'ai le sentiment que j'ai failli être viré pour de drôles de raisons, que du coup j'ai été sauvé pour de drôles de raisons aussi et je ne sais sincèrement pas au bout du compte comment prendre tout ça.
Alors j'ai décidé de continuer à "m'arracher" comme disent les djeuns, au moins pour mon patron direct qui a mouillé sa chemise pour moi alors qu'il ne me connait que depuis quelques semaines et de ranger tout ça dans un coin de ma tête pour y réfléchir au calme, enfin si un jour je suis au calme ! ^^

Sinon côté vacances, ben ça va être chaud de prendre les trois semaines prévues en octobre. Je vais en prendre une au moins juste parce que côté réserve d'énergie, j'en ai besoin. Ensuite je vais probablement repousser les deux autres en novembre voire en décembre.D'autant plus que Christiane qui devait venir me voir en octobre doit elle aussi décaler sa visite pour cause de déménagement imprévu. Forcément j'aime autant avoir un peu de temps libre quand elle sera là... Bref je ne sais pas encore il faut qu'on s'organise ! D'autant que mon intégration aux RH va forcément passer par un passage à Dubaï pour une inévitable petite formation.
Bon comme vous le voyez les mois se suivent mais ne se ressemblent pas toujours... Heureusement d'ailleurs parce que les deux derniers ont vraiment été exténuants, sur tous les plans : physique avec un rythme de fou, un sommeil de mauvaise qualité, psychologique parce vivre 24/24 sous tension, on n'est pas étudiés pour, émotionnel parce que mine de rien ça tape sur le moral.
J'en vois le bout et honnêtement c'est pas dommage.

Bon sinon chez vous comment tout va bien ?  Parce que je parle de moi je parle de moi mais bon il y a des choses plus intéressantes non ? ^^ J'ai un peu levé le pied sur l'actualité parce que côté énergie ça m'en bouffais plus qu'autre chose mais j'ai cru comprendre que nos bons nouveaux dirigeants ont découvert qu'il y avait une crise et que ça n'allait pas être facile, qu'un crétin a pondu un sombre opus cinématographique traitant de sa vision de l'Islam générant aussitôt un tollé mondial sur le mode "touche pas à mon prophète"... J'ai vu un nombre incalculable de gens que je connais orner leur page Facebook de petites phrases du style "Je suis pour que l'on respecte le prophète etc..." tandis que d'autres se précipitent pour démolir des ambassades (embarquant au passage le matos informatique qu'elles contiennent ! cf. le pillage de l'ambassade des USA au Yémen). Ca pourrait limite être drôle si des personnes n'avaient pas laissé leur vie dans cette flambée de violence aussi irraisonnée qu'infondée. Comme si le pauvre soldat en faction devant une ambassade pouvait être tenu pour responsable des faits et gestes d'un de ses compatriotes. Faudrait quand même qu'on arrive à se détendre du gilet côté religieux dans notre bas monde hein parce que là ça va vraiment tourner au vinaigre. Les pays post-printemps arabe, l’Égypte où les coptes sont régulièrement attaqués, le Pakistan où le crime de blasphème est puni de l'emprisonnement à vie au minimum, de la peine de mort dans les cas "graves", sachant qu'une simple dénonciation suffit à caractériser l'infraction et que le type qui a descendu un élu qui voulait changer cette loi est certes en prison, mais néanmoins considéré comme un héros par ses compatriotes... Ca laisse pantois, voire ça fait un peu froid dans le dos... Bref quand je vois tout ça je me dis que des fois j'en ch... mais qu'il y a bien pire hein ^^
Ca m'aide pas forcément à me sentir mieux mais en tout cas je me sens moins seul :p

 

Zou la bise et à tout bientôt...

 

Olivier

Syndication :
Vacances d'Expat & Epée de Damoclès

Le 02-09-2012 • Pays : Bahreïn

Bonjour fidèle lecteur !

Alors cette rentrée ça dit quoi ?
L'été en France qui a été un peu long à venir (n'est-ce pas les juillettistes ?) fait aujourd'hui mine de tenir le siège et septembre est né dans la fumée des premiers gros incendies de forêt français. Bon c'est pas comme si on était pris par surprise en même temps, cela fait quelques années que juillet est relativement pourri quand septembre et octobre, malgré les jours qui raccourcissent, se parent d'une météo plus qu'agréable. Le retour des vacances est toujours une période un peu étrange... C'est bien sûr le retour à la réalité, aux embouteillages, aux factures à payer, au frigo à remplir, au boulot entre le chef qui n'est jamais content et le collègue qui n'a toujours pas réussi à ouvrir son stick de déo... En même temps, on a encore la tête toute nimbée de la grâce des vacances. Qu'on les aime sportives, calmes, ensoleillées, proches de la nature, parsemées de visites en tout genre, entourées d'amis, en solo pour rencontrer de nouveaux amis, que l'on aille toujours au même endroit ou chaque fois découvrir un autre ailleurs, quand on rentre, on a besoin de se dire : c'était bien hein...Parce que ce petit soleil là va devoir nous aider à tenir jusqu'à l'été prochain envers et contre tout et tous : le monde qui fout le camp et la télé qui le regarde, l'espoir qui s'amenuise au fil des mensonges démasqués des dirigeants de ce monde, le cynisme qui ronge tout, l'individualisme envahissant qui sous-tend un communautarisme confortable et la foultitude de gens qui nous prennent joyeusement pour des QI de bidets, qu'ils veuillent nos votes, nos sous, notre attention. Nous ne sortons pas grandis de tout ceci... Alors que pendant les vacances... Les seuls problèmes que l'on a c'est pile ou face ? Pastèque ou melon ? Vélo ou rando ? Bon j'admets que je caricature un peu mais finalement pas tant que ça.
Ici bien sûr le bronzage n'impressionne pas grand monde vu qu'il fait beau 350 jours par an. Pour être honnête c'est même limite monotone... Oui je sais, je vous entends d'ici "Non mais je rêve... Trop de soleil... Trop de beau temps..." mais bon avant de jeter l'adresse de ce blog avec la vidange de la mémoire cache de votre ordi dites vous que parfois on a juste envie de sentir l'énergie libératoire de l'orage après un après-midi surchargé d'électricité... Bref on fait avec le beau temps ! Tout le monde revient disais-je plus ou moins bronzé selon leur destination. Chacun y va de son anecdote et l'énergie est plutôt positive malgré la rentrée. Les "jeunes expatriés", ceux dont c'est la première expatriation et qui sont rentrés en France on découvert ce que signifie "vacances au pays" pour un expatrié :D
A l'exception de ceux qui ont un vrai point de chute tel qu'une maison ou un appartement leur appartenant, l'expatrié se retrouve transformé en touriste chez lui, vivant à l'hôtel  ou squattant chez des amis qui, eux, travaillent. Les visites se succèdent et se ressemblent tous les amis et membres de la famille se pressant pour savoir "comment c'est là-bas" et "comment est la situation politique" etc. et donc on raconte un fois dix fois cent fois les mêmes choses. Bref les vacances au pays ressemblent parfois à tout sauf à des vacances.

Enfin je parle des vacances mais les miennes ne sont pas encore là :(
Prévues en octobre, si tout va bien, elles risquent toutefois d'être décalées. Le remplaçant de mon collaborateur licencié commence à s'appeler Désiré et j'enchaîne des semaines de fous à cumuler deux boulots à un rythme de dingue et sous une pression non négligeable. En effet, compte-tenu de ce qui a mené au licenciement de mon collaborateur, je me retrouve un peu sur la sellette (normal c'est moi le boss ! :D) et les menaces de la direction générale sont à peine voilées.  Mon patron direct lui me soutient mais il est clair que le moindre faux pas dans les mois qui viennent risque d'être fatal à ma carrière au sein du club med local :p
Bon c'est pas comme si avant il n'y avait pas de pression en même temps mais là, je suis entre deux fonctions, puisque je devais changer de poste, mon remplaçant arrive à la fin du mois et moi je n'ai pas encore la confirmation de ma nouvelle fonction :s  Nul besoin d'expliquer comment tout ça peut impacter mon optimisme légendaire !
Bon ceci dit, je bosse dur et je fais de mon mieux... Si mon mieux ne suffit pas... Je pas autre chose à proposer donc j'essaie de rester confiant et de ne pas basculer dans une espèce d'angoisse "damoclésienne" permanente. Du coup les vacances ça paraît bien loin et pas très concret là tout de suite...

Zou ne nous laissons pas envahir par le marasme ! Vais aller me faire un bon café et bouquiner dans le jardin...

La bise à tous, prenez soin de vous :P

Syndication :
Ras ma dent & Ras la couenne

Le 24-08-2012 • Pays : Bahreïn

Salut tout le monde...

 

 Oui oui je sais cher ami lecteur, je te laisse encore de longues semaines sans nouvelles et c'est pas cool du tout ! Toi qui avait emporté ton iThing préféré juste pour lire les news assis à la terrasse du Bidule de Palavas-Les-Flots... Ben oui mais bon, dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut... J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiste... Ooops je m'égare pardon.
En tout état de cause, n'allez pas chercher dans ma rareté récente un quelconque désintérêt de ma part, mais comme expliqué dans ma dernière "apparition", nous avons viré un de mes collaborateurs et il y a un tout petit peu de pression dans les tuyaux entre la masse de boulot additionnelle et le stress afférent :(
Du coup j'ai passé presque tout le ramadan à courir comme un dératé (au sens figuré hein !) parce que reprendre au vol tous les dossiers, les négociations en cours et ainsi de suite quand la personne n'est plus là, pas si simple. Les résultats vont donc être tendus alors que justement nous sommes déjà sur la sellette suite à l'ânerie de mon ex-collaborateur et Big Brother ne nous lâche pas d'une semelle et si je veux continuer à avoir des trucs à vous raconter depuis mon île il faut vraiment qu'on s'accroche jusqu'au mois d'octobre. Forcément le récent piment dans ma vie a apporté avec lui une légère tendance à l'insomnie qui se traduit par un réveil plein phares environ toutes les trois heures, tout ça ne laisse pas des masses de temps pour la bagatelle ou pour les plaisirs, celui de vous écrire entre autres... Du coup j'en ai un peu ras le tout, la casquette, la couenne, le pompon, le bas du dos et tutti quanti. Marre d'être dans le coaltar dès que je ne suis pas au boulot et de n'être disponible que pour le travail pour cause de gros coup de pompe au moral qui forcément ne me donne pas l'impression d'être de très bonne compagnie. J'ai quand même trouvé le moyen d'aller casser une chaise chez Lydia et Éric, une brave chaise de cuisine qui m'avait plutôt bien supporté pendant tous ces mois à finalement jeté l'éponge et fini sa vie de chaise dans un grand écart fatal, vaincue par mon abondante surcharge pondérale. Comme la famille compte 4 personnes et qu'il y avait 4 chaises dans la cuisine, je les ai donc condamnés à manger dans le salon tous les jours, ce qui veut dire plus de ménage, plus de travail pour mettre et débarrasser la table... Quand on dit que le surpoids peut transformer la vie d'une famille, c'était donc vrai !!! :p

En dehors de Lydia et Eric, seuls Sylvie et Maxence ou Abdalla ont réussi à me tirer de ma caverne. Enfin Sylvie et Maxence l'auraient plutôt envahie, décidant que ça suffisait que je n'aie pas le temps pour les amis et nous avons fait notre sempiternelle mais sympathique soirée DVD-Pizza-KFC. Pas de cuisine, pas de boulot, les commentaires de Max pendant le film pour éviter de s'endormir... c'est cool :D Comme toujours quand je ne vais pas bien, j'avais plutôt envie de ma carapater et d'être seul, puis finalement quand on a de la compagnie, on passe un bon moment. Abdalla quant à lui partait pour l'Eid rejoindre sa famille en Égypte à l'occasion du mariage de son frère et voulait absolument m'inviter pour un Iftar. Comme à chaque fois j'ai passé une excellente soirée et j'ai hâte qu'il revienne de vacances pour qu'on remette ça très vite.

Bon tout ça pour dire qu'à part "pas de métro, trop de boulot pas assez de dodo" j'ai pas grand chose à raconter et comme chacun sait que les états d'âmes, c'est un peu comme les enfants et les pets, on ne supporte vraiment que les siens (Merci Coluche ^^). Je ne vais pas vous infliger mes angoisses métaphysiques sur le risque de chômage des vieux de bientôt 46 ans, mes considérations sur l'impact du stress sur le sommeil ou encore mon analyse sur la faculté de tes collègues d'être plus ou moins sympa avec toi selon que tu sois plus ou moins en odeur de sainteté. Bon ceci dit je ne vais pas laisser le cynisme m'envahir plus que de raison et la morosité gâcher ma bonne nature optimiste !
C'est juste un coup de mou qui dure un peu mais on va s'en sortir... Comme il y avait des projets de changements de poste d'ici à la fin de l'année, espérons que je passe entre les gouttes car le changement prévu pour moi colle parfaitement à mes ambitions professionnelles et je me réjouissais beaucoup de ce changement.

 

Côté vie sur mon île, le ramadan est enfin fini. Les gens ont repris une vitesse à peu près normale, ce qui pour une majorité n'est déjà pas super rapide hein :p les magasins ont à nouveau leurs horaires normaux et on ne doit plus crapahuter sous la table pour boire une gorgée d'eau quand on est dans un bureau vitré.
Hélas, les fêtes de l'Eid Al Fitr qui marquent la fin du Ramadan et qui nous font bénéficier ici de trois jours fériés ont été entachées de fort heurts dans certains villages avec pas mal de blessés un un garçon de 16 ans qui a été tué. Un autre a été arrêté avec des cocktails Molotov plein son coffre. Bref on n'est pas encore rendu au stade de la discussion sereine :(
Septembre approchant, comme en France, les hypermarchés ont rempli leurs allées de cartables, cahiers et autres copies doubles perforées à carreaux Seyes :D Les petits sont ravis, les moins petits font clairement la tronche et les parents calculent... Comme quoi certaines choses sont assez universelles quand on y regarde de plus près. Nous en amont on prépare Noël côté bouffe, le non al c'est déjà fait depuis quelques mois. Pas étonnant qu'on soit tout le temps décalé hein :D
Les températures sont devenues un peu plus raisonnables et c'est tant mieux parce que ma Renault la plus chère du monde à décidé que la clim ça suffisait et cette dernière refuse de fonctionner. Je roule donc les fenêtres ouvertes pour ne pas être totalement trempé de sueur et comme j'aurais bien besoin d'une coupe de cheveux, en arrivant au magasin j'ai des faux airs d'enfant naturel d'Obélix et d'Albert Einstein ! Sacré loi de Murphy... Osef (On s'en fiche en abrégé pour ceux qui ne tchatent pas :p) pas le temps d'aller au garage en ce moment ça attendra encore un peu. En revanche le coiffeur est déjà planifié parce que là ça ne va plus être possible.

Bon et vous en France quelles nouvelles ?
Entre canicule et orages, feux de forêt et sécheresse, président normal et ministre de l'intérieur de gauche-droite j'espère que tout va bien. N'oubliez pas d'hydrater vos anciens ! Malgré les campagnes de préventions télévisées qui passent en boucle, certaines personnes que je ne nommerai pas vont faire des courses en plein cagnard au risque de prendre un coup de chaud et reviennent un peu patraque. Quand tu leur fais remarquer que c'est pas faute d'expliquer partout que les personnes âgées doivent être particulièrement vigilantes, les signaux annonciateurs de la déshydratation et du coup de chaleur  étant, comme pour les enfants d'ailleurs, assez discrets.
Réponse de l'intéressée : "Moi j'ai toujours l'impression d'avoir trente ans"... Qu'est ce que tu veux répondre à ça en même temps !

Allez zou, bon courage pour le retour, la reprise, la rentrée toussa...
Regardez les bons côtés, mettez du soleil plein votre tête pour tenir tout l'hiver et à très bientôt !

 

 

La bise

 

O.

Syndication :
Work Addict & Perles de Sagesse

Le 04-08-2012 • Pays : Bahreïn

Bien le bonjour !

 Bon je sais c'est totalement en dessous de tout, ça fait presque un mois que je ne donne pas de nouvelles :'(
On pourrait croire que "trop de travail tue le travail" mais je vous confirme que non ! J'ai testé pour vous, ça ne marche pas... Trop de travail, c'est encore plus de travail au bout du compte. J'ai vraiment l'impression de ne pas décoller du bureau... Ça fait 10 jours que je ne suis pas rentré manger un midi et j'attends 15h, le départ des musulmans pour boulotter un casse-croûte planqué derrière l'écran de l'ordi. Enfin quand je dis planqué, je parle du sandwich hein parce pour me planquer moi derrière un écran... Mouaahahahahahaha !
Bref, le ramadan a commencé et conformément à la législation en vigueur ici, les musulmans ne travaillent plus que 6 heures par jour. Comme le travail n'avance pas tout seul ;D

Il faut dire que le ramadan en été, ce n'est pas très facile. Ne pas manger, passe encore, mais ne pas boire pendant une journée dont la température sous abri flirte dangereusement avec les 50°, pas facile. Comme chaque année, les fumeurs aussi en bavent un peu de ne pas pouvoir satisfaire leur vice et ils sont souvent un peu plus grognons que les autres pendant les premiers jours. En ex gros fumeur, je compatis !
L'un des effets moins évidents de la survenance du Ramadan durant l'été, c'est que ce sont les mois durant lesquels le jeune est le plus long.
En effet, le jeûne commence au lever du soleil et se poursuit jusqu'au coucher. Jetez donc un oeil à l'éphéméride de la météo ça va vous faire un choc ^^. Ici nous sommes un peu avantagés car étant plus près de l'équateur, le soleil se couche plus tôt chez nous qu'en Europe. Iftar, la rupture du jeûne survient donc un peu après 18h30. Comme chaque année, le pays vit un peu au ralenti pendant le mois saint. Les commerces adaptent leurs horaires. Tous les restaurants, cafés et autres sont fermés jusqu'à l'heure d'Iftar. Le matin les routes sont désertes et l'agitation ne commence que le soir après 19h00-19h30. Globalement d'une nature placide et nonchalante, le bahreïni est clairement freiné dans son enthousiasme par les effets du jeûne. Du coup, par effet de contraste, j'ai l'impression d'être une pile électrique et d'avancer à 100 à l'heure alors que je vais a la vitesse habituelle, c'est juste le monde qui va plus lentement :p
Cette semaine nous avons viré un des managers de mon équipe. Même si c'était justifié et certainement nécessaire, c'est toujours un coup. D'abord perso, parce que virer quelqu'un c'est toujours un échec. Ça prouve qu'on n'a pas pu, pas su trouver le petit levier pour le faire avancer. Ensuite la dynamique de l'équipe s'en trouve bouleversée. Même s'il n'y a pas de malentendu sur les évènements qui ont mené à la décision et s'il est clair pour tous que c'est une décision normale, c'est quand même un collègue qui part brutalement... Pas si simple. Enfin sur le plan humain, ce n'est pas très facile. Je l'ai eu au téléphone quelques jours après, il est bien sûr secoué, désolé, inquiet et à la recherche d'un boulot.
Dommage collatéral, je me retrouve avec le sien (de boulot) sur les bras :(
Ça tombe bien je me demandais ce que j'allais bien pouvoir faire les prochains jours... Bon en fait l'équipe des commerciaux me donne un gros gros coup de main sur ce coup là sinon je me serais probablement noyé avec le nouveau magasin qui ouvre la semaine prochaine, plein de trucs à faire et le pays qui a deux de tens'....

Le ramadan c'est aussi une période pendant laquelle la piété est omniprésente. On prie beaucoup plus qu'à l'ordinaire. Enfin il n'y a pas plus de prières, simplement les croyants sont plus assidus ^^ La lecture du Coran à cette période est aussi un élément essentiel durant ce mois où chacun cherche à se rapprocher de Dieu. L'un des accessoires très prisé par les hommes pour ce faire est le "Subha". C'est un peu la version musulmane de notre chapelet chrétien. Ce dernier compte cinq dizaine de grains et servait (ou sert encore peut-être d'ailleurs) à compter les "Je vous salue Marie". Le subha est un assemblage de 33 grains ronds ou perles réalisés dans toutes sortes de matériaux plus ou moins nobles et généralement terminés par un pompon (voir photos). Il sert au croyant à se rapprocher d'Allah en psalmodiant le tasbih, trois phrases à l'égrenage de chaque grain : "Soubhanallah" qui signifie "Gloire à Allah", "Alhamdou lillah" qui signifie "Louange à Allah" puis le fameux "Allahou Akbar", soit "Allah est le plus grand". Comme il y a 33 grains, une fois le tasbih totalement égrené, le pieux aura psalmodié 99 adresses à Dieu, soit autant qu'Allah a de noms... Et la boucle est bouclée.  Pour être tout à fait précis, le prophète recommandait d'accomplir cet exercice en s'aidant de ses doigts et en comptant des phalanges ! Vu de nos yeux d'occidentaux cyniques et plus proches du téléachat de la téléréalité que du mystique, tout ça peut sembler un peu abracadabrantesque comme dirait notre Chirac d'ex président. Toutefois, à l'exception de quelques fanatiques qui récitent le Coran de mémoire en se berçant à la façon d'autistes (alors que parfois ils ne parlent même pas l'arabe !), il faut admettre que la plupart des gens trouvent durant ce mois une sorte de paix intérieure, un calme né de l'effort du jeûne et du réconfort d'une spiritualité renforcée.

Côté vie terre à terre histoire que vous n'alliez pas penser que je nous fais une crise de mysticisme (12 ans d'école catho pour garçons vous met définitivement à l'abri de ce genre de danger, rassurez-vous :p), côté vie terre à terre disais-je,  pas grand chose... J'ai changé les amortisseurs de la Renault la plus chère de l'histoire :D
250 patates ! Sachant qu'une patate ici vaut deux boules chez vous ça fait 500 boules quoi ! Trop pas cool comme dirait ma fille !
Le garagiste m'a glissé à l'oreille qu'il faudra bientôt changer le radiateur qui a une petite fuite. Rien de grave mais à surveiller qu'il dit... Bouhouhou...
Côté vie sociale, c'est un peu le néant là tout de suite entre moi qui n'ait jamais le temps, la plupart des expats qui sont rentrés dans leur pays d'origine et la chaleur humide qui règne le soir, j'ai bien envie d'inventer un nouveau mot : l'estivation. Les ours hibernent, moi j'estiverais bien. Carapaté dans une grotte fraîche avec un frigo, quelques DVD et un bon bouquin, la tentation est grande :D
Mais bon, il faut être "raisonnable", consciencieux, assumer ses responsabilités toussa toussa et vivre à poil dans une grotte ça fait pas du tout sérieux pour un cadre dirigeant. Tant pis, me réincarnerai peut-être en ours, qui sait ? De toute façon j'avoue que vivre sans mes iTrucs et le wifi hein... ça irait bien quelques jours :p Lucidité, quand tu nous tiens !

Bon promis j'arrête de flemmarder et je vous écris sur la plage la semaine prochaine si tout va bien... (Vous la plage parce que moi les vacances c'est pas avant octobre !!!)
Bonnes vacances à ceux qui sont dedans / qui partent. Courage à ceux qui sont rentrés :D

 

A très bientôt
La bise

 

O.

Syndication :
Frénésie Sociale & Playa Caliente

Le 07-07-2012 • Pays : Bahreïn

 Coucou la France,

 

La semaine dernière, petit voyage impromptu pour une réunion à Dubaï. Tout ce que j'aime : "voyage" et "impromptu"...
Déjà, la réunion ayant lieu Mercredi, départ mardi soir retour mercredi soir, tard sinon c'est pas drôle. J'avais invité Pascale, Yvan et leur fille puisque ces dernières prenaient l'avion dans la nuit de jeudi à vendredi pour la France et ne revenaient pas à Bahreïn à la rentrée, mais directement à Dubaï. Je pensais qu'elles partaient avec Yvan mi-juillet mais il reste en solo pendant l'emballage des déménageurs. Du coup c'était un peu le repas de la dernière chance, après stait foutu ! :p
J'avais donc tout prévu, courses mercredi soir, préparation des desserts et de la sauce le même jour, les invités arrivant le jeudi à peu près en même temps que moi. Patatras... Du coup je n'ai pas fait de courses et mon frigo ressemble à une épicerie roumaine des années 60... J'ai donc commandé un mix grill chez Al Abraj avec du houmous et du moutabal et on a fait dîner local ! Le même soir, Olivier avait organisé une soirée dégustation avec le chef Olivier au Mezza-Luna à laquelle je devais initialement participer. Je me suis donc décommandé pour passer la soirée avec les partants. Sauf que big news, Olivier et Laurence partent aussi ! Il a démissionné et rejoint une autre compagnie à Abu Dhabi. Laurence et leur petite fille prennent l'avion vendredi soir pour la France et ne reviennent plus non plus à Bahreïn... Sérieux... Qu'est-ce qu'ils ont tous ???
Du coup je les invite à déjeuner vendredi midi... Re Al Abraj puisque mon frigo ne s'est pas rempli durant la nuit, Lydia et Éric nous rejoignent après le déjeuner pour le café puisqu'ils m'avaient proposé de venir dîner chez eux jeudi soir mais que je n'étais pas libre...
En plein pendant le café, Sylvie m'appelle pour que l'on se voie en fin de journée pour faire un peu de musique ensemble avec Roland et Max... Bon ben on commandera des pizzas parce qu'Al Abraj ça commence à faire :p
Bon j'ai envie de dire : quel weekend !!! Déjà la semaine, avec le voyage m'avait bien crevé... C'est simple je me suis endormi devant le premier épisode de NCIS, juste 15 minutes après le départ des derniers invités. Ceci dit c'est cool d'avoir pu voir tout le monde avant leur départ.

Ce weekend c'était donc avalanche d'adieux larmoyants... Alors qu'en début de semaine, j'ai rencontré des futurs expatriés en séjour de repérage. Nous avions échangé à plusieurs reprise via les divers sites expats et blogs, puis par mail et ils avaient décidé, avant de faire le grand saut de venir en famille, avec leur petit garçon, passer quelques jours pour découvrir l'archipel, visiter quelques maisons et se faire une idée de la vie sur place. C'est vraiment idéal, quand c'est possible, bien sûr de procéder de la sorte car nombre des membres des différents forums ou lecteurs de ce blog qui envisagent de migrer ici nous assaillent de question sur le thème "peut-on vivre correctement avec tant par mois à Bahreïn ?" ou "Quel est le budget moyen d'une famille de 4 personnes sur place ?"... Comment répondre à cela ? Que signifie "vivre correctement ???" pour certains c'est avoir une vie confortable et aisée, quand pour d'autres c'est juste manger chaque jour... Je m'efforce donc de donner des réponses aussi circonstanciées que possible du type : la location d'un appartement avec 2 chambres proche du centre de Manama coûte tant, la location d'une voiture au mois coûte tant, un kilo de tomate, un poulet, un kilo de pain coûtent tant. Ainsi chacun peut se projeter en fonction de ses habitudes en évitant mes filtres à moi. Mais du coup là, ils sont venus tâter le pouls du pays avant d'y migrer et ils avaient l'air plutôt emballés. Même leur petit bonhomme semblait conquis. Nous sommes allés dîner au Monsoon que j'affectionne toujours, non pas que la cuisine y soit extraordinaire, mais elle est bonne, le décor est superbe, le service agréable et la carte plus que riche avec des plats de tout l'est de l'Asie, de la Chine au Japon, en passant par le Laos ou la Thaïlande. Dépaysement garanti. Nous avons donc passé une soirée très sympathique à échanger sur la vie ici et sur la vie là-bas. Je crois bien que la magie de Bahreïn a fait son effet, assisté de l'un de ses modestes, mais enthousiastes ambassadeurs que je suis ^^

Ensuite tout s'est enchaîné : dimanche soir dîner avec Sylvie et Maxence au rugby club, lundi relâche, mardi le nouveau boss me propose de venir manger un cassoulet à la maison puisque son fils qui vit à Dubaï est en visite avec sa copine, mercredi soir dîner au restaurant avec Yvan et un homme d'affaire indien qui est à Bahreïn depuis un certain temps, jeudi soir dîner musique prévu de longue date chez Sylvie, vendredi soir, soirée "entre hommes" chez Chris avec tout un tas de célibataires pour cause de vacances de madame. Stait bien sympa, gigot d'agneau flageolets avec des français, des allemands, des anglais, des libanais ? bref cosmopolite le gigot ^^. Samedi encore relâche et dimanche grande soirée au Gulf Hotel pour le départ d'Yvan avec l'ensemble de l'encadrement, hyper, super et services. Comme vous le voyez, ma vie sociale est au bord de l'hystérie et moi un peu sur les genoux ! Depuis samedi Yvan a pris ses quartiers chez moi, ses petites affaires étant dûment "containerisées".
Du coup ça fait drôle de parler à quelqu'un au petit déjeuner... Plus l'habitude :p
En revanche c'est sympa de profiter encore un peu de sa présence avant le grand départ...

Côté vie dans mon île, les températures et surtout l'humidité jouent au yo-yo depuis quelques semaines. Nous avons eu une super tempête de sable en fin de semaine dernière et pas mal de vent. La poussière en suspension dans l'air protégeant des rayons du soleil et le vent réduisant fortement l'humidité, les températures se sont un peu écroulées. On passe donc du chaud au très chaud selon l'évolution de la météo. Cette semaine on est plutôt dans le très très chaud. On est allègrement à 45° l'après midi avec l'humidité d'un hamam. Cette après-midi, nous sommes allés visiter le chantier d'un futur magasin...Je suis rentré avec pas un poil de sec, la chemise blanche devenue transparente, le papier qui colle aux bonbons façon Patex : un vrai bonheur ;D
Et c'est pas fini... l'été est encore là pour deux petits mois... Trop duuuuur ^^

 Bon c'est méchant de dire ça, surtout au vu des bulletins météos français pendant les informations. J'ai cru voir que bien des juillettistes allaient encore rentrer blancs comme des cachets et le maillot pas plus usé qu'à leur départ.
J'espère que les suivants auront plus de chance !!

Bon couraaaaaage et promis j'essaye d'écrire un ptit bout ce weekend !!

 

Bises

Syndication :
Double Chef & Goûter d'Eté

Le 30-06-2012 • Pays : Bahreïn

Plop !

 

Oui je sais pas de message la semaine dernière... C'est inadmissible, vous vous êtes ennuyés tout le weekend par ma faute toussa toussa...
En plus j'avais promis des vidéos, impossible de les déposer sur le site, histoire de compatibilité à la noix...

Bon mea culpa ! J'avoue que ces deux semaines sont passées un peu à 200 à l'heure. Côté boulot, le nouveau chef est déjà là et l'ancien et toujours là :p J'ai deux boss pour le prix d'un et suis passé du coup du rang de dromadaire au rang de chameau. Bon ça ne devrait pas durer trop longtemps, c'est cette période un peu étrange que l'on appelle "la passation".
J'en ai vécu quelques unes moi-même et c'est souvent assez drôle. En général, voilà comment ça se passe :
celui qui part est encore aux commandes mais a déjà clairement l'esprit à son nouveau challenge ce qui est assez logique somme toute. Le nouveau lui écoute et observe avec avidité, s'étonne, se projette. Il n'intervient que peu dans les réunions mais multiplie les apartés pour prendre contact.
Parfois les deux sont un peu antagonistes. Comme on dit en France, "deux coqs sur le même tas de fumier n'ont jamais amené la paix dans la basse-cour". Dans ce cas-là, chacun scie la branche de l'autre, l'un défendant publiquement son bilan, l'autre exposant tout aussi publiquement les changements "salutaires" qu'il compte entreprendre dès que possible. Ambiance délétère garantie, équipe prise en otage de l'égo du futur ex et du futur à coup de "qui n'est pas avec moi est contre moi"... Triste et pathétique... D'autant que l'un des meilleurs moyens de flinguer la loyauté de ses collaborateurs consiste à vouloir la forcer à tout prix au détriment d'un patron sur le départ. Bien mal acquis ne profite jamais, c'est tellement vrai !
Heureusement, rien de tout cela chez nous. Les choses se passent en douceur et avec courtoisie, ce qui est quand même bon signe vu le niveau dont on parle. Ceci dit, le changement crée forcément de l'anxiété dans les équipes, une petite tension d'attente, il faut donc gérer cela et éviter que tout le monde n'aille brûler du gaz sur "Vous avez vu ce matin quand il a dit bonjour à Sanjith, il lui a serré la main très fort... Je suis sûr qu'il ne l'aime pas etc. etc."

 

Côté hors du boulot, l'été est là ! 38° la nuit 46° l'après midi, ça commence à faire... Dieu merci l'humidité est encore tolérable mais ça va nous tomber dessus incessamment sous peu comme la vérole sur le bas clergé. La si je reste en extérieur plus de 5 minutes dans l'après-midi, je pars directement en mode liquéfaction, surtout au niveau de la tête et tandis que je me mets à dégouliner, ma chemise devenant transparente au fur et à mesure de la progression de la zone concernée, le papier se met à coller aux bonbons, les chaussettes ont des airs de chauffage central... non décidément, il ne faut pas discuter en extérieur sous ces températures, ou alors avec un marchand de glace situé en bordure d'une piscine rafraîchie... Là je ne dis pas :p Du coup on ne mange plus dehors en journée. Quelquefois le soir et encore, il faut aimer la chaleur, ce qui n'est pas trop mon cas.

Hier j'avais invité du monde pour le goûter. Je voulais faire un petit truc avant que tout le monde ne parte en vacances et du coup, j'ai invité Sylvie et son fils, Roland un de mes compères de chorale et de b½uf guitare, Naila l'animatrice de la chorale, son mari Thomas et leur fille, Abdalla mon ami égyptien. Hélas Denis et les siens n'ont pas pu se joindre à nous pour cause d'agenda de ministre, surtout côté boulot. J'ai passé comme d'habitude une partie de la soirée dans la cuisine et toute la matinée pour préparer un goûter pour 25 personnes alors qu'on ne devait être que 10 moi compris ! Je tiens ça de ma mère qui ayant toujours peur qu'il n'y en ait pas assez fait toujours à manger pour le régiment même si elle n'invite que le capitaine et madame ! On ne se refait pas hein ^^ Donc au programme avec les boissons fraîches ou chaudes pana cota à la confiture de lait, gâteau de semoule au miel et aux mûres, crumble aux pommes, charlotte aux marrons, moelleux au chocolat et tarte au citron...
Inutile de vous dire que bien qu'ils soient presque tous partis avec des doggy bags, je vais encore manger de la semoule pendant quelques jours :p
Bref passons sur mes tocs ! Après le café goûter, discussions, rigolades, les enfants se sont baignés et nous avons migré au salon pour faire un peu de musique... On a fini vers 11 heures du soir, après quelques pizzas, pas mal d'accords de guitare et d'expériences vocales plus ou moins heureuses. C'était aussi sympathique qu'improvisé, et même Abdalla qui ne parle pas un mot de français et n'est pas particulièrement plus branché musique que le quidam moyen m'a dit avoir passé une super après-midi, s'être beaucoup amusé et s'être de surcroît régalé. En tout cas moi j'ai vraiment passé un bon moment. Qu'il est agréable de partager du temps avec des gens simples, simples au sens noble du terme, qui ne passent pas leur temps à juger les autres ou à craindre leur jugement, qui savent trouver du plaisir dans des petites choses, tout en étant exigeants dans leurs relations et par dessus tout, des gens bienveillants, qui voient d'abord chez l'autre ses bons côtés avant d'y chercher des boiteries, des gens qui savent exister sans s'opposer nécessairement aux autres... Bref c'était bien cool comme on dit en résumé :p

 

Ce soir j'emmène mon équipe au restaurant pour fêter la fin de l'année (dans notre compagnie l'année financière va de Juillet à Juin), la fin de l'anniversaire, et l'arrivée des vacances pour quelques uns d'entre nous. Demain je souffle un peu et lundi je vais dîner avec un couple de français qui vont migrer sur Bahreïn et qui m'avaient contacté en amont. Ils sont à l'hôtel quelques jours pour découvrir le pays / visiter des maisons / préparer leur arrivée et nous avions convenu de nous rencontrer à cette occasion. Jeudi prochain c'est soirée avec mon futur ex boss et néanmoins ami car sa famille part en France pour les vacances et ne reviendront pas sur Bahreïn... C'est donc ma dernière chance de les voir avant la grande transhumance ^^

 

Bon comme vous le voyez, la semaine va être bien chargée, autant sur le plan boulot que perso... Mais bon quand on aime.. on en compte pas n'est-ce pas ?

 

La bise

 

Olivier

Syndication :
Chaleurs & Tweeter

Le 16-06-2012 • Pays : Bahreïn

Hellow efribodi,

 

 Vache il fait super chaud ! 35° le matin quand je pars travailler 40 à 45° l'après-midi avec un taux d'humidité encore tenable mais qui s'élève néanmoins avec une insupportable constance avant de culminer le mois prochain. Juillet août, en plus de la chaleur torride, affichent le taux d'humidité le plus élevé de l'année. Heureusement que l'on passe de sa maison climatisée, à sa voiture climatisée, puis à son bureau climatisé. Ceci étant, entre chacune de ces oasis de fraîcheur, il faut traverser des "no man's land"  écrasé par la chaleur et à demi étouffé par l'humidité. C'est simple quand on ouvre la porte pour sortir, c'est comme si quelqu'un avait subitement ouvert la cocotte minute dans une cuisine aussi minuscule qu'hermétique ou comme si vous entriez dans une cabine de hammam... Sauf que vous faites rarement cela avec costard, cravate, chaussettes, mocassins et lunettes de soleil. Ben là si, parce qu'à l'inverse, la tenue recommandée au hammam ne l'est pas du tout dans là rue ici où vous passeriez au mieux pour un pervers en plein pétage de plomb, au pire pour quelqu'un de dérangé. Vu la place de la psychiatrie dans les sociétés moyen-orientale, je crains fort que les établissements spécialisés ne soit à l'avenant et que la prison soit infiniment plus confortable :p

Sinon quoi d'neuf en France ? Roland Garros c'est déjà fini, la coupe du monde on est en plein dedans, le bac commence demain quand finissent les élections législatives. A propos de politique, c'est drôle de contempler la grandeur et la misère des uns et des autres. Grands dieux que je n'aimerais pas en "faire" (de la politique)... Avec la télévision, ce sont vraiment les deux univers dans lesquels on passe du somment au caniveau rien qu'en ratant une marche.
Mélenchon qui, fort de son score à la présidentielle, rêvait de se "faire" Marine LePen en est quitte pour aller se brosser et en parlant de brosse, a même réussi, comble de l'antiproductivité, à donner encore plus d'éclat au résultat de cette dernière. La madone Ségolène qui, soutenue (en apparence du moins)  par tous ceux qui hier encore voulaient l'écorcher vive tandis qu'elle déclamait son ode à la bravitude du haut de la muraille de Chine, se voyait élue dans un fauteuil doit finalement composer avec un opposant au népotisme issu de son propre parti qui fait  de la résistance active en refusant de se désister. Le Président, alias son ex. vole à son secours en affichant son soutien et là : boum ! La future de son ex (autrement dit la nouvelle copine dudit Président), envoie un message de soutien au dissident qui essaye de la dégommer ! Manque de bol elle a confondu texto et Twitter et au lieu d'un message privé, elle a publié son message au vu et au su de tous... Ouch ! La droite rigole, la gauche minimise quand elle est proche du gouvernement, s'insurge quand elle l'est moins... Bernard Debré, député UMP de Paris s'est d'ailleurs fendu d'une lettre ouverte assez mordante à la dame (Google est votre ami !) et donne un avis qu'on ne lui avait pas forcément demandé sur l'évènement. C'est piquant, mais au demeurant assez bien tourné bien que pas très impartial, on s'en doute, compte-tenu des orientations politiques de l'auteur et de la récipiendaire :D
Du coup les trois lignes de "Tweet" ont complètement occulté ou presque la disparition du Centre, François Bayrou a atteint le statut de presque mort malgré le bouche à bouche acharné de Marielle de Sarnez, Hervé Morin n'existe pas plus dans cette campagne qu'il n'existait comme ministre de la défense, les écolos ont bien joué et leur accord pré-électoral leur garantit un certain nombre de d'avantages qu'ils n'étaient pas sûrs d'obtenir des urnes, surtout après la magistrale erreur de casting Eva Joly ! A moins que tout ceci n'ait été une man½uvre pour asseoir Cécile Dufflo dans la catapulte pour 2017... Mais bon j'dis ça, j'dis rien :p
Si j'y comprenais quelque chose, ça se saurait !!!

Dans notre région du monde, la "politique" c'est tranquille... On a appris hier le décès du prince héritier du roi Abdallah d'Arabie Saoudite. C'est déjà le deuxième prince qui claque avant le roi...  un peu comme si ton ampoule de rechange claquait avant même que tu t'en serves... C'est ballot non ? ^^  Je pense que le roi a fait un pari de longévité avec Elizabeth II et que les deux s'accrochent pour ne pas perdre :D Bon en même temps il avait 79 ans le petit prince et on pense lui désigner comme successeur un de ses frères qui a lui... 76 ans ! Le roi en a 89 et affiche une bonne santé insolente ^^ Du coup le doyen de la famille va réunir le "conseil d'allégeance" composé de 35 membres de la famille Al Saud qui doivent désigner le nouveau successeur du roi au cas où...

Côté vie sociale, vendredi dernier, nous avons fait notre petite "soirée des artistes". Le compound de Marguerite comportant une sorte de club house près de la piscine, nous nous sommes retrouvés là-bas pour voir le DVD que sa fille a réalisé à partir des vidéos prises durant le spectacle. Chacun a rapporté quelque chose et nous avons partagé un excellent repas à la bonne franquette, ce fut bien sympa. Le jeudi suivant, dîner musical chez Denis, vendredi après-midi, Sylvie et son fils sont venus prendre le goûter... Bref plein de moments bien sympathiques !
En totale vedette ce vendredi, ma première grasse mat depuis près d'un mois ! En effet avec l'anniversaire, pas trop de jour de repos, nous avons donc enchaîné 3 weekends... sans weekends ! Qu'est-ce que ça a fait du bien de dormir un peu plus tard... De traîner le matin... De déjeuner dans la piscine... Rholala trop bien !         \o/
Sinon pas grand chose de neuf, les vacances approchent et l'île va se transformer en prison pour mecs seuls, la plupart des femmes partant avec les enfants pour toutes les vacances scolaires et seront rejointes par leur moitié dès que celui-ci aura atteint son quota de jours de congés ^^.
Les routes vont donc se vider à l'inverse des pubs et des bars qui vont se remplir. Ensuite ce sera le Ramadan mi-juillet dans lequel le pays va s'engluer pour un mois. Tout ralentit, les musulmans travaillent moins longtemps et leurs horaires sont aménagés, tous les restaurants, coffee shops, grill etc... n'ouvrent qu'après le coucher du soleil ce qui fait du vide un peu partout. De toute façon avec la chaleur, personne ne tient spécialement à traîner dehors, même la nuit on suffoque. En revanche, ce qui est sympa c'est que les hôtels auront tous des tentes avec des buffets super sympas pour le soir. J'en ai fait 3 l'an passé, j'ai bien l'intention d'en écluser au moins 3 autres cette  année !

 

Hop la bise

 

Bonne semaine à tous, prenez soin de vous

Syndication :
Speed & Faites des Gosses

Le 02-06-2012 • Pays : Bahreïn

Coucou !

Comme disait La Fontaine : "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage". Donc pas la peine de continuer à me bassiner pour voir la vidéo du spectacle, je ne l'ai pas encore. Elle est entre les mains de Denis que je n'ai pas revu  de la semaine puisque la répétition de la chorale a été annulée dimanche soir. Qu'à cela ne tienne, dès que je l'ai vous la verrez, promis !
Vendredi prochain, nous avons un repas des "artistes", autrement dit toutes les bonnes âmes qui ont participé au spectacle histoire de voir le film tous ensemble et de passer un bon moment. Les vacances approchent avec leur lot de départs, qu'ils soient temporaires ou définitifs. Comme chaque année, on a un peu l'impression que "tout le monde s'en va" et comme chaque année, à la rentrée nous aurons l'impression qu'il "y en a plus qu'avant" :D Cette soirée sera donc l'occasion de nous remémorer nos minutes de gloire, une bonne excuse pour passer du bon temps ensemble et un dernier moment sympa avec les partants... Ça se fera sur un mode bonne franquette, chacun apporte une bouteille et quelque chose à manger et nous partagerons allègrement tout cela.

Côté boulot, nous sommes au milieu de l'anniversaire. Chaque matin, lorsque nous ouvrons les volets c'est la ruée vers les offres du jour. Certains passent même à quatre pattes sous le rideau, d'autres envoient les enfants en éclaireur pour attraper le produit convoité le temps que maman arrive, courant derrière son caddie, le sac tressautant au bras et l'abaya au vent. Cela me rappelle les premiers jours de soldes dans les hypermarchés français à ceci près que là nous avons du stock, ce ne sont pas des fins de séries ou des produits bradés dont il ne reste que quelques pièces mais néanmoins l'hystérie guette :D
Le pire, c'est lorsque nous vendons des télévisions. C'est impensable comme chaque promo sur ce type de produit crée des ruées à la limite de l'émeute. Chaque fois nous pensons que la prochaine sera un flop parce que cette fois ils ont tous un stock de télé pour trois générations, mais non, chaque fois est pire que la précédente. D'autres produits sont plus ingrats... Par exemple nous faisons bien sûr des offres sur les fruits et légumes mais quand nous vendons 10 tonnes d'oignon en une journée, cela fait à peine le chiffre de 10 télés ! Quand on voit le boulot que c'est parce que les oignon ne vont pas s'aligner tout seuls dans le rayon. Par définition, l'oignon c'est très salissant, il faut sans cesse nettoyer tout autour etc... Et tout ça pour ça ! Mais bon le client est content et le client est roi non ?
En tout cas c'est fatigant cette période, beaucoup de stress déjà, beaucoup d'allers-retours surface de vente, bureau. J'ai d'ailleurs opté pour les chaussures de sports parce que mes pieds refusaient de continuer en mocassin, pas de jour de repos ou presque... Je sens la fatigue qui s'accumule et la prochaine grasse mat., vendredi 15 juin sera une vraie bénédiction. Gare à celui qui téléphonerait ce matin là !

 

Sinon en France ? Temps de m.... pendant quelques jours il paraît ? Les sportifs sont tout excités entre Roland Garros et la coupe de l'UEFA, forcément, les télé vont bosser dur. En même temps les élections législatives se préparent avec mollesse et me semble-t-il dans l'indifférence générale. Bon il faut dire qu'on sort tout juste de la présidentielle et qu'on est encore dans la période où, les commentateurs ayant peu à commenter puisque les actions vont prendre un peu de temps à arriver, on nous parle de la cravate du président, du président qui avait la main dans la poche à telle réunion, le président qui est arrivé en retard à l'OTAN, le président qui n'avait pas enlevé sa cravate et sa veste à Camp David ce qui lui donnait un air de bourgeois coincé au milieu de ses homologues en bras de chemise. Sérieux ça vous intéresse ça ? Moi personnellement, président ou pas je me cogne avec bonheur des habitudes vestimentaires, culinaires, sexuelles, et des problèmes dermatologiques des personnages publics. Mentionner un fait pour informer, pourquoi pas, mais passer 5 minutes de JT là-dessus ça ressemble à du journalisme de désespérés. Surtout qu'on enchaîne sur la ministre du logement qui vient au conseil des ministres en jeans et qui se justifie en expliquant qu'elle vient en bus et repart en métro. Je ne me souvenais pas que les pantalons classiques et les jupes étaient interdits dans les transports en commun. Ce qui est rassurant, c'est que ça ne change pas, on nous prend toujours pour des quiches, des pommes, des tartes, des nouilles ou des andouilles selon le cas. Martine Aubry, la si joviale première secrétaire du PS considère qu'il existe "d'énormes marges de man½uvre en faisant rentrer des impôts complémentaires". Pas de doute elle ½uvre pour la popularité de ses copains... C'est un peu comme tendre un manche à balai à une brute épaisse en lui chantant "Fais-moi mal Johnny Johnny Johnny envoie-moi au ciel... Zoum" de Magali Noël.
Ceci dit, à part les savonnages de planche, les croche-pattes et couteaux dans le dos habituels, à droite comme à gauche, on ne peut pas dire que la campagne soit excitante. A part les clips des partis en présence, rythmés par une musique d'enterrement pas grand chose à se mettre sous la dent. Même pas un petit débat entre les chefs des grand partis ... Que dalle ! Pour être franc, n'allez pas croire que ça me manque mais tout de même je ne sens pas clairement l'enthousiasme et la combattivité que l'on serait en droit d'espérer, au moins de la part des premiers intéressés, les candidats !

Sinon mon fils a eu 22 ans... ô_Ô
Punaise, 22 ans c'est l'âge auquel nous avons eu sa s½ur qui en a aujourd'hui 24. Bon je ne vais pas faire dans le poncif du genre "Ouaah c'est dingue comme on ne voit pas le temps passer" mais quand même... Je me souviens comme si c'était hier de leur naissance, qui restent deux moments parmi les plus émouvants de toute ma vie, les histoires racontées le soir, les chahuts dans le lit le dimanche matin, les fêtes des pères, les noëls, les anniversaires... Du coup j'ai pas eu l'impression de vieillir (bien que mes genoux tentent de m'ôter ce genre d'illusion régulièrement !), mais que je vois 22 ans sur la carte d'anniversaire du "petit" (qui m'a d'ailleurs dépassé par la taille !!!), là je prends un bon coup sur la tête....
Je ne cesse de leur dire que j'espère avoir des petits enfants pas trop tard, histoire de pouvoir faire tout ce qui est interdit chez les parents (et que bien sûr j'interdisais à mes enfants !!!), de pouvoir acheter tous les trucs qu'un parent normal n'achèterait jamais au grand jamais à ses enfants etc. etc. Il y a deux immenses avantages des petits enfants sur les enfants : le premier c'est qu'on est pas responsable de leur éducation, ce qui enlève tout de même une grosse pression, le second c'est que quand on en a marre on peut les rendre !! Ce qui bien sûr n'est pas possible avec les enfants... Imaginez le couple de jeunes parents qui arrive hagard à la maternité avec leur chérubin dans les bras après 3 nuits sans dormir et qui disent à l'obstétricien : "Désolé docteur on a changé d'avis, finalement on ne va pas le prendre"...
Bref en attendant de devenir "papy", ce qui n'est pas pour tout de suite, ma fille faisant des études ne cesse de dire que son frère cadet aura probablement des enfants avant elle et vraisemblablement par accident :D Eh oui l'humour est un trait de famille il faut croire et si les suivants sont du même acabit ça va détonner aux réunions de famille ! J'adoooore :D

Bon laissons là mes rêves personnels que ne partagent pas nécessairement les principaux intéressés... A vrai dire, ils ont bien le temps hein... Je ferai probablement un papy aussi esquinté dans 5 ou 10 ans que maintenant, l'essentiel étant qu'ils trouvent chaussure à leur pied (si ce n'est déjà fait :D) et qu'ils construisent une vie de couple solide propice à l'accueil d'enfants, s'ils en veulent bien entendu !
Après pour faire des enfants, l'entraînement c'est bien aussi non ?

 

Hop la bise !

 

Olivier

Syndication :
Anniversaire & Arc-en-ciel

Le 26-05-2012 • Pays : Bahreïn

Pouêt pouêt !

Oui je sais ça ne s'arrange pas :p
Bon ça c'est fait ! L'anniversaire est lancé et la soirée est derrière nous.
Plein de misères de la part de nos concurrents et même de certains fournisseurs pour le démarrage de l'anniversaire :(
Pas cool pour mon taux d'acidité gastrique mais bon, il paraît que "c'est ça le business", dixit un jeune crétin de 18 ans 1/4, responsable commercial chez un de nos fournisseurs qui nous a fait un coup pendable et qui en plus était assez fier de lui. Le jeune paon qui arborait d'une chemise orange vif parée d'une cravate jaune canari qui semblait amidonnée directement sur lui, l’½il brillant, le cheveu gominé à souhait ayant allègrement franchi la limite entre "look mouillé" et "look cheveu gras" m'a secoué son stylo Parker à 6 euros sous le nez pendant 10 minutes en me prenant de haut parce que nous l'avons convoqué pour avoir des explications sur le fait qu'on concurrent propose la même promotion que nous au même moment !
Donc le morveux commence à nous expliquer la vie, que lui il doit faire du chiffre toussa toussa que 2+2 font 4 et que donc en vendant deux fois sa promo ben il fait deux fois plus de chiffre etc. etc.... J'ai eu presque pitié de lui et de sa candeur. Il n'a rien écouté de ce qu'on lui a dit dans un premier temps, pétri de son assurance juvénile et d'une foi en lui à déplacer des montagnes. Sauf qu'il est tombé sur une montagne qu'il a pas pu bouger hein ^^. Le pauvre est ressorti avec le cheveu façon chien mouillé, des auréoles spectaculaires du deltoïde à la clavicule, l'oeil façon bonite qui aurait passé trop de temps sur l'étal et ses certitudes face à la vie sérieusement ébranlées... J'aime pas être désagréable mais bon, j'aime pas les c... non plus, surtout quand ils sont arrogants et prétentieux, c'est vraiment un mélange insupportable et là le pitchoune il n'a pas montré la moindre once d'humilité pendant la première partie de l'entretien. Bref... si ça se trouve, on lui a rendu un fier service, il réfléchira à deux fois avant de se la ramener. Maintenant il faut qu'il aille expliquer à son boss pourquoi il n'aura plus aucun produit en promo chez nous jusqu'à la fin de l'année... Bon couraaaaaaaage !

Le premier jour de l'anniversaire, c'est l'occasion de faire une photo de toute l'équipe. C'est toujours un grand moment, tout le monde est fin excité, on est à quelques minutes de l'ouverture, tous on beaucoup travaillé pour que ce moment soit réussi et on est donc au maximum de la tension, juste avant le lever de rideau. Du coup faire tenir tout le monde tranquille pour la photo revient à essayer de garder au calme 200 gamins de 15 ans après la sonnerie de la cloche ! Comme pour cette occasion tout le monde porte un polo spécial anniversaire, c'est aussi l'occasion de se prendre en photo en équipe, avec les copains, les collègues... Les indiens particulièrement ont cette manie de se faire prendre en photo dans les circonstances les plus triviales. Ainsi j'ai des photos de certains devant une palette d'huile, puis devant une tête de gondole de biscuits, puis devant un podium de confiture.... Ensuite vient mon tour... Ils veulent TOUS une photo avec "le boss" ! Il y a 9 ans, quand j'avais quitté la société, j'ai passé plus d'une demi journée (non je ne plaisante pas !) à me faire prendre en photo à côté des membres de mon équipe, puis des autres employés du magasin qui défilaient dans mon bureau pour "avoir un souvenir"... Délire... Je me suis donc retrouvé avec des centaines de photos sur lesquelles je souris niaisement à côté d'un indien à l'air extatique qui m'arrive sous l'aisselle. Ben cette année, le big boss n'était pas là, je me les suis donc tous pris... Vais pouvoir refaire mon book bollywood moi :p Allez je vous mets la photo de groupe comme ça vous verrez les bobines de l'équipe.

Après une journée qui se serait bien suffi à elle-même, direction le Golden Tulip Hotel pour notre soirée de folie.
L'avant-veille la répétition chez Denis en présence de l'organisatrice du spectacle est un peu partie en sucette. Un peu tendue à l'approche de la manifestation, les commentaires sur nos prestations ont été un peu tranchées et ont amené une des personnes présentes à s'emporter. Après un petit psychodrame façon match de catch féminin, sans la boue et les bikinis, les portes ont claqué, on a essayé de finir dans le calme et du fait d'une durée de spectacle réduite par rapport à ce qui était initialement prévu, quelques chansons on sauté. Le lendemain, répétition générale sur scène. Manque de concentration ? Fatigue ? Stress ? Je ne sais pas mais en tout cas c'était pourri comme jamais :D Je pense que même les premières fois qu'on a abordé les chansons on était plus justes et en phase bouh ! Au temps pour la confiance le jour du spectacle !

Hé ben même pas, le jour dit, on était tous zen, Naila a dirigé la chorale d'une main de maître, façon Whoopi Goldberg, en nous faisant des grimaces et des commentaires à mi-voix, c'était d'un drôle ! On a bien chanté, pas fait de couacs, bien respiré, apparemment c'était pas mal. Là ça allait puisque je chante derrière, on n'a pas trop conscience du public. Après Zaz et Denis en solo sur Neil Young avec sa guitare et son harmonica, c'était le tour de notre duo avec Denis et son ukulélé pour "Over the Rainbow" (la version incluant un passage de "What A Wonderful World" chantée par Israël Kawakawiwo'ole). Là quand on est tous les deux seuls sur la scène avec nos petites chaises et que le rideau s'ouvre sur les 120 spectateurs, tu te prends un méchant coup d'adrénaline qui te coupe illico la respiration (pas grave...pas besoin pour chanter ô_Ô) et la tu sens que si tu commences des ouh ouh ouhouoohouhouhouh ta voix va ressembler à celle de Donald Duck un soir où il aurait fumé trois paquets de clopes ! Donc on applique les techniques de Naila, "tu transformes le ventre en accordéon, tu gonfles et tu vides puis tu recommences"... Hé ben ça a marché ! La voix est bien partie et nous avons bien tenu notre chanson. La salle a eu l'air enthousiaste et apparemment beaucoup ont trouvé ça joli. Armstrong est passé comme une lettre à la poste aussi et l'hymne de l'association, écrit par Jérôme, sur l'air des "Champs Élysées" nous a permis de faire chanter toute la salle. Tous les chanteurs, guitaristes etc... ont été au top et si ce n'est la relative longueur des transitions (point à améliorer pour la prochaine fois !), tout le spectacle était très réussi. Les danseuses des cours de danse africaine et danse orientale nous ont fait une prestation qui a mon avis va susciter des vocations pour l'année prochaine, Naila a clôturé le spectacle en chantant Summertime (la version lyrique, pas la version Ella ^^). C'était absolument magnifique, poils dressés et oeil humide garantis ! Elle a une voix d'une pureté remarquable et Barbara Hendricks peut penser à la retraite, la relève est là :p
Voilà tous ces efforts pour une petite heure de spectacle et pouf c'est fini ^^ Ceci dit, on s'est bien amusés pendant les répétitions, aussi, spectacle ou pas, on a bien l'intention de continuer à faire de la musique ensemble ce qui sera bien sympa...

 

Allez zou l'anniversaire continue, j'ai encore des tonnes de boulot et ma pause déjeuner se termine.

Je vous bisoute et vous dis à la semaine prochaine :D

 

Somewheeeeeeeeeeeere over the rainboooooooooow   \o/

 

Olivier

Syndication :
Grosse Semaine & Petites Rencontres

Le 19-05-2012 • Pays : Bahreïn

Salut tout le monde !

 

Cette semaine est la semaine de tous les dangers !
L'anniversaire Géant démarre jeudi 24 mai. Ceux qui lisaient déjà ce blog l'an passé connaissent les affres que je traverse lors de la préparation de cette opération (de loin la plus importante de l'année !) et le stress qu'elle induit. Comme chaque année, les fournisseurs nous rapportent les pressions, parfois les menaces qu'ils subissent de nos concurrents pour connaître les produits et les prix de nos offres. Comme chaque année tout est parti chez l'imprimeur jeudi et maintenant on ne peut plus rien changer... On ne peut qu'attendre et serrer les fesses en espérant que personne ne va contrer efficacement l'un de nos produits. Certains de mes amis s'étonnent de cette agitation sur le mode "oui mais quand même est-ce que les gens font si attention que ça aux promotions ?" hé ben oui... un concurrent qui sur une promo de cette ampleur sort le même produit un tout petit peu moins cher peut plomber nos ventes sur ce produit ce qui en plus du déficit d'image que cela crée, va pénaliser le chiffre d'affaires, générer un important sur stock etc. etc. Avec plusieurs centaines de produits en promo proposés en milliers d'exemplaires... forcément ça met un peu le stress :p

En plus cette fois je fais d'une pierre deux coups puisque le jour où démarre l'anniversaire, nous avons notre dîner spectacle de l'Association Francophone de Bahreïn (AFBH). C'est le fameux dîner pour lequel nous répétons avec la chorale depuis des mois et avec le petit groupe pour le "b½uf de chansons françaises" depuis des semaines. Le matin lancement des hostilités commerciales, le soir lancement des hostilités artistiques.... Dure journée ! Sans compter que, anniversaire oblige, je vais travailler le vendredi :D
Mais bon, on ne vit qu'une fois non ?
Ce soir c'est la première répétition générale du spectacle. Chaque protagoniste a répété sa partie dans son coin, maintenant il faut voir comment tout cela s'articule. Nous avons vu la scène l'autre soir, c'est un peu impressionnant. C'est très haut, et il s'agit de simples feuilles de contreplaqué posées sur des sortes de pieds pliants... J'ai un peu peur de passer au travers pour être honnête :D
Quand on fait mon gabarit, on est toujours un peu sur le qui-vive dès qu'il faut quitter la terre ferme et aucun siège n'est jamais vraiment sûr. Combien de déjeuners ai-je passé encastré dans un fauteuil trop étroit ou mi-assis, mi-accroupi, prêt à bondir au moindre signe de faiblesse dudit siège... Là c'est différent ! Sur la scène pas beaucoup d'échappatoire, ça passe ou ça casse ! Et ce n'est pas la même chose de disparaitre sous la table pour cause de lâche abandon de la chaise en plastique ou de passer à travers la scène en plein spectacle devant des dizaines de spectateurs (oui je pense que "centaines" est un peu optimiste :p Bref qui vivra verra et un peu de risque ne me tuera pas. En revanche une jambe cassée risque fort de me pourrir quelques semaines ^^
Avec la chorale nous allons chanter deux chansons : "Amazing Grace" et le "Lion est mort ce soir". Comme nous sommes "rangés" par voix (ténors-basses, mezzo-sopranos, sopranos) on n'entend pas vraiment l'impression d'ensemble. Du coup quelqu'un a enregistré la dernière fois et j'avoue que le résultat est assez joli. Ensuite il y aura de la danse africaine, de la danse orientale, puis notre fameux 'b½uf". Je fais un solo sur "Armstrong" de Nougaro, Sylvie et Fatiha vont chanter "Je veux" de Zaz, Denis fait un solo sur "Heart of Gold" de Neil Young puis nous faisons un duo Denis et moi sur "Over the Rainbow" avec le ukulélé. Enfin toute la bande chantera "Champs Elysées" de Joe Dassin, "La ballade des gens heureux" de Gérard Lenorman, "Chanson pour l'auvergnat" de Georges Brassens et "Une belle histoire" de Michel Fugain. Logiquement on devrait faire chanter la salle assez facilement, au moins sur les refrains ! Sinon... eh bien on rangera les guitares et nos petites cordes vocales au placard et ne ferons plus jamais rien pour provoquer la colère du Dieu public :p
Que d'émotions en perspective hein ^^

 

Sinon côté vie sur mon île c'est un peu le bazar de nouveau. Les pneus brûlent le matin sur la route créant des embouteillages monstres. Ce vendredi une grosse manifestation a eu lieu sur Budaiya.  Cette recrudescence de violence est due à l'annonce dans des médias hors Bahreïn de l'un des points du sommet du "Gulf Cooperation Council"  (GCC) qui a lieu lundi. Le GCC regroupe les principaux pays du golfe arabo-persique (Koweït, Arabie Saoudite, Bahreïn, Qatar, Emirats Arabes Unis et Oman). Lors du prochain sommet, une proposition "d'unification entre Bahreïn et l'Arabie Saoudite" doit être étudiée. Concrètement, les deux états resteraient souverains avec chacun leur représentation dans les instances diverses et variées (ONU, GCC, Ligue Arabe etc...) mais Bahreïn s'alignerait sur le Royaume d'Arabie Saoudite pour tout le reste : économie, défense, politique étrangère, etc. Autrement dit, Bahreïn deviendrait un peu le Monaco de l'Arabie, les pépettes en moins quoi ^^.
Inutile de dire que la nouvelle a eu un certain retentissement dans l'opposition chiite, d'autant qu'apparemment, le secret était bien gardé et personne n'était vraiment au courant. L'agence Reuters en a fait état il y a quelques jours dans les médias occidentaux. Bref coup de colère dans l'opposition car on sait bien comment nos voisins saoudiens, sunnites wahhabites considèrent les chiites. Vous me direz, ce n'est pas comme si il y avait un dialogue en cours qu'un tel mouvement risquerait de ruiner... Pour le moment, à part faire flamber tout ce qui est combustible et balancer tout ce qui peut être lancé sur un véhicule de police, les manifestants ne semblent pas chercher le dialogue. C'est un peu le tout ou rien et du coup c'est rien puisque les policiers sont plus entraînés à lancer des grenades lacrymogènes et interpeler des suspects qu'à instaurer un dialogue constructif pendant qu'on les brutalise allègrement. Chacun son métier non ?

Comme vendredi promettait d'être agité près de chez moi, j'avais des invités jeudi soir. J'ai rencontré deux expatriés ici qui après quelques mois à Bahreïn avaient un peu de mal à rencontrer des gens sympas alors qu'eux-même ont l'air tout à fait fréquentables ^^.
Après un café dans un coffee shop avec chacun d'entre eux (ben quand même, on ne sait jamais si l'un d'eux se révélait être un psychopathe ou un dépressif profond, pas forcément envie qu'il ait mon adresse hein :p) mais bon le test s'étant bien passé, je les ai invité à dîner et ce fut très très sympa. L'un est égyptien et travaille comme ingénieur dans la construction, l'autre est saoudien et a créé une entreprise de vente en ligne de gadgets technologiques. Ils ont beau être très différents l'un de l'autre, nous avons passé une bonne soirée ensemble. C'est vrai que lorsqu'on travaille beaucoup ce n'est pas toujours très facile de se faire des amis à l'étranger. Toutes les nationalités n'ont pas d'associations permettant à leurs ressortissants de se connaître par le biais de "pots d'accueil" ou d'activités diverses et variées. Cela demande donc un vrai effort et ce dernier n'est pas toujours couronné de succès. Bref chacun a déjà rencontré deux personnes... C'est le début d'une boule de neige ça non ? :D

Sinon en France nous avons vu l'arrivée du nouveau président, du nouveau premier ministre, du nouveau gouvernement. Je pense déjà avec émoi aux législatives pour lesquelles les sondages donnent l'UMP et le PS a égalité aux environs de 30% et Marine LE PEN (dont le vrai prénom n'est pas Marine mais Marion Anne Perrine... On sait maintenant d'où lui vient le sens du raccourci :p) aux environs de 15%... Je sens bien qu'on va encore se mettre dans une situation franco-française, totalement ingérable qui va permettre aux analystes politiques de nos voisins de pondre pléthore de bouquins sur le sujet ! Mais bon on va bien voir... Un gros mois à tenir avant les résultats du BAC, du BTS, des élections... Après c'est l'été, vous allez pouvoir respirer tandis que nous allons devoir nous cloîtrer pour y arriver ^^
Mais bon comme disait l'autre : chacun sa mouise non ?   :D

 

Besos

 

Olivier

Syndication :
Plus Vite la Vie & Téléachat

Le 13-05-2012 • Pays : Bahreïn

Hellow efribodi,

 

Vous est-il déjà arrivé d'avoir l'impression que vous êtes emportés par un flot impossible à maîtriser et que vous perdez tout contrôle sur ce qui vous entoure tant la force du courant est énorme ? Bon je vous rassure, je ne suis pas tombé dans une rivière en crue (encore eût-il fallu qu'il y en eusse ici ^^) mais j'ai l'impression que ma vie est devenue un tourbillon irréfragable d'évènements qui me poussent me tirent dans tous sens. L'anniversaire approche et la dernière ligne droite est toujours le moment où l'on est sur un qui-vive permanent : un concurrent va-t-il contre toute attente sortir une promo avec un prix très proche du nôtre ? Un fournisseur va-t-il avoir un problème pour nous livrer les quantités prévues ? Avons-nous oublié quelque chose ? Aaaargh toutes ces questions qui tournent dans ma tête jour et nuit ! Après l'anniversaire, nous ouvrons notre nouveau magasin à Riffa... Quand je dis "après", c'est 4 jours après.... Donc pas vraiment le temps de souffler, de se remettre, nous allons passer de Charybde en Scylla en un battement de paupières. Et après me direz-vous ? Hé ben non... après c'est le Ramadan, l'un des moments cruciaux de l'année en terme de commerce... Comme ce sera l'été, ce sera aussi le moment de dire au revoir à tous ceux qui nous quittent. En effet vivre loin, c'est un peu comme passer plusieurs semaines dans un village de vacances. Chaque semaine, il y a des vacanciers qui partent et des nouveaux qui arrivent. Ici c'est pareil, sauf que le séjour se mesure en années plutôt qu'en semaines :p. Bon les copains... on s'en fera d'autres... Les amis, ça fait un petit pincement, mon boss aussi est muté sur Dubaï à la fin de l'été donc ça va faire pas mal de chamboulement dans les prochains temps...
Ajoutez à cela les répétitions pour la chorale et pour notre "b½uf" musical qui s'intensifient, des invitations à droite et à gauche...
Pfiouuuu ça viiiiiIiiiiIiiiiiIIIiiiiiibre comme disait l'autre. Bref je ferais bien une sieste, genre deux ou trois jours... sauf que ça va juste pas être possible, hélas... Du coup vendredi matin, me suis réveillé relativement tôt pour cause d'agitation intempestive. Pas super en forme non plus hein, forcément, me suis traîné avec ma couette et mon plateau petit déjeuner jusque devant la télé. J'allume le zinzin, histoire de pousser mes neurones à se connecter et tout en buvant mon café et mâchouillant mes tartines, je zappe.
Je suis sûr que vous visualisez le truc nan ? On a tous déjà fait... En caleçon, enveloppé dans la couette en train de petit déjeuner l'air totalement hébété devant la télé. Et vous savez ce qu'il y a à la télé le vendredi matin ? RIEN !
Une fois que tu as fait les chaînes d'info en continu qui te repassent le même flash inlassablement, les chaînes de musique qui font pareil avec les clips vidéos, tu ne trouves même pas un vieux reportage bidon qui pourrait vaguement éveiller ta conscience brumeuse... non tu n'as plus que le Télé Achat !
Cela faisait des lustres que je n'avais pas regardé ce genre d'émission puisque comme la pub, ça me fait changer de chaine quasi automatiquement.
Je ne vais pas me fendre d'un commentaire facile du genre mon Dieu quelle horreur car moi aussi j'ai eu regardé le téléachat à ses débuts... M6 Boutique avec l'indéboulonable duo Marie-Ange Nardi et Pierre Trucmuche, les témoignages de clientes etc... C'était du grand art pour se reposer les neurones et ça faisait un peu l'effet du neurolaser des Men In Black... Une heure de visionnage, tu oublies tout tes soucis !
Hé ben ça a bien changé... En zappant donc sur les chaînes de la TNT, je suis passé d'une démo produit à une autre entre le nouvel appareil qui te fait des abdos qui existe même pas en vrai, presque sans efforts... L'appareil vapeur qui nettoie tout du sol au plafond, rideaux et sofas inclus, presque sans efforts... Le soutien gorge magique qui, quelle que soit la taille de tes roploplos te fait une silhouette d'enfer, rien qui pend, rien qui baille, tu as les doudounes en apesanteur, les roberts en suspension, les pare-chocs agressifs, les tétines guillerettes, et tout ça grâce à un soutien invisible, même sous un pull en mohair extra-fin. Bien sûr, le produit existe en 2 couleurs (ouf ! sauvés :p). Sur une autre chaîne, on présentait un appareil de cuisine révolutionnaire qui va prendre la poussière dans un placard juste devant ses 25 prédécesseurs dans la série des achats géniaux qui n'étaient plus si géniaux que ça après qu'on les ait utilisés deux fois. Ah le temps des foires et de leurs bonimenteurs est bien loin... celui qui te vendait une mandoline et qui rajoutait non pas une mais deux lames à couper les frites j'ai bien dit deux lames à couper les frites avec un micro façon Madonna et un stand couvert d'épluchures... Le Dieu cathodique à transformé ces camelots en speakers et speakerines permanentés et autobronzés à souhait qui nous vantent avec le même enthousiasme une quantité incroyable de trucs merdiques dont on a tout sauf besoin avec de surcroît autant de facilité à nous prendre pour des quiches qu'il y a assez peu de chance qu'un client aussi mécontent que testostéroné vienne leur coller une baffe en direct à la télé pour exprimer clairement son mécontentement. Chez le bonimenteur, ça fait partie des risques du métier, ça change la donne !
Comme si on n'en avait pas assez, entre deux produits miracles et pieux témoignages de clientes dévouées qui ont vu la Vierge et tous les saints du paradis qui en  passant l'aspirateur vapeur, qui en vaporisant le barrage à insecte, qui en se massant le visage avec la boule glacée effet antivieillissement, on a la page de pub... Sisi... quelques drôles heureusement (nos fabricants de voitures sont bien en forme en ce moment entre Opel et Renault ^^), quelques décalées, surtout le matin en semaine, qui dit public senior dit convention obsèques, fauteuil monte-escalier, baignoire à portière, quelques glauques comme la femme qui ne se cache plus pour parler de ses mycoses vaginales à la télé (que ne ferait-on pas pour nous faire rêver !). Je suis intimement convaincu que si l'on faisait un sondage honnête, 1 homme sur 2 entre 20 et 60 ans n'a absolument aucune idée de ce que peut être une mycose vaginale. Honnêtement est-ce que ce niveau de détail était indispensable à la survie de l'espèce ? Probablement pas... Depuis qu'on a expliqué à quoi servait la sphaigne, vous savez cette plante des régions marécageuses qu'un brillant fabricant a utilisé dans les protections périodiques, depuis qu'on a vu un tabouret tressauter en chantant ayayayayayayayayayaaaaïe pour vanter les mérites d'une crème anti-hémorroïdaire et que les parents que nous sommes ont dû interrompre la dégustation de la Danette familiale pour répondre à "Dis papa c'est quoi des "hé-mo-ro-ri-des" ?", depuis lors disais-je, nous avons perdu une certaine forme d'innocence, de candeur face à la vie.
Je pourrais de la sorte continuer cet inventaire sur des pages et des pages mais je suis certains que vous aussi certaines publicités vous ont ouvert des horizons jusque là vierge et qui pour votre équilibre mental personnel aurait sans conteste pu le rester ! Trop de détails !
Après ça enchainait sur un truc qui s'appellent "Les anges de la téléréalité" et qui devait probablement chercher à montrer à quoi ressemblerait un groupe de jeunes qui auraient été forcés de regarder le téléachat en mangeant du pop-corn depuis la naissance ! Je n'ai pas bien compris le concept de l'émission mais bon j'ai finalement eu peur que ça s’attrape et j'ai éteint la télé !
J'ai pris mon bouquin et suis allé me mettre à l'eau, assis dans l'escalier de la piscine, sous un magnifique soleil (je pèle encore :p), une citronnade fraîche planquée sous la serviette... Le bonheur :D

Peuvent aller se rhabiller le téléachat !!!

Allez la bise, prenez soin de vous et évitez la télé le matin !!

 

O.

Syndication :
Sorties à Gogo & Calme Relatif

Le 05-05-2012 • Pays : Bahreïn

Bonjour bonjour,

 

Oui je sais... Rien la semaine dernière.... et je ne suis même pas un tout petit peu honteux ni quoi que ce soit de ce genre ^^ Ben non !
Weekend bien chargé, semaine avant et semaine après aussi... du coup pas vraiment pris le temps de passer en mode RTL ("Raconte Ta Life" dixit mes vieux ados :p). En effet mercredi dernier j'ai été convié à un sympathique French BBQ chez Muriel & Éric. Qui aurait cru qu'un jour le fait de chanter dans une chorale mettrait à manger dans mon assiette ^^ Les voies du Seigneur, etc. etc. etc.
Jeudi soir c'est mon équipe qui est venue faire un barbecue à la maison. Le mien était déjà pourri l'année dernière, un hiver dehors l'a achevé. J'ai donc investi dans un Weber, ces gros barbecues ronds avec un couvercle qui permette de faire griller, mais aussi de rôtir en cuisson lente, de fumer etc. Le grill fonctionne parfaitement, je vous tiendrai au jus des autres fonctions au fil de mes expériences ^^
Les deux soirs nous avons mangé dehors car la température extérieure frise les 40° dans la journée pour retomber à 30-32° le soir ce qui est parfait pour manger dehors :D Donc deux soirées bien sympa, nous avons bien ri, bien mangé et ils ont bien bu (tout le monde sait que je ne bois jamais ! :p)... Vendredi midi, Olivier & Laurence fêtaient l'anniversaire de leur petite Lily. L'occasion de revoir les parents d'Olivier, Roland et Françoise et de rencontrer Aline, la maman de Laurence.  Enfin de revoir, j'ai surtout vu Roland car les Mammy étaient toutes les deux en compétition pour le titre de meilleure mammy et ont été accaparées par les petits-enfants toute l'après-midi :p
Du coup je n'ai échangé que quelques mots avec la présidente, vice-présidente, trésorière et probablement unique membre du fan club de ce blog alias Françoise qui m'adresse à chaque parution un petit mail avec les commentaires, compliments et autres échos de la vie de son joli pays. Nous voici condamnés à notre relation cyber-épistolaire pour une autre année jusqu'à ses prochaines vacances ici, en espérant que cette fois nous aurons le temps d'en passer ensemble :D
Après le barbecue, j'étais invité chez d'autres amis pour le café avant de retrouver le calme de ma caverne en toute fin d'après-midi.
Mardi était férié, car oui, à Bahreïn aussi on fête le travail... Sisi ^^
JE somnolais avec mon bouquin dans mon immense lit quand le téléphone sonne... Un peu grognon pensant que c'était un problème au boulot, je tombe en fait sur Lydia qui, les enfants étant en vacances, avait pour une fois un peu le temps de boire un café après les courses... Sauf que j'étais pas au magasin puisque férié. Je ne sais plus quel numéro de loi de Murphy c'est ça déjà mais bon... Du coup je suis allé prendre le café chez elle l'après-midi puisque depuis près de deux mois, nous nous sommes vus régulièrement mais toujours avec plein de monde... Ça faisait un bail qu'on ne s'était pas fait un "café klatch" (voir définition dans les articles précédents :p).

Hier c'était goûter à la maison. Eric & Lydia  ainsi que Nicolas & Véronique avec leurs enfants. C'était bien sympa de revoir toute la joyeuse bande et nous avons comme toujours passé un bon moment autour d'un café et de pâtisseries faites maison : dans l'ordre Panna Cotta avec des fraises, Mousse aux Marrons, Moelleux au Chocolat, Galette Frangipane et Crumble aux pommes. Ben oui les enfants d'Eric & Lydia aiment le chocolat, Nicolas aime la Panna Cotta, Lydia n'aime pas la frangipane... Bref variété ET quantité font la réussite du goûter ^^

 

Bon en dehors de ma modeste vie sociale et des passionnantes aventures de mes moules à gâteaux, pas grand chose de neuf sur mon île. Le grand prix fini, les tensions sont un peu retombées mais n'ont de loin pas disparu. Ça castagne toujours sec le soir entre les jeunes des villages et la police et le weekend est régulièrement le témoin de manifestations après le prêche du vendredi. En revanche les check-points ont presque tous disparu, celui qui est devant le magasin est toujours là mais vidé de ses forces vives, alias le policier qui regardait distraitement passer les voitures sans jamais en arrêter une seule. Maintenant il ne reste que les chicanes, et les policiers ont été redéployés le long du village de Sanabis. Il ne manque plus qu'ils ne retirent ces satanées chicanes et enfin enfin la voie sera à nouveau libre pour nos clients !
Comme chaque année, l'anniversaire approche (fin mai) avec son cortège de promos de folies, etc... Ce qui nous met, mon équipe et moi,  sous pression puisque bien entendu nous devons avoir les meilleurs prix, les quantités suffisantes, mais pas de trop non plus... Grosse partie de poker hein ^^ Et si d'ordinaire, nous pouvons souffler après l'anniversaire, là nous enchaînerons sur l'ouverture du nouveau magasin quelques jours après la fin de l'anniversaire, puis le ramadan.... Vivement la rentrée quoi !

Sinon on suit de près les élections, les débats etc. comme tout le monde on se demande si dimanche sera un remake du best seller Gabriel GARCIA MARQUEZ "Chronique d'une mort annoncée" où si un rebondissement de dernière minute peut encore tout changer. Quel que soit le vainqueur, lundi matin, une presque moitié de la France va se réveiller avec une grosse gueule de bois ^^

Rendez-vous dimanche soir 20h devant la téloche :p

 

Besos

 

O.

Syndication :
Fin de Campagne & Boeuf en Sauce

Le 21-04-2012 • Pays : Bahreïn

Hey hey hey !

 

Comment ça va le France ?? Weekend d'élections hein... Il FAUT voter... N'oubliez pas ;D
Même quand il n'y a rien de bien à la télé, on finit par regarder un truc qu'on aime moyennement, hé bien les élections, c'est pareil !
On n'aura jamais LE candidat qui correspond pile poil à nos rêves et aspirations mais bon sur dix candidats, on choisit le "moins pire" de tous. En tout cas, n'ouvrons pas la voie aux extrémistes de tout poil juste en ne donnant pas notre voix.
La campagne du premier tour est enfin terminée et c'est pas trop tôt ! C'est comme le tour de France ou un tournoi de football, on en voit partout, tous les jours à la télé, quelle que soit l'heure du coup quand ça s'arrête.... ça fait comme un grand silence :D
Comme beaucoup, j'ai arrêté depuis longtemps d'écouter les promesses des candidats et j'essaye plutôt de suivre des analystes de confiance comme Alain DUHAMEL ou Jean-Michel APATHIE et quelques autres dont la clairvoyance et l'impartialité ne sont plus à démontrer. Cela m'aide à comprendre un peu mieux ce qui se passe et m'évite souvent de me documenter sur dix mille sujets différents puisqu'ils en font la synthèse au quotidien. D'après les médias, un bon tiers de nos concitoyens ne sont toujours pas décidés sur leur choix à quelque jour du scrutin... Ouch ! Ça doit être eux le "ventre mou"... non pas que le mien soit dur parce les tablettes de chocolat, je les ai mangées il y a longtemps mais bon ce n'est pas parce que j'ai une surcharge pondérale que je représente la majorité silencieuse... J'vois pas le rapport !
Ce soir à 20h00 (pas avant !) nous serons donc fixés sur les participants du second tour... Surprise ? Pas surprise ? Le "rapport de force" comme on dit sera-t-il celui prévu ou complètement différent ? On verra bien ce soir non ? Toujours est-il que ça fait causer dans les chaumières parce que si Machin fait plus de tant, Bidule va devoir lui faire de l’½il pour "récupérer" ses électeurs alors que si c'est Chose qui devance Machin on est tranquilles, Trucmuche passe "finger in the noze"... Le prince de Machiavel peut retourner à ses abaques et réviser son cynisme, comme toujours compromis et compromission sont de proches voisins et l'homme ou la femme politique se "trompe" de porte avec aussi peu de scrupule que de vergogne ! En même temps quand on passe la majeure partie de sa vie à soutenir une idée puis son contraire sans jamais avoir l'air de se contredire, on est au sommet de l'art rhétorique.

 

Sur mon île c'est jour de Formule 1. Toute la semaine, les tensions entre forces de l'ordre et opposition sont allées crescendo, l'opportunité des milliers de visiteurs étrangers et des centaines de journalistes présents était trop belle. Bien sûr tout le monde s'y attendait et les forces de l'ordre étaient prêtes. Pendant ce temps, moi  je chante :D
La préparation du spectacle de fin mai s'active un peu d'autant que nous entamons deux semaines de vacances de Pâques durant lesquelles il n'y aura pas de répétitions pour cause de trop d'absents. Du coup à la fin des vacances, nous serons à 3 semaines de notre mini show ce qui va bien nous mettre la pression mine de rien !
Côté chorale, Nayla notre chef de ch½ur déploie une énergie phénoménale pour nous faire chanter juste, fort mais pas trop, tout en respirant par l'abdomen pour soutenir les notes et en articulant pour optimiser nos résonateurs. Bon dit comme ça, ça a l'air ch... chorale mais je vous assure que quand cette petite boule d'énergie vient vous appuyer sur le ventre en criant "expire ! donne-moi tout ton air !" eh ben vous lui donnez... votre air :D Pas facile de discipliner un troupeau de chanteurs du dimanche dont bien peu sont musiciens et dont un faible pourcentage chante naturellement juste. Et là je vous parle de chanter tout seul en français dans sa douche... Donc à 20, en anglais sur Amazing Grace à trois voix... Pas facile :D Les ténors basses nous nous en sortons plutôt bien... Jusqu'à ce que les filles commencent à chanter :D Là une fois sur deux on part "en sucette grave" comme dirait mon fils, autrement dit on chante la voix des sopranos qui est celle que tout le monde connait et donc beaucoup plus facile pour nous. Du coup bien sûr on se fait enguirlander (c'est mérité) parce que "tout seul on y arrive bien alors quand les filles chantent c'est nous de trouver la note dans notre tête"... Ben oui mais ma tête c'est un peu comme la chambre de mon fils... Un joyeux bazar alors pour y trouver une note perdue tu pense :^p
Il paraît qu'on maîtrise dès lors qu'on est capable de chanter sa voix tout en écoutant les autres chanter. Nous on ressemblerait plutôt à une chorale de polyphonies corses avec une main sur l'oreille pour ne surtout pas nous laisser dérouter par la mélodie des autres :p
De la chorale est né un petit groupe de musique qui se propose de chanter quelques chansons franco-françaises le soir du spectacle en mode guitare + voix pour faire chanter les spectateurs avec nous. Je dis nous puisque je me suis laissé entraîner avec bonheur dans cet exercice façon "b½uf des copains". Nous avons retenu 6 chansons, "C'est un beau roman", "Chanson pour l'auvergnat", "La ballade des gens heureux", "Les Champs Élysées", "Les copains d'abord" et l'inimitable "Armstrong". Nous nous retrouvons donc une à deux fois par semaine chez Denis, passionné de musique pour répéter tous ensemble. Comme il a je ne sais combien de guitares, un banjo, un ukulélé, des percussions et tous les accessoires possibles, nous l'envahissons joyeusement pour lui éviter de trimballer tout son matériel. Denis maîtrisant bien les accords à la guitare, tout le monde s'entraîne à la guitare et moi comme je ne joue pas de guitare, ni de quoique ce soit d'autre du reste, je chante... Sachant qu'il est prévu que les guitaristes chantent aussi hein ^^ mais bon, il faut déjà que les mains enregistrent bien les accords. C'est un peu décousu, comme dans un vrai b½uf et pas forcément super efficace, mais mine de rien ça prend forme petit à petit, et surtout on s'amuse bien, ce qui reste nonobstant l'objectif premier !
Denis m'a lancé un défi : chanter en duo "Over the rainbow" accompagnés au ukulélé comme dans la récente version d'Israël Kamakawiwo'ole le chanteur hawaien. Ouch ! Ben on va essayer hein ^^ on a aussi envie de chanter la chanson "Je veux" de Zaz histoire de réveiller un peu la salle après l'auvergnat et le beau roman qui sont un peu mous du genou ! Bref on a encore du boulot et je passe mes trajets boulot - maison en chantant à tue-tête "Armstrong je ne suis pas noir, je suis blanc de peau" ou encore "Donnez moi la tour Eiffel j'en ferai quoi papala papapala" ce qui a l'air de faire un peu peur aux conducteurs voisins mais c'est pas grave :D.

Allez je file.... A bientôt pour le deuxième tour !

Prenez bien soin de vous...
Syndication :
Soleil de 22 Heures & Orage d'Après-Midi

Le 13-04-2012 • Pays : Bahreïn

Aloha,

 

 Aujourd'hui je me vois contraint de valider un constat échangé autant chez le coiffeur pour dames que chez le poissonnier, au bistrot du coin, dans les petits déjeuners en famille,  dans les dîners en ville, dans les débats à la télé, bref ce constat est unanime : le monde est fou !
On le savait déjà immense, impitoyable, cynique, injuste, mais là il part en sucette, a un pet au casque, la cafetière fêlée, le pipeau fendu, un os dans le potage, du vent dans les voiles etc. ...
Tout ça en même temps... Si si... L'Afrique continue sur la voie de l'instabilité politique, à l'exception de quelques rares pays. C'est un peu comme un monument historique : quand on a fini d'un côté, il faut restaurer de l'autre. Là pareil, à peine un pays retrouve un semblant de stabilité paf un de ses voisins vit un putsch, dès celui-ci fini, un autre voisin sombre dans la guerre civile. Les économies déjà totalement exsangues de ces régions font les frais de ces troubles qui bien entendu n'encouragent ni le tourisme, ni le commerce et les populations dépourvues du minimum sont jetées sur les routes pour fuir tantôt les rêves de grandeur d'un vague sous-lieutenant promu généralissime à la vigueur de sa machette ou pour fuir un conflit civil plongeant ses racines dans des haines inter tribales ou inter religieuses. En même temps, cela fait des décennies qu'en Afrique on meurt de faim, de soif et de maladies parfaitement curable pour peu qu'on ait le minimum nécessaire pour soigner sur place et tout le monde ou presque s'en fout. Je ne vois pas pourquoi on s'inquièterait des querelles intestines du continent le plus incompris de tous.

Pendant de temps, en Europe, n'ayons pas peur des mots : c'est la merde !
L'économie fait du kitesurf et même les plus grandes entreprises industrielles ont le hoquet. Pas un jour sans qu'un journal titre sur les suppressions d'emploi de grands groupes comme Sony, de banques en difficulté, etc... Enfin je dis pas un jour, ce n'est pas tout à fait vrai, quand Eva Joly fait la folle dans les escaliers d'un cinéma, ça escamote tout le reste ! Heureusement qu'elle ne s'est pas cassé le col du fémur, on aurait eu l'air fin avec une candidate en déambulateur :p
Les pays les plus en difficulté jonglent avec les plans d'austérité / relance dont les citoyens ne veulent plus et ces derniers manifestent bruyamment, et parfois violemment contre leur gouvernement drapé dans la certitude qu'il n'y a pas d'autre solutions. Pendant ce temps, Poutine bourre les urnes sans complexes et érige la corruption en système tandis que les rares qui s'insurgent sont mis à l'index, voire emprisonnés et au final risquent leur vie pour avoir dénoncé le dictateur le plus proche de nous. L'inquiétude face à l'avenir partagée par toutes les régions de l'Europe fait bien entendu le lit des souverainistes, puis des nationalistes quand ce n'est pas des populistes et xénophobes de tout poil. Le moindre incident est un prétexte pour stigmatiser ce vilain "autre" qui ferait mieux de ne pas la ramener "déjà qu'il est pas comme nous et qu'il est chez nous" (Résumé du cours de sociologie façon Marine). Comme de bien entendu, les extrémistes de tous horizons s'excitent comme des puces et alors que le climat est déjà délétère, ils en font des caisses à coup de provocations avec la complicité aussi coupable qu'imbécile des médias de tout poil. Je présume que la prochaine étape doit être la constitution de barricades entre la rue de la mosquée et la place de l'église !

L'Asie de son côté n'est pas à la fête non plus... Entre le Japon post Fukushima qui n'en finit pas de se remettre à niveau, la Thaïlande post innondations, la Corée post Kim Jong-Il vit à l'ère Kim Jong-Un (ça c'est du changement !!!), la Chine qui voit ses exportations à la ramasse du fait de la mollesse des économies occidentales et qui continue à soutenir mine de rien le régime d'El Assad, ou en tout cas qui ne condamne pas clairement, ce qui revient sensiblement au même. La junte militaire au pouvoir au Myanmar (anciennement Birmanie), a mis de l'eau dans son vin d'une manière aussi soudaine qu'inexplicable, libéré l'opiniâtre Aung San Suu Kyi et organisé des élections libres... Un peu comme si tatie Danielle organisait un pique nique monstre pour la fête des voisins, comme ça... Sans raisons particulière... Au Pakistan, un brave ministre a suggéré qu'on pourrait peut-être supprimer la peine de mort pour les blasphémateurs parce que bon, c'était un peu dur quand même... Hé bien il a été condamné à mort justement. Non il a pas blasphémé mais les islamistes extrémistes du cru (et il y a un sacré nid là-bas) on décidé que trop c'est trop et il a fini par être assassiné.

Et l'Amérique alors ? Ben là-bas, c'est pas l'Amérique non plus hein (bon côté vanne molle, j'avoue que celle-là vaut son pesant de cacahuètes ^^).
Sur le plan intérieur, c'est une catastrophe. La crise est énorme et apparemment la majorité des gens ne comprennent pas ce qui se passe. Ils se retrouvent au chômage, expropriés, et "pauvres" en un tour de main. Triste décennie pour le rêve américain ! D'autant que les primaires républicaines apportent leur lot de relents faisandés en mettant en exergue tout ce que la politique a de moche et puant. Tous ces gens qui se jettent des détritus à la figure, se traitent publiquement de dégénérés, et qui dans quelques mois se donneront l'accolade en espérant récupérer du vainqueur un poste de rond de cuir ultra bien payé quelque part dans la tentaculaire administration américaine. Tiens c'est marrant ça me rappelle un peu la primaire socialiste... Pas facile l'exercice de combattre l'autre de toutes ses forces pour ensuite devoir passer au rôle de soutien de poids :D Un assez petit nombre arrive à s'en tirer avec élégance et crédibilité, mais la majorité fait figure d'envieux dépité ou d'hypocrite patenté.
Sur le plan extérieur, Hillary tente de  faire porter la voix de l'ex maître du monde en menaçant les dictateurs de tout poil, les violents comme Assad, les décrépits comme Castro, les atomiques comme Ahmadinejad. Elle susurre son indignation dans les oreilles israéliennes, chinoises et russes mais pas trop fort quand même pour ne pas les réveiller. Tout est sous contrôle non ?
L'Amérique latine on n'en entend presque plus parler pour le coup sauf pour les habituels clichés. Les Farc veulent faire la paix, la Colombie va devenir un aimant à touriste, le Vénézuela un pays où tout le monde est heureux (si si tu es obligé !), le Brésil un monument à la non-violence avec une délinquance proche de zéro et tout trafic de drogue aura cessé avant 5 ans dans tous les pays au sud du Golfe du Mexique. Ben tiens...

Bref, comme vous le voyez, bien que je contemple le monde par le tout petit bout de ma lorgnette perso, je trouve que c'est un tel bazar qu'on dirait la chambre de mon fils au sommet de son âge bête. J'imagine ceux qui prennent le temps de lire au sujet de tout ce qui se passe partout... Ils doivent être totalement déprimés ! D'autant que pour faire plaisir à Eva, le temps aussi c'est du grand n'importe quoi, d'où mon titre.
Alors le soleil de 22 heures, je vous rassure quand même, Bahreïn ne s'est pas retrouvé au soleil en pleine nuit... Le climat n'est pas déréglé à ce point, n'en déplaise à nos militants verts. Non le soleil c'est moi qui l'ait fait. Sortie de la chorale, 22 heures après une séance aussi longue qu'ardue (la date du concert approche :p). Nous sommes tous un peu groggy, enfin moi du moins je le suis et je sors de l'hôtel qui abrite nos répétitions accompagné par l'un des autres ténors. Tout en discutant, nous descendons l'escalier recouvert d'un tapis rouge qui mène au parking. Et c'est là que mon pied droit, membre en qui j'avais jusqu'alors toute confiance, a un petit coup de mou et se prend lamentablement dans le tapis de l'antépénultième marche dudit escalier, compromettant irrémédiablement l'équilibre de l'imposant édifice. Je m'affale donc lamentablement en me demandant avec l'esprit caustique qui me caractérise pourquoi Daniel Craig aurait fait de ce vautrage ridicule une cascade virile avec roulé boulé en costard et brushing impeccable à la fin et moi non. En me vautrant, j'ai envoyé valdinguer à deux mètres le pupitre dans lequel le valet de parking range les clés des voitures, ma poche de chemise s'est vidée de son contenu, argent liquide, cartes bancaires, stylo tandis que mon sac se prenait pour superman et remontait l'escalier. Je me retrouve donc à plat ventre dans un escalier, ou plutôt les jambes encore sur l'escalier, le buste sur le parvis. J'ai évité un énorme pilier de la tête (20 cm... ouf !) et le choc initial a donc été pour mon côté droit et le bras correspondant (oui parce que quand on tombe, on met les bras en avant pour se protéger... Heureusement, ça je le savais :p). Du coup plein de gens affolés se précipitent vers toi. La préposée de l'hôtel veut gentiment me relever... Elle fait un mètre soixante et quarante kilos et rien qu'en la serrant je pourrais la casser donc m'appuyer sur elle est hors de question. Tout le monde demande si ça va... Tu penses, j'ai 45 balais, je suis crevé et je viens de vivre une expérience cuisante sur le plan de la fierté et de la dignité autant que douloureuse pour me côtes et mes dessous de bras mais sinon je suis au top ! Je me redresse sur les genoux, me relève (difficilement, la terre est vachement plus basse que la dernière fois que je suis tombé !), rassemble mon inventaire que les témoins attentifs et compatissants ont ramassé pour moi et prends congé en remerciant façon "Pfff j'ai même pas mal". Une fois assis dans ma voiture, à l'abri des regards, je fais le compte de mes contusions... Poignet, intérieur du bras toutes les côtes du côté droit... Bon rien de cassé mais tout ça va être passablement douloureux pendant quelques jours, du coup pour la nuit je m'enfile un Panadol (le remède miracle ici : 500 mg de paracétamol :p) avant de dormir (enfin je m'enfile... c'est un comprimé, donc voie orale... J'en connais qui vont forcément déraper si je ne précise pas !). Le matin au réveil, c'est "Chronique d'une mort annoncée". Je me déplie avec prudence tout en émettant une série de aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-aïe-ouille annonciateurs de la bonne journée que je vais passer. Dans la glace de la salle de bains, tout mon côté droit et le dessous de mon bras arborent fièrement les couleurs de leur nouveau parti : l'ecchymose !
Un dégradé incertain de mauve, bleu, rouge bordeaux, grenat mordore mon épiderme, cerné de quelques parties jaunâtres. Là, à poil devant ma glace, pas très réveillé, contemplant le désastre, deux idées me traversent simultanément :
- Si j'étais gogo danseur, je serais sacrément dans la mouise pour aller bosser
- Je me demande si le peintre William Turner aurait pu rendre ces couleurs avec le réalisme qu'on lui connaît.
Bon je partage avec vous les méandres de mes réflexions, même spontanées alors que c'est typiquement ce genre de choses qui font dire à mes enfants que je suis "quand même salement frapadingue".... bon ça c'est fait ! Voilà pour le soleil de 22h.
L'orage de 17h du titre fait allusion au déchaînement météorologique qui a frappé l'archipel hier. après avoir trempé dans ma piscine pendant une petite heure, le radieux soleil qui illuminait mon matin s'est caché derrière d'épais nuages. Comme c'est la deuxième fois en deux weekend, je vais finir par me demander si ce n'est pas de voir la lune qui fait cacher le soleil !
Je suis donc rentré vaquer pendant que dehors le temps ne cessait d'empirer jusqu'à ce qu'il pleuve des trombes du fait d'un gros orage. Tonnerre, éclairs, panne d'électricité... La totale quoi. J'ai dû jouer au jeu préféré des électriciens. après avoir relevé deux fois le disjoncteur principal, j'ai fini par fermer les 32 coupe circuits secondaires, remettre le principal puis rallumer un par un les secondaires jusqu'à ce que ça saute de nouveau. Résultat des courses, il y a des fils qui se touchent entre l'éclairage extérieur et la cuisine. Comme il pleut 4 fois l'an (quoique cette année....) et que la maintenance ne brille pas vraiment par les adjectifs en -ité (perspicacité, efficacité, etc.) je pense que je n'ai pas fini de voir mes plombs sauter les nuits d'orage !

De toute façons, peu importe le temps, peu importe que le climat devienne fada et le monde barjot, moi j'ai du soleil dans la tête pour tenir les jours de mauvais temps... J'en ai même assez pour partager alors n'hésitez pas ! Venez avec le vôtre on fera un b½uf !

 

Hop faites attention à vous et aux autres....

La bise

Olivier




Syndication :
Conditions de Travail & Remue-Ménage

Le 06-04-2012 • Pays : Bahreïn

Yo people !

 

Oui je sais, ça ne s'arrange pas les exergues :D  J'ai revu récemment Sister Act II et les petits jeunes avec leur vocabulaire de rapeurs doivent avoir une mauvaise influence. Bref passons...
Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler de mon boulot. Enfin d'une partie de mon boulot, la partie qui consiste à rencontrer les fournisseurs !
Comme ça fait long que je n'ai pas dit du mal de quelqu'un (à part Marine mais bon elle ça compte pas !) je m'auto-accorde la prescription pour mes propos passés et repars donc avec un casier à vacheries vide, ce qui va me permettre de balancer un max, et pas comme France Gall à Paris.

Quand je parle de mon métier à des gens en Europe, je vois bien leur oeil briller façon "Wouaaaaaaaaa" sachant que contrairement à Brad PITT et autres George CLONEY, je provoque rarement cet émoi en débitant des fadaises, s'il était besoin de préciser ! En effet, responsable de la centrale d'achat ça le fait... Ils entrevoient des négociations de haut vol au 40ème étage de tours ultramodernes dans des bureaux aux baies vitrées panoramiques donnant sur la baie de Manama toussa toussa... Oui mais non ! Bahreïn est un tout petit pays et les équipes de nos fournisseurs sont, hélas, à l'image de celui-ci. Par moment j'ai l'impression que le mec qu'on ne veut pas vraiment virer mais dont on ne veut plus entendre parler, on le mute à Bahreïn ! Résultat des courses, on a de sacrées "dream teams" en face de nous !

La plupart des entreprises ici sont détenues par des locaux, mais opérées par des indiens. Les marques de leur côté ont des agents qui sont sensés les représenter, mais la loi n'étant pas contraignante, nous n'avons pas l'obligation de passer par eux. Ajoutez à cela un marché somme toute assez petit comparé aux voisins (Émirats, Arabie Saoudite...), le fait que nous soyons un archipel, malgré le pont avec l'Arabie, ne facilite pas non plus les aspects logistiques et vous commencez à entrevoir un petit bout de notre enfer quotidien !
Bien sûr les gros fournisseurs tels que Nestlé, Procter & Gamble, Unilever et compagnie ont pour leur part des agents costauds, bien formés et plutôt professionnels.

Première difficulté, arriver à se rencontrer. Les fournisseurs débarquent ou téléphonent ici quand ça leur chante, même parfois à des heures particulièrement indues. On a beau essayer de planifier, de fixer des rendez-vous, c'est assez compliqué de se voir. Moyenne du retard à un rendez-vous : 30-35 minutes, taux de non présentation (le gars ne vient pas, ne téléphone pas) ; 40%. Tu peux en faire des formations à la gestion du temps et à l'efficacité personnelle, t'es pas prêt de trouver l'efficacité maximale ! Et comme dirait l'autre c'est "culturel", autrement dit tu as autant de chance de changer ça que de vider la mer avec une passoire !

Deuxième difficulté, devenir concret. Un grand nombre de fournisseurs viennent nous voir pour proposer leurs produits. Ils sont certes en retard, mais tout excités, présentent leur gamme, nous sommes intéressés (ou pas !) discutons des conditions, tout est OK. On attend maintenant que le fournisseur envoie son catalogue pour procéder au référencement des produits. Et là... plus rien pendant des semaines. Mais quand je dis plus rien c'est rien de rien... Pas un coup de fil, pas un mail, le gars ne répond plus au téléphone, le grand vide en somme... Là commence une longue traque qui deux fois sur trois n'aboutit à rien parce que le type a démissionné, s'est enfui avec la caisse, s'est lancé dans la vente de cure-dents fluos made in China (Rayez la mention inutile). Ça vous parait dingue ? Hé ben moi aussi... et encore ce n'est que le début !

Troisième difficulté, maintenir le "business". Une fois qu'on s'est rencontrés, qu'on a réussi à passer l'étape du concret... C'est pas fini pour autant ! Au bout de quelques mois, on se rend bien souvent compte que dans la liste des produits que nous avons référencés, on nous en livre environ 70%, les autres étant sans cesse en rupture. On accumule les rendez-vous pendant lesquels on essaye avec énergie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et ça n'avance pas... Il faut relancer sans arrêt tandis que les commerciaux pètent une pile tous les matins par qu'ils ont des trous dans leur rayons et je les comprends bien !

Quatrième difficulté : développer le business. Là c'est encore plus délirant ! Prenons au hasard le fournisseur d'une marque connue d'aliments pour animaux. Nous avons la meilleure gamme sur l'île de produits pour animaux. Il y a de la demande et nous croyons au potentiel de ces produits. Je rencontre donc un de nos fournisseurs qui est l'agent d'une marque multinationale et qui nous livre aujourd'hui à peine 20% des produits existant dans la gamme. Je lui propose donc de rajouter une dizaine de références, ce qui aura pour effet d'augmenter son volume de chiffre d'affaires en même temps que le notre... Me croirez vous si je vous dit qu'il a refusé ? Et quand je m'enquiers des raisons, sa réponse est faite de "trop compliqué", "plein de papier à faire", "c'est déjà bien ce qu'on fait"... Là j'ai juste envie de pleurer...
Du coup nous sommes parfois obligés d'importer nous-même le produit parce que l'agent n'a pas trop envie de faire son boulot...
Je ne vous parle pas des promotions qui démarrent le jour J et le fournisseur nous livre avec deux jours de retard, les batailles épiques pour se faire livrer selon le planning prévu, etc. etc....

Bref ils sont tous fous et on va tous finir par le devenir ! Le pire c'est qu'au bout de quelques années, à force de devenir chèvre on doit baisser les bras, finir par accepter... Quand je vois l'énergie que ça demande de résister...

Bon sinon le printemps se tâte encore un peu... Viendra, viendra pas ? C'est assez surprenant que l'hiver se fasse prier pour déguerpir, généralement, le printemps nous tombe dessus ici juste en tournant la page de l'éphéméride du 1er mars. La veille il faisait encore un temps frais et paf du jour au lendemain on prend 5-6 degrés et un peu d'humidité, ce qui augmente le ressenti de la chaleur. Hé ben là on est début avril, nous avons encore des averses et je me suis baigné pour la première fois la semaine dernière mais en me forçant un peu car entrer dans l'eau était vraiment moyennement agréable. Comme une fois dedans, ça va à peu près, je me suis installé avec mon bouquin et mon orange pressée, les fesses dans l'eau, ma tête au soleil. Résultat des courses après une heure, mes fesses vont bien merci, quoiqu'un peu rafraîchies, en revanche une magnifique teinte rouge écrevisse orne maintenant le haut de mon buste, épaule, bras et torse, contrastant violemment avec le teint fromage blanc d'Alsace garni de poils que revêt généralement mon épiderme :D En même temps, cela fait 45 ans que mes premières séances de bronzage, volontaires ou non sont douloureuse, je ne vois pas pourquoi ça changerait soudainement :p
Même pas mal, il me restait de la crème de l'année dernière :D
Sur l'archipel aussi la chaleur monte. Après de violentes polémiques autour du "Spring of Culture" (je vous raconterai ça très bientôt, me manque encore un peu de documentation sur le sujet ^^) qui se sont répercutées au cours de sessions du parlement, nous assistons depuis quelques jours à une recrudescence de la violence. En effet, un des activistes antigouvernementaux qui a été emprisonné avec une sentence à perpétuité a entamé une grève de la faim depuis plusieurs jours et les jeunes extrémistes ont décidé de mener des actions violentes pour le faire libérer.
Ainsi, en dehors des affrontements tristement quotidiens entre la police et les manifestants, un bus a été vidé de ses passagers puis incendié sur la voie publique en plein après-midi par une bande de jeunes masqués. Super :(
Moi-même, jeudi il y a deux semaines en rentrant de la cantine par Janabiyah Highway aux environs de minuit me suis retrouvé pris entre les tir de gaz lacrymogènes de la police et les jets de pierre des manifestants. Ça va qu'ils lancent haut pour aller loin mais bon, les autres conducteurs et moi n'étions pas fiers hein ! Me pensant tiré d'affaire, je tourne sur Budaiyah pour rejoindre mon "Home Sweet Home" et là c'est bataille rangé à Diraz. La police m'empêche de passer le temps de charger les manifestants d'en face après les avoir inondés de grenades lacrymogènes. J'ai enfin fini par arriver chez moi sain et sauf mais bon... Le toit de ma voiture a vu assez de violences urbaines pour le restant de ses jours je présume :D

 

Allez hop prenez soin de vous ! Nous on garde le sourire et on continue à répandre de la bonne humeur tant qu'on peut !!!

Ça tombe bien ce soir c'est chorale... On va respirer par le ventre et donner de la voix pour que tout le monde sache que "le lion est mort ce soir" et que nous vivons des "jours heureux" nimbés que nous sommes d'une "grâce incroyable" :p

 

Besos

 

O.

Syndication :
Hauts Les Choeurs & Elections

Le 24-03-2012 • Pays : Bahreïn

Salut tout le monde,

 

Bon pas besoin je pense de rajouter une couche au pathos ambiant qui dégouline à travers nos TV, radios, journaux.
Nous sommes tous horrifiés, choqués, troublés, en colère, inquiets, meurtris de savoir que notre société porte en son sein de telles tumeurs... Sournoises, mortelles, nourries par ce racisme au quotidien qui fait de l'autre l'ennemi, le juif, le musulman, le gros, le handicapé, celui qui s'habille bizarrement et a un regard louche... Du coup un père sort de l'école avec ses enfants se fait tuer parce qu'il est juif, un adolescent en Floride est abattu d'une balle dans le dos par un citoyen effectuant une patrouille de surveillance dans le quartier. Le gamin de 17 ans avait dans ses poches une cannette de soda et un paquet de bonbon. L'enquête préliminaire a conclu à...la légitime défense.... C'est quoi ce délire ????
Bien sûr, les musulmans de France sont à nouveau regardés comme des criminels en puissance alors que le nombre d'extrémistes en leur sein est aussi élevé que le nombre d'extrémistes chez les catholiques, vous savez, ceux qui menacent de mort les médecins pratiquant l'avortement par exemple. Comme quoi, Jésus ne nous a pas protégés de la connerie... Amen !
Cette affaire qui s'est révélée être une affaire à tiroirs, a été rondement menée par la police, la gendarmerie, le renseignement etc... Imaginez en combien de temps ils ont mis la main sur ce type dont il vaut mieux oublier le nom très vite. Mais malgré cela, en bons français, la polémique enfle : "comment se fait-il que....". Maintenant, il faudrait arrêter les criminels avant qu'ils ne le deviennent... Mettre un policier derrière chaque type qui porte une barbe et lit le Coran... Mais les mêmes qui réclament l'avènement de la république bananière seront dans la rue protestant à cor et à cri contre le délit de faciès dans les contrôles d'identités ou contre les reconduites à la frontière des sans papiers. Étrange dichotomie que celle de l'esprit français tout de même... Dans tout ce brouhaha, Marine qui ne perd pas le nord, se faisait d'abord toute petite lorsqu'on poursuivait la piste d'éventuels militants d'extrême droite brandit aujourd'hui son oriflamme préféré, celui sur lequel est écrit "Je vous avais prévenus" et crie si fort que même ceux qui ne veulent pas l'entendre n'y échappent pas que tout le monde (sauf elle et son papounet) a sous-estimé la montée de l'intégrisme religieux en France. Ça c'est fait... Pas un mot bien sûr sur ce qu'elle ferait elle pour juguler cette montée réelle ou supposée... N'oublions pas que sa dialectique consiste surtout à pointer du doigt, dramatiser, amplifier mais à ne jamais dire comment faire pour que cela change. Probablement une arme secrète à base de trop plein d'amour dont elle compte nous faire profiter quand elle sera élue :D

Bref où que l'on regarde, ce n'est pas la fête en ce moment. Quand on essaye de commenter l'actualité au café du matin, on sent vite la déprime qui pointe et se rabattre sur la météo n'aide pas vraiment ! Nous avons passé la semaine dans les tempêtes de sable, le froid de canard (14° au mois de mars... je rêve !), et hier nous avons même eu de la pluie. Résultat des courses, après avoir chassé la poussière qui s'infiltre partout, lavé le mobilier de jardin et les dalles, hop la pluie est venue plaquer au sol toutes les cochonneries en suspension dans l'air et on est donc bon pour recommencer... A part ça pas grand chose de neuf sur mon île... Dimanche dernier j'ai rejoint l'Association Francophone de Bahreïn, en dépit de ma réserve pour le milieu associatif expatrié, car ils ont une chorale. L'annonce parlait de pop française et de Gospells et comme j'ai fait partie d'une chorale de Gospells dans ma folle jeunesse, que pour une fois, ce n'est pas à pétaouchnoque avec des horaires impossibles, j'ai décidé d'y aller. J'ai toujours bien aimé le côté libératoire, un peu exutoire même du chant... Première séance pour moi donc dimanche dernier. Les répétitions ont lieu dans un hôtel. Nous sommes une quinzaine, avec seulement deux hommes. Pas de pop ni de Gospells, on travaille "Amazing Grace" et "Le lion est mort ce soir". Ça parait simple comme ça mais en fait pas du tout ! Ce sont des chansons que nous avons tous chantées, ou du moins fredonnées des milliers de fois. Or là, nous chantons en canon, autrement dit chaque partie du ch½ur chante un mélodie différente, dont la combinaison est sensée apporter une harmonie particulière. Bon ben c'est pas gagné hein... En bon "petit nouveau", j'ai fait un paquet de fausses notes, couacs et autres. Ne maîtrisant pas encore les mélodies pour les ténors basses j'ai un peu ramé, d'autant qu'à deux hommes, pas facile de s'entendre au milieu de toutes ces femmes qui donnent de la voix ! Même suivre mon camarade m'était difficile !
L'animatrice m'a du coup gentiment enregistré sur mon iPhone la mélodie que je suis sensé suivre pour chacune des chansons et je la passe plusieurs fois par jour pour bien me la mettre en tête malgré mes résistances qui me poussent à chanter la mélodie habituelle. J'espère bien que demain soir je ne ferai plus le vilain petit canard ! Cela étant, nous devrions être plus nombreux, apparemment la semaine dernière, un concert avait lieu le soir de la répétition qui nous a privé d'une partie des membres. Je vous raconterai ça, promis :D

A part ça, la présidentielle se prépare dans plusieurs pays, dont le nôtre. Que l'on vote par idéologie pour un camp identifié, par dévotion pour un candidat que l'on juge être l'homme de la situation ou par dépit pour le "moins pire" du paquet, ce qui semble être le cas d'un bon nombre de nos compatriotes, le moins que l'on puisse dire c'est que nous intéressons les sondeurs, analystes, sociologues de tout poil. Ils nous expliquent comment nous fonctionnons, quel est notre chemin de pensée, ce que l'on pense aujourd'hui et ce que l'on pensera demain.... Pfiou c'est pointu ça comme métier ^^. Du coup c'est assez drôle d'écouter tous ces experts de la prospective s'invectiver sur les plateaux TV à grands renforts de statistiques historiques visant à dégager des modèles d'évolution d'opinion comme on le fait des anticyclones...
Pas si sûr qu'en matière d'opinion, les mêmes causes produisent les mêmes effets hein :p Nous apprenons de nos erreurs et les électeurs qui ont adopté un jour telle attitude ne vont pas forcément la reproduire, même dans des circonstances similaires parce qu'entre temps, ils ont changé, vieilli, appris, mûri, etc... En matière de météo on peut s'accorder à constater que les mêmes causes produisent les mêmes effets mais là... Je suis plus que dubitatif... Bien malin en tout cas qui peut dire avec certitude ce qui va se passer ! Même si la campagne n'est en rien "passionnante" en ceci qu'elle se résume comme souvent à un duel sur le mode "C'est moi qui ait la plus grosse" (base électorale hein... à quoi pensiez-vous ? :p), les jeux sont finalement assez ouverts et la volatilité des électeurs alliée au nombre d'indécis peut encore amener bien des surprises.
Bon le premier tour approche, on devrait être assez vite fixés... Surtout que maintenant, pour cinq minutes de Bayrou (au hasard), il va falloir se fader cinq minutes de Sarkozy, Hollande, Joly, Mélenchon, Cheminade, Poutou, Le Pen, Arthaud, ET Dupont-Aignan.
Ça va sacrément nous faciliter le transit intestinal tout ça non ? Parce que soyons honnêtes, qui a envie d'écouter Poutou ou Cheminade pendant une heure ? J'ai honnêtement essayé d'appréhender la diversité de nos candidats dans un exercice d'honnêteté intellectuelle un peu idiote dont j'ai le secret... Ben j'ai quand même pas eu trop de facilité à comprendre où ils voulaient en venir hein...

Je ne vais pas parler des grands partis, tout le monde connaît leur idéologie politique, leurs projets économiques et sociaux. Chez les petits, c'est moins faciles d'y voir clair :

Jacques Cheminade tout d'abord avait soutenu Ségolène ROYAL en 2007 faute d'un nombre de parrainages suffisants pour se présenter lui-même. Vous comprendrez que je ne vais pas prendre ça pour un signe d'intelligence hein... Moi aussi j'ai chanté Chantal GOYA quand j'étais petit, c'est pas pour ça que je la verrai présidente de la république ! A chacun son job.... Ceci étant, je n'aime pas jeter le bébé avec l'eau du bain donc je suis quand même allé voir son programme. C'est un mélange étrange. Plutôt conservateur côté social sur le plan politique son mouvement se veut une alternative à l'ultra-libéralisme et au marxisme et rejette (encore un !) le monde de la finance dont il n'hésite pas dans son programme à organiser la faillite. Les maçons du coeur version économique en somme... On casse tout et on refait la maison en une semaine; mais en mieux... C'est cela oui....

Nathalie Arthaud, réincarnation en plus jeune et en moins patiente d'Arlette Laguillier. Cette grande Arlette qui nous a harangué depuis l'enfance avec des mots qui n'appartenaient qu'à elle. "Travailleurs, travailleuses", le capital qui "spolie les travailleurs" etc...
Là on est dans le trotskysme pur cru, dans une logique de renversement, de bouleversement des systèmes en place pour y substituer le communisme dont tout le monde sait que partout où il a été mis en ½uvre, tout le monde vécut heureux et eut beaucoup d'enfant. Pour tout vous dire, j'avais un petit faible pour Arlette, pour son opiniâtreté, sa détermination, ses efforts pour s'améliorer, elle était plutôt bonne en interview et dans les débats et même si je n'ai jamais été tenté par ses idées, c'est une personne pour laquelle j'ai toujours eu du respect.
La nouvelle est nettement moins sympathique ! Cassante dans plus d'un débat, souvent incontrôlable en interview martelant ses arguments à l'envi sans entendre ni répondre à la contradiction... Je sens bien le vent de liberté qui va me souffler dessus si elle était élue ^^

Philippe Poutou : toujours l'extrême gauche. Poutou est à Olivier Besancenot ce que Nathalie Arthaud est à Arlette Laguillier : un héritier parfois, un remplaçant en tout cas, un fils spirituel un jour peut-être. Lui c'est le candidat qui s'excuse presque d'être là. En gros ils ont tiré à la courte paille et il a perdu ! Issu de l'ancienne Ligue Communiste Révolutionnaire, son parti le "mouvement anticapitaliste" milite pour un monde plus humain, anti productiviste, réglé par une sorte "d'autogestion démocratique". Seul problème, leur candidat a le charisme d'une fourchette à escargot, il est invisible, insipide, incolore et inodore. Déjà le choisir pour succéder à un Besancenot, candidat récurrent en forme de facteur à la tête de gendre idéal les cheveux et le Kway de la poste dans le vent, c'est presque une erreur de casting qui n'invite pas à faire confiance au dit mouvement même si le changement de nom était en revanche bien trouvé parce communiste ça fait ringard et révolutionnaire, ça fait peur !

Eva Joly : quand on pense que l'écologie a été le must de la campagne précédente et à quel point aujourd'hui tout le monde s'en fout, c'est assez affligeant ! A y regarder de plus près, les écolos ont un vrai programme, assez construit, avec bien entendu quelques poncifs mais bon ce sont des écolos hein ^^ Après leur pauvre candidate rame quand même et je pense que tout le monde se demande un peu ce qu'elle vient fiche là !
De juge aux affaires financières à candidate écolo à la présidentielle, drôle de reconversion. Du coup son atterrissage n'a pas l'air de convaincre et personnellement, même si je ne partage pas forcément une grande partie de leurs idées, je trouve que Cécile Duflot aurait quand même eu plus de consistance. Mais bon, mon petit doigt me dit qu'elle se chauffe pour 2017 :p

 Nicolas Dupont-Aignant : son mouvement qui s'appelle "Debout la France" (ça ne s'invente pas !) est plutôt à droite pour le coup, même s'il revendique de fortes valeurs sociales, sans pour autant rejeter le capitalisme. Son programme est nettement souverainiste, voire par moment un peu nationaliste il milite fortement contre l'Europe fédérale et pour un état indépendant, souverain dans lequel les décideurs sont élus au suffrage universel direct et dans lequel les grandes questions de société sont tranchées par référendum. Il se veut Gaulliste républicain et se prétend (un de plus !) au dessus des clivages gauche-droite.... Tu m'en diras tant.

Bon une fois que je me suis farci toutes ces belles idées, j'ai avalé une boîte de paracétamol, il fallait au moins ça !
Ce qui me frappe c'est à quel point la plupart des candidats essayent d'exister par la différence. Les gens "ont envie que ça change" donc pour surfer sur cette vague, chacun essaye de faire croire qu'il est "différent". Rien que quand on relève le nombre de mouvement qui se prétendent "au-dessus des clivages gauche-droite", va falloir embaucher des aiguilleurs du ciel et ça va faire de l'ombre tout ce monde là-haut !
Bon OK ils ne veulent pas ressembler à ce qui existe... C'est plutôt bien jusque là... Sauf que quand on essaye de comprendre ce qu'ils vont faire de vraiment différent... faut pas avoir peur du vide hein... Ce n'est finalement pas si facile de faire du neuf et d'inventer en politique... enfin des trucs plausibles en tout cas parce que les électeurs, ils aiment bien rêver.... Mais une fois venu le jour du scrutin, il savent que celui qui sera aux manettes va conduire le bus pendant cinq ans et personne n'a envie de passer cinq ans dans un bus avec un conducteur qui n'a pas le permis !
Bref qui vivra verra... Me reste plus que les "gros candidats" à potasser avant de fixer définitivement mon bulletin. Sarko, Hollande, Le Pen, Bayrou et Mélenchon... Bon certains n'ont aucune chance d'avoir mon vote mais par acquis de conscience je vais aller voir ce qu'ils proposent quand même... Ce serait ballot que je meure idiot ! Au moins cette fois-ci j'ai échappé à "Chasse pêche nature et traditions"  c'est déjà ça !

 

Allez un peu plus d'un mois et on vote !

La bise

 

O.

Syndication :
Journée de la Femme & Salau-crates

Le 08-03-2012 • Pays : Bahreïn

Salut les filles...

 

Non je n'ai pas subitement décidé de me restreindre à une audience unisexe ou à me comporter comme un cuistre avec le mien (de sexe !) mais aujourd'hui, comme on me l'a déjà rappelé QUE neuf fois alors qu'il n'est que 10h du matin : c'est la journée de la femme....
Alors il y a un jour pour les femmes, les filles, les dames, les pouffes, les quiches, les meufs, les belettes, les louloutes, les poulettes, les blondes, les nanas, les moitiés, les dindes, les belles plantes, les fleurs, les lianes, les ginettes, les belles...
Vous m'en direz tant... Ça leur fait une belle jambe ou c'est moi ? Certes, je ne suis jamais le dernier à teinter mon humour d'un brin de misogynie assumée, et je dégaine des blagues idiotes sur la prétendue guerre des sexes plus souvent qu'à mon tour ! A tel point que quelques unes de mes amies féministes pur cru (celles avec des poils sous les aisselles) m'accusent régulièrement de banaliser le sexisme et de renforcer dans l'esprit des femmes la pauvre image qu'elle ont d'elles-même. Ouch !
Pour ma défense, j'ai été pendant près de 15 ans chef de secteur caisses en hypermarchés. Autrement dit, patron d'équipes de 200 femmes en moyenne. Ma mère et ma s½ur sont toutes deux des représentantes fortes du sexe dit faible côté caractère en béton, arrêtes comprises, la plupart de mes amies proches sont des femmes et devinez quoi ? Aucune d'elle ne pourrait être prise pour l'enfant naturel de Bécassine et de Oui-Oui ! Forcément là-dedans pour exister faut bien quelques armes hein ! Donc je reconnais humblement en ce jour où le sein de la femme est saint ma faute, ma très grande faute de tourner régulièrement en dérision les travers de ces dames.
Faute avouée étant à moitié pardonnée, j'en perds mon gyne et je reste juste myso. Ce qui n'explique toujours pas pourquoi on a besoin d'une journée de la femme ! Comme disait l'autre, après 364 journée de l'homme, ça fait du bien un peu d'air. Bon elle m'a fait sourire celle-là, ce qui ne veut pas dire que j'adhère ! D'ailleurs comme disait mon prof de philo relayant Paul VALERY : "il n'y a que les huitres et les sots qui adhèrent" (Monsieur P. si vous me lisez.... ^^).
Alors savez-vous qu'il y a 252 journées nationales ou internationales ? Certaines sont de grandes causes comme la journée sans tabac ou sans voiture, celles de la lutte contre le SIDA, le cancer ou les myopathies, l'homme d'ailleurs en a une rien que pour lui puisque le 15 septembre c'est la journée de la prostate (Ouééééééééé \o/ ) qui comme la pomme d'Adam et autres coucougnettes ne concernent que nous !
Il y a d'autres journées un peu plus étonnantes comme le 6 mai qui est la journée internationale du Rire... Moi je ne savais pas que les autres jours on n'avait pas le droit :(
Il existe même un site "Journée Mondiale" pour s'y retrouver dans ce fatras histoire de ne pas mourir idiot, c'est instructif vous pouvez le consulter ICI. Après vous risquez fort de penser comme moi qu'il y a vraiment des gens qui n'ont rien d'autre à f... parce que la journée mondiale de l'Afrique côtoie la journée mondiale de la Corse, ce qui me laisse pantois... La journée mondiale du tricot fait écho à celle de la procrastination, vous savez cette habitude de remettre au lendemain ce qu'on pourrait faire le jour-même. En résumé il y a un peu à boire et à manger dans cette sélection.

Alors la femme dans tout ça me direz-vous ? Sort-elle grandie le 9 mars par rapport à la veille ? Honnêtement ? Si l'une d'entre vous mesdames a déjà reçu une augmentation de salaire le 8 mars, qu'elle me jette la première pierre ! Mais cette journée n'est-elle finalement pas l'alibi des vrais phallocrates, les silencieux, les sournois qui continuent à faire des différences de salaire entre hommes et femmes, qui sont sincèrement convaincus que le pouvoir est un truc de mecs ou de mal-b...., qui ne supportent pas d'être encadrés par une femme et qui jouissent de faire subir à leur collaboratrices les brimades qu'en rêve ils feraient bien subir à leur femme/copine/mère...
Ceci dit, même si quelques spécimens de ces dinosaures existent encore (de même d'ailleurs que leur pendant féminin hein, mais bon, j'dis ça, j'dis rien ^^), j'ai quand même la faiblesse de croire que les choses ont changé depuis mon grand-père. J'ai aussi la lucidité de penser qu'il y a encore un sacré bout de chemin à faire !!! Quand je vois les résultats de la parité homme-femme à la tête des grandes entreprises, dans les listes électorales, dans toutes les hautes fonctions quelles qu'elles soient... ça laisse songeur et je doute fort que quiconque a la naïveté de penser qu'une journée de la femme va changer ça !

Le plus drôle, c'est que du coup les ultra-féministes l'esprit de conquête aussi développé que leurs oursins sous les bras (alors qu'aujourd'hui, quantité de mâles eux, se rasent ou s'épilent sous les bras pour des questions d'hygiène ! Si le paradoxe n'est pas risible alors...) montent sur les barricades face à des hommes qui ont renoncé depuis bien longtemps à la guerre des sexes et qui, hors de l'alcôve du moins, acceptent tous les compromis relatifs à la vie quotidienne, à l'éducation des enfants, à la répartition de l'apport des ressources dans le ménage. Aujourd'hui, un mec qui affirme être mal à l'aise à garder des enfants un après-midi, à préparer des lasagnes, à laver par terre ou à gagner moins que sa femme est forcément un dangereux réactionnaire, voire un "salau-crate" qui veut étouffer sa partenaire dans le carcan ancestral des rôles prédéterminés.
Hé ben... on est mal barrés hein :D Et si on se disait juste qu'on est... différents ? Que c'est normal de pas toujours vouloir les même choses au même moment ? Que vouloir changer l'autre pour en faire une sorte de lui ou d'elle idéal(e) c'est le plus gros mensonge sur lequel asseoir une relation. Si on partait du principe qu'il y a toujours moyen de trouver des compromis à condition de mater un peu l'égoïsme qui nous taraude par moment ? Suis pas sûr qu'on aurait encore besoin d'une "journée de la femme"... Parce que soyons clair, c'est pas ça qui transformera les salauds en princes charmants alors quel besoin de prêcher des convaincus ? La femme est merveilleuse, même si elle ne le sait pas toujours. Elle porte nos enfants, ce qui reste pour nous autres pauvres mâles, un grand mystère à la fois fascinant, vaguement angoissant, mais si grand que ça nous dépassera toujours, quoiqu'on fasse.... Peut-être est-ce ça qui en rend certains si revanchards après tout !

 

Tiens quelques citations que j'aime bien :

 "Les jambes servent aux hommes à marcher, aux femmes à faire leur chemin" Paul VALERY
"Les hommes chassent, les femmes pèchent" Victor HUGO
"Trois marmites, grande fête; trois femmes, grande tempête" Proverbe corse
"Je conviendrais bien volontiers que les femmes nous sont supérieures si cela pouvait les dissuader de se prétendre nos égales" Sacha GUITRY
"Les femmes seront les égales des hommes le jour où elles accepteront d'être chauves et de trouver ça distingué" COLUCHE
"La force des femmes n'est pas dans ce qu'elles disent, mais dans le nombre de fois qu'elles le disent" Marcel ACHARD

Puis histoire d'équilibrer :

"Si l'amour embellit les femmes, les femmes, elles, embellissent l'amour" Anne BERNARD
"Les hommes font les maisons, les femmes font les foyers" Proverbe anglais
"Ceux qui disent toujours du bien des femmes ne les connaissent pas assez; ceux qui en disent tout le temps du mal ne les connaissent pas du tout" PIGAULT-LEBRUN
"Quoi qu'elle fasse, la femme doit le faire deux fois mieux que l'homme pour qu'on en pense autant de bien. Heureusement ce n'est pas difficile" Charlotte WHITTON
"La femme infidèle a des remords; la femme fidèle a des regrets" Proverbe japonais

 

Hop méditez bien... Demain c'est le journée mondiale de la plomberie... Vérifiez donc avec votre partenaire que la votre est en bon état  :p

Syndication :
Père-fils En Goguette & Printemps Quand Tu Nous Tiens

Le 05-03-2012 • Pays : Bahreïn

Hey there !

 

Bon cette fois je fais dans l'anglicisme. C'est pour montrer que je suis polyglotte !  :D
Les vacances sont finies et bien finies... Ces dix jours ont passé à la vitesse de l'éclair.
Entre les invitations données et reçues, l'impérieux besoin de se reposer, la tenace envie de ne pas passer la semaine dans le canapé, on aurait presque eu de la peine à retrouver notre souffle !
Bon ceci dit c'était bien sympa de déjeuner / dîner avec les amis, copains et autres. Nous avons été petit-déjeuner au Sofitel de Zallaq puisque le petit voulait comparer avec son Sofitel à lui. L'hôtel est très beau et bien situé au bord de la mer, quoiqu'un peu loin de tout le reste (Manama est à environ 40 minutes de voiture, ce qui pour Bahreïn est vraiment beaucoup !). Le petit déjeuner, même à 22¤ par personne valait le détour et il y avait de quoi faire un vrai repas et ne plus avoir faim jusqu'au soir. Bon bien sûr nous à 4h on avait la dalle mais bon... On est des Kraft ! Ensuite je lui avais promis une surprise et je l'ai emmené "faire" du karting (alors là je ne sais pas quel verbe utiliser... Il a juste conduit le kart hein il ne l'a bien entendu pas construit donc...). Deux séances de 15 minutes entrecoupées d'une pause. Une piste d'enfer, rien à voir avec les miniatures françaises. Combinaison, casque, séance de briefing avant le départ... Ta photo qui s'affiche sur le tableau des classements. Il n'y a pas à dire tout est fait pour faire sérieux. Il s'est en tout cas vraiment amusé et a même décroché le meilleur temps du mois et a été félicité par l'équipe. Je n'ai pas osé lui dire que nous étions le 1er mars donc comme nous sommes venus le matin... forcément... mais bon... un peu de rêve ne fait de mal à personne :D Quelques visites, quelques restaurants, un peu de shopping, beaucoup de lecture, deux ou trois films, et hop vacances finies.
J'ai mis le loulou dans l'avion à 2 heures du matin et suis allé travaillé à 8. Le premier jour est toujours aussi difficile, toutes les tuiles qui attendaient ton retour pour tomber arrivent fidèles au poste en plein dans ta tête dès lors que tu as franchi la grille, ton bureau est assailli de documents à lire, signer, traiter, sans parler de la boîte vocale ou de la boîte mail qui elles ressemblent au nord est du Japon après le tsunami. Bref, que du bonheur comme on dit :D
Inutile de dire qu'on est vite dans le bain, d'autant que j'accueille un nouveau collaborateur libanais qui nous rejoint. Le soir je me suis endormi comme un bouse sur le canapé après mon yaourt et devant les infos du soir, autrement dit vers 22h chez moi.

Côté vie de mon île c'est calme ^^ ça n'évolue pas beaucoup... Toujours les clashes dans les villages le soir, toujours les gaz lacrymogènes, mais rien de neuf sous le soleil...
C'est presque déconcertant ! On se demande ce qui va se passer alors qu'il ne va peut-être rien se passer du tout ! Mais bon, avec l'anniversaire de l'évacuation du rond-point, le grand prix de formule un qui se profile... Mon petit doigt me dit que certains ne vont pas louper une telle occasion de faire parler d'eux ! Bref comme disent nos "amis" anglais : "Wait & see", on va leur piquer celui-ci, d'autant qu'ils ne se l'appliquent pas vraiment à eux-même :D
Sinon nous avons le printemps de la culture qui a démarré. Il s'agit d'une série de manifestations "culturelles" avec de la danse, du théâtre, des concerts etc.... L'un des premiers concerts était celui de Julio IGLESIAS, si si... L'espagnol susurrant a donné un concert en plein air au fort d'Arad. Le lendemain dans les journaux, déchaînement de protestations :
- des élus qui se plaignent du budget alloué à ces évènements qui ne profitent en rien aux classes moyennes locales. En effet la ménagère de moins de 50 ans ici est plus branchée Um Kalthoum que Julio hein...
- des voisins qui se plaignent que le concert en plein air, c'est un peu bruyant. Z'ont pas l'habitude ici ^^
- beaucoup de témoignages de gens choqués par le comportement déplacé des artistes : choristes très très légèrement vêtues, Julio qui picole sur scène et embrasse goulument une de ses chanteuses sur scène.
- pour couronner le tout, la police a été demander au muezzin de débrancher ses hauts-parleur pour l'appel à la prière parce que ça perturbait le concert....
Je n'ai qu'un mot à dire : HEM....
J'essaye juste de m'imaginer un méchoui géant organisé par l'amicale des maghrébins de Paris, avec hommes d'un côté, femmes en abaya et hijab de l'autre, lançant des youyous au son d'une musique orientale, le tout sur le parvis de Notre-Dame avec en prime un policier algérien demandant que l'on cesse de sonner les cloches car ça perturbe l'évènement.... Mouhahahahaha....
Là c'est clair, Jean-Marie fait direct un AVC, Marine prend un abonnement pour une tribune d'indignation sur toutes les télés de la planète et l'association des grenouilles de bénitiers de l'île de France s'immole par le feu devant la grande mosquée ! C'est surprenant de voir comme le sens des convenances se perd... Je suis pourtant, mes amis peuvent en témoigner, souvent un chantre de l'irrévérence et la "politesse" vernissée à laquelle on veut sans cesse nous contraindre ne trouve que très peu grâce à mes yeux. En revanche, je suis extrêmement sensible au respect d'autrui et à son manque quand il existe et là, le moins qu'on puisse dire c'est qu'on manque totalement du respect le plus élémentaire envers les gens de ce pays quand on laisse les choses se dérouler de la sorte. Espérons qu'Andréa BOCCELLI soit plus "réservé" que le vieux beau du pays des tapas sinon on n'a pas fini d'en entendre parler du printemps de la culture !

 

Un petit message privé (une fois n'est pas coutume !) : Un gros bisou à Françoise et mes remerciements pour contribuer à l'enrichissement de ma maigre culture... Grâce à toi, la terre en friche que je suis va cultiver un petit coin de son jardin :D

 

Allez hop à bientôt tous

Syndication :
Baba Cool Idéalistes & Vacances !

Le 25-02-2012 • Pays : Bahreïn

Youhou !

 

Bon pour le coup mon salut du jour fait un tantinet Priscilla folle du désert, si ce n'est que le fourreau en lamé me sied à peu près autant qu'une parure de plumes irait à un maquereau. Mais bon...
Après une semaine un peu agitée, marquée par les barrages routiers et les tentatives de manifestations de l'opposition, nous avons eu quelques jours de répit. Bien sûr des clashs dans les village, mais c'est hélas devenu monnaie courante depuis maintenant près d'un an. Le gouvernement se plaint de n'avoir qu'une opposition morcelée et divisée à qui parler ce qui ne permet pas l'efficacité d'une négociation. Mouais.... En face on veut avant toute négociation être "traité en égal" sinon on ne participera à rien. Mouais.... Bon vu comme ça, sur fond de gamins surexcités qui font les 400 coups allant du caillassage de policiers aux cocktails Molotov, vous vous doutez que la situation ne va pas s'arranger toute seule comme une poitrine opulente se calerait du simple fait de la gravitation universelle dans les balconnets de son pigeonnant soutien.
Pour couronner le tout, un groupe d'activistes britanniques et quelques autres, américains ceux-là, ont débarqué en douce sous prétexte de faire du tourisme pour ensuite se joindre aux manifestants et faire parler d'eux sur les réseaux sociaux. Une photo a ainsi circulé montrant les "touristes" de la perfide Albion en combinaison de protection et portant un masque à gaz. Ils tenaient tous ensemble une reproduction du monument de l'ex rond-point de la perle et formaient de leur main libre le V de la victoire.
Bon c'est sûr que c'est moins dangereux ici qu'en Syrie... Et puis quelle belle aventure pour une presque mamie vielle "bab" sur le retour rongée par l'embourgeoisement que de se faire un coup de pub, un petit égo trip avant la retraite ? Car en somme qu'ont-ils fait concrètement ? Fait parler d'eux, c'est tout. Et quand je dis d'eux, je ne parle pas de la cause qu'ils venaient soi-disant défendre, mais d'eux. ils sont venus, ont posé pour des photos "subversives", participé à une manifestation puis ont été arrêtés et expulsés, fin de la pièce de théâtre... De fait, grâce à leur pétard mouillé il faut maintenant poireauter des heures à l'immigration pour obtenir son visa, chaque passeport est contrôlé, les invitants sont appelés pour vérifier la destination et les motifs de visite des occidentaux de passage. De plus l'absence totale de légitimité, donc de crédibilité de ce genre de coup d'éclat entraîne comme dommage collatéral la perte de confiance vis-à-vis de gens qui ½uvrent réellement sur le terrain pour tenter de faire avancer le schmilblick. Ceux qui essayent de pousser le dialogue se retrouve décrédibilisés, ceux qui essayent d'informer avec le plus d'objectivité se retrouve sous tension et en mauvaise posture... Tout ça pour ça...
Le carrefour Al Farouq comme s'appelle maintenant l'ancien rond-point de la perle est toujours bouclé de chez bouclé. Un premier périmètre s'étend tout autour de la place dans un rayon de 150 mètres et est resté infranchissable depuis un an. Un second périmètre, d'environ 500m consiste en une série de check-points plus ou moins lâches selon les jours. Toute la semaine, la moindre tentative de manifestation atteignant n'importe quel point du dispositif a semblé déclencher le blocage immédiat de l'ensemble, créant par ricochet des bouchons incommensurables certains jours.  Après la semaine de "l'anniversaire", tout semble s'être un peu calmé... J'avoue être assez surpris... Les magasins reprennent un peu vie, il y a un peu plus de monde dans les rues et aucune catastrophe n'est à déplorer depuis plusieurs jours, ce qui je l'avoue, n'est pas du luxe !

Je dis çà avec d'autant plus de conviction que je suis en vacances !!! Mon fils m'a rejoint à Bahreïn et nous profitons l'un de l'autre pour une petite semaine. A force de procrastination acharnée dans ma vie privée depuis des semaines, on se retrouve avec des invités tous les soirs ou presque ! A chaque fois qu'on se disait "quand est-ce qu'on se voit ?" je répondais "Jérémy sera là fin février, ça lui fera plaisir de vous voir et je serai en vacances...." hé oui mais bon... à un moment il eut fallu que je comptasse (bon là honnêtement sur la concordance des temps je ne jure de rien :D) le nombre de personne à qui j'ai fait cette promesse !!!

Donc hier soir c'était Al abraj avec Clément et Khalid, ce midi, poulet rôti salade avec Olivier, ce soir gigot d'agneau gratin dauphinois avec mon équipe et c'est comme ça toute la semaine ou presque ! En même temps la journée, à part les courses et quelques visites programmées, le programme est plutôt "souple" hein... Donc bon profitons-en !

Désolé d'avoir mis un peu de temps à publier du coup mais bon... je crois que cette excuse là n'est pas trop mauvaise :D

 

La bise à tous et à dans quelques jours....

Syndication :
Anniversaire Enfumé & Nouvelles Fraîches

Le 15-02-2012 • Pays : Bahreïn

Coucou tout le monde,

 

Bon c'est reparti pour l'atmosphère "War Zone" dans notre archipel. Bon notez que c'est pas comme si on ne s'y attendait pas hein ^^
Pour ceux qui ne lisaient pas ce blog l'an passé ou qui ignorent ce qui se passe ici, il y a un an, le jour de la Saint Valentin pur être précis, un grand mouvement de contestation a abouti à l'occupation du rond-point de la perle. Je vous invite à relire les articles de cette période pour vous mettre à jour. Bref, on pensait bien que l'anniversaire du 14 février serait dûment fêté et on n'y a pas coupé !
Depuis 3 jours, les manifestations se succèdent et généralement finissent mal avec leur lot d'excités des fins de cortèges qui prennent les insultes pour des slogans et les cocktails Molotov pour des banderoles. Par ailleurs, divers mouvements ont prévu de réinvestir le rond-point de la perle, qui depuis est devenu le carrefour Al Farruq puisque il a été rasé et entièrement refait, mais jamais rouvert à la circulation. Bien entendu la police est massée en force autour du carrefour avec blindés et barbelés et pour compléter le dispositif, les villages chiites sont encerclés et dès qu'ils bougent une oreille, ils sont bouclés. En même temps, s'il ne sortent pas du village, ils ne se rassemblent pas, et ils ne manifestent pas :p

Pour nous pauvres expats, c'est chaque jour la roulette pour aller travailler. Hier après-midi, les accès au magasin étaient tous fermés. Mes tentatives de parlementer avec un policier se sont soldées par un échec patenté, le susdit représentant de la force publique se mettant à beugler en pakistanais parce que j'insistais pour passer, montrant mon badge, ma carte de visite, un sac en plastique Géant... Rien n'y a fait :'(
Mon chef est passé sous mon nez, quelques minutes avant moi parce qu'il y avait un officier qui est malheureusement parti avant que j'arrive... Moi j'ai eu droit au policier plus que moyen qui manifestement déboulait de sa campagne et ne parlait ni l'arabe ni l'anglais. C'est pratique non ? ^^
Bon du coup j'ai traversé l'autoroute pour faire un peu le tour de nos concurrents du côté de Seef Mall puis j'ai refait une tentative après 17h00? Toujours impossible d'accéder au magasin. Direction la maison... 1h30 pour faire un trajet de 14 KM, des gros panaches de fumée noirs comme de l'encre à divers endroits de l'horizon, la police anti-émeute à peu près partout, les hélicos qui vrombissent au-dessus de nos têtes.... Comme au bon vieux temps en somme :p
Pour le moment, on ne compte que des blessés légers dans les deux camps... Pour le moment :(
Six activistes américains des droits de l'homme qui venaient soutenir la contestation ont été arrêtés dans une manif. et remis dans l'avion, priés d'aller soutenir quelqu'un d'autre, et surtout ailleurs ! Plusieurs femmes ont aussi été arrêtées compte-tenu de leur participation, parfois virulente, aux manifestations... Comme quoi le sexisme ne s'exprime pas forcément partout :p

Comme l'année dernière, je vais tâcher de vous tenir au courant de ce qui se passe. Ne vous inquiétez pas, nous sommes prudents, évitons de sortir quand ce n'est pas nécessaire et nous tenons à bonne distance de toute manif, bagarre & co.

 

Voici quelques liens en français ou en anglais concernant les évènements en cours, histoire que ceux qui aiment lire puisse se documenter.

En anglais :

 - L'agence Reuters

 

En français :

- Le point

- Le Figaro

- Euronews

- Orange

- Webarabic

- Presseurop

- Le Temps

 

Voilà ! Informez-vous, variez les sources... Ici nous n'avons que quelques journaux en anglais qui ont une vision disons... partiale des choses ;D
Ceci dit l'an passé les médias étrangers, particulièrement britanniques, enfiévrés par les printemps arabes avaient très largement exagéré leur rapport sur la situation ce qui est tout aussi inacceptable. Va savoir qui croire après tout ça hein !

Bon prenez soin de vous pendant qu'on fait de même et on vous tient au jus de ce qui se passe.

 

Bises

Syndication :
Kaboom Kitchen & Week-end 'Vie sociale'

Le 10-02-2012 • Pays : Bahreïn

Hellow efribodi !

 

Il y a exactement une semaine, vous avez failli perdre votre blogueur chéri, préféré, favori,  bon enfin moi quoi !
Non je ne suis pas tombé dans une embuscade d'anciennes caissières hystériques et revanchardes (bisous les filles), non mes ex n'ont pas non plus fondé un club visant à me nuire, non malgré ma carrure je suis toujours trop petit pour qu'Al Qaida s'intéresse à moi, et pourtant, il s'en est fallu de peu pour que j'entre avec fracas dans les statistiques des accidents domestiques.
Le jeune frère de Caroline étant en stage chez nous dans le cadre de son BTS, j'ai invité toute la famille à dîner vendredi soir puisque samedi était férié. Au menu magrets de canard au thym et au miel, gratin dauphinois, fondue de poireaux, les invités apportant le dessert. La matinée est donc consacrée au pelage de patates, émincé des poireaux et tout ce qui s'en suit. En fin d'après midi, je mets le gratin dans le four, puis j'allume ce dernier (les patates sont plus moelleuses si elles cuisent longtemps et doucement !). Je commence ma sauce qui doit réduire longtemps pour être goûteuse et dans mon wok, je mouille mon roux avec du vinaigre balsamique, du miel, et j'ajoute du céleri, des carottes, des oignons, de la sauge, du thym frais puis je rajoute environ un litre et demi d'eau pour ensuite laisser réduire. A travers la vitre du four, le gratin commence à dorer et tout ça sent plutôt bon.
Je file mettre la table et m'habiller, il est invités-1h15.
Un vingtaine de minutes plus tard, je viens voir où en est la sauce je touille avec la cuiller en bois et décide de lancer les magrets. Je tourne le bouton du gaz et tout en me penchant pour attraper la poêle, j'appuie sur le piezzo (l'allume gaz automatique de la cuisinière) et la boum ! C'est Apocalypse Now dans la cuisine ! La porte du four s'ouvre à la volée en expulsant le gratin, le wok s'envole à près de deux mètres aspergeant la moitié de la cuisine et de ma personne de liquide brûlant. Tous les bruleurs volent, projetant les rondelles en fonte qui les couvrent dans tous les sens, l'une venant me heurter au front. Inutile de vous dire que je suis sonné, étourdi, les oreilles bourdonnantes et ayant du mal à comprendre ce qui s'est passé.
Premier réflexe, couper le gaz. Deuxième réflexe, passer toutes les zones sur lesquelles de la sauce bouillante a atterri sous l'eau froide pour arrêter la brûlure. Mon avant-bras a bien morflé et après l'eau, je l'enduis copieusement de vaseline pour éviter les cloques. Enfin retour sur la scène. Ma cuisine est dans un état pitoyable, mes invités arrivent dans moins d'une heure, je suis un peu en vrac avec mon bras et ma bosse qui me font souffrir. Je me rassemble et j'appelle Al Abraj pour faire livrer un mix grill géant et je décide de laisser la cuisine en l'état. Il faut que je me rechange pour les accueillir.
J'ai beau essayer de comprendre ce qui s'est passé, je ne vois pas. Je présume que le four s'est éteint et que la sécurité n'a pas joué son rôle, le gaz continuant à s'accumuler dans le four. Mon appui sur le piezzo a amené l'étincelle et boum.
Rétrospectivement, je me dis que j'ai eu chaud. Comme je me penchais pour attraper la poêle au moment de l'explosion, le wok a volé à côté de moi et le four s'est ouvert sans m'atteindre... Deux litres de sauce bouillante et une porte de four qui s'ouvre à toute volée, j'aurais pu être sérieusement blessé. Du coup j'en veux un peu à ma cuisinière (l'appareil hein pas la personne) qui maintenant est toute de guingois et à mon humble avis pas réparable. Manque de bol le propriétaire est en voyage et le responsable maintenance doit attendre son feu vert pour la changer. C'est donc parti pour une semaine de micro-onde, repas froids et livraison à domicile.
Bon fort heureusement, toutes ces péripéties ne nous ont pas empêché de passer une excellente soirée et la contrariété a vite laissé la place au plaisir de recevoir toute la famille malgré le menu un peu plus "sur le pouce" que prévu.

La semaine a passé à toute vitesse, comme la plupart des semaines. Mon fils Jérémy doit arriver le 25 pour une dizaine de jours et je vais pouvoir passer une semaine avec lui car j'ai quelques jours de vacances. Inutile de dire que je me réjouis ! Là aussi quelques errances entre le fiston qui a paumé son passeport et moi qui me suis mélangé les pinceaux dans les dates du billet d'avion, ça n'a pas été facile :p  Mais c'est bon... il vient ! Cool...

Ce week-end c'est le printemps ! 27° cet après midi (on pense à vos rivières et pieds gelés avec compassion !). Hier soir j'ai repris le chemin de la "cantine", alias la table de cuisine de Lydia et Éric. C'est vrai que depuis les fêtes nous nous sommes vus à plein de reprises, mais rarement seuls du coup stait bien sympa ! Vendredi midi, déjeuner avec deux français fraîchement débarqués : Clément avec qui je suis en contact via ce blog depuis qu'il prépare sa migration et Khalid qui a rencontré Clément il y a quelques jours. Je les ai emmenés déjeuner à la Véranda et nous avons passé un excellent moment à discuter de la vie au Bahreïn et de notre plaisir partagé d'y être.
La soirée de ce soir, c'est anniversaire et apéritif dinatoire. C'était sympa mais trop de monde, je me suis un peu enfui, avide de retrouver ma tanière. Vous noterez que la loi de Murphy s'applique autant aux tartines qui choient qu'au invitation qui nous échoient ! Ainsi il m'arrive d'avoir deux ou trois weekends sans rien de prévu et soudainement il y a 4 invitations la même fin de semaine... Du coup j'ai dû faire l'impasse sur l'anniversaire de Pierric, étant déjà engagé ailleurs. On va être obligés de se rattraper un de ces soirs !

Dans le registre moins rigolo, la semaine prochaine nous amène au triste anniversaire des émeutes de 2011. Chaque camp se prépare à la probable confrontation et l'ensemble de la communauté se perd en conjecture sur ce qui va se passer. N'étant pas plus extra ni lucide que la majorité, je n'ai pas plus de certitudes que les autres mais comme tout le monde, je m'inquiète des mouvements de colère, les provocations et de leurs ripostes. J'espère sincèrement que personne ne dérapera, quelles que soient les provocations, les tentations de se laisser aller. Faites que cette commémoration reste pacifique !

 

Fermez bien vos anoraks et attention aux trottoirs qui glissent !

 

La bise

Syndication :
Anniversaire II : Le Retour & French Car II : Le retour aussi

Le 29-01-2012 • Pays : Bahreïn

Youhou tout le monde !

 

Bon alors ? Ce dimanche ?  On a paressé dans le canapé en attendant le président à la télé ? On a été aux champignons ? On a récupéré de son samedi soir de folie ? Bah moi j'ai bossé hein puisque dimanche c'est un peu comme mardi pour vous, c'est deux jours après vendredi qui est notre dimanche... Bon je suis sûr que j'en ai déjà perdu une paire là... Désolé hein j'aime bien des fois faire compliqué quand c'est simple ^^
Jeudi soir nous sommes sortis au restaurant pour fêter l'anniversaire de Lydia (oui "encore" et alors ?). Ce coup-ci c'est son mari qui organisait. Petite soirée surprise, RDV dans le lounge d'un bon restaurant d'Adliya. Traditionnelle arrivée de l'anniversairée avec toute la bande qui hurle "Surpriiiiiiiise", apéros, cadeaux, bon repas, fin de soirée avec gâteau, apéro de nouveau (oui hein moi non plus j'ai pas compris le concept de l'apéro avant / après... Sûrement un truc de parisiens ça encore :^p ), DJ pour danser et tout et tout. Bon moi j'ai pas des masses dansé mais on est quand même rentrés à 3 heure et demi du mat. Oui je dis "on" car j'ai hébergé l'un des invités qui vit en Arabie Saoudite et que j'aurais dû rencontrer déjà plus d'une fois mais le hasard nous avait tenu éloignés.
L'ensemble des invités étaient extrêmement sympathiques et nous avons passé une soirée très agréable. C'est toujours un bon moment que de trouver des compatriotes agréables, simples et cools. Seul truc rigolo, la tradition de ségrégation hommes femmes a dû nous imprégner à notre insu car toutes les filles se sont mises à un bout de la table et donc les garçons à un autre ^^. Comme dit plus haut, cela ne nous a pas empêché de nous amuser ! Et comme dit plus haut toujours, 3h30 du matin, retour vers la maison repu, un peu fourbu et surtout avec l'impression de s'être roulé dans un cendrier. Avec Valentin, mon hôte pour la nuit, nous discutons encore quelques minutes avant de passer de la douche à la couette avec bonheur (chacun sa douche et chacun sa couette hein... je vois venir les mauvaises langues !).
Le lendemain, réveil un peu avant dix heures et beaucoup dans le pâté. Je passe en cuisine m'enfourner quelques lampées de café et un croissant pour m'affaler dans le canapé. J'ai les yeux en mille-feuille, le teint pâlichon, le poil en bataille et la bouche pâteuse. Je ne vous parle pas des neurones qui jouent à cache-cache avec mes synapses tandis que mon esprit tente désespérément de comprendre ce qui passe à la télé. C'est là que Valentin sort de sa chambre... Forcément je le déteste pendant cinq bonnes minutes... 24 ans, frais comme un gardon alors qu'il a dansé et picolé, LUI ! Pfffff spas juste hein mais bon c'est la vie ! Nous avons tranquillement discuté jusqu'en début d'après-midi. Là nous décidons de commander à manger. Je lui propose les différentes options (nombreuses !) et nous optons pour un bon consensus : le mix grill d'al Abraj. J'appelle pour passer la commande mais ils ne viendront pas nous livrer parce qu'il y a des manifs de prévues à la sortie de la mosquée. J'essaye d'expliquer que la mosquée c'est vers 15h, que là il n'est que 13h la dame ne veut rien savoir et me propose gentiment d'aller me faire cuire un oeuf. Dont acte ! Valentin repasse en revue les menus et choisit Pollo Chicken qui comme son nom l'indique fait du poulet mais plutôt dans le style mexicain, ou à tout le moins sud-américain. J'appelle pour commander : le numéro n'est pas en service. Pensant à un problème de téléphone, je passe un coup de fil au deuxième restaurant de la chaîne qui lui livre le centre et l'est de Manama. Ben non le restaurant de l'ouest est fermé donc on pourra commander dans deux semaines. Bon moi c'est maintenant que j'ai un peu faim et même en boulottant Valentin, je suis pas sûr de tenir deux semaines ! Comme le frigo est vide on travaille à une autre solution et on finit par se faire livrer un....Mc Donald !
Pfff trop la loose comme dirait mon fils mais c'est le livreur le plus proche et chez Mc Do on n'a pas peur des gaz et des manifs on livre quoiqu'il advienne ! Bon on ne va pas se la jouer snob, on l'a baffré notre junk food et sans se plaindre encore ^^
Valentin a eu la bonne idée d'apporter sa clé USB et grâce à lui, j'ai pu voir "Intouchable". Tout à fait à la hauteur des critiques et compte-rendus des amis et de la famille. C'est vraiment un très beau film, doux, dur, tendre, avec un duo épatant... Quand Omar rejoint François dans son hôtel au bord de la mer, l'échange de regards sur la terrasse est un très beau moment. Bref j'ai adoré !
Bon en synthèse c'était plutôt un bon weekend non ?

Sinon la bonne nouvelle c'est que ma Renault est de retour ! Je peux donc à nouveau chanter "Baby you can drive my car" sans passer pour un naze avec mon pot de yaourt en location :D
Bon finalement je l'ai faite réparer parce qu'honnêtement, mettre à la poubelle une voiture de 5 ans ça me faisait mal au c½ur. Ici on ne peut vendre un véhicule que s'il est en état de rouler donc elle serait partie chez un ferrailleur... Comme je ne trouvais rien qui me plaisait en occase et que le neuf représente tout de même un investissement conséquent...J'ai préféré réinvestir dans la French Quality. Espérons que ça paiera car j'ai un peu l'impression que ma frangine m'a refilé son karma de m... avec les bagnoles. A force de cérémonies vaudou pour s'en débarrasser, ça m'est probablement retombé dessus.

Sinon j'ai cru comprendre que ça caillait un peu en France... Y compris dans des endroits dans lesquels on n'est pas habitués :D
Souvenez-vous de la sagesse populaire : "Chaleur humaine, chaleur pas chère" ! Le froid est un excellent prétexte pour se coller, se lover, s'étreindre, s'enlacer, se coltiner et tout ce qui s'en suit... juste pour se tenir chaud hein   -_-'

Hop la bise et à tout bientôt

 

Olivier

Syndication :
Voyage Voyage & Cryothérapie

Le 24-01-2012 • Pays : Bahreïn

Yo les gens !

Oui bon j'avoue que mes intros commencent vraiment à manquer de relief ! Je reconnais vouer une admiration sans borne à Philippe Bouvard qui depuis plus de trente ans présente chaque jour ses grosses têtes de façon personnalisée, différente à chaque fois et en plus drôle quand moi je ne suis pas foutu de trouver une phrase originale pour vous dire bonjour une fois par semaine...
Je vais probablement devoir travailler là-dessus, pas de doute... :D Pour cette fois, vous voilà gratifié d'un salut à la "djeuns" dont j'espère, vous me pardonnerez la familiarité. Mais je n'en doute pas puisque par le biais de notre relation épistolaire unilatérale, nous sommes presque familiers maintenant :D
Un peu de retard cette semaine, vous l'aurez noté pour cause de déplacement à Dubaï en début de semaine. Encore une journée géniale à enterrer dans mon panthéon personnel des journées qui feraient presque regretter l'existence de la mémoire à court terme ! Fin de semaine dernière, je suis invité à une réunion à Dubaï en compagnie de mes collègues des Émirats et du Koweït. Démarrage dimanche à 10h00 avec en "guest" des gens du Qatar. J'organise donc tout, avion, hôtel etc... Jeudi après-midi, en pleine réunion, je reçois un SMS indiquant que les Qataris n'arriveront finalement qu'à 13h, la réunion est retardée.
Chez nous, jeudi c'est samedi, la réunion finit à 18h30, un peu tard pour tout changer en dernière minute, je reste donc sur le plan initial, tout en emportant de quoi travailler là-bas le dimanche matin. Mon collègue du Koweït arrive en fin de matinée, mais finalement, les Qataris vont atterrir à Dubaï à 14h... Le temps de traverser la ville... Ledit collègue redécolle à 15h30, sinon c'est 00h20 ! :D Lui pour le coup ne verra pas les Qataris et a traversé le Golfe pour rien du tout :D
Bonjour l'efficacité et l'empreinte carbone... de mon côté, j'assiste à la réunion qui démarre finalement après 16h. Du coup ça parle, ça parle, et j'essaye de m'éclipser discrètement mais ça vu ma taille et celle de la salle ça ne va pas être possible. Je pars donc tard, mais assez grossièrement faute de trouver une occasion de le faire élégamment. Comme à Dubaï c'est le DSF (Dubaï Shopping Festival) il y a un monde fou sur la route et mon avion qui décolle à 19h20 ne m'attendra vraisemblablement pas. Je décide donc de prendre le suivant. J'appelle le responsable des RH en charge des voyages et lui explique que je n'arriverai pas attraper mon vol et qu'il doit me réserver une place sur le suivant. Trois minutes plus tard, une jeune femme me rappelle de l'agence de voyage. C'est la même qui m'a rendu chèvre la semaine précédente pour avancer mon vol (que j'ai failli rater à cause d'elle !), je me réjouis d'avance... Elle me demande si je veux réserver un vol. Comme les RH lui ont déjà expliqué, je reprends l'histoire : je ne vais pas arriver à temps pour le vol de 19h20, je voudrais une place sur le vol suivant.
Ma charmante interlocutrice (enfin j'espère pour elle qu'elle est mignonne sinon la pauvre...) me dit "Mais alors vous n'allez pas le prendre le vol de 19h20"... Ben non ma bonne dame, sinon pourquoi qu'on vous aurait appelé au juste ??? "Ah oui donc vous voulez annuler ce vol et en réserver un autre"... Gros soupir... "Oui voilà c'est ça ma bonne dame"... Bon ça c'est fait.
"Il y a un vol à 21h20 ça ira ?"... Ma tension augmente légèrement et je tente une approche à l'humour : "Je préfèrerais 20h20".
J'entends son neurone de coordination sac à main / chaussures grésiller du fait de la surtension et après un moment de réflexion, que je subodore intense, elle me dit "ben non y en a pas à 20h20" bon ben va pour 21h20 alors... Re silence. "Mais donc j'annule votre place sur le 19h20 alors ?".... Aaaaaargh là je craque et je lui dis d'appeler le gars des RH parce que je vais entrer dans un tunnel et qu'on va plus s'entendre. Je préviens le pauvre et lui explique que s'il ne veut pas que je la pousse au suicide, il vaut mieux qu'il gère le truc lui-même. En arrivant à l'aéroport, j'ai enfin mon nouveau numéro de billet mais elle n'arrive pas à annuler l'autre... Au temps pour le professionnalisme de nos agences de voyage hein  >_<

Bref du coup j'ai trois heures d'avance... L'aéroport est bondé de pouffes du monde entier venues faire du shopping à Dubaï pendant le DSF. Facile de les reconnaître, elles ont enregistré leur valise mais se trimballent quand même une douzaine de gros sacs façon maison de couture. Essayez juste de vous imaginer traverser un avion dans un couloir qui fait 1 mètre de large avec autant de sacs que Julia Roberts dans Pretty Woman.... Hein vous voyez où je veux en venir ? Et imaginez le stress des hôtesses pour tout rentrer dans les compartiments à bagages :D
L'avion part à l'heure. Il est plein à ras bord, des enfants partout, des passagers totalement déchaînés... C'est simple je pense que pour un vol d'une heure, la moitié de la cabine a été au pipi room... comme j'essayais de ne pas gêner (trop) mon voisin, je me penchais vers l'allée par dessus l'accoudoir et tout les pisseurs/pisseuses m'ont percuté sur le chemin du retour. Bref ça a été pénible et si encore je n'avais pas sur le fond le sentiment d'inachevé sur la réunion à moitié reçue...
Le pire dans tout ça c'est que toutes ces péripéties m'ont tenu éloigné de vous !!!

Bon sinon sur le plan local, et pour rester dans le ton de mon intro, "on se caille, on se les gèle, on se pèle le ...." !!!!
Je vous concède qu'il ne fait pas -15° mais la nuit les températures descendent à 6 ou 7°. Vous allez me dire "même pas peur" pour un alsacien de ma trempe... Ben oui mais bon... en même temps il n'y a pas de chauffage dans ma maison, on est plutôt clim ici ! Du coup il fait quoi 15° dans mon salon... Tant que je bouge, ça va mais le soir, je grelotte devant la télé tandis que la pub m'apprend qu'il existe des solution contre les mycoses vaginales, que des rennes sous ectasy font une comédie musicale pour promouvoir un bouquet satellite, qu'il y a des familles dans lesquelles chacun pense que le dentifrice sert à autre chose, que les bermudas prennent le bus pour sentir bons avant de rentrer dans nos machines à laver. Des fois je me demande quand même pourquoi je n’éteins pas quand le générique de la pub commence >_<
Je suis donc en survêtement avec un plaid voire carrément la couette quand je suis fatigué histoire de ne pas faire d'engelures !
La journée on monte à 16-18° ce qui est nettement plus supportable mais qui n'invite pas non plus à sauter dans un bikini en rentrant du bureau hein... Bon ça devrait s'arranger d'ici la fin de la semaine, dixit mon iPhone qui quand je lui demande la météo de demain, et il devrait même y avoir du soleil ce weekend. Ben je vous raconterai ça hein mais j'ai hâte de remballer le plaid car là une fois calé, on n'ose plus bouger une oreille de peur que ça gèle... La bonne nouvelle c'est que si j'en crois le vieux numéro de Ça m'intéresse sur la cryothérapie, mes coucougnettes devraient vieillir deux fois moins vite à cette température !
En même temps je ne suis pas sûr d'enthousiasmer ne serait-ce qu'un lecteur avec ce genre de considérations et je crois que je vais m'arrêter là. D'ailleurs c'est l'heure de C à vous et Alessandra va s'inquiéter si elle ne me voit pas derrière l'écran.

Je vous souhaite une belle soirée, une excellente semaine, un fabuleux weekend et je vous dis à la semaine prochaine !

 

 La bise

 

Olivier

Syndication :
Bonnes résolutions & Sirènes d'alarme

Le 14-01-2012 • Pays : Bahreïn

Hello tout le monde !

 Alors comment va ? La gueule de bois "post-fêtes"  habituelle a l'air d'avoir été torpillée par la météo cette année.
En effet, d'ordinaire après les fêtes de fin d'année, tout le monde est un peu pâteux pendant quelques jours. Entre un foie qui s'est vu tourner en surrégime pendant 15 jours et a frisé la cirrhose, une vésicule biliaire au bord de l'explosion, un estomac qui peine à se caler sur la ceinture de nos pantalons, des pieds déformés d'avoir trop dansé ou piétiné devant les buffets dans des chaussures au confort inversement proportionnel à l'élégance, bref pas de quoi être en super forme ! D'ailleurs au boulot celui qui arrive fringant le deux janvier est immédiatement suspecté par ses collègues en mode zombie d'une absence totale de vie sociale. Toute cette mollesse est généralement confortée par un froid de canard début janvier si l'anticyclone de Sibérie est déjà là ou par un froid humide s'il est en retard, mais dans tous les cas "on se les gèle sévère" et il fait plutôt moche.
Ben cette année même pas ! Il a fait beau... Même doux à certains endroits où des frimeurs en chemisette ou en polo se sont exhibés devant les caméras des journaux télévisés entre un reportage sur un attentat et un sur les troubles ethniques dans un coin d'Afrique. Alors le réchauffement climatique, El Niño ou les vaches qui pètent on ne sait plus qui accuser mais en tout cas un peu de douceur dans l'hiver a semble-t-il fait bien plaisir à tout le monde. Enfin jusqu'à ce que l'on parle des bourgeons sortis trop tôt qui vont peut-être geler, des nappes phréatiques qui sont trop basses etc. etc. etc. ... C'est dingue comme une bonne nouvelle doit forcément être tempérée par une avalanche de catastrophes concomitantes !
On en a marre ! On veut plus se sentir coupables d'être heureux parce qu'il y un rayon de soleil...

D'autant que pour se sentir coupable, on a déjà les bonnes résolutions. Si si vous savez les trucs qui vont changer notre vie au premier janvier avant de tomber en miettes devant notre manque de capacité à nous discipliner le trois janvier :D
J'ai peine à croire que ne serait-ce que l'un d'entre vous ait toujours réussi à tenir les résolutions de la nouvelle année prises quelque part entre le bisou baveux de Gisèle sous le gui et la gueule de bois au réveil le lendemain, alors que ladite Gisèle qui profitant de votre faiblesse de fin de soirée vous a traîné chez elle et menace dès le réveil de vous faire une place dans ses tiroirs le temps que vous emménagiez pour de vrai.
Là votre première résolution c'est d'arrêter de boire... Sauf qu'immanquablement votre "idylle" avec Gisèle (enfin plutôt son idylle avec vous) qui va durer un peu parce que comme tout homme qui se respecte, vous avez du tact (et surtout vous ne savez pas comment la larguer :p) va vous ramener sur le chemin du bar aussi sûrement qu'une grenouille de bénitier à la sacristie.
Les "bonnes" résolutions sont d'autant plus difficiles à tenir qu'elles consistent dans 90% des cas en des choses que l'on veut "arrêter".
Arrêter de fumer, de boire à l'excès, de trop manger, d'être sympa avec Gisèle... Mais dans le fond, elles ne sont pas dictées par une vraie motivation intrinsèque, mais plutôt par la petite voix de notre mauvaise conscience. Enfin petite... elle est aujourd'hui relayée avec force par nos médias. Nous sommes matraqués à longueur de temps par ces petites voix qui en fin de publicité nous disent de "consommer avec modération", de manger au moins 5 fruits & légumes par jour, que "fumer nuit gravement à la santé" ou "fumer tue" (bon là faudrait savoir parce que je vous accorde que mourir nuit gravement à la santé mais c'est quoi la menace au juste ?). Bref on nous fait la morale à longueur de temps ce qui forcément finit par nous donner mauvaise conscience à chaque fois qu'on s'enfile une tranche de pâté en croûte. Le pire, c'est qu'on arrête pas le pâté en croûte ! Non  non (c'est trop bon la pâté en croûte :p) mais on va se croire obligés de gober un Actimel pour renforcer nos défenses, puis une vodka pomme, une vodka ananas, une vodka orange, une vodka pamplemousse et un jus de tomate pour les 5 fruits & légumes avant de sortir en chemise fumer une clope dehors par moins 12° avant de finir par une tartine sur un pain tellement plein de céréales qu'on croirait manger des graines de tournesol à la cuillère recouvert d'une couche de margarine aux oméga trucs qui donnent du bon cholestérol et tuent le mauvais (si si même Joëlle Mazard de Pause Café elle le dit à la télé) et d'une confiture allégée en sucre, bien qu'allègrement complétée de E301-302-303-304-305 et tous leurs petits copains qu'on nous fait avaler depuis des lustres.
Hé ben c'est comme le rayon de soleil... Qu'on nous fiche la paix diantre ! Nous informer, c'est bien, nous culpabiliser c'est nul. Nous ne sommes plus des gamins qui marchent à coup de "ça ferait tellement plaisir à maman" (bon j'avoue je me fais avoir encore de temps à autres sur ce coup là :p). Jouer sur la culpabilité et la mauvaise conscience ne fait que pousser à adopter des comportements qui ne dureront pas puisqu'ils ne sont pas inscrits dans une vraie dynamique de motivation et reposent sur les bases fragiles des bonnes décisions prises pour de mauvaises raisons. Laissons donc là ces "résolutions" pour nous concentrer sur nos projets, sur celui ou celle que l'on a envie d'être à la fin de cette année qui commence et consacrons notre énergie et notre enthousiasme à aller mieux ou à être meilleur plutôt qu'à nous trouver des excuses pour ne pas faire tout ce que les centaines de petites voix susurrent à notre inconscient culpabilisateur chaque jour !
Comme disait l'autre dans ma jeunesse : "We don't need no education - We don't need no thought control" les amateurs reconnaîtront sans difficulté :D

Bon sinon du côté de notre île, on teste les sirènes d'alerte de la sécurité publique. Si si je vous assure. Nous avons eu droit, comme en France le premier mercredi de chaque mois à 12h, à un test en règle des sirène d'alerte du pays. Mais pourquoi donc me direz-vous... Ben si vous regardez sur une carte où se trouve Bahreïn, vous verrez que le détroit d'Ormuz par rapport à ici, c'est tout près. Ce détroit qui pose la limite entre le golfe arabo-persique (parce golfe persique, ça énerve un peu tous les pays arabes :p) et le golfe d'Oman, lui-même étant la pointe nord de la mer d'Oman. Ce détroit coule entre Oman et l'Iran et comme vous le savez, l'Iran qui est en mode "gros kiki" depuis quelques années vient de passer en mode "même pas peur" récemment amenant par là-même les états-unis et leurs copains à passer en DEFCON 4 :D
Je ne vous ferai pas un cours sur les intérêts géo-stratégiques de la région, ça m'ennuierait qu'on me confonde avec Alain Duhamel (sans doute pas autant que ça ne l'ennuierait lui mais bon :p) mais pour faire simple, y a du pétrole, y a du flouze, donc on veut tous être copains avec eux.
En plus la Navy (la marine américaine pour ceux qui ne regardent pas NCIS) a une base importante à Bahreïn. Bref on n'est jamais à l'abri d'un truc volant qui se perd même si, me direz-vous, s'il s'agit d'un missile thermonucléaire, la sirène d'alerte va nous faire une belle jambe hein :p
Comme dirait la mère de Djamel DEBBOUZE : "On va tous mouriiiir... C'est dommage, mardi y avait le marché" :D
Bon je vous rassure on n'en est pas là mais bon le fait qu'on teste des sirènes qui n'ont plus fonctionné depuis l'invasion du Koweït par l'Irak, pour moi c'est pas non plus un grand signe de sérénité :p
A moins que comme le prétendent certains ici, le gouvernement essaye de détourner l'attention des clashs qui continuent d'opposer chaque soir les membres de l'opposition et la police.... Va savoir hein ^^

 

Allez la bise et bonne semaine en France et ailleurs...

Une pensée affectueuse aux Gisèle qui me lisent !

 

Olivier

Syndication :
Bons voeux & C'est tout !

Le 02-01-2012 • Pays : Bahreïn

Salut les lecteurs !

Bon même si je ne suis pas d'un conformisme frénétique, la période se prête aux pensées aimables et aux "bons v½ux".
J'ai la faiblesse de penser que l'on peut vouloir du bien à son prochain en toutes circonstances et qu'il n'est nul besoin d'avoir un jour dédié à cela mais force est de constater qu'au travers des dizaines, voire centaines de messages de bons v½ux que nous recevons par pure politesse, (quand ce n'est pas par stratégie marketing parce que j'ai du mal à croire que la responsable clientèle de la redoute a tenu à m'adresser personnellement ses bons v½ux juste parce que j'ai acheté deux chemises l'an passé !), au milieu de tous ces v½ux pour le moins artificiels disais-je donc, il est toujours très touchant de recevoir un message un peu plus personnel, au travers duquel on sent que l'auteur a voulu sortir des sentiers battus et a fait l'effort de personnaliser son message. Ceci confirme qu'en matière de gentillesse, l'intention est finalement plus importante que la forme :D

Alors à vous tous que je connais un peu, beaucoup, passionnément (!) ou pas du tout... que pourrais-je bien vous souhaiter ?
Le trio classique "Santé, prospérité, bonheur" a fait ses preuves :

La santé : bien sûr que la maladie et la douleur se tiennent loin de vous et des vôtres. "Tant qu'on a la santé" dit-on, mais ce n'est que lorsque cette dernière est défaillante que l'on mesure la vérité de cet adage !
La prospérité : je vous souhaite d'avoir tous de quoi vivre décemment sans que l'argent soit un souci quotidien
Le bonheur : ah le bonheur... il y aurait tant à en dire... De la midinette qui soupire en attendant le prince charmant qui "fera son bonheur" à ceux qui ont pris les choses en main depuis longtemps, chacun voit midi à sa porte ! En tout cas, je vous souhaite des camions de petits et grands bonheurs, de ces petites joies de rien qui illuminent une journée, un fou rire avec ses enfants, un moment complice avec son conjoint, un ami, le sourire d'un(e) inconnu(e) croisé dans la rue. Que votre vie soit pleine de ces gens qui irradient le bonheur, la joie et la bonne humeur aussi fort qu'un radiateur réchauffe une pièce.
En ces temps d'incertitude, que 2012 vous apporte aussi de la sérénité. C'est une grande richesse que de pouvoir affronter un avenir incertain avec calme et assurance. Si vous êtes de ceux-là, alors permettez à ceux qui vacillent dans le vent de se tenir à votre épaule.
Pour finir, puisse chaque jour de cette nouvelle année vous trouver avec un sourire sur les lèvres. Cela devrait vous aider à repousser tous ces gens qui pensent que "tout est grave". Un peu d'humour et de distance permettent de retrouver un peu de légèreté dans cette époque où tout est si lourd. C'est à ça que servent les amis d'ailleurs ! A nous faire rire... Parce que quand on a besoin d'argent il y a le banquier, quand on est bourré à 3h du matin il y a les taxis, quand on est en panne dans un bois, il y a le concessionnaire du coin. Mais qui va nous faire rire si nos amis ne le font pas ? Donc si vos amis ne sont pas drôles, c'est peut-être le moment de reconsidérer vos priorités ^^
Encore que comme disait Coluche : "Si tu sais rire de toi-même, t'as pas fini de t'amuser" ... Tout est dit !

Encore merci d'avoir été là tout au long de 2011, en espérant vous garder près de moi en 2012.
Vos commentaires, messages privés, encouragements, critiques, toujours constructives par ailleurs, témoignent de votre intérêt et sont autant de sourires que vous m'adressez. Soyez remerciés pour cela :D
Mes pensées vous accompagnent, bonne et heureuse année 2012.

 

Amicalement

 

Olivier

Syndication :
Grande Classe & Retour à la Réalité

Le 31-12-2011 • Pays : Bahreïn

Coucou tout le monde !

Bon ben c'est reparti... J'ai repris le boulot ce matin.
Cette semaine est passée à une vitesse supersonique !
Nous avons fêté noël le 24 à midi puisque Jérémy travaillait le soir ainsi que le 25 et le 26.
Les jours suivants, Virginie et les enfants se sont relayés pour que nous puissions passer un maximum de temps ensemble.
Mardi soir, dîner chinois avec toute la famille plus mon oncle et ma tante. Nous avons passé une excellente soirée tous ensemble et très bien mangé de surcroît, ce qui ne gâche rien :p
Mercredi c'était déjà le dernier jour :(
Pas revu Jérémy qui bossait toute la journée, mais Fanny et Virginie sont venues pour un café klatch avant le départ.
Petit dîner avec les parents et dodo tôt pour cause de réveil à 4h15 du matin.
En effet, il y a deux heures de route pour Francfort, du moins en théorie car les autoroutes allemandes sont perpétuellement en travaux. Du fait des réductions de voies, d'interminables bouchons peuvent se former sans que personne ne sache vraiment pourquoi et on perd facilement 30 minutes sur un trajet de deux heures. N'étant pas précisément un grand sprinter, je déteste être à la bourre et prends toujours une sécurité suffisante pour ne pas être dans le stress. D'autant qu'il fallait encore rendre la voiture, s'assurer que la surcharge de bagage passerait etc.
Suis arrivé sans encombre à l'aéroport après une pause café et une pause pipi (la seconde étant la conséquence de la première :D). En revanche j'ai raté la dernière station essence qui se trouvait à plus de 30 kilomètres de l'aéroport et j'ai donc rendu la voiture sans faire le plein, ce qui va probablement me coûter un bras. Ayant une longue expérience des restitutions de voitures de location dans les aéroports français, je suis très agréablement surpris par le service d'Europcar à Francfort. Sitôt garé, un préposé vient vers moi me demande si j'ai fait bon voyage, procède aux vérifications d'usage du véhicule et en trois minutes me remercie. Même pas un papier à signer, rien !
Arrivée au comptoir Gulfair pour embarquer, mauvaise nouvelle : l'avion est surbooké, donc plein à ras-bord et mon petit caprice consistant à demander que le siège à côté du mien soit laissé libre ne pourra donc être satisfait. La file d'attente est composée en majorité de touristes qui vont transiter par Bahreïn pour rejoindre leur destination finale en Asie, je vais donc passer 6 heures collé (et quand je dis collé, vu l'espace dans l'A330, c'est au sens propre !) à un type qui rêve des quartiers chauds de Bangkok... Choueeette !
Du coup je demande combien coûterait un surclassement de dernière minute. Elle m'annonce le supplément pour la classe Business et First. Pour cette dernière, j'ai cru qu'elle voulait me vendre un avion, mais non c'est bien le prix ô_Ô.
Nous discutons quelques instants puis je décide d'opter pour la business. Dans cette classe, l'espace est tout de même moins rationné, les sièges plus confortables et même si je me cogne des petits extras, il y a des petits extras. L'hôtesse compatissant à ma supposée claustrophobie me confie que la business class étant elle-même bien chargée, elle va me mettre en First pour le même prix \o/ Mes yeux de Chat Potté et l'esprit de noël font décidément des miracles ! Du coup j'ai droit au comptoir spécial pour embarquer, on me donne une invitation pour la "First class lounge", c'est à dire la salle d'attente des premières classes. La salle d'attente classique, c'est un espace rempli de chaises attachées par quatre et ordonnées de manière plus ou moins logique dans lesquelles les passagers poireautent qui avec son bouquin, qui avec son baladeur pour son smartphone. La "lounge", ça n'a rien à voir... Je pousse la porte d'un monde jusqu'alors inconnu. Un monde où "a priori" tu es pété de thunes vu comme le personnel en charge de l'endroit te regarde avec déférence, un monde avec de la moquette épaisse, des fauteuils confortables, des buffets de petit déjeuner avec des fruits, des viennoiseries, une machine à café qui fait le latte ou le cappuccino mieux que Starbucks, des sanitaires avec douche, toilettes etc... d'une propreté digne d'un palace, des espaces de travail avec ordinateurs, internet, des journaux dans six ou sept langues à disposition... Pfiouuuu, ça le fait !
Ensuite vient l'embarquement à proprement parler. En first, tu embarques en premier et il y a même une porte de l'avion rien que pour toi. La passerelle se divise en deux, un accès pour la classe éco (celle que je prends d'habitude quoi ^^) et une pour la First et la business.
Là tu découvres ton siège, qui ressemble à un cocon, pas de voisin immédiat, un grand écran télé en vis-à-vis, plein de place à côté pour tes affaires. A peine assis, l'hôtesse vient se présenter nommément et t'indiquer qu'elle subviendra à tes besoins pendant le vol et te propose en attendant le décollage une orange pressée, une coupe de champagne ou une autre boisson rafraîchissante. Je sens que ça va être bien !
En first on n'a pas droit à la petite couverture polaire distribuée en classe éco mais à une couette. On nous distribue ensuite à chacun une tablette grâce à laquelle nous pourrons visionner un film, jouer à des jeux vidéos etc... On me remet aussi une jolie trousse de toilette contenant des chaussettes réalisées dans un mélange que je soupçonne de contenir de la soie tant le tissage est doux et chaud à la fois. La trousse contient aussi un loup pour se protéger de la lumière pendant le sommeil et divers produits cosmétiques.
Ensuite un serveur vient me donner la carte du repas. Oui oui vous avez bien lu, la carte du repas. En classe éco, mes compagnons de voyage moins chanceux auront le choix entre un plat au poulet ou végétarien, quand moi je vais pouvoir hésiter entre un assortiment de Mezze Arabes, une salade du jardin ou une soupe à la tomate et à la crème en entrée, pour le plat principal, mon choix devra s'exercer sur un filet de boeuf avec son jus accompagné de pomme de terre et choux rouges, ou un trio de poisson sauce au raifort avec son mélange de légumes, sinon une aiguillette de poulet farcie au riz biryani et accompagné de légumes grillés ou enfin un poivron farci aux légumes accompagné de riz. Un chariot de desserts fermera la marche avec assortiment de fromages, divers gâteaux (chocolat, noisette), crumble aux pommes ou fruits frais tandis qu'en boisson j'ai un choix assez conséquent de vins. Bon y a pas à dire c'est la classe ! Tout ceci est servi sur une petite nappe, avec de vrais couverts, une vraie serviette, de vrais verres et pour un peu on se croirait au restaurant. Le siège cocon quant à lui se règle dans tous les sens et bascule en position relax, dossier allongé, jambes relevées. De fait ma jambe qui avait un peu souffert à l'aller (et me l'avait fait payer toute la semaine :(  !!) n'a pas vu passer le voyage. Malgré les presque 6 heures de vol, je suis arrivé presque moins crevé qu'après un Bahreïn - Dubaï qui ne dure qu'une heure !!! Bref ce petit moment de "Vis ma vie" épisode "Je suis blindé" fut fort agréable mais il faut revenir à ma réalité, qui, bien que déjà privilégiée, est quand même assez loin de tout ça !

Pour commencer, arrivé à l'aéroport, mon téléphone ne fonctionne pas. Ma ligne est coupée. En fait, elle l'est depuis mon départ puisque je ne pouvais pas appeler ni recevoir d'appel depuis mon arrivée en Allemagne. Comme c'est une ligne qui appartient à ma compagnie, je ne sais pas quel est le problème mais le chauffeur qui vient me chercher attend mon feu vert pour venir... Je dois donc acheter une carte de téléphone pour pouvoir l'appeler.... Super :D
De retour à la maison, déballage de valise, rangement des 5 kilos de charcuteries alsaciennes rapportées sous vide pour mon stock perso et pour gâter mes amis gourmets, les braedele de maman, le linge sale etc... C'est bon de se retrouver chez soi même s'il fait un peu frais dans la maison.
La journée de vendredi sera consacrée au rangement du bazar du retour, à la lecture des tonnes d'e-mails en attente, à une rapide inspection du jardin mais surtout à de longues siestes, pourtant précédées d'une grasse mat. épique :D
Ce matin, reprise du travail, bonne surprise, la voiture ne démarre pas ! Apparemment, la ceinture de sécurité s'est bêtement coincée dans la portière quand je l'ai claquée et la condamnation centralisée s'est verrouillée malgré tout. Néanmoins, le plafonnier a dû rester allumé toute la semaine vidant inexorablement la batterie ! Pas de bol... Ce soir c'est le réveillon, demain je suis invité à boire le café chez des amis... Il me faut ma voiture ! Je vais donc mettre la pression sur la boîte de location pour qu'ils règlent le problème dans la journée.
Bon comme quoi le retour à la réalité c'est pas toujours facile !

 

Quoiqu'il en soit, je vous souhaite un fabuleux réveillon à tous, commencez bien l'année, soyez raisonnables si vous devez conduire et passez un excellente soirée...

La bise

 

Olivier

Syndication :
Surprise de Noël & Gastronomie Alsacienne

Le 25-12-2011 • Pays : Bahreïn

Coucou la France, ici la France ;D

Hé oui j'y suis moi aussi ! J'ai débarqué il y a deux jours pour faire la surprise à toute la famille de ma venue pour noël.
En effet l'an passé, j'avais posé la semaine de Noël sur mon planning de congés tout en pensant ne pas pouvoir la prendre du fait de l'ouverture de notre nouveau magasin. Du coup, histoire d'éviter la désagréable mauvaise surprise de devoir annuler, je n'ai rien dit à personne. Puis quand ça s'est confirmé, j'ai trouvé sympa de ne rien dire et de les surprendre. En effet comme déjà dit ici, noël est chez nous une fête de famille et quand quelqu'un est loin c'est plus tout à fait la même chose ! Donc après une semaine de dingue comprenant un voyage à Dubaï, je prends l'avion à 2h du matin pour l'Allemagne. Après six heures et quelques de vol, arrivée à l'aéroport de Francfort un peu froissé, beaucoup fourbu et pas précisément reposé. Nous avons voyagé dans un airbus A330, avion qui  a la particularité d'avoir des accoudoirs qui se relèvent à 60° maximum. Autrement dit pas question d'escamoter ledit accoudoir, obligé de voyager avec un truc encastré soit dans la hanche, soit dans l'omoplate. J'aimerais bien avoir un jour une conversation avec un de ces types qui conçoivent les intérieurs des avions, ça promet d'être édifiant !
J'avais loué une voiture, modèle minivan histoire que ce soit confortable à conduire mais las après près de 35 minutes d'attente, point de minivan. La charmante hôtesse germanique, aussi crevée que submergée m'explique que comme elle n'en a pas, je peux faire comme je veux mais elle ne pourra pas m'en pondre une. Bon elle a mis tout ça un peu plus poliment mais en gros c'était l'idée ^^
Du coup je pars avec une grosse berline break sauf que moi la taille de la voiture je m'en cogne, c'est plutôt la taille de la place conducteur qui m'importe et à ce niveau là, si luxueuse que soit la berline, elle ne vaudra jamais un bon vieux scénic ! Explication quand je demande comment il se fait que malgré une réservation longtemps à l'avance avec un pré-paiement sur internet  on n'est pas foutu de me donner la voiture prévue : les minivans et les breaks c'est la même chose...  Gros soupir !
Bref je prends la route. Deux heures trente d'autoroute allemande à 140 km/h, ça change de la Budaiya Highway hein :p
Un arrêt chez le fleuriste plus tard, je me gare devant la maison juste au moment ou ma mère sort. Fort heureusement, elle ne m'a pas vu. Je sonne, et pour mon père à l'interphone, je me fait passer pour le livreur de fleurs. Je ne vous dis pas sa tête quand il m'a vu derrière le bouquet !!! Grosse surprise, un moment de flottement puis un moment de joyeuse excitation. Après un bon café pour me remettre de ma nuit blanche, maman n'étant toujours pas rentrée de chez le coiffeur et papa ayant rendez-vous avec ma soeur, nous décidons que je l'accompagnerai un peu inquiet que maman supporte mal la présence de quelqu'un dans l'appartement qu'elle supposera vide en entrant !
Nous rejoignons ma soeur chez un spécialiste de l'entretien auto où elle troque ses pneus contre des pneus neige. Comme elle n'a pas de place où stocker ses pneus, mes parents les conservent à la cave pendant l'hiver, d'où le rendez-vous du jour ^^
Là encore, les yeux qui sortent des orbites, l'air effaré en me voyant sortir de la voiture en criant "Tadaaaaaaa" (oui dans une autre vie j'ai dû être assistant de magicien, vous savez le genre qui sort indemne de la boîte dans laquelle on vient d'enfoncer 12 épées :D).  Malheureusement elle doit retourner travailler mais nous nous voyons le lendemain pour le réveillon de Noël. Retour à la maison, toujours pas de retour de Moth'. Le programme c'était coupe, brushing, couleur, permanente, donc rien d'étonnant ;D
Comme c'est l'heure de déjeuner et que le casse-dalle de Gulfair à 5h du matin a fait long feu, papa propose d'aller à la brasserie voisine chercher des Flamenkueche (tartes flambées). C'est un peu la pizza alsacienne, une pâte fine couverte de crème aigre, de lardons et d'oignons passée au four.... [Gros soupir] Proust peut la remballer sa madeleine hein ^^

Finalement après ce renouement avec mes racines profondes, maman arrive. Je suis toujours dans la cuisine, dissimulé par l'angle du mur. Papa va l'accueillir pour adoucir le choc et lui dit "Bon ne t'énerve pas, tout va bien..." Sauf que c'est justement ce qu'il dit quand quelque chose ne va pas ! Résultat des courses elle s'inquiète "Mais qu'est-ce qu'il y a à la fin ???". Là elle voit les fleurs, entre dans la cuisine, puis me voit moi. Bon évidemment elle est un peu secouée hein, elle ne s'attendait absolument pas à me voir assis dans sa cuisine l'avant-veille de noël (par ailleurs aussi veille de son anniversaire !). Je suis ravi, la surprise est totale.
J'ai pourtant eu quelques frayeurs car devant faire réviser un appareil, j'avais pris rendez-vous avec l'association médicale qui s'en occupe par e-mail. Je leur ai dit que j'étais à Strasbourg du 23 au 29 et que je souhaiterais qu'ils me proposent un RDV en indiquant mon téléphone à Bahreïn et mon adresse mail. La quiche chargée des rendez-vous, probablement l'enfant naturelle de Calamity Jane et de Gaston Lagaffe téléphone chez mes parents et dit à ma mère que je leur ai dit que j'étais à Strasbourg du tant au tant. Devant la surprise de maman au téléphone, ladite tarte salée aurait pu réaliser l'étendue de sa maladresse, mais non, lancée dans un combat tenant du "je sais quand même ce que je dis" elle finit par faire douter maman. Cette dernière m'appelle un peu inquiète et me dit tout de go que si je compte débarquer par surprise il faudrait la prévenir car la dinde risque d'être un peu juste et elle n'a pris un gâteau que pour quatre personnes ! Me voilà obligé de mentir pour couvrir les traces de la trop zélée secrétaire et j'ai dit qu'il y avait un malentendu et que je leur avais envoyé un mail pour qu'ils livrent une pièce chez mes parents entre le 23 et le 29 car des amis français vivant au Bahreïn allaient passer à Strasbourg et la récupérerait. Heureusement que je n'aime pas mentir, du coup elle ne s'est pas méfiée et nous avons fini par blâmer de concert la personne qui n'était même pas fichue de lire les mails comme il faut ! Ouf sauvé par le gong :p
Le soir nous avons fait un plateau de charcuterie régionale : levervourcht (saucisse de foie), mettvourcht (saucisse à tartiner), gendarmes (saucisse fumée à croquer), pain aux figues fait maison. Maman a préparé un kougelhopf pour le petit déjeuner (sans raisins, comme j'aime) : pas de doute, je suis bien chez moi !


Le dernier à surprendre était mon fils, puisque j'avais, contraint et forcé, vendu la mèche à ma fille. En effet celle-ci m'annonça il y a environ un mois son intention d'aller passer les fetes de noël à Marseille dans la famille de son copain.
Ne rien lui dire alors que connaissant mes intentions elle aurait peut-être choisi de réorganiser son programme risquait de me valoir les foudres de la demoiselle qui comme chacun sait à un caractère bien trempé et n'hésite pas à, comment dire, "exprimer vivement son désaccord". Je l'ai donc mise au parfum, ce qui du coup l'a effectivement conduite à changer son programme pour passer le réveillon avec nous. Toute la famille réunie quelle joie :D
Mon fils est arrivé avec ma soeur et après avoir dit bonjour à tout le monde, j'ai surgi de la chambre avec mon bonnet de père noël clignotant. Il m'a sauté dessus et répété à peu près 50 fois "oh put...", ce qu'en temps normal, je désapprouve totalement mais qui là était presque de circonstance :D
Nous avons réveillonné tous ensemble le 24 au midi, Fanny travaillant le matin, Jérémy à 16h30. Comme à l'accoutumée, nous avons fêté noël et l'anniversaire de maman. Tout le monde est revenu le 25 après midi pour un café klatche accompagné d'une bûche et d'une partie endiablée de Trivial Pursuit.

J'espère que chacun d'entre vous a passé un noël aussi génial que le mien. Pas de doute, la dinde accompagnée de la merveilleuse farce que fait maman, le foie gras fait maison, la glace aux marrons maison aussi aident bien à agrémenter le réveillon. Mais même avec un club sandwich, rien ne remplace l'incomparable plaisir d'être entouré de gens qui nous sont chers. Je me suis senti serein, calme et détendu après bien des semaines d'agitation incessante ! Cerise sur le gâteau, mon téléphone ne fonctionne pas en France, le roaming a l'air bloqué pour je ne sais quelle raison. Du coup, pas de coup de fil du boulot pendant une semaine !!! Noël, noël....  ;p

Passez tous de merveilleuses fêtes de fin d'année et prenez soin de vous et des autres....

 

La bise

Syndication :
Doux Bail & Ambiance de Fête

Le 18-12-2011 • Pays : Bahreïn

Hello les Frenchies !

 

Je profite du passage de Marine dans ma télé grand écran dont le cadre est bien trop grand pour les idées de celle qui s'y agite, pour écrire quelques lignes à votre attention. Après une semaine de taré marquée une fois de plus par un aller retour épique à Dubai pour une réunion d'une heure et demi, je profite d'un weekend un peu prolongé, faute à la fête nationale pour essayer de guérir un vilain rhume tendance bronchitique rapporté des aéroports émiratis.
En effet j'ai eu le bonheur de partir pour Dubai mardi en fin de journée. Atterrissage à 20h15, passage de l'immigration 22h35 ô_Ô.
File d'attente invraisemblable devant un fonctionnaire blasé dont la rapidité semble inversement proportionnelle à la longueur de la file face à son guichet. Récupération du bagage, traversée de l'aéroport (la troisième.... Dieu que cet aéroport est immense !!!) sortie, le chauffeur de l'hôtel m'attend mais il faut encore traverser tout le parking avant de s'écrouler dans la voiture.
On peut dire ce qu'on veut, pour un mec comme moi, les aéroports sont trop grands et les sièges d'avion trop petits :D
J'arrive à l'hôtel vers 23h30, mort en pensant avec bonheur que le lendemain je refais le même dans l'autre sens  :(
Le pire c'est que la réunion va durer une heure trente, une heure trente pour laquelle j'ai perdu une journée et demie... Au temps pour l'efficacité hein ;o) D'ailleurs quand on aime on ne comte pas, je remets ça cette semaine... Enfin demain pour être exact, youpi tralala :(
Jeudi soir la semaine se termine et hop c'est déjà noël ! Pffff je n'ai vraiment pas vu cette année passer. Noël sera tranquille je le passerai bien entouré de quelques amis avec qui nous avons prévu un petit réveillon gastronomique, histoire de pas faire croire à la dinde qu'elle va passer à l'as hein ^^
A Bahreïn c'est assez rigolo côté ambiance de noël. Déjà tout le monde est habillé léger, même si ces derniers temps on supporte une petite laine, ce n'est quand même pas l'Alsace hein. Après côté ambiance de noël c'est un peu tout ou rien. A certains endroits, essentiellement fréquentés par les expats croulent sous la déco comme une tartine de gourmand sous le Nutella. A d'autres endroits, que dalle, même pas une branche de sapin artificiel. Seule exception : les jouets qui sont mis en avant un peu partout ambiance noël ou pas. N'oublions pas que l'on vit dans une région où l'enfant est roi donc tout ce qui est de nature à lui plaire, plait par conséquence à ses parents. On met aussi en avant les produits festifs, un peu de gibier, de poisson fin, de volaille, de foie gras, saumon fumé, chocolats, panettone et autres stöllen.  Donc mine de rien s'insinue quand même en nous un petit esprit de fête, d'autant que le Starbucks Café qui nous sert quotidiennement notre dose de drogue nous abreuve dans le même temps de musiques sirupeuses façon noël américain... Que mes amis outre-Atlantique ne s'émeuvent pas je n'ai rien contre la musique américaine en général, n'y de noël en particulier... Ceci dit, il faut tout de même avouer que Amazing Grace à la flûte de pan ou Jingle Bells version harpe et guitare c'est un peu.... voilà quoi... :p

Bon et vous ? Vous faites quoi pour noël ? Racontez-nous tout ça dans les commentaires ce sera sympa de partager ça avec vous !

Prenez bien soin de vous...

 

La bise

Syndication :
Il en a le Roi & Petit Papa Noël

Le 10-12-2011 • Pays : Bahreïn

Salut le France !

 

Bon je vous préviens tout de suite... ça va mieux ! ^^
Oui bon je vous avais dit que ça ne durait jamais bien longtemps et malgré une semaine harassante, malgré une fatigue qui ne recule pas, dans ma tête ça va mieux !
Côté boulot, cette semaine suis allé deux fois à Dubaï... Si si deux fois la même semaine. Je soupçonne quelqu'un de les avoir informé que je n'aime pas spécialement voyager et paf du coup je me tape une réunionite aiguë avec déplacements à la clé. En gros je pars de chez moi à 7h30, je rentre épuisé à 21h, tout ça pour 1h30 à 2h00 de réunion... A pleurer non ? Inutile de vous dire que les aéroports sont mille fois trop grands et les sièges d'avion dix fois trop petits ! Résultat des courses tu marches des kilomètres (non non je n'exagère pas... essayez l'aéroport de Dubaï vous verrez !), tu poireautes des heures, tu passes le vol à moitié encastré dans ton voisin qui n'avait rien demandé (le pauvre). Pour faciliter, je prends toujours un siège couloir comme ça je me déporte un peu dans l'allée histoire de ne pas envahir trop son espace vital. Du coup quand les hôtesses déambulent, elles ont une fâcheuse tendance à me percuter ^^ L'une d'elle qui m'est rentré dedans deux fois durant le vol du soir m'a dit "Mais dites, vous n'étiez pas déjà là ce matin vous ?" si si c'est bien moi que tu as percuté avec le chariot de café ce matin :D
Bon encore deux ou trois voyages avant la noël et ça va se calmer, certains de mes collègues étant absents pour les fêtes.

Sinon côté politique il y a eu récemment quelques avancées dont je n'ai pas eu le temps de vous parler. En effet le 23 novembre, comme prévu, le roi a reçu le rapport officiel de la commission d'enquête indépendante qu'il avait créée pour faire la lumière sur les évènements du début d'année. En effet chaque camp accusant l'autre des pires maux, il semblait difficile de sortir de l'ornière et il a été décidé de créer cette commission.
Composée de juristes de stature internationale, habitués à ce type d'enquêtes, cette dernière a eu toute latitude pour enquêter, rencontrer les prisonniers, accéder aux procès verbaux des interrogatoires etc. Toute personne ayant eu à souffrir d'une manière ou d'une autre des évènements a pu déposer auprès de cette commission qui a enregistré, puis instruit un nombre conséquent de plaintes. En toute transparence, le Roi avait annoncé que ce rapport serait rendu public dans son intégralité, quel qu'en soit le contenu... Et il l'a fait !
La commission a par exemple pointé que durant l'évacuation de l'ex Rond point de la perle, les force de l'ordre avaient eu "un recours excessif à la force" tout en soulignant cependant qu'il s'agissait plus d'un excès de zèle d'une partie de la hiérarchie intermédiaire que d'une instruction donnée au sommet de l'état. Il est aussi notifié dans le rapport que les membres de la commission ont été à un moment menacée par des membres de l'opposition qui semble-t-il craignaient qu'elle ne fût partiale. Elle a aussi clarifié certains points comme le nombre réel de décès survenus lors des émeutes. Il y en aurait eu en tout 45, 40 côté émeutiers, 5 côté forces de l'ordre. Suite au rapport de cette commission, le roi s'est engagé à des réformes pour aller dans le sens des recommandations de celle-ci. Par exemple, il est maintenant inscrit dans la loi que la torture ne peut-être utilisée quelles que soient les circonstances. Ce qui va sans dire va toujours mieux en le disant non ?
Alors certes on peut s'arrêter sur l'improbable étanchéité de la commission, sur la difficulté d'enquêter à chaud, sur l'émotion toujours présente dans un camp comme dans l'autre. Tout ceci tient, cependant je souligne quand même la démarche, la transparence (ils l'ont dit, ils l'ont fait) et même si le résultat de l'enquête égratigne l'image du pouvoir sans pour autant confirmer la caricature de république bananière sanglante à laquelle certains font référence. Je trouve qu'il fallait le faire et je ne crois pas qu'une autre monarchie du Golfe accepterait d'ouvrir ses placards à une commission d'enquête, quelque soit son périmètre ! Dont acte : le roi il en a ! :D

Bon sinon dans 15 jours c'est Noël les gars... Faut vous stresser un peu pour les cadeaux, la déco les menus de fête toussa...
Moi cette année j'ai même pas monté le sapin encore (bouuuuuh) et je n'ai toujours pas décidé de ce que je fais pour le réveillon.
Après, du moment qu'il y a du foie gras... J'espère que vous avez été sages et que les vôtres ont pris le temps de vous gâter.
Le frisson quand on ouvre le paquet... L'émotion à la découverte du contenu : joie (Yes exactement ce que je voulais !!!), déception (oh les cons un aspirateur !) ou angoisse (heu... c'est quoi ???) on a tous déjà vécu de grands moments de déballage de cadeaux ! Sans compter le petit dernier pour qui on s'est saigné et qui s'amuse mille fois plus avec le carton qu'avec le jouet, l'ado grincheuse qui en-dessous d'un scooter neuf n'a pas l'intention de desserrer les dents, le conjoint qui rêve de cadeaux merveilleux mais qui a un peu oublié de consulter le budget du ménage avant de laisser son imagination gambader... Pas facile de faire plaisir à tous et de répondre à leurs attentes. Et en même temps, quel plaisir de surprendre, d'apporter le petit inattendu qui touche, qui fait mouche, de voir l'oeil ravi du récipiendaire... Haaa c'est bien Noël !
Je vais forcément un peu regretter la cuisine de ma maman (pas facile d'envoyer un tupperware au Bahreïn !) qui fait une dinde farcie fantastique (une année elle a voulu innover et a fait un saumon farci... On était tous tellement déçus qu'elle n'a plus jamais fauté ! :p). De plus en Alsace nous avons mille et une traditions culinaires épatantes dont l'une consiste à faire des petits fours à la période des fêtes que l'on appelle "breadele" (prononcez "bréédeuleu" si vous êtes dans le Bas-Rhin et "Bréédala" si vous êtes dans le Haut-Rhin... Que voulez-vous, les haut-rhinois ont un mauvais accent, il faut faire avec :p). Maman pour les fêtes doit probablement participer à un niveau qui nous échappe à tous à une compétition internationale de préparation de breadele ! Elle en fait une quantité industrielle, ce qui représente un travail monstre dont elle régale familles et amis jusqu'aux fêtes. Mais alors pendant la confection, tout le monde est interdit de cuisine ! C'est méthodique et organisé comme une campagne militaire et pas question de venir jeter un quelconque prémisse de désordre masculin là-dedans : interdit de séjour dans la cuisine on vous dit !
Compte-tenu du nombre de variétés différents (butterbreadele, spritzbreadele, anisbreadele, schwowebreadele,cocobreadele,etc etc...) ça ne se fait pas sur une journée hein ! Bref que de travail pour que tout soit parfait le jour venu.
Chez nous, Noël a toujours été une fête de famille. C'est un moment chaleureux ou nous partageons un excellent repas, les cadeaux choisis pour les uns et les autres, la douceur d'être avec les siens....
Bon cette année pour moi ce sera un ptit coup de Skype dans leur réveillon, histoire d'être quand même un peu là, pas de dinde de maman et peut-être des breadele acheminés en contrebande par des amis qui doivent passer au Bahreïn en début d'année.

Comme toujours, choisir c'est renoncer et on ne peut pas tout avoir ! Préparez bien Noël, laissez son esprit vous envahir petit à petit...

La bise

 


Syndication :
Semaine de Merde & Crise à la Noix

Le 01-12-2011 • Pays : Bahreïn

Hello la France, Hello le monde !

Pff en relisant je trouve déjà mon accroche ringarde :(  Hello le monde, pourquoi pas salut l'univers tant qu'on y est.... Pourtant l'impulsion de départ était bonne, je me suis dit "Hello la France, c'est réducteur, il y a des lecteurs un peu partout, ne soit pas sectaire" et le résultat n'est vraiment pas terrible.... Bon  je vous avertis c'est pas la grande forme ! Vous risquez fort de me trouver un peu plus grinçant et cynique que d'ordinaire mais bon... Un lecteur averti en vaut deux...
Je t'entends déjà t'exclamer ô lecteur fidèle "Hein ??? quoi ??? Moi je viens lire tes c....ries pour rigoler, pas pour que ça grince hé ho !"
Et je te répond ami lecteur alsacien (c'est le "hein" qui m'a mis sur la voie !) que je te comprends mais que bien qu'affublé d'un indécrottable optimisme, d'une inépuisable bonne humeur et d'une énergie pourtant considérable, hé ben je suis fatigué !
Déjà il fait moche et froid. Ouais je sais sûrement moins que chez vous en France mais quand même. Ici il n'y a pas de chauffage et comme il a beaucoup plu, les maisons sont humides et on frissonne à qui mieux-mieux le soir devant la télé/le bouquin.
De plus j'ai vraiment eu une semaine de m.... au boulot, le genre de semaine dont tu te dis que si dans l'année on devait en supprimer une, c'est scelle-là que tu shooterais sans hésiter.
Enfin j'ai fait la c...nerie de lire le journal. Grave erreur ! Quinze minutes de lecture m'ont amené dans un état assez proche de celui de Leiloo dans le Cinquième élément quand elle parcourt l'encyclopédie pour comprendre le monde des humains. C'est comme un grand vertige qui nous saisit quand on contemple tout ce qui ne va pas. Y aurait-il dans les médias une espèce de conspiration du "tout va mal" ? J'en sais rien mais entre les marchés qui yoyottent, le monde entier qui se plaint de tout et de rien, les dictateurs qui se cramponnent, les nouvelles lois qui fleurissent comme des boutons sur le pétrus d'un ado... On se sentirait presque coupable d'être de bonne humeur ! Avez-vous noté comme sournoisement trois camps se dessinent :
- Les imbéciles ==> Comme on disait à la catéchèse, "heureux les simples d'esprit" ben oui eux ne sont pas affectés par "tout ça"... Ils vivent dans leur monde et ne s'en portent pas plus mal.
- Ceux qui savent ==> Ceux-là parlent tout le temps avec gravité de "tous les problèmes actuels" ce qui recouvre des réalités aussi variées que la dette des pays occidentaux, le prix de l'essence, le chômage, le nucléaire iranien, le cancer, la politique qui crée plus de problèmes qu'elle n'en résout, la guerre civile qui couve au Burundi, le meurtrier norvégien officiellement irresponsable,  la crise syrienne, le sel versé sur les cicatrices ivoiriennes, etc.... Difficile d'être léger avec un tel aréopage de catastrophe hein !
- Ceux qui savent mais qui font les imbéciles ==> Je crois que ça parle de soi-même hein ! Une bonne partie des gens ont pris la saine habitude et parler un peu d'autre chose que de la crise, des crises et tout le toutim ! Non pas que ça ne les intéresse pas mais c'est juste histoire de ne pas basculer dans le marasme impénitent qui afflige nos contemporains.

Hé ben moi je dis qu'il y en a marre ! C'est vrai que la vie n'est pas rose tous les jours, c'est vrai qu'on galère pour joindre les deux bouts, qu'on a tous un malade du cancer, un chômeur et une personne en état de misère affective dans notre entourage, c'est vrai que les mecs de la télé nous prennent soit pour des Einstein soit pour des Télétubbies à nous expliquer un truc puis son contraire, à nous endormir avec des "on peut rien y faire c'est comme ça, faut faire avec"... Mais t'es qui toi pour me dire qu'il faut que je fasse avec ? Et si moi j'ai envie qu'il en soit autrement ?
Là je me dis que je vais jouer mon rôle de citoyen et faire peser mon opinion sur la démocratie grâce à mon vote. Ouééééééééé... Vous avez vu les candidats ??? Ou les futurs candidats ??? Mais ils nous prennent au sérieux pour de vrai ??? Ils y croient eux-mêmes à ce qu'il racontent ???
Il parait que parmi les français, un bon pourcentage vote toujours pour le même parti, quelque soient les circonstances, une autre tranche elle décide pour qui voter au moment d'entrer dans l'isoloir. Plus on avance plus j'ai le sentiment, semble-t-il partagé par un grand nombre, de ne plus trouver de candidat qui à la fois porterait mes valeurs, défendrait un projet crédible qui me donne confiance en l'avenir par sa solidité, et même si les temps sont durs, par son réalisme, et qui pour finir serait une personne exemplaire. Bon j'en demande peut-être beaucoup mais franchement, depuis 27 ans que je vote, je n'ai jamais eu autant le sentiment de voter pour le "moins pire" à l'aune de mes convictions que ces dernières années. Quand on les entends débattre à coup de milliards des solutions qu'ils préconisent, des dépenses qu'ils comptent faire de cet argent qu'ils n'auront pas mais disent-ils "des solutions existent" pour en trouver... Ben voilà ce dont il faut nous parler... Parce que franchement, tout le monde les cherche les solutions et il n'y a pas grand monde qui les trouve :p
Bon là je sens que vous êtes en train de vous dire qu'heureusement que je ne lis pas le journal entier trop souvent parce je deviendrais ennuyeux à mourir. Je vous réitère donc mes plus plates excuses et vous propose de revenir à la légèreté de ma vie insulaire (oui je sais Bahreïn est un archipel mais bon si quelqu'un connaît l'adjectif pour archipel hein...  je suis preneur :p) !

Bon à part ma semaine m..dique, j'ai quand même eu quelques bon moments dans ces 15 jours. D'abord un dîner avec Ken que pour cause de visites à répétition je n'avais vu qu'une fois en six semaines. Ensuite rencontre avec un nouvel arrivé, Jean-Jacques avec qui j'étais en contact via les blogs / forums. J'ai passé une excellente soirée avec quelqu'un de riche et de pétillant c'était un vrai plaisir. Enfin la cantine a rouvert et mercredi je suis allé dîner chez Éric et Lydia qui cuisinaient des crevettes achetées au Central Market. Poêlées avec quelques épices et un peu d'ail, du riz, des crêpes maison en dessert... Rien à dire stait top comme d'hab en plus c'était bien sympa de se retrouver tous les trois car depuis plus de deux mois on s'est toujours vus en compagnie de plein de monde. Comme quoi même en pleine tempête, il y a toujours quelques rayons de soleil :D
Hop ma mauvaise humeur est presque passée, probablement un peu grâce à vous...

Portez vous bien, prenez bien soin de vous et des vôtres... La chaleur humaine c'est encore gratuit et ça fait tant de bien :D

 

La bise

Syndication :
Amis Lecteurs & Marché de Noël

Le 19-11-2011 • Pays : Bahreïn

Salut la France !

Une fois n'est pas coutume, au lieu de commencer par mon nombril, car avouons-le, tenir un blog, quand bien même on vit loin des siens qui sont avides de nouvelles toussa toussa, reste, si l'on y regarde avec lucidité, un exercice forcément teinté de narcissisme !
Pour une fois parlons un peu de vous lecteurs. En effet, à part ma famille adorée (qui me manque et que j'embrasse), mes amis chéris que j'espère revoir bientôt, tous les copains, ex collègues et personnes sympathiques qui ont jalonné mon parcours, vous êtes nombreux à venir lire ce blog en toute discrétion, vous lecteurs que je ne connais pas et si j'en crois les statistiques de lecture, vous venez d'un peu partout. Ainsi, ma petite vie dont je partage avec vous uniquement les côtés les plus pittoresques pour éviter de tomber dans le syndrome RTL (raconte ta life) dans le style "ce matin j'ai mangé une biscotte, et si demain je mangeais un Pépito", ma petite vie sur ce blog disais-je a connu en un peu plus d'un an  33 333 lecteurs depuis ce weekend ! C'est bien entendu très flatteur et en même temps ça donne un peu le vertige car j'écris ici un peu comme je discuterais avec un bon copain autour d'un café, sauf que là, tout le restaurant écoute !!! :D
Ce qui est génial c'est que vous êtes 75% de lecteurs fidèles, plus de moitié êtes en France et un quart à Bahreïn. Sauf qu'en France vous êtes répartis un peu partout, dans des endroits que je n'ai jamais eu le temps de visiter... Grâce à la présidente de mon "fan club" j'ai découvert la charmante localité de Talais (F... si tu nous lis, grosses bises ! :p), mais Bron, Orthez ou Premery, j'avoue que j'ai dû chercher un peu sur la carte !
Pour ce qui est du vaste monde, c'est pareil... Des lecteurs de partout (32 pays !) dont le Gabon; l’Ouzbékistan et la Corée du Sud   ô_Ô certains je le sais, ne lisant pas le français s'enquiquinent à utiliser Google Translate pour convertir mes pattes de mouche dans leur langage (je dis ça car j'en connais au moins deux ici ! ^^)...
Bref loin de filer la grosse tête, tout ces efforts pour me lire me remplissent plutôt de gratitude. Merci donc à vous de tous ces efforts consentis pour prendre connaissance de mes petites histoires qui, vous êtes nombreux à me le dire dans vos messages, vous donnent souvent matière à sourire ce dont je suis particulièrement heureux.
Je vous adresse donc 33 333 mercis et espère avoir la chance de vous garder comme lecteurs aussi attentifs que critiques (merci pour tous vos commentaires et messages privés d'ailleurs !) encore longtemps...

Bon j'ai été assez sage cette semaine. J'ai prévu tous les soirs de partir tôt du boulot mais ne suis finalement parti que vers 20h. Du coup ma recherche de voiture à acheter reste purement virtuelle... Je surfe sur les offres d'occasion mais pour le moment, je n'en ai vu qu'une seule physiquement :( En tout cas pour le modèle c'est presque décidé, ce sera une Nissan Murano. Que mes amis se rassurent, je ne suis pas subitement devenu amateur de voitures et du genre à "craquer" sur un modèle, je fais toujours partie de ceux qui s'en tamponnent éperdument et qui pourraient rouler an Kangoo du moment que ça ne tombe pas en panne et que c'est un minimum confortable :D
Non en fait la Murano offre plusieurs avantages intéressants :

- D'une, je rentre dedans... Ça parait ballot mais même certains 4x4 n'offrent que très peu de place à l'avant ce qui compte tenu de mes dimensions extérieures est un critère éminemment discriminatoire. Dans ce modèle le siège recule, descend et on peut même régler le recul des pédales !
- De deux, c'est un modèle qui existe depuis quelques années déjà, donc le marché de l'occasion est assez actif, ce qui n'est pas le cas pour les nouveaux modèles. On trouve différents millésimes ce qui a aussi pour effet tirer légèrement les prix vers le bas.
- De trois, Nissan fait partie des constructeurs omniprésents ici et tant l'entretien que la revente s'en trouvent grandement facilités. Il est bien évident que c'est moins le cas pour Renault ! (Pièces détachées à 2 ou 3 fois les prix français, coût de la main d'oeuvre très élevé pour une compétence dramatiquement faible, notoriété peu importante réduisant la valeur à la revente, etc...).
J'aurais au moins appris ce qu'est un "crossover" et du coup me coucherai moins bête ce qui depuis Darwin est plutôt considéré comme une bonne chose ^^ En tout cas il faut vraiment que je m'en occupe car un mois en Toyota Yaris, ça commence à faire. Heureusement ici, toutes les voitures sont des automatiques sans quoi en débrayant je mettrais probablement les clignotants avec mon genou !

En dehors de mes aventures automobiles, ce weekend j'avais invité Éric et toute sa petite famille, parents inclus puisque ces derniers partent au milieu de cette semaine. Après l'excellent repas asiatique que nous avions eu, la barre était haut placée ! J'ai donc fait un de mes plats préférés, un filet mignon de porc au caramel accompagné d'un gratin dauphinois et d'une fondue de poireaux. Gros plateau de fromage et mousse aux marrons en dessert. On s'est régalés ! Comme ce soir mon ami américain Ken vient dîner lui aussi, j'ai fait deux portions de gratin et de dessert en plus mais lui mangera une belle tranche de foie de veau aux oignons et au vinaigre balsamique. Le foie de veau qui est vraiment hors de prix en France est assez peu répandu ici. D'ailleurs le veau lui-même est assez absent des étals. Celui qui vient du Pakistan ou d'Inde a généralement une chair bien trop rouge pour être un honnête veau ! ^^ Il doit être un peu vieux et du coup n'a plus la tendreté caractéristique de la viande de veau (enfin quand elle est bien cuite car souvent on la sert dans les restaurants archi cuite. Là nous avons reçu un magnifique veau et comme je félicitais le boucher, il me demandait si j'aimais le foie. Je lui répond que oui et que je passerai en prendre deux tranches le soir même. Heureusement que j'ai précisé la taille des tranches car il m'avait fait mettre de côté le foie entier....  ô_Ô
Ce soir donc je vais tenter de convertir un américain aux vertus du fromage français grâce à un magnifique Camembert AOC, un Saint Félicien affiné à c½ur, un Morbier moelleux, un Gorgonzola qui certes n'est pas français mais a à mon sens tout à fait sa place dans cette ronde des fromages, un Mont d'Or déniché par hasard chez un concurrent (aaaargh). Une pointe de Comté pour honorer les pâtes cuites, une tranche de bleu pour les persillés, une bûche de chèvre... Je sais qu'après quelques verres de vin il aura le palais aventureux et qu'il aime découvrir des saveurs... Ça devrait donc plutôt bien aller ^^

La semaine passée, nous avons implanté les chocolats et la décoration de noël... Est-il possible que nous soyons déjà aux fêtes de fin d'année ???? Mon deuxième Noël à Bahreïn déjà... Certes nous n'avons pas ici l'atmosphère que vous connaissez en France (surtout en Alsace !) au moment des fêtes. Même si Bahreïn se met un peu aux couleurs des fêtes, cela reste assez discret et ce qui manque surtout pour moi, ce sont les odeurs de noël ! A Strasbourg, l'approche des fêtes marque l'arrivée des effluves de sapin fraîchement coupé, la cannelle et les épices du vin chaud, les viennoiseries, les vendeurs de rues de marrons chauds, les restaurants, la neige... La région est envahie de touristes à cette période de l'année arrivant par bus entiers de partout en Europe. Les hôtels et restaurants sont pleins à craquer, les cafés débordent de clients tout émerveillés du spectacle des rues de Strasbourg décorées, illuminées, les façades soulignées de guirlandes et de branches de sapin quand elles n'arborent pas des créations de décorateurs absolument fabuleuses. Les chalets en bois du marché de noël s’égrènent dans le centre ville de la place Broglie jusqu'à la cathédrale vendant des produits artisanaux, régionaux, des centaines de bonnes choses à boire et à manger pour la plus grande joie des locaux et des touristes. On trouve des dizaines de mètres d'étals consacrés à la décoration de noël avec boules plus originales les unes que les autres, guirlandes, santons, crèches et autres cheveux d'ange. Tous les artisans sont là aussi vendant qui des masques en cuir, qui des fleurs sculptées dans du bois, des cendriers taillés dans du bois fossilisé poli ou des bijoux fantaisie. On trouve ainsi des idées de cadeau très originales et à tous les prix pour faire plaisir à son entourage.  Même s'il faut avouer que depuis quelques années on se marche un peu dessus, le Christkindlmärik (c'est le nom en alsacien du marché de noël de Strasbourg) reste un grand rendez-vous des alsaciens. Si vous avez la chance d'aller en Alsace au mois de décembre, voilà ce que vous pourrez voir : IMAGES DE NOËL A STRASBOURG . Il n'est pas un commerçant qui ne décore sa vitrine, pas une rue qui ne se pare de lumières, même les particuliers rivalisent de créativité pour faire de leur ville un des plus beaux endroits où passer noël. Il y a quelques années, des amis sont venus nous voir de très loin et leurs trois enfants ont préféré leur semaine à Strasbourg à leur séjour à Eurodisney... C'est dire !!

Allez on vous attend, le vin chaud infuse et les braedele (petits gâteaux de noël) commencent à embaumer les cuisines....

 

Bises à bientôt

Syndication :
Orage & Ô rage...

Le 13-11-2011 • Pays : Bahreïn

Coucou la France,

 

Ouiii je sais je suis à la bourre ! Généralement je vous écris le vendredi ou le samedi  et là que dalle :D
Ben c'est la vie hein... Des fois, on a juste pas envie, pas le temps, pas l'énergie, pas l'inspiration, pas le goût, etc...
C'est pas vraiment que mon vendredi ait été particulièrement chargé, même pas... Je me suis traîné lamentablement toute la journée de mon lit au canapé, du canapé à la chaise longue et retour...  Il faut dire que la semaine était un peu "anormale"!
D'une j'ai travaillé vendredi dernier toute la journée... Vu la reprise sur les chapeaux de roues, j'ai dû mettre les bouchées doubles juste pour me remettre à flot (enfin la tête hors de l'eau quoi ^^). Après c'était férié pendant 4 jours (Yeeha !) mais là aussi, j'ai bossé tous les matins et me suis reposé les après-midis, sauf mardi où là, j'ai décrété que je restais à la maison !
Enfin il y a eu un super orage... ben oui ici c'est quand même pas si fréquent ! Bon stait pas la mousson quand même mais forcément ici rien n'est fait pour gérer l'eau qui tombe du ciel et dès qu'il pleut plus de deux minutes, le pays entier ressemble au Bangladesh à la fin de la saison des pluies ! De l'eau partout, des coupures de courants etc... Bon sauf que nous ça dure 3-4 heures et tout rentre dans l'ordre, eux ça dure 9 mois... Foutu karma :p

Je n'ai d'autant pas travaillé mardi que je devais pâtisser un peu puisque l'après-midi je recevais une famille bretonne pour le goûter. Nous avions échangé quelques messages par le blog et fraîchement arrivés sur l'archipel, ils prennent leur marques mais sont évidemment avides de rencontres. Nous avons passé un excellent moment, quoiqu'un peu frais : en effet, frimeurs on a goûté dehors, sauf qu'il fait nuit vers 5h30-6h00 et qu'il faisait bien frais ce jour là. Les enfants (enfin les jeunes ados disons plutôt, je pense que les enfants ils vont trouver ça un peu vexant !) ont fini envoyés dans le salon pour jouer à la Wii afin de se réchauffer... Les pauvres étaient un peu frigorifiés. Nous avons en tout cas passé un très bon moment (enfin moi en tout cas :D) et je suis sûr que nous sommes amenés à nous revoir. C'est bien sympa de rencontrer de nouvelles têtes !
Du coup j'ai remis ça mercredi soir. Dîner gastronomique chez Laurence et Olivier avec comme compères l'autre Olivier (celui du restaurant) avec sa femme, un couple franco-chilien que je ne connaissais pas et un anglais (oui il y a presque toujours un anglais dans une soirée, c'est presque inévitable ici :p). Comme toujours là-bas, nous avons excessivement bien (mais excessivement tout court aussi) mangé !
Au menu : Moulinée aux champignons et oeufs de lompe, terrine de pot au feu sur tartine grillée, gigot de chevreuil et gratin dauphinois, plateau de fromage affiné et carrot cake... Pas eu de souci pour tomber dans mon lit hein  ;o)
Le problème c'est qu'ils habitent loin... 45' de route pour rentrer, me suis couché à 1h du mat, levé à 6 et honnêtement, je suis plus si frais moi quand je n'ai pas mes 6 heures de sommeil :p Mais bon on s'en fiche, j'ai tenu bon tout jeudi, suis même rentré super tard du bureau et cela explique sans doute mon état semi comateux de vendredi... On n'est plus ce qu'on était hein :s

Côté vie sur mon île les dernières semaines (ou les derniers mois ?) nous tombons dans une étrange banalisation de la situation de tension qui existe ici. Il y a des échauffourées quotidiennes entre opposants au régime et forces de l'ordre. Que ce soient des clashs dans les villages, des manifestations avortées, des tentatives de blocage des routes, il ne se passe pas un journée sans qu'il ne se passe quelque chose.
Les vendredis sont souvent les jours les plus durs, les gens se rassemblant pour la prière, les prêches étant souvent incitatifs, entre religion et politique, la barrière est mince et loin d'être hermétique. Du coup les gens sortent moins le vendredi, surtout le soir, enfin vont moins en ville en tout cas. On craint toujours d'être bloqué dans un embouteillage interminable et cela décourage la plupart. Selon où l'on habite, les soirées sont agrémentées des bruits de flashballs et de grenades lacrymogènes, quand ce n'est pas des vapeurs du gaz du même nom !
Tout ceci est devenu terriblement banal, pas un mot dans les journaux, un grand flou entoure les évènements et entre "c'est la guerre" et "tout va bien", il n'y a pas grand chose. Selon d'où vient l'information, les faits sont soit très exagérés, soit complètement ignorés, du coup ce n'est pas simple de s'informer pour de vrai. Alors on vit comme si tout allait bien, alors que ce n'est pas tout à fait vrai... Ce combat qui n'est pas le nôtre, pour lequel nous n'avons pas voix au chapitre, nous vivons pourtant tout près et c'est vraiment très particulier d'être ainsi sourd, aveugle et muet au c½ur d'incidents pas si anodins qu'on voudrait bien le faire croire... Pas grand chose d'autre à faire hélas que d'espérer qu'enfin un dialogue naîtra du chaos et que les frères d'hier parviendront au moins à s'asseoir à la même table demain sans quoi leur beau pays pourrait bien se déliter petit à petit, l'instabilité grignotant l'avenir aussi sûrement que la rouille boulote un vieux portique mal entretenu.
Le manque de perspectives stables fait déjà fuir certains investisseur, le commerce reste sous une forte tension, tout comme les banques, le grand prix n'est toujours pas sûr de revenir malgré les paroles rassurantes... L'avenir n'est pas rose hein !
Heureusement qu'on a du soleil dans la tête !!

 

Allez prenez soin de vous et à bientôt...

Syndication :
1 - 2 - 3 - 4 - Suivante

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.