Changement de Carrière & Religions

16/09/2012 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Me revoilà !

Bon ça fait un mois que je nage tellement dans le bonheur  que plus ce serait gâcher. Cette semaine a heureusement fini par apporter son petit lot de bonnes nouvelles. La première c'est que finalement, je ne suis pas viré (ouf !). La seconde, c'est qu'en plus le projet mis en route avant la débâcle de mon collaborateur va finalement aboutir.
Mais pour vous permettre de comprendre, revenons un peu en arrière. Il y a quelques mois, dans nos échanges avec mon ex patron, il me demandait comment je voyais mon futur dans la compagnie. J'avais en effet exprimé que mon poste impliquant un niveau de stress aussi  élevé que constant, je sentais bien qu'au bout de 4 ou 5 ans j'allais commencer à vraiment tirer la langue. Comme je fais partie de ces idiots de la vieille école qui se mettent la rate au court-bouillon dès qu'un truc va de travers et qui n'arrivent à vraiment se détendre que lorsque tout est quasi parfait, forcément ça ne favorise pas la zénitude. Cela étant, en quittant le travail, malgré les horaires de dingue, j'arrivais (jusqu'au mois passé ! ^^) en général à laisser le boulot au boulot et à me ressourcer à la maison.
Comme j'ai déjà fait pas mal de choses dans la distribution et que j'ai toujours envie d'évoluer, au moins intellectuellement, je lui ai livré que je caressais un vieux rêve, celui de rejoindre les ressources humaines, mais que l'opportunité ne s'était jamais présentée.
Séduit lui aussi par l'idée, on se note ça dans les tablettes à la rubrique "Où vous voyez-vous dans cinq ans ?" et puis on en reste là.

Là-dessus arrive le nouveau boss qui lors de notre premier entretien me parle direct des ressources humaines en me laissant entendre que ça lui irait bien mais qu'il faut trouver quelqu'un pour me remplacer. Quelques entretiens plus tard mon remplaçant est embauché et arrive fin septembre. Ma position aux ressources humaines est claire dans la tête de mon patron, sauf que l'aval du big boss n'est pas encore là et qu'avec la catastrophe de début aout, le moins que l'on puisse dire c'est que je ne suis pas dans ses petits papiers !
Alors certes on peut disserter dix ans sur la responsabilité du chef toussa mais soyons clair, quand il y a surcharge, les fusibles sautent, c'est comme ça. D'où la pression d'enfer des dernières semaines. Fort heureusement, mon patron direct est un homme de parole et a vigoureusement défendu mon cas auprès du big boss, qui au passage semblait particulièrement agacé que tout le monde lui parle de moi pour me défendre puisqu'il semble qu'un comité de défense de l'Olivier se soit mis en marche spontanément et sans que je le sache. Bref après quelques passes d'armes dont seuls les grands patrons ont le secret, mon cas est tranché, je reste et je rejoins les ressources humaines, toujours à Bahreïn. A moi le recrutement, la formation; la paie, les plannings de congés :D
J'espère apporter un plus sur cette fonction et trouver un plaisir à venir le matin qu'honnêtement j'ai un tout petit peu perdu de vue les derniers temps !!
Bon bien entendu, il y a tout un tas de "mais"... D'abord, je reste solidaire des résultats de la CMD et je dois couvrir les négociations des contrats 2013 en novembre et décembre. Je dois aussi former et accompagner le manager remplaçant celui qui a été licencié, et celui qui me remplace moi. Pour finir, mon boss m'a clairement dit que de toutes façons, si je compte rester  ou mieux, évoluer dans l'entreprise, il allait falloir... vous ne devinerez jamais.... Il va falloir que je perde du poids !
Hé oui, après vingt-huit ans de carrière dans la distribution, me voilà ravalé au rang de la speakrine vieillissante qui a le choix entre un lifting ou une carrière à la radio. En fait le big boss est super mal à l'aise avec mon obésité. Il ne sait pas comment se comporter par rapport à ça, ça le gêne et comme il ne sait pas comment l'affronter, hé bien il préfère se débarrasser du problème en l’occurrence de moi. Bon moi j'arrive assez bien à gérer mon malaise à moi mais je vais pas en plus gérer celui des autres... Là ça commence à être compliqué ! Bon ce n'est pas son coup d'essai puisqu'il n'aime pas non plus les femmes qui travaillent, surtout si elles sont intelligentes et posent des questions... Ostracisme quand tu nous tiens :p 
Bon sur le coup je ne savais pas trop comment le prendre, ou ne pas le prendre d'ailleurs ^^ Partagé entre l'envie de baisser mon pantalon pour faire voir la pleine lune et celle d'appeler Dukan au secours avant qu'il ne finisse réfugié dans une ambassade exotique pour échapper aux poursuites judiciaires en France. Mon patron, dont au passage, je salue la franchise et la transparence a bien entendu essayé de minimiser l'impact du Skud mais quand même. Bon j'ai assez de distance par rapport à moi-même pour entendre ce genre de chose, pour en parler ouvertement, mais de là à subir cette intrusion même pas gênée dans ma vie privée, c'est un peu bof. Alors c'est sûr que si demain mon boulot comportait un jour de gym par semaine, je pense que j'aurais du souci à me faire mais on n'en est pas là non plus. Bien sûr, sur le plan personnel, pour ma santé ce serait bien, ce serait l'occasion, la perche à saisir, etc. etc. mais le petit rebelle qui sommeille en moi s'est réveillé et là j'ai juste envie de débouler en maillot brésilien pour faire une bombe dans leur piscine lors de leur barbecue dominical du vendredi (hé oui toujours pas trouvé l'adjectif se rapportant à Vendredi ! ^^) histoire de voir si ça les aide à gérer leur malaise de voir les bourrelets en direct sans la chemise ! Bref tout ça m'a laissé un peu perplexe du coup et j'ai le sentiment que j'ai failli être viré pour de drôles de raisons, que du coup j'ai été sauvé pour de drôles de raisons aussi et je ne sais sincèrement pas au bout du compte comment prendre tout ça.
Alors j'ai décidé de continuer à "m'arracher" comme disent les djeuns, au moins pour mon patron direct qui a mouillé sa chemise pour moi alors qu'il ne me connait que depuis quelques semaines et de ranger tout ça dans un coin de ma tête pour y réfléchir au calme, enfin si un jour je suis au calme ! ^^

Sinon côté vacances, ben ça va être chaud de prendre les trois semaines prévues en octobre. Je vais en prendre une au moins juste parce que côté réserve d'énergie, j'en ai besoin. Ensuite je vais probablement repousser les deux autres en novembre voire en décembre.D'autant plus que Christiane qui devait venir me voir en octobre doit elle aussi décaler sa visite pour cause de déménagement imprévu. Forcément j'aime autant avoir un peu de temps libre quand elle sera là... Bref je ne sais pas encore il faut qu'on s'organise ! D'autant que mon intégration aux RH va forcément passer par un passage à Dubaï pour une inévitable petite formation.
Bon comme vous le voyez les mois se suivent mais ne se ressemblent pas toujours... Heureusement d'ailleurs parce que les deux derniers ont vraiment été exténuants, sur tous les plans : physique avec un rythme de fou, un sommeil de mauvaise qualité, psychologique parce vivre 24/24 sous tension, on n'est pas étudiés pour, émotionnel parce que mine de rien ça tape sur le moral.
J'en vois le bout et honnêtement c'est pas dommage.

Bon sinon chez vous comment tout va bien ?  Parce que je parle de moi je parle de moi mais bon il y a des choses plus intéressantes non ? ^^ J'ai un peu levé le pied sur l'actualité parce que côté énergie ça m'en bouffais plus qu'autre chose mais j'ai cru comprendre que nos bons nouveaux dirigeants ont découvert qu'il y avait une crise et que ça n'allait pas être facile, qu'un crétin a pondu un sombre opus cinématographique traitant de sa vision de l'Islam générant aussitôt un tollé mondial sur le mode "touche pas à mon prophète"... J'ai vu un nombre incalculable de gens que je connais orner leur page Facebook de petites phrases du style "Je suis pour que l'on respecte le prophète etc..." tandis que d'autres se précipitent pour démolir des ambassades (embarquant au passage le matos informatique qu'elles contiennent ! cf. le pillage de l'ambassade des USA au Yémen). Ca pourrait limite être drôle si des personnes n'avaient pas laissé leur vie dans cette flambée de violence aussi irraisonnée qu'infondée. Comme si le pauvre soldat en faction devant une ambassade pouvait être tenu pour responsable des faits et gestes d'un de ses compatriotes. Faudrait quand même qu'on arrive à se détendre du gilet côté religieux dans notre bas monde hein parce que là ça va vraiment tourner au vinaigre. Les pays post-printemps arabe, l’Égypte où les coptes sont régulièrement attaqués, le Pakistan où le crime de blasphème est puni de l'emprisonnement à vie au minimum, de la peine de mort dans les cas "graves", sachant qu'une simple dénonciation suffit à caractériser l'infraction et que le type qui a descendu un élu qui voulait changer cette loi est certes en prison, mais néanmoins considéré comme un héros par ses compatriotes... Ca laisse pantois, voire ça fait un peu froid dans le dos... Bref quand je vois tout ça je me dis que des fois j'en ch... mais qu'il y a bien pire hein ^^
Ca m'aide pas forcément à me sentir mieux mais en tout cas je me sens moins seul :p

 

Zou la bise et à tout bientôt...

 

Olivier

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par CAPRICE35
le 16/09/2012 à 20:23:46
ben voilà une bonne chose de faite...une partie de l'épée est tombée juste à côté...pioufff !!! Après ton surpoids c'est ton problème et c'est limite du harcèlement moral. T'as fait tes preuves, ça leur suffit pas ?!!! Bon allez bon courage,
La bise
Par Abdel
le 17/09/2012 à 20:20:08
Congratulations.

Laisser un commentaire

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.