Clics en masse & Urgence d'état

17/03/2011 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Amis du soir, bonsoir...
Bon je sais que ce locution est aussi éculée que "comment vas-tu-yau de poële", mais parfois même le trivial me fait rire... Tout d'abord, merci à toi cher lecteur, au moins l'assidu car nous avons dépassé cette semaine les 10.000 clics sur ce blog...
Vu le peu de commentaires, de réactions, de feedbacks, j'ai longtemps soupçonné ma mère et ma s½ur de se connecter 25 fois par jour pour voir s'il y avait du nouveau, (le blog existe depuis environ 212 jours * 25 clics = 5300 * 1 mère + 1 soeur = 2 = 10600 ça pourrait le faire :p) mais il faut se rendre à l'évidence, elle ne sont pas les seules à lire !
Donc merci de votre grande patience et n'hésitez pas à réagir, à chaud, à froid c'est bien sympa d'avoir vos commentaires !

A Bahreïn les choses se calment un peu. Ce matin nous avons pu aller au magasin, faire du tri dans les produits frais, notamment la viande, le poisson et les fruits et légumes. A part quelques barrages filtrants et des stigmates des combats sur les routes, on ne voit plus grand chose. Certes l'armée et la police sont partout, c'est l'état d'urgence et un couvre-feu a été décrété de 16h00 à 4h00. Nous avons donc décidé d'ouvrir le magasin de 8h00 à 15h00 (nos horaires habituels sont 8h30 à minuit) dès demain. Bien entendu le magasin ne sera pas achalandé comme un jour normal puisqu'il va falloir relancer les commandes mais comme on ne pense pas avoir énormément de monde dans le flou des premiers jours, on a le temps de réapprovisionner. Dans l'après-midi, nous avons eu une bonne nouvelle, le couvre-feu va être étendu jusqu'à 20h. La circulation sera donc totalement circonscrite dans une large zone entourant le rond-point de la perle de 20h00 à 4h00 du matin. Dans les villages, des barrages filtrants sont mis en place et chaque fois que je veux rentrer chez moi, je dois en passer un ou deux. Les villages étant assez "typés" religieusement, chaque camp veut éviter l'infiltration de fauteurs de troubles. Ils sont composés généralement de gens du village, assez jeunes, et masqués, mais à part ça plutôt gentils et polis, bien qu'armés et demandent simplement pourquoi on veut entrer dans le village. A Budaiya, le barrage étant devant le poste de police, il est tenu pour moitié par des policiers.  C'est assez drôle car la plupart m'appellent "Sheikh", ce qui veut littéralement dire Prince mais qui est donné aussi comme un titre de respect. Ah le pouvoir du cheveu blanc associé à l'embonpoint...

Côté politique, les ministres chiites récemment nommés ainsi que l'ensemble des députés chiites au Shura Council, la chambre basse du parlement ont démissionné pour protester contre les violences faites aux protestataires. L'ensemble des leaders de l'opposition ont été arrêtés et écroués ce matin, ce n'est donc pas avec eux qu'on va pouvoir nouer le dialogue... La communication souterraine (internet, mails, Facebook et autres Twitter) crépite de photos vidéos en tout genre, des plus mièvres au plus gores, de la photo du chiite embrassant un policier et lui donnant une fleur à l photo en gros plan du crâne explosé, os arrachés d'un manifestant tué lors du premier assaut du rond-point. La rhétorique est assez classique, chaque camp cherchant à démontrer que l'autre l'a forcé à réagir. Ainsi côté chiite on voit des photos très dures de blessés dans les hôpitaux, voire de morts... Bien sûr, toute cette souffrance étalée crûment happe l'empathie avec une grande force et nourrit la colère des opposants. Ces derniers sont bien maigrement armés face aux forces de l'ordre il est vrai... De l'autre côté, on explique qu'on a satisfait à toutes les revendications, tenté toutes les voies du dialogue... en vain : personne n'est venu s'asseoir à la table des négociations et qui plus est, l'occupation du rond-point de la perle a commencé à s'étendre au Financial Harbour menaçant directement le centre économique de Manama. Il faut dire que ce n'est pas faux... Ici on ne comprend toujours pas pourquoi ces négociations n'ont pas eu lieu :(
Plus grave encore, leur artisan le prince héritier, est totalement absent des écrans de télévision depuis plus de 3 jours alors qu'il les occupait quotidiennement. Sans tirer les tarots, on imagine que cela en dit long sur les dissensions internes à la famille.

Alors et maintenant ? Les anglais ont donné pour consigne à leurs ressortissants d'évacuer le pays. Il faut croire que la perfide Albion, à force de sucer des sachets d'Earl Grey fadasse à fini par se ratatiner les coucougnettes et s'étriquer la comprenette !
Ils sont quand même formidables de vouloir évacuer les gens quand le plus gros est passé :D
Du coup les canadiens leur emboîtent le pas. Eux au moins ont l'excuse de ne pas avoir d'ambassade ni de service consulaire sur place. Ils ont donc conseillé à leurs ressortissants de quitter le pays par les voies commerciales (et à leur propres frais bien sûr :p) puisqu'en cas d'aggravation de la situation, ils n'ont aucun moyen d'évacuer leurs ressortissants (environ 500... ça en fait des chasseur de caribou admirateurs inconditionnels de Céline Dion - ah mes oreilles sifflent d'un "Maudit français" lancé avec cet accent magnifique qui caractérise nos amis du Québec :D).
L'ambassade de France, elle, nous dit simplement de ne pas sortir si on n'y est pas forcés, mais point d'évacuation à l'horizon.
En revanche les entreprises privées évacuent les familles. D'obscures question d'assurances apparemment lorsque l'état d'urgence est décrété les motivent bien plus que le bien-être des intéressés dont les multinationales se fichent comme de leur premier bilan fiscal. Certains sont soulagés de partir, notamment ceux qui vivent près de centre de Manama et qui sont les témoins des affrontements sous leurs fenêtres, mais beaucoup sont mécontents, voire furieux car cette évacuation ne leur semble nullement justifiée et décidée sans aucune concertation avec les intéressés.

Au fait... Beaucoup de question autour de l'état d'urgence qui est souvent confondu avec la loi martiale. Pour résumer, le premier se situe un cran au-dessous du second. En effet la loi martiale instaure un état judiciaire d'exception au sein duquel l'armée se substitue à la police pour assurer le maintien de l'ordre à la place ou en collaboration avec celle-ci. Tout ou partie des droits fondamentaux des citoyens sont suspendus dans ce cadre.
Dans l'état d'urgence, qu'un état peut instaurer en cas de danger grave et imminent menaçant le pays, seules certaines libertés fondamentales peuvent être suspendues. Celle de libre circulation par exemple. Ainsi pour mettre en oeuvre un couvre-feu... il faut d'abord décréter l'état d'urgence sans quoi celui-ci contrevient au droit fondamental du citoyen... Hé oui c'est pas si simple d'être patron d'un pays... Marine... Si tu me lis, réfléchis bien ;o)

Aujourd'hui c'était sympa de croiser un peu de monde sur les routes, de voir les collègues au boulot, de voir les magasins rouvrir. Même Pizza Hut a repris les livraisons, un de leur livreur a fait une tentative de suicide devant mes roues de voiture ! Cela étant... l'huile bouillante faisait des projections, on a donc mis un couvercle sur la marmite. On n'a pas pour autant éteint le feu et la colère ravalée est le meilleur terreau du radicalisme et des extrémismes. Comme vous l'avez remarqué, je n'y comprends pas grand chose à tout ça mais je suis sûr d'une chose, celui qui va se coucher avec de la colère dans le c½ur se réveille rarement heureux et le c½ur léger. Espérons que les uns et les autres ne perdront pas cela de vue dans la gestion de "l'après".

 

Bonne nuit en France

 

La bise

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par philippe de calas
le 18/03/2011 à 00:49:41
un petit coucou avant d'aller me pieuter avec l'espoir de me réveiller content et le coeur léger , MOI ,tu sais le personnage que je préfère , MOI :
non , ne remercie pas pour notre patience , du moins en ce qui me concerne , car c'est plutôt toi qui t'oblige à nous résumer avec force détails une situation compliquée , of course my dear , et je te lis avec très beaucoup d'intérêts .
L'absent des étranges lucarnes depuis 3 jours l'est-il parce qu'il a honte d'avoir appelé les Saoudiens pour taper sur la tronche de ses sujets , ou bien lesdits Saoudiens l'ont-ils "écarté" des médias ?

à te lire ... et bravo pour tes c.rendus dont la qualité entraîne la fréquentation élevée de ton blog , même si maman et soeurette alimentent le compteur ( j'aurais presque pu écrire CONTEUR vu ton style captivant )

porte-toi bien, El Sheikh
Par Reda
le 18/03/2011 à 00:56:10
Bonjour Olivier,

Juste un petit mots pour te remercier de tes upto date. Et pour dire aussi que ce n'est pas que ta mere et ta soeur qui clic plusieurs fois par jours. ;) Je te lis chaque fois que tu poste un message sur ton blog depuis un peu plus d'un mois juste avant les evenements. Enfet j'etais labas tout au debut dans l'intention de venir m'installer au Bahrien. Je devais venir la fin de ce mois ci mais j'attends les bonnes nouvelles.
Merci Olivier

Laisser un commentaire

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.