Grosses Chaleurs & Petits Fours

28/06/2011 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Bon cette fois il fait vraiment chaud !
Par exemple maintenant, le matin quand je sors vers 7h30, il fait déjà 38-40° soit la température rectale d'un mec avec une bonne grippe... Vous vous imaginez en costard cravate dans le rect... heu dans la chaleur du Bahreïn ? Hé ben ça c'est rien... Parce que le matin, l'humidité est inférieure à 30%.
Mais alors le soir.... Avec la chaleur dans la journée, toute l'humidité contenue dans le sol, la mer et tous les points d'eau s'évapore allègrement sous le soleil. Du coup le soir quand je sors du mall j'ai l'impression d'être dans une cuisine aussi petite que surchauffée dans laquelle une cuisinière incongrue ouvrirait subitement une cocotte minute surchauffée... On est à mi chemin entre le sauna et le bain turc, et nous sommes juste au début de l'été... Comme dirait une célèbre marque de citronnade, "il fait trop chaud pour travailler"... Sauf que ça c'est juste mon avis, pas celui de mes patrons :D

Nous préparons le ramadan qui arrive à grande vitesse. La consommation est vraiment particulière à cette époque de l'année. Du fait du jeûne, la plupart des gens changent leur alimentation. Il faut manger des aliments très énergétiques et permettant de conserver eau et sels minéraux. Les repas du soir sont particulièrement copieux et généralement l'occasion de retrouvailles familiales ou amicales. L'ascétisme du jeûne est donc compensé par l'esprit de fête et la joie qui règnent le soir. Du coup en magasin que vend-t-on ?
Des dattes bien sûr ! Pour les sunnites, elles sont généralement prises avec un verre d'eau à l'heure d'Iftar, la rupture du jeûne mais elles entrent dans l'alimentation de tous les locaux à cette période de l'année qui affiche les plus forte ventes. Il en va de même pour les fruits secs. Caloriques, riches en vitamines, en fibres et en sucres lents ils donnent de l'énergie. C'est aussi l'époque ou l'on vend le plus de boîtes hermétiques pour conserver les aliments, de "chafing dishes" sorte de plats avec couvercle et chauffe-plat intégré. Les familles en profitent aussi pour compléter / changer leur vaisselle : services de table, couverts, plats, nappes etc... Tout y passe. Côté textile on se concentre sur les vêtements locaux qui ont beaucoup de succès à cette période.
Côté vie locale, les écoles commencent à fermer pour les vacances. La plupart des familles d'expatriés rentrent au pays et seul celui qui travaille reste sur place. La communauté d'expatriés du Bahreïn se transforme pendant deux mois en tribu de mecs esseulés. Inutile de dire que les restaurants qui livrent à domicile et les entreprises de nettoyage à sec sont aux anges ;0)
Cette année Bahrain a concocté pour "ceux qui restent" une tonne d'activités pour animer l'été.
En effet, traditionnellement, le lieu de villégiature des Bahreïnis qui ont les moyens de partir en vacance sont les pays du Golfe, notamment les EAU, le Koweït, la Jordanie et pour les chiites, l'Iran, l'Irak la Syrie et l'Arabie Saoudite. Le Liban est aussi une destination appréciée.
Du fait des troubles géopolitiques dans la région, il n'est pas autorisé de voyager dans plusieurs de ces pays et bon nombre de locaux ont semble-t-il décidé de rester chez eux. Donc si vous voulez savoir quel est notre programme de réjouissance, vous pouvez le trouver ici : http://www.bahrainsummer.bh/ (Attention il y a de la musique, réglez vos HP, surtout si vous êtes dans un open space au bureau ;o)

A part ça, il y a une dizaine de jours, je suis allé à une réception de l'ambassade de France à l'occasion du départ de l'attaché commercial de l'ambassade. Tout le gratin du business français ou francophile était là. Comme d'habitude dans ce genre de soirée, on serre des mains moites, on booste sa collection de "business cards", on boit du champagne tiède et on affiche un sourire béat du type qui ne voudrait pour rien au monde être ailleurs alors que dans ma tête c'est plutôt du genre mais qu'est-ce que je fiche là, qu'est-ce que je serais bien en tong/caleçon/chauffe-Marcel dans mon jardin ! J'ai vraiment une sainte horreur des mondanités... J'ai par ailleurs le plus grand respect pour tous ces gens qui s'y pressent mais ces relations forcément superficielles, nécessairement affables quoiqu'on pense finissent à les yeux par être particulièrement ennuyeuses.
Même en faisant un grand effort d'imagination, de quoi peut-on parler à une personne qu'on ne "connaît" que depuis une minute trente et que seul le hasard de nos mains se télescopant au sommet d'un blini saumon chantilly salée nous a fait rencontrer ? En général après l'échange de noms, déjà douloureux car pour saisir le nom d'un étranger c'est souvent extrêmement difficile et l'écorchage même tout droit à des quiproquos compliqués, on interroge son vis-à-vis sur ce qu'il fait dans la vie, ou alors sur les circonstances qui l'ont amené à la soirée (Vous êtes un proche de machin ou une relation professionnelle ?). Une fois explorés les CV respectifs, on peut se risquer sur le terrain plus personnel si des signes nous y encouragent (alliance, taches de lait régurgité sur l'épaule du costume) ; "Et sinon, vous êtes à Bahreïn en famille ?" mais on finit invariablement sur la météo locale, la faim dans le monde, les dernières frasques d'un homme politique ou un autre pour aller au bout du compte s'enliser dans les phrases définitives qui "meublent" la conversation à peu près aussi élégamment qu'un placard en formica marron meublerait une cuisine de ferme. Dans l'ordre de popularité décroissante on trouve "Hé oui...." (notez ici l'importance des points de suspension qui sous-entendent tout ce que l'on pense mais qu'on ne dit pas !), ou encore "Voilà, voilà...", ensuite nous avons les "Comme vous dites, je ne vous le fais pas dire" qui ne sont plaçables QUE si c'est votre interlocuteur qui a placé le dernier argument. Enfin il y a "Enfin que voulez-vous...." et tous ses dérivés qui renvoie habilement la balle chez l'autre pour poursuivre la conversation.
Soyons lucide... On ne va pas tenir une conversation passionnée sur la situation politique du pays avec un type qu'on connaît depuis trois minutes et qui suce consciencieusement trois fois chaque noyau d'olive avant de le jeter dans le cendrier. Vu mon patronyme, ça me fait des petits frissons à chaque fois :D
Bref quand nous avons enfin décidé de nous éclipser aussi discrètement que nos gabarits le permettent (mon boss est svelte mais encore plus grand que moi qui fais déjà 1m87 !), l'ambassadeur à justement décidé de faire un discours.... Coincés, nous avons donc dû patienter, sourire, hocher la tête et applaudir... avant d'enfin nous évader !

Jeudi soir petit dîner chez Éric & Lydia. Ça devient presque une habitude, j'ai un peu l'impression que c'est ma cantine du jeudi :D
Ils couchent les enfants et nous dînons tous les trois dans la cuisine, c'est bien cool, d'autant que l'un comme l'autre cuisinant très bien c'est un régal à chaque fois ;p Vendredi à la cool, bain de soleil, piscine bon bouquin et bon film. J'ai travaillé un peu l'après midi sur le plan de notre futur nouveau magasin. Enfin si les choses se décident parce que tous les jours ça change... C'est un peu tango argentin... un pas en avant, deux pas en arrière :D Bref on verra, mais si ça se fait au moins on sera prêts !

 Allez zou... Bonne semaine en France... Tenez bon, bientôt les vacances :p

 Bises

 

Olivier

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par christèle
le 01/07/2011 à 13:44:19
C'est toujours un plaisir de lire votre blog. Finalement, vous devriez organiser une soirée cool à l'ambassade ça changerait des mondanités habituelles. Bon courage pour cette période hot, et l'effervescence du ramadan qui arrive. Je ne suis pas aussi douée pour l'écriture que vous, je fais des copiés-collés pour mes amis car vous m'enlevez les mots de la bouche. Plagia, oui je l'avoue...A bientôt de suivre vos aventures
Par Olivier KRAFT
le 02/07/2011 à 20:02:08
Bonjour Christèle,
Merci mille fois pour votre commentaire :D
Vous avez beau vous dire peu douée pour écrire, vous l'avez fait et je vous en remercie car les commentaires sont finalement plutôt rares au regard du nombre de personnes qui lisent le blog :D
Quant au plagiat... D'ici que je vous poursuive, on vendra du cochon à Central Market :p
Faites vous plaisir !

Amicalement

Olivier
Par christèle
le 25/07/2011 à 18:55:45
je ne sais si un jour ce sera possible, mais je serai ravie de faire une soirée "pince-fesse" en votre compagnie. Au moins je suis sûre de rigoler.
Par dobblek
le 04/07/2011 à 09:06:58
voila, voila....!!.. c'est comme si je l'entendais!
J'adore t'imaginer dans ces soirée mondainnes, a nous deux on s'y marrerait bien quand meme (vu les soiorées auquelles nous avons deja survecu), mais je ne mange toujours pas de saumon! Nous pensons souvent a toi, surtout quand on se plaint de la chaleur, tu nous aides a relativiser!
Muchos besos
Dobble K

Laisser un commentaire

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.