Hauts Les Choeurs & Elections

24/03/2012 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Salut tout le monde,

 

Bon pas besoin je pense de rajouter une couche au pathos ambiant qui dégouline à travers nos TV, radios, journaux.
Nous sommes tous horrifiés, choqués, troublés, en colère, inquiets, meurtris de savoir que notre société porte en son sein de telles tumeurs... Sournoises, mortelles, nourries par ce racisme au quotidien qui fait de l'autre l'ennemi, le juif, le musulman, le gros, le handicapé, celui qui s'habille bizarrement et a un regard louche... Du coup un père sort de l'école avec ses enfants se fait tuer parce qu'il est juif, un adolescent en Floride est abattu d'une balle dans le dos par un citoyen effectuant une patrouille de surveillance dans le quartier. Le gamin de 17 ans avait dans ses poches une cannette de soda et un paquet de bonbon. L'enquête préliminaire a conclu à...la légitime défense.... C'est quoi ce délire ????
Bien sûr, les musulmans de France sont à nouveau regardés comme des criminels en puissance alors que le nombre d'extrémistes en leur sein est aussi élevé que le nombre d'extrémistes chez les catholiques, vous savez, ceux qui menacent de mort les médecins pratiquant l'avortement par exemple. Comme quoi, Jésus ne nous a pas protégés de la connerie... Amen !
Cette affaire qui s'est révélée être une affaire à tiroirs, a été rondement menée par la police, la gendarmerie, le renseignement etc... Imaginez en combien de temps ils ont mis la main sur ce type dont il vaut mieux oublier le nom très vite. Mais malgré cela, en bons français, la polémique enfle : "comment se fait-il que....". Maintenant, il faudrait arrêter les criminels avant qu'ils ne le deviennent... Mettre un policier derrière chaque type qui porte une barbe et lit le Coran... Mais les mêmes qui réclament l'avènement de la république bananière seront dans la rue protestant à cor et à cri contre le délit de faciès dans les contrôles d'identités ou contre les reconduites à la frontière des sans papiers. Étrange dichotomie que celle de l'esprit français tout de même... Dans tout ce brouhaha, Marine qui ne perd pas le nord, se faisait d'abord toute petite lorsqu'on poursuivait la piste d'éventuels militants d'extrême droite brandit aujourd'hui son oriflamme préféré, celui sur lequel est écrit "Je vous avais prévenus" et crie si fort que même ceux qui ne veulent pas l'entendre n'y échappent pas que tout le monde (sauf elle et son papounet) a sous-estimé la montée de l'intégrisme religieux en France. Ça c'est fait... Pas un mot bien sûr sur ce qu'elle ferait elle pour juguler cette montée réelle ou supposée... N'oublions pas que sa dialectique consiste surtout à pointer du doigt, dramatiser, amplifier mais à ne jamais dire comment faire pour que cela change. Probablement une arme secrète à base de trop plein d'amour dont elle compte nous faire profiter quand elle sera élue :D

Bref où que l'on regarde, ce n'est pas la fête en ce moment. Quand on essaye de commenter l'actualité au café du matin, on sent vite la déprime qui pointe et se rabattre sur la météo n'aide pas vraiment ! Nous avons passé la semaine dans les tempêtes de sable, le froid de canard (14° au mois de mars... je rêve !), et hier nous avons même eu de la pluie. Résultat des courses, après avoir chassé la poussière qui s'infiltre partout, lavé le mobilier de jardin et les dalles, hop la pluie est venue plaquer au sol toutes les cochonneries en suspension dans l'air et on est donc bon pour recommencer... A part ça pas grand chose de neuf sur mon île... Dimanche dernier j'ai rejoint l'Association Francophone de Bahreïn, en dépit de ma réserve pour le milieu associatif expatrié, car ils ont une chorale. L'annonce parlait de pop française et de Gospells et comme j'ai fait partie d'une chorale de Gospells dans ma folle jeunesse, que pour une fois, ce n'est pas à pétaouchnoque avec des horaires impossibles, j'ai décidé d'y aller. J'ai toujours bien aimé le côté libératoire, un peu exutoire même du chant... Première séance pour moi donc dimanche dernier. Les répétitions ont lieu dans un hôtel. Nous sommes une quinzaine, avec seulement deux hommes. Pas de pop ni de Gospells, on travaille "Amazing Grace" et "Le lion est mort ce soir". Ça parait simple comme ça mais en fait pas du tout ! Ce sont des chansons que nous avons tous chantées, ou du moins fredonnées des milliers de fois. Or là, nous chantons en canon, autrement dit chaque partie du ch½ur chante un mélodie différente, dont la combinaison est sensée apporter une harmonie particulière. Bon ben c'est pas gagné hein... En bon "petit nouveau", j'ai fait un paquet de fausses notes, couacs et autres. Ne maîtrisant pas encore les mélodies pour les ténors basses j'ai un peu ramé, d'autant qu'à deux hommes, pas facile de s'entendre au milieu de toutes ces femmes qui donnent de la voix ! Même suivre mon camarade m'était difficile !
L'animatrice m'a du coup gentiment enregistré sur mon iPhone la mélodie que je suis sensé suivre pour chacune des chansons et je la passe plusieurs fois par jour pour bien me la mettre en tête malgré mes résistances qui me poussent à chanter la mélodie habituelle. J'espère bien que demain soir je ne ferai plus le vilain petit canard ! Cela étant, nous devrions être plus nombreux, apparemment la semaine dernière, un concert avait lieu le soir de la répétition qui nous a privé d'une partie des membres. Je vous raconterai ça, promis :D

A part ça, la présidentielle se prépare dans plusieurs pays, dont le nôtre. Que l'on vote par idéologie pour un camp identifié, par dévotion pour un candidat que l'on juge être l'homme de la situation ou par dépit pour le "moins pire" du paquet, ce qui semble être le cas d'un bon nombre de nos compatriotes, le moins que l'on puisse dire c'est que nous intéressons les sondeurs, analystes, sociologues de tout poil. Ils nous expliquent comment nous fonctionnons, quel est notre chemin de pensée, ce que l'on pense aujourd'hui et ce que l'on pensera demain.... Pfiou c'est pointu ça comme métier ^^. Du coup c'est assez drôle d'écouter tous ces experts de la prospective s'invectiver sur les plateaux TV à grands renforts de statistiques historiques visant à dégager des modèles d'évolution d'opinion comme on le fait des anticyclones...
Pas si sûr qu'en matière d'opinion, les mêmes causes produisent les mêmes effets hein :p Nous apprenons de nos erreurs et les électeurs qui ont adopté un jour telle attitude ne vont pas forcément la reproduire, même dans des circonstances similaires parce qu'entre temps, ils ont changé, vieilli, appris, mûri, etc... En matière de météo on peut s'accorder à constater que les mêmes causes produisent les mêmes effets mais là... Je suis plus que dubitatif... Bien malin en tout cas qui peut dire avec certitude ce qui va se passer ! Même si la campagne n'est en rien "passionnante" en ceci qu'elle se résume comme souvent à un duel sur le mode "C'est moi qui ait la plus grosse" (base électorale hein... à quoi pensiez-vous ? :p), les jeux sont finalement assez ouverts et la volatilité des électeurs alliée au nombre d'indécis peut encore amener bien des surprises.
Bon le premier tour approche, on devrait être assez vite fixés... Surtout que maintenant, pour cinq minutes de Bayrou (au hasard), il va falloir se fader cinq minutes de Sarkozy, Hollande, Joly, Mélenchon, Cheminade, Poutou, Le Pen, Arthaud, ET Dupont-Aignan.
Ça va sacrément nous faciliter le transit intestinal tout ça non ? Parce que soyons honnêtes, qui a envie d'écouter Poutou ou Cheminade pendant une heure ? J'ai honnêtement essayé d'appréhender la diversité de nos candidats dans un exercice d'honnêteté intellectuelle un peu idiote dont j'ai le secret... Ben j'ai quand même pas eu trop de facilité à comprendre où ils voulaient en venir hein...

Je ne vais pas parler des grands partis, tout le monde connaît leur idéologie politique, leurs projets économiques et sociaux. Chez les petits, c'est moins faciles d'y voir clair :

Jacques Cheminade tout d'abord avait soutenu Ségolène ROYAL en 2007 faute d'un nombre de parrainages suffisants pour se présenter lui-même. Vous comprendrez que je ne vais pas prendre ça pour un signe d'intelligence hein... Moi aussi j'ai chanté Chantal GOYA quand j'étais petit, c'est pas pour ça que je la verrai présidente de la république ! A chacun son job.... Ceci étant, je n'aime pas jeter le bébé avec l'eau du bain donc je suis quand même allé voir son programme. C'est un mélange étrange. Plutôt conservateur côté social sur le plan politique son mouvement se veut une alternative à l'ultra-libéralisme et au marxisme et rejette (encore un !) le monde de la finance dont il n'hésite pas dans son programme à organiser la faillite. Les maçons du coeur version économique en somme... On casse tout et on refait la maison en une semaine; mais en mieux... C'est cela oui....

Nathalie Arthaud, réincarnation en plus jeune et en moins patiente d'Arlette Laguillier. Cette grande Arlette qui nous a harangué depuis l'enfance avec des mots qui n'appartenaient qu'à elle. "Travailleurs, travailleuses", le capital qui "spolie les travailleurs" etc...
Là on est dans le trotskysme pur cru, dans une logique de renversement, de bouleversement des systèmes en place pour y substituer le communisme dont tout le monde sait que partout où il a été mis en ½uvre, tout le monde vécut heureux et eut beaucoup d'enfant. Pour tout vous dire, j'avais un petit faible pour Arlette, pour son opiniâtreté, sa détermination, ses efforts pour s'améliorer, elle était plutôt bonne en interview et dans les débats et même si je n'ai jamais été tenté par ses idées, c'est une personne pour laquelle j'ai toujours eu du respect.
La nouvelle est nettement moins sympathique ! Cassante dans plus d'un débat, souvent incontrôlable en interview martelant ses arguments à l'envi sans entendre ni répondre à la contradiction... Je sens bien le vent de liberté qui va me souffler dessus si elle était élue ^^

Philippe Poutou : toujours l'extrême gauche. Poutou est à Olivier Besancenot ce que Nathalie Arthaud est à Arlette Laguillier : un héritier parfois, un remplaçant en tout cas, un fils spirituel un jour peut-être. Lui c'est le candidat qui s'excuse presque d'être là. En gros ils ont tiré à la courte paille et il a perdu ! Issu de l'ancienne Ligue Communiste Révolutionnaire, son parti le "mouvement anticapitaliste" milite pour un monde plus humain, anti productiviste, réglé par une sorte "d'autogestion démocratique". Seul problème, leur candidat a le charisme d'une fourchette à escargot, il est invisible, insipide, incolore et inodore. Déjà le choisir pour succéder à un Besancenot, candidat récurrent en forme de facteur à la tête de gendre idéal les cheveux et le Kway de la poste dans le vent, c'est presque une erreur de casting qui n'invite pas à faire confiance au dit mouvement même si le changement de nom était en revanche bien trouvé parce communiste ça fait ringard et révolutionnaire, ça fait peur !

Eva Joly : quand on pense que l'écologie a été le must de la campagne précédente et à quel point aujourd'hui tout le monde s'en fout, c'est assez affligeant ! A y regarder de plus près, les écolos ont un vrai programme, assez construit, avec bien entendu quelques poncifs mais bon ce sont des écolos hein ^^ Après leur pauvre candidate rame quand même et je pense que tout le monde se demande un peu ce qu'elle vient fiche là !
De juge aux affaires financières à candidate écolo à la présidentielle, drôle de reconversion. Du coup son atterrissage n'a pas l'air de convaincre et personnellement, même si je ne partage pas forcément une grande partie de leurs idées, je trouve que Cécile Duflot aurait quand même eu plus de consistance. Mais bon, mon petit doigt me dit qu'elle se chauffe pour 2017 :p

 Nicolas Dupont-Aignant : son mouvement qui s'appelle "Debout la France" (ça ne s'invente pas !) est plutôt à droite pour le coup, même s'il revendique de fortes valeurs sociales, sans pour autant rejeter le capitalisme. Son programme est nettement souverainiste, voire par moment un peu nationaliste il milite fortement contre l'Europe fédérale et pour un état indépendant, souverain dans lequel les décideurs sont élus au suffrage universel direct et dans lequel les grandes questions de société sont tranchées par référendum. Il se veut Gaulliste républicain et se prétend (un de plus !) au dessus des clivages gauche-droite.... Tu m'en diras tant.

Bon une fois que je me suis farci toutes ces belles idées, j'ai avalé une boîte de paracétamol, il fallait au moins ça !
Ce qui me frappe c'est à quel point la plupart des candidats essayent d'exister par la différence. Les gens "ont envie que ça change" donc pour surfer sur cette vague, chacun essaye de faire croire qu'il est "différent". Rien que quand on relève le nombre de mouvement qui se prétendent "au-dessus des clivages gauche-droite", va falloir embaucher des aiguilleurs du ciel et ça va faire de l'ombre tout ce monde là-haut !
Bon OK ils ne veulent pas ressembler à ce qui existe... C'est plutôt bien jusque là... Sauf que quand on essaye de comprendre ce qu'ils vont faire de vraiment différent... faut pas avoir peur du vide hein... Ce n'est finalement pas si facile de faire du neuf et d'inventer en politique... enfin des trucs plausibles en tout cas parce que les électeurs, ils aiment bien rêver.... Mais une fois venu le jour du scrutin, il savent que celui qui sera aux manettes va conduire le bus pendant cinq ans et personne n'a envie de passer cinq ans dans un bus avec un conducteur qui n'a pas le permis !
Bref qui vivra verra... Me reste plus que les "gros candidats" à potasser avant de fixer définitivement mon bulletin. Sarko, Hollande, Le Pen, Bayrou et Mélenchon... Bon certains n'ont aucune chance d'avoir mon vote mais par acquis de conscience je vais aller voir ce qu'ils proposent quand même... Ce serait ballot que je meure idiot ! Au moins cette fois-ci j'ai échappé à "Chasse pêche nature et traditions"  c'est déjà ça !

 

Allez un peu plus d'un mois et on vote !

La bise

 

O.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.