Intros à la Gomme & En Voiture Simone

24/09/2012 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Hey Ho !

Oui je sais, j'entends déjà les commentaires caustiques sur mes éternelles intro molles... Après les "bonjour", "salut", "hello", "coucou" voire même "youhou", "Hey" et  "Ho" sonnent un peu comme les prémisses de l'hymne célèbre de sept personnages de petite taille se rendant au boulot dans la mine pendant que leur invitée, mi dinde candide, mi princesse écervelée faisait le ménage dans leur cabane modèle réduit. Les esprits chagrins y verront probablement un sacrifice vaniteux au besoin d'être original sans pour autant avoir suffisamment d'imagination et peut-être que les esprits chagrins n'ont pas complètement tort. C'est difficile de trouver ce mot d'accroche de début de texte qui doit tout à la fois vous saluer, vous qui prenez le temps de venir me lire, lancer la suite, tout en étant court et porteur de la modestie de ces travailleurs de l'ombre qui s'effacent devant plus grand qu'eux.
Tout ça pour dire que si vous avez des idées, je suis preneur !
Comme dirait ma grande amie Chris..."Put... ! Tu peux vraiment jamais nous faire la version courte" Ben voilà... la preuve que non :p
Je précise que ledit "Put..." qui à mes oreilles fait immédiatement passer la plus élégante des femmes au rang de morue mal dessalée a toujours eu dans la bouche de Chris quelque chose de fleuri, un peu vert, mais jamais vulgaire. Hé oui je suis allergique aux gros mots depuis presque toujours. Mes enfants rangent ça dans la catégorie de mes TOCs inguérissables et ont fini par se faire à mes périphrases joyeuses et imagées. Déjà tout petits, ils avaient interdiction de dire des gros mots à la maison. A l'école ou avec leurs copains, ils avaient leur langage mais nous avons toujours exigé d'eux qu'ils soient capables de s'exprimer sans ponctuer chaque phrase d'un juron retentissant comme bien des ados. Avec force de persuasion, "pauvre con" est devenu "QI de bidet", "tu me fais chier" se disait alors "tu me facilites le transit intestinal", "on est dans la merde" fut remplacé par "on nage en pleine incertitude" et cela a fini par devenir un jeu, à celui qui inventera la plus fleurie des horreurs, sans jamais utiliser de mots déplacés. Au temps pour la créativité :D

Dans la vie sur mon île les choses se tassent un peu. Même si je continue à faire le cumulard et à bosser comme un taré, je commence à voir la lumière au bout du tunnel (nan pas celle de quand t'es mort, celle de quand t'es dans un tunnel ananas !). Mon remplaçant arrive le 26 et le remplaçant de mon collaborateur licencié le 29 ! Si ce n'était pas ridicule tout seul dans mon salon, je ferais bien une petite ola. Bon après ce mouvement irréfragable de joie, le cynique qui somnole toujours quelque part au fond de moi s'agite pour souligner qu'il va falloir les former, préparer les négos de fin d'année, prendre les trois semaines de vacances que je dois prendre avant le 31 décembre, se former au RH et superviser la CMD pour "assurer les résultats jusqu'à la fin de l'année" - Sic -. On dirait donc que le cumul des mandats va probablement me poursuivre pendant quelques mois encore ! Sinon le nouveau boss est vraiment décidé à secouer le cocotier. Après des années de "léthargie un peu sclérosante" et de gens engoncés dans des habitudes aussi pesantes qu'inamovibles (en apparence du moins !) un vent de changement souffle sur Bahreïn et ça ne peut que faire du bien.
Forcément, cela ne va pas sans quelques résistances au changement, grincements de dents et autres mais la majorité, une fois le premier mouvement de surprise passé, semble satisfaite des perspectives ouvertes par ce nouvel élan. Pourvu que ça dure !

Côté vie sociale, ce n'est pas le Pérou. Entre ma faible disponibilité et le fait que tout le monde s'occupe de reprendre le boulot, l'école etc. je n'ai pas vu grand monde. Pour être tout à fait honnête j'étais tellement crevé que j'aurai probablement été un convive d'un ennui mortel :D
Mais bon, je reprends du poil de la bête ! Je devais être en vacance une grande partie du mois d'octobre (3 semaines) mais avec un remplaçant tout juste atterri et un budget costaud à boucler, inutile de dire que mes vacances étaient pourries d'avance !
Du coup j'ai pris une semaine, dont le point culminant sera mon anniversaire. Les deux autres semaines viendront en leur temps au mois de novembre si tout va bien   o/
J'aurais pu reporter la totalité en novembre mais j'ai trop besoin de repos, de sommeil, et de me détendre pour attendre encore un mois et demi ! Sans compter aujourd'hui, dans 17 jours je m'enfile 7 grasses matinées, le double de bons livres, au moins autant de lézardage au soleil et je compte bien remplir le congélo de manière à me tenir à des kilomètres de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un super ou un hypermarché :D
Vendredi qui vient j'organise un gouter puisque Nadine, Guilhem et leur fiston ont fini par migrer après leur tour d'horizon façon premier contact du mois d'aout.  On a déjà été au restaurant mais je trouve plus sympa de faire un truc à la bonne franquette à la maison. En plus ça fait un bail que je n'ai pas fait chauffer les moules à pâtisserie donc on va faire ça ! ^^

Bon et comment va le pays de mes racines ? Comme disait la chanson : "les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent".
L'économie ne va pas fort, le changement c'est maintenant est devenu c'est quand on pourra, décevant au passage les plus impatients des électeurs de la nouvelle majorité et apparemment ils sont nombreux, la droite quant à elle critique et dénigre tout en préparant son combat des chefs, l'extrême-gauche se remet difficilement du KO des élections, la gauche de la gauche (celle qui n'est pas extrême) pense se désolidariser du vote gouvernemental sur le traité européen et l'extrême droite réunit son congrès annuel avec trois générations de Le Pen à la tribune surfant avec bonheur le plein de rodomontades à la babine sur les frasques des agités du monde musulman.
Je dis bien frasques oui car autant je peux comprendre que certains se sentent agressés par des propos, des attitudes etc. qu'au nom du vivre ensemble nous devons tenter de modérer même si à mes yeux la liberté d'expression reste fondamentale. Ceci dit, il faut arrêter aussi, au nom de je ne sais quelle rigidité religieuse, jouer les Madame tout est grave dès qu'on parle d'Islam.
Je ne connais aucun musulman dans mon entourage proche qui ait eu envie de tuer des américain parce qu'un de leur compatriote, manifestement affligé de crétinisme patenté, a commis un bout de film aussi pathétique qu'affligeant, tant dans la forme que dans le fond. Que l'on se sente heurté, voire meurtri je peux entendre, que l'on aille tuer des gens qui n'ont rien à voir avec ça à la porte des ambassades me révolte au plus haut point !
Là encore, l'internet est vraiment la meilleure et la pire des choses ! En effet que s'est-il vraiment passé avec ce film.
Le film a été tourné il y a quelques mois voire un ou deux ans semble-t-il. Absolument personne n'a vu le long métrage où que ce soit et il n'est enregistré auprès d'aucun organisme. Seul le fameux extrait de 14 minutes a été diffusé sur Youtube il y a des mois de cela dans l'indifférence la plus totale. Soudain, la veille du 11 septembre, ledit extrait est subitement renvoyé sur la toile, sous-titré en arabe. Non  ? Ca ne vous dit rien à vous ? Vous n'avez pas un gros gyrophare qui s'allume dans votre tête assorti d'une sirène qui hurle Woot-Woot-Manipulation-Woot-Woot ? Alors à qui profite le crime ?
Les salafistes qui tout en étant ultra minoritaire sont des pros de la manipulation de masse ? A l'inverse, les mouvements d'extrême droite ou les extrémistes israéliens qui bénéficient directement et durablement de cette agitation violemment anxiogène ? Bien malin qui peut le dire avec certitude, mais en tout cas, tout ce dont je suis intimement convaincu c'est que qui que ce soit, il n'est certainement pas animé de pures intentions.
Comme si ça ne suffisait pas, Charlie Hebdo rempile lui aussi avec une de ses caricatures dont il a le secret. On peut clairement souligner que le moment n'est pas très bien choisi. Certes la liberté d'expression est à mes yeux inaliénable mais que l'on ne vienne pas me dire que la seule volonté du journal était de défendre cette dernière ! Faudrait quand même voir à pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages comme disait l'autre ! Parce que bon, soyons clairs, ils se sont juste fait un maximum de profit (épuisé en quelques heures de vente, puis réédition). Ils ont attendu le moment propice (pour eux) pour sortir ces dessins quand leur retentissement serait à son maximum pour ensuite promener sur tous les plateaux leur regard de cocker battu drapé dans la dignité vertueuse du défenseur des libertés fondamentales... Là aussi on nous prend un peu pour des c... QI de bidet !
Disons que ce n'était certainement pas le meilleur moment pour publier ces dessins... Un peu comme si lors d'un repas de famille en plein psychodrame parce que tonton Hugues vient d'être accusé par tata Jeanine de le tromper depuis des années et alors que tout le monde s'enguirlande copieusement le fils prodige balançait soudain "Papa, maman, je suis homosexuel".
Bref on agite, on excite, on fait tout pour que le feu bout et pendant que les imbéciles ne deviennent pas plus intelligents, les extrémistes "s'extrémisent" encore plus, les frictions s'enveniment et la peur de l'autre grandit partout distillant la méfiance, qui reste le pire des poisons en matière de vivre ensemble.
Va falloir qu'on se bagarre hein ! On est tous le rom, l'arabe, le juif, le catho, le con de quelqu'un d'autre, ceux qui l'oublient facilement risquent un jour une cuisante leçon.
Allez hop, happy face ! Demain sera mieux qu'aujourd'hui et moins bien qu'après demain par que c'est ce qu'on veut tous !

Si une aile de papillon peut provoquer une tornade, imaginez toutes nos pensées positives ce qu'elles pourraient faire :D

 

La bise

 

O.

Note: 2,3/5 - 3 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Nad
le 25/09/2012 à 09:09:03
Salut Olivier!

Belle leçon d Universalisme :-) !!
Bisous

Laisser un commentaire

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.