Justice Aveugle & Coups bas

22/05/2011 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Hello !

Tandis que certains hommes politiques français font la une de tous les journaux français sans exception, et pas forcément pour leurs faits politiques malheureusement, cette affaire aussi glauque que grave si elle est fondée a fait quelques lignes ici, puis plus rien, puis certains lecteurs, (même pas français !) se sont émus de la façon dont le directeur du FMI avait été traité par les Américains dans les pages des journaux. Choc de deux cultures, celle du tout montrer, surtout quand ça nous arrange et celle du presque tout taire, surtout quand ça nous dérange !
Alors certes les médias à la française ont caché Mazarine P. pendant des années quand Monica L., elle, gardait pendant trois ans une robe tachée de sperme présidentiel... Question de culture là aussi. Quelle curieuse idée qu'un personnage sous prétexte qu'il est public puisse appartenir au dit public ! Qu'il doive rendre des comptes me va bien, qu'il soit exemplaire, c'est le lot de n'importe quel responsable si petit fût-il dans une entreprise, pas de raison qu'un grand politicien puisse s'esquiver. Ceci dit la justice américaine avec sa vision des choses, qui veut traiter "petits et grands de la même façon", qui autorise la transaction financière pour éviter le procès peut conduire à des excès dans les deux sens : de vrais délinquants qui "achètent" le plaignant ou à l'inverse, de faux plaignants qui extorquent de l'argent à des innocents. Entre les deux, toute les nuances existent et j'ai toujours du mal à être convaincu que cette justice est meilleure qu'une autre. Ceci dit, il est logique que chacun défende sa justice. N'avoir pas confiance en la justice de son pays implique automatiquement une grande défiance face à l'ensemble des institutions tant celle-ci à un rôle énorme de contrepouvoir et d'équilibre des forces.
Pour autant, on va assister, spectateurs forcés ou presque tant le retentissement médiatique est énorme, à la mise à nu publique du suspect comme de la plaignante. L'accusation va faire défiler à la barre des témoins attestant du caractère d'homme à femmes comme on dit pudiquement de notre futur-ex candidat président, tandis que la défense va tout faire pour démolir la plaignante, allant jusqu'à interroger ses connaissances dans son pays d'origine. Si la pauvre a eu le malheur d'aborder un homme dans sa jeunesse sa moralité sera immédiatement mise en doute.
Je m'interroge... Que se passerait-il pour chacun d'entre nous si nous nous retrouvions un jour à la place d'un de ces deux-là ?
Si demain quelqu'un m'accusait de la sorte de l'avoir violentée et que l'accusation traquait les moindre détails de ma vie privée attestant cette hypothèse, ou à l'inverse, si je subissais des violences et que la défense tente de démontrer qu'en fait c'est moi qui ait le vice chevillé au corps ?
Sérieusement, ça fait froid dans le dos un peu non ? Alors certes, il faut des règles du jeu pour bien vivre ensemble. Certes, si le crime est avéré, il est tout à fait odieux d'imaginer un personnage de ce rang s'attaquer de la sorte à une jeune femme, mais bon tout cela laisse néanmoins un drôle d'arrière goût dans la bouche non ?

 

Pour revenir à la vie au Bahreïn, la semaine dernière a été particulièrement agitée. D'une le boss étant en France, il a fallu être un peu plus présent auprès des équipes, signer des tonnes de paperasses à sa place, etc. Puis rebondissement du feuilleton de mon collaborateur parti à la concurrence, notre prospectus pour l'anniversaire ayant été déplacé d'une semaine du fait de la fin de l'état d'urgence au 1er juin, nous démarrons la promo de l'anniversaire le 26 mai au lieu du 20. Bien sûr, ceci était confidentiel et n'a pas trop filtré. Jeudi soir avant d'aller dîner avec Nicolas chez Lydia et Eric (soirée cholestérol : charcuterie, fromage, gâteau :D) j'ai validé les dernières épreuves du prospectus.
Vers 21h30, un de mes collaborateurs m'appelle pour me dire que notre concurrent sort un prospectus qui démarre le 20/05. Notre dépliant anniversaire est en deux parties : les "one day offers", autrement dit "offres du jour" pour chaque journée, 6 à 7 produits bombe avec un prix vraiment énorme (ici on peut vendre à perte, ça permet de faire des décrochages de prix incroyables !), puis une partie "classique" avec les offres qui seront en place pendant les 15 jours. Mon ex collaborateur est parti le 20 avril en emportant avec lui probablement un max de documents. Et comme par hasard, le concurrent chez qui il travaille sort un prospectus à la date où nous devions sortir le notre, avec exactement les même produits que nous, un tout petit peu moins chers...
Du coup, le téléphone a crépité une bonne partie de la nuit, gâchant un peu la soirée de mes hôtes j'avoue :(, et nous avons modifié tous les prix de notre prospectus en dernière minute. L'agence de pub a été sur le pont jusqu'à 1h du matin pour envoyer le tout à l'imprimeur avant vendredi.
Impossible de m'endormir avant 3h du matin... Le temps que le rush d'adrénaline se calme ! Quand même c'est pas joli joli... Les fournisseurs eux-mêmes sont abasourdis, c'est la première fois qu'on voit cela ici. Du coup, nous avions déjà décidé de poursuivre en justice, maintenant nous avons des preuves tangibles de sa duplicité. Du coup c'est la guerre froide avec ce concurrent. Chaque fois que des membres de son encadrement se sont présentés à nous, si nous les avons embauchés, cela n'a jamais été pour Bahreïn mais pour un autre pays. Nous avions  jusque là des relations de concurrents, mais tout de même courtoises. Là la hache de guerre est déterrée :D Lorsque nos chefs de rayon vont faire une visite de leur magasin, ils se font titiller sur le mode "vous allez voir, on va vous bouffer"... Du coup j'ai expliqué à mon équipe ce qu'était la méthode Coué. Ils ont beaucoup ri :D

Bon dernière ligne droite avant l'anniversaire... Dans la foulée, le Ramadan et la rentrée des classes à préparer (hé oui, déjà :D) on ne va encore pas s'ennuyer dans les prochaines semaines....

 J'ai vu qu'il faisait un temps magnifique en France... Pourvu que ça dure (avec un peu d'eau pour les agriculteurs de temps à autres !).

 La bise et à bientôt...

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.