Parigauds & Tête de veau

02/02/2011 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

<Voyage en France - 2ème partie>

Gare de Lyon chez le loueur suis pris d'une envie irréfragable de soulager ma vessie. Le genre qui te prend à la gorge et qui finit dans tes mocassins si tu ne fais pas ce qu'il faut. Rappelons que les toilettes des TGV de conviennent pas au-delà de la taille 52 et qu'en ce qui me concerne je peux tout juste m'y laver les mains, et encore en laissant la porte ouverte :D
Je propose donc à mes camarades de leur offrir un café avant de prendre la route pour Rungis dans la cohue parisienne. Nous entrons dans un des cafés de la galerie marchande, café parisien typique avec un comptoir, une salle qui fait café et une deuxième partie déjà dressée pour le déjeuner dont l'heure approche. Comme de bien entendu, toutes les tables pour 2 sont libres et toutes celles de 4 sont occuppées... par 1 personne à chaque fois mais bon... Loi de Murphy hein (cf épisode précédent !). A la frontière entre les deux salle trône une petite table ronde sur une estrade. Je dis au serveur que si ça ne l'ennuie pas on sera très bien là. Celui-ci probablement provincial égaré là-bas, débarrasse aimablement le couvert et nous installe lorsque survient le patron, parisien (en colère quoi !) qui nous enguirlande à moitié parce que "c'est une table de 2, pas de trois" (je me pince en douce) "qu'on ne peut pas s'installer là parce qu'il ne plaisante pas avec la sécurité"... Là je me dis que c'est du lourd et qu'il va me falloir coincer mon envie le temps de négocier avec grincheux... C'est quand même ballot que dans une ville de plus d'un million d'habitants sur un choix de 7 nains ils aient tous été coulés sur le même moule ! Nous négocions ferme et on nous installe sur une autre table, non sans avoir sérieusement envisagé que nous puissions nous installer à deux tables différentes...
Une fois la troisième guerre mondiale évitée et la sécurité de l'univers des tables de deux-et-pas-trois assurée je me précipite au premier, localisation des latrines dont la taille prend ses mesures sur le sens de l'accueil du tenancier de l'endroit. Pour moi ce sera entrée en crabe, sortie à reculons sous les commentaires acerbes de la serveuse à sa collègue sur ces "c..s d'ouvriers qui sont même pas f...us de ramasser leur p....n de b.....l de m...e quand ils ont percé les trous"... Tout passe, tout lasse, sauf la classe non ? Comme j'entre aux toilettes (quoique là, le pluriel c'est limite exagéré) une pensée amusante me traverse (probablement un genre de choc anaphylactique en réaction à la mauvaise humeur ambiante) et si j'avais eu besoin de me changer dans cet espace exigu ? Du coup je me fais rire tout seul :p
Je sors donc tout sourire et bien entendu la serveuse pensant que je me paye sa tête me jette un regard noir. On boit notre café et on s'enfuit du premier cercle de l'enfer... Arrêt à la pharmacie. Mon indien et moi avons les lèvres gercées du fait du froid sec. J'entre c'est sombre, moche et mal rangé. La pharmacienne qui a plus d'heures de vol qu'une caravelle de Botswana Airlines est en plein échange aigrelet avec une cliente parisienne (vénère quoi) qui a appris à se maquiller avec l'enfant naturel de Picasso et Miro. La première ne veut pas délivrer un médicament pour lequel la seconde n'a qu'une photocopie d'ordonnance. De plus sa carte vitale ne fonctionne pas (Ça ma bonne dame ça fait une semaine j'sais pas s'qui s'passe on a que des problèmes). Forcément le ton monte et j'ai droit en direct à la récitation du programme de Marine Le Pen : tout va mal en France, y a plus de saison, les étrangers ont piqué le soleil en même temps que le boulot, la Sécu ils fichent rien et bla et bla... Pendant ce temps, j'ai deux tubes de baume labial qui me fondent dans la main aussi sûrement qu'un Kinder surprise. Je fais donc le provincial et demande très poliment s'il est possible de payer car mes collègues sont dehors et que nous sommes attendus ailleurs. Du coup j'ai œuvré involontairement pour la paix dans le monde car les deux mégères se liguent instantanément contre moi sur le thème "Ben il voit pas que je m'occupe de la dame ???", j'enfile donc mon costume de "Parigaud, tête de veau" et je pose le montant sur le comptoir en ronchonnant que j'ai pas que ça à faire et hop ça marche on m'encaisse, puis puis on peut plus mais je vais de toute façon voir ailleurs si j'y suis.
En sortant je regarde ma montre, il est 11h00 du matin, je n'ai même pas encore conduit et je me sens déjà au bord du suicide...
Heureusement que j'ai choisi Desproges comme gourou qui disait "Le suicide ? Jamais ! Plutôt mourir !" Je me tartine de baume sur les lèvres et d'une couche de patience additionnée d'humour partout ailleurs. On arrive au parking où l'on doit échanger le bon de l'agence de location avec un ticket de sortie. Mais au moment où nous arrivons à la cabine du gardien, il en sort justement. Heureusement il nous prévient qu'il en a pour 30 secondes. 12 minutes plus tard il refait surface. Nous rappelons le GIGN et interrompons les recherches pour  échanger enfin notre ticket... Après 3 tours de parking pour trouver la sortie (mouarf) nous voilà dans Paris !
Nous avons rendez-vous avec un premier fournisseur qui nous emmène déjeuner au restaurant sur le Marché de Rungis avec son équipe. Je vous passe les réunions de l'après-midi, visite de ses locaux etc... Le lendemain matin, départ 5h pour visiter Rungis : marché aux poissons, puis viande, volaille, fromage, fruits et légumes... Quel étalage ! Que de beaux et bons produits... Mon collaborateur est scotché et mitraille comme un japonais épileptique en marmonnant que ses collègues ne voudront jamais le croire. Moi j'en suis à ma 7ème visite, il fait froid et il n'est que 5h30, j'ai l'enthousiasme un tantinet plus modéré sur ce coup là ! On finit au bistrot (ben tiens :D) pour un ptit déj' façon mamie pain beurre confiture et croissants. Ben moi j'dis que Mc Do peut remballer ses pancakes, muffins et autres cochonneries, on n'a pas encore fait mieux que le bon vieux déjeuner à la française ! La journée continue de rendez-vous en rendez-vous, ponctuée par les visites ad hoc. Le soir notre collègue du Koweït prend son envol pour rentrer au pays. Nous nous décollons le lendemain à 11h. Nous reconduisons donc l'intéressé à Orly où il prend une navette pour Roissy (conseil des parisiens pour éviter 2 à 3 heures d'embouteillages entre Rungis et Roissy, aller-retour). Du coup je propose à mon collaborateur de l'emmener visiter un peu Paris... Il est ravi et en aurait presque la larme à l'oeil. Comme je n'ai pas non plus l'impression de faire la totale, on se concentre sur le sud. Tour Eiffel, Trocadéro, Arc de Triomphe, Champs Elysées, Assemblée Nationale, Place Vendôme, Madeleine, Opéra Garnier, Opéra Bastille, Printemps (ben quoi c'est un monument nan ?), Pigalle, Montmartre et le Sacré Coeur. Ouf ! 3458 photos plus tard on s'englue sur le périphérique au milieu de tous les grincheux dans leur voiture et on rentre à l'hôtel. Dîner frugal, 22h30, entretien de recrutement avec un candidat qui venait de Tourcoing et le lendemain matin, 6h départ pour Roissy et retour au pays.

Mine de rien, pas beaucoup dormi, beaucoup marché, beaucoup discuté, pas mal voyagé, suis rentré complètement KO !
Je pensais bosser le samedi mais je me suis levé à 10h30 avec autant d'énergie que Sisyphe devant son rocher et j'ai dû chercher loin la détermination... de rester chez moi :D

Du coup le lendemain, chapeaux de roues ! Rattraper 6 jours de courrier, de nouvelles,  d'infos, faire la synthèse du voyage, et reprendre le fil de tout ce qui était en cours... La semaine passe à une vitesse je vous dis même pas !!!

Bon allez je file chez Manu, mon coiffeur parce qu'encore une semaine et on va me prendre pour Mike BRANDT ou Joe DASSIN (enfin juste les cheveux tu me diras :p).

Bonne fin de semaine en France... Besos

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par vivi
le 03/02/2011 à 18:25:50
Hello Poupoune,
Mike Brandt ou Joe Dassin avec tes 3 cheveux qui se courent après... je pense que tu t'emballes un peu
A bientôt
Par Olivier KRAFT
le 03/02/2011 à 20:01:40
Mais genre ma soeur qui me cherche... olol !
T'as viré maso ? "Fais moi mal Johnny Johnny Johnny Envoie moi au cieeeeel" :p
Bon tout d'abord, j'ai plus que 3 cheveux quand même. OK je ne ressemble pas à un membre des Jackson Five quand je me réveille (,moi !) mais bon pour jouer Titof' j'ai encore un peu de chemin à faire :D
Ensuite je parlais des rouflaquettes ananas !
Les cheveux ça pousse pas que sur le dessus déjà...
Sinon ça va ? La pluie ? La neige ? Le froid ? Toussa toussa ?
Bisou à toute la famille !

;o)
Par vivi
le 03/02/2011 à 20:21:18
Ben ouais ça manque, hein? La prochaine fois pour éviter toute équivoque précise que ça pousse sur les côtés (oreilles, tempes, rouflaquettes...) et par sur le dessus car même après un an sans coiffeur Mike Brandt , Joe Dassin et toi capillairement parlant c'est le jour et la nuit....
Par Olivier KRAFT
le 03/02/2011 à 20:27:15
Cétréméchant de se moquer d'un oiseau déplumé ! En même temps c'est commode moi je ne vois pas trop l'endroit en question :D
Hop file au lit tu as travail demain :p
Par vivi
le 03/02/2011 à 20:45:26
Oh c'est pas méchant, c'est toi qui fait des comparatifs "hasardeux"... et dodo à 20 H 44 Boulot ou pas tu t'emballes encore...
Bisous
Par katha
le 12/02/2011 à 16:26:44
pouahhhh, toi tu en fais des trucs en peu de temps.... moi qui pensais etre surbookée, et bien me voila essoufflee a lire ton escapade en France. Trop bien le coucou a Lyon, quelle imagination! J adore les 3475 photo de ton collegue! il a du halluciner dans le TGV, non? Peutetre a t il plus halluciné lors de votre episode epique au café à la gare. en tous cas merci pour ce moment magique que je viens de passer en lisant ton blog. Je me rejouie de te revoir tout bientot. Tu veux qu'on te ramüne quoi de FRANCE? ou d'allemagne???
bessos
dobble K
Par Olivier KRAFT
le 12/02/2011 à 16:35:18
Hey moi aussi je me réjouis d'une force !!!
Bon je vais devoir bosser quand même hein mais on aura les midis et les soirs et le vendredi pour profiter !!!

Tu veux me rapporter quoi d'Allemagne au juste ? Une MST ? Moi l'Allemagne à part la Forêt Noire (les montagnes hein pas le gâteau plein de crème :p)... De France je te ferai une petite liste comme ça tu choisiras mais en tout cas du saucisson sec !!! On a presque fini celui que j'ai rapporté de France, vais être en manque :D
J'ai essayé de t'appeler il y a quelques jours mais je vais réessayer ce soir tiens.

Besos

O.
Par katha
le 12/02/2011 à 16:53:46
ce soir grande soirée cabaret et coucous... en Alsace, enfin meme dans le village a coté de chez nous. demain on est de sortie aussi d abord brunch a bale puis anniv de la voisien, on sait jamais dans quel etat on rentre, puisque elle est sur le meme pallier que nous, c est facile de rentrer avec un coup dans l'aile!
ce soir on part a 19 h.
bises Dobble K
il y a aussi des maladie veneriennes en allemagne, pas que des MST....;o)
Par Olivier KRAFT
le 12/02/2011 à 17:01:38
OK pas grave j'appelle pour essayer si pas là tant pis !
Bon couscous, bonne voisine et tout :D

Pour les maladies je préfère quand même le sauc. :p

Besos

O.

Laisser un commentaire

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.