Patate de l'Air & Chinoiseries

05/11/2011 - Pays : Bahreïn - Imprimer ce message

Chaloute la Franche !

 Booooh quelle semaine ! Mes parents toujours là, j'ai repris le boulot avec de surcroît une réunion à Dubaï le mardi. Inutile de dire que je n'ai pas pris la température sur le bord de la piscine hein... non non, direct au bain et plouf !
Le voyage à Dubaï a été épique et m'a renforcé dans l'idée que j'adore me trouver dans d'autres pays, mais je déteste voyager !

J'embarque à Bahreïn, l'avion est complet, il ne reste que 3 places, côté hublot... Déjà caler un mec d'un mètre quatre-vingt sept côté hublot c'est une gageure, mais en plus avec mon tour de taille, c'est juste pas possible... C'est d'ailleurs ce qui se lisait assez expressément sur la bobine de mon british de voisin qui a demandé deux fois en cinq minutes à l'hôtesse s'il n'y avait pas une autre place de libre. Du coup le superviseur est venu et on m'a mis en première classe... Au temps pour les british tiens ! ^^
Alors moi j'ai eu droit à la serviette chaude et parfumée, au saumon fumé, au café dans une vraie tasse, toussa. Arrivée à Dubaï, il faut toujours marcher des kilomètres car l'aéroport est immense et il y avait foule à l'immigration. La rapidité des fonctionnaires affectés à ce poste est généralement inversement proportionnelle au nombre de personnes en attente devant leur guichet, j'ai donc mis près d'une heure et quart pour entrer légalement aux Émirats, les pieds et la patience en charpies. Encore quelques kilomètres pour récupérer les bagages et sortir de l'enfer. Le chauffeur de l'hôtel devait venir me chercher et après une traversée de la ville sur les chapeaux de roues, je suis enfin arrivé à destination à 23h.
A l'hôtel rien à manger, pas de room-service, rien... Le bagagiste m'indique une pizzéria à 500m et au vu de mon air déconfit, me propose gentiment d'aller me la chercher la pizza. J'ai lâchement accepté, il était vraiment très sympa, quand j'ai commandé une bouteille d'eau, il a été m'en chercher une au supermarché du coin car elle était 3 fois moins chère que si je la prenais à l'hôtel.
Inutile de dire qu'il a eu un super pourboire celui-là ...
Lendemain matin, je descends pour déjeuner. Au passage attrape le réceptionniste car j'ai payé, certes une somme modique, pour l'accès Wifi de l'hôtel, sauf que au premier étage, au-dessus de la réception, je captais tellement mal que j'ai été déconnecté toutes les 10 secondes...
J'arrive dans la salle du petit déjeuner : une table avec une nappe pleine de taches, un pot de café soluble, une bouilloire, trois briques de jus de fruit et une brique de lait le tout posé comme ça, même pas au frais, même pas l'effort de mettre les boissons dans une carafe.
Je demande quelque chose à manger, on me désigne trois chaffing dish à l'autre bout de la table dans lesquels se battent en duel respectivement deux demi toasts, trois galettes de riz frites et dans le troisième un grand vide un peu vertigineux. Ni beurre confiture ou quoique ce soit d'autre pour agrémenter le toast semi fossilisé. Incrédule je redemande au préposé s'il n'a pas du pain, des croissants enfin un truc normal comestible quoi... Ben non... En plus il me demande mon numéro de chambre... Je lui demande s'ils comptent sérieusement me faire payer un Nescafé pourri en guise de ptit déj et que si oui ils feraient mieux de faire venir le directeur de l'hôtel avec ladite note !
Bizarrement on ne m'a rien fait signer du coup... Je pars donc pour ma réunion le ventre vide et l'esprit chagrin !
La réunion finie, retour à l'aéroport embarquement sans problèmes, traversée de l'aéroport, des kilomètres de tapis roulant, un peu d'attente dans un coffee shop avant l'embarquement, embarquement tranquille l'avion est à demi plein et le personnel très gentil à l'embarquement m'a tout de suite proposé un siège côté allée au début de l'avion... Même pas besoin de demander !
Je pense que c'est là que j'ai commis la grave erreur de me relâcher. Tout se présentait pour le mieux, ce voyage allait bien se passer. Pas de stress j'étais dans les temps, bien placé dans l'avion, bonne musique dans les oreilles (Muse, Supermassive Blackhole :D), bon bouquin (Tome 7 de l'Assassin Royal de Robbin Hobb, excellente saga), bref tout allait bien....
L'avion roule sur le tarmac en direction de la piste, les hôtesses font leur tour de vérification. Un passager de classe économique s'est incrusté en première et tape la discute à son voisin. L'hôtesse le prie de regagner sa place. Ca discute en arabe et le monsieur finit par se lever alors que nous arrivons en face de la piste. Il regagne la cabine économique et va... s'enfermer dans les toilettes   ô_Ô
Ben oui il voulait rester en première alors puisque c'est comme ça il ne sortira plus des toilettes... Je rêve...
Ballet des hôtesses entre les toilettes et le cockpit jusqu'au moment où nous faisons demi-tour et retournons au parking. Petit mot du capitaine pour nous expliquer que compte-tenu de l'opposition de ce passager à se conformer aux demandes du personnel navigant, il va être débarqué. En effet 20 minutes plus tard arrivent les personnels de la sécurité de l'aéroport avec deux policiers et le monsieur est escorté manu militari hors de l'avion sous l'oeil de dizaine de téléphones portable en mode caméra vidéo. Ça va Youtuber sec au Bahreïn !Le récalcitrant est manifestement sous l'emprise d'un truc, on ne sait pas lequel mais son regard est assez vitreux pour donner envie à un laveur de carreaux de changer de métier ! Du coup il faut vérifier tous les bagages présents dans les coffres, ce qui est long et fastidieux, puis le commandant de bord doit remplir une tonne de paperasses et enfin nous pouvons nous remettre en route. Paf une heure dans la vue à cause du caprice d'un crétin imbibé. L'est pas belle la vie ?
Bref c'est à cocher sur la liste des trucs qu'on a fait mais qu'on ne tient pas forcément à refaire. Du coup je suis arrivé plus tard que prévu et mes parents un peu affamés pour le coup avaient commencé à manger en désespoir de cause (les pauvres !).

Le lendemain était déjà leur dernier jour ici après 15 jours. Comme la deuxième semaine je bossais nous nous sommes surtout vus les midis et les soirs. Un après-midi je les ai déposé à City Center, histoire qu'ils ne soient tout de même pas toute la semaine "enfermés" dans le jardin luxuriant avec la somptueuse piscine... Les pauvres :p. Le soir je les ai emmenés au Mezza Luna pour fêter mon anniversaire (ben oui encore et puis ???).
Nous nous sommes comme d'ordinaire régalés de foie gras maison, agneau Wellington pour moi et Hammour pour eux (cousin local du mérou) le tout couronné d'un excellent gâteau au chocolat. Rien que d'y repenser, je pousse un gros soupir de contentement :D
Ces quinze jours ont passé à toute vitesse et j'étais un peu triste de les voir partir. En même temps j'avoue que je ne suis pas mécontent de retrouver mon royaume après 5 semaines avec du monde tout le temps ! Entendons-nous bien j'ai été absolument ravi de les avoir ici, que ce soit Fanny, Katharina et Hubert ou papa et maman. Mais bon ! Je vais enfin de nouveau pouvoir traîner avec mon vieux caleçon troué, un tee shirt plein de taches, zapper d'un programme à l'autre toutes les deux minutes, manger à pas d'heure des trucs invraisemblables : ma vie quoi ! ^^
En fait vendredi c'est mon jour de repos et samedi, dimanche, lundi et mardi sont fériés à Bahreïn du fait de l'Arafat Day et de l'Eid al Adha. Sauf que Vendredi je suis allé bosser quand même, samedi j'ai décidé que je faisais grasse mat, mais les autres jours je vais au moins aller travailler le matin. Après 3 semaines d'absence, inutile de dire que j'ai de quoi faire :p
Hier soir j'ai dîné chez Éric et Lydia avec Sophie et Jonathan. Les parent d’Éric sont en vacances ici et nous ont cuisiné un repas asiatique délicieux. Cocktail à base de litchis et de Mei Kuei Liu Chiew (alcool chinois de pétales de rose), nems au porc et chips à la crevette, fondue chinoise et gelées en dessert. Excellente soirée bien sûr, délicieux repas comme d'habitude... Un très bon moment :D

 

Bon allez je vous laisse aux premier frimas de l'hiver dans le nord, aux épisodes cévenols dans le sud. Faites attention à vous et aux vôtres et gardez le moral... Noël approche et même avec un petit budget ça reste un moment chaleureux avec la famille et les proches.

 

La bise

 

Olivier

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par DOBBLEK
le 07/11/2011 à 18:45:10
tu es deja au tome 7 ??? mais tu les devores?
je pense que ca fait du bien de se retrouver chez soi enfin, mais pour apprecier ces moments nous nous sacrifierions pour venir te voir, parce que on a passé un tres bon moment avec et chez toi
Besos
K
Par Olivier KRAFT
le 08/11/2011 à 10:00:56
Oui je les dévore... mais bon ça fait pas grossir !
J'avoue que ça fait du bien d'être un peu seul mais surtout parce que tout s'est enchaîné :D
De toute façon, ce qui est dit est dit, vous revenez quand vous voulez !!!

Besos

O

Laisser un commentaire

Copyright © Olivier KRAFT Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.